La ruée vers l’or vert : le cas des mangroves du Sénégal

A en lire la presse, une fois de plus unanime dès qu’il s’agit de climat, il faudrait planter 1000 milliards d’arbres pour « réguler le climat ». Nous revoici avec ce nombre de « 1000 milliards » si cher aux écologistes, nombre leitmotiv que l’on retrouve aussi bien dans le plan finance-climat de Jean Jouzel en 2018 que dans le rapport Brundtland de 1987 pour sauver la planète, et qui sent si bon le chiffre scientifique précis et pas du tout la formule racoleuse des médias d’un nombre pris à la louche pour servir un projet globalisant.

Car, derrière ce nombre, il n’y a aucun business vert, aucun or vert ; juste de la science, de la vraie et de la dure, nous promet-on pour sauver la planète. En effet, pour tous les carbocentristes, l’arbre présente une merveilleuse aptitude : il élimine le CO2 de l’atmosphère. La logique socio-écologique « simpliste » et faussement déterministe est donc que, plus on en plante d’arbres, plus on capte de CO2, plus on contrôle les températures globales de la planète, plus on évite de catastrophes naturelles et plus on favorise le développement (tant qu’à faire).

Parmi les arbres qui captent le plus de CO2 à l’hectare, la mangrove fait figure de champion et certaines grandes entreprises ont bien compris l’intérêt qu’elles pouvaient en tirer sur le marché des crédits carbone. C’est ainsi que Danone, en partenariat avec d’autres groupes du CAC 40 et de la Caisse des dépôts et consignations française, qui ont eux aussi flairé le filon, a décidé de créer le fond d’investissements verts nommé Livelihoods.

Lire la suite

Publicités

La Présidence de la Commission européenne sera climato-coercitive

par Cédric Moro.

Si vous rêviez qu’il puisse y avoir une alternative démocratique en Europe sur la politique énergétique et les taxes climatiques, de gauche ou de droite, nous allons montrer ici que les prétendants au poste de Président de la commission européenne mettent tous la sauvegarde du climat en priorité de leur agenda politique et, dans leur immense sagesse, qualité première pour occuper ce type de poste, s’extasient à l’unisson devant une lycéenne de 16 ans : Greta Thumberg.

Lire la suite

Climat : à quelques mois de l’année fatidique

Par Cédric Moro

De notre climatologue médiatique Jean Jouzel au Secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres ; des experts du GIEC à sa sainteté le Pape, en passant même par l’hélicolo Yann Arthus Bertrand main dans la main avec François Pinault Président du groupe Kering (ex PPR), tout ce que ce monde (et la France) comptait de vérité officielle nous avait prévenus pendant toute cette décennie : le temps nous était compté car l’humanité n’avait pas d’autres choix raisonnable que de réduire drastiquement ses GES avant 2020 sous peine de devoir subir d’irréversibles désastres climatiques.

A quelques mois à peine de l’année fatidique pour l’humanité, l’année couperet pour le climat, la très officielle année 2020, où en sommes-nous ?

Lire la suite

Voler avec la taxe carbone : « promis, cette fois, on rendra l’argent »

par Cédric Moro.

Si la révolte des Gilets Jaunes a eu comme fondement historique un rejet massif et très épidermique de la taxe carbone sur les carburants, rien de mieux pour nos ONG Climat et pour Priscillia Ludosky, figure historique des gilets jaunes, de demander d’appliquer maintenant cette taxe carbone à un nouveau secteur du transport : le transport aérien. Lire la suite

Techniques de pickpocket : l’empathie

En cette nuit d’été, les températures sont montées plus haut que d’habitude au point chaud 24/7. Il est 11h du soir, le grand rush des fêtards de la ville, allant du quartier des bars vers celui des boites de nuit, n’a pas encore commencé. En prévision de cette affluence, le vendeur prépare des dizaines de sandwichs tout en servant les quelques clients de passage.

Alors que le four tourne à plein régime, faisant monter au maximum la température d’une salle déjà chauffée par la canicule de la journée, une personne entre en trombe dans la boulangerie :

Lire la suite

Techniques de pickpocket : la peur

La scène se déroule en pleine nuit en ville, dans un point chaud ouvert 24/7, qui vend des sandwichs, du pain et des pâtisseries. A l’entrée de la « boulangerie », un petit blondinet discret de 20 ans essaie de rentrer pour s’acheter une baguette.

A ce moment, deux personnes situées devant la porte de l’établissement (en réalité des pickpockets), lui mettent un coup de pression : « Eh toi, tu m’as bousculé, pour qui tu te prends ? Tu sais pas qui je suis ! Tu sais pas te comporter dans ce quartier mais je vais t’apprendre… » lui dit l’un d’eux.

Lire la suite

Pétition l’Affaire du siècle : La mystification démocratique

Si l’on en croit les médias et Wikipédia, la pétition l’Affaire du siècle est, toujours à ce jour et sans l’ombre d’un doute dans leurs articles, la pétition record en France avec plus de 2,1 millions de signataires. Alors que dans notre précédent article, nous avions montré que la méthode pétitionnaire soulevait, plus que pour les autres pétitions records, d’énormes problèmes méthodologiques et déontologiques, nous nous attendions à voir dans les semaines qui suivaient notre critique quelques articles de fact-checking de la presse à ce sujet, notamment vu l’empressement du gouvernement à reprendre les résultats de cette pétition pour justifier sa politique climatique coercitive et les dizaines de milliards d’€ engagés chaque année avec les impôts et les taxes des Français.

Cette réponse des journalistes fact-checkers ne fut pas apportée, malgré nos relances sur Twitter restées sans réponse, les records des statistiques de visite de cet article sur ce blog et un bon buzz sur Contrepoints et les réseaux sociaux autour de notre critique. Seul un code source a été mis en ligne par un développeur anonyme, pour prouver qu’il était facile de gonfler artificiellement cette pétition depuis l’extérieur, jusqu’à ce que Alexis Chailloux, responsable des activités numériques pour Greenpeace, se décide enfin à mettre en place une disposition pour colmater cette faille (un simple captcha) dans les dernières centaines de milliers de signataires.

S’il était logique de ne pas pouvoir se fier aux seuls chiffres de Greenpeace compte tenu de la technique utilisée pour établir ce record, dans le présent article, nous allons essayer de comprendre où se trouve le buzz de ces plus de 2 millions de signataires revendiqués, non seulement sur internet mais aussi dans la vie réelle à travers des formes classiques de l’engagement militant. Lire la suite