Comment préserver la beauté du monde ?

Après mes quelques commentaires sur l’article de Michel Onfray paru dans le dernier numéro de Front Populaire, voici quelques réflexions sur un autre article de la même revue, « Ces écolos qui n’aiment pas le beau », par Bérénice Levet.

Lire la suite

Le mythe écologiste de l’île de Pâques s’écroule

Parmi les éternelles rengaines écologistes il y a la bonne vieille légende des habitants de l’île de Pâques. Dans celle-ci, qui s’est gaillardement hissée sur le podium des histoires culpabilisatrices les plus édifiantes, les Pascuans des siècles passés auraient stupidement coupé les arbres de leur île pour en faire une utilisation de court-terme, sans songer aux modifications que cela induirait sur leur environnement. Ils se trouvèrent par la suite forts dépourvus quand des bouleversements climatiques furent venus, raison pour laquelle les Européens débarquant pour la première fois sur l’île n’auraient rencontré qu’un peuple dévasté, dont les splendides statues seraient le symbole de l’aveuglement devant la nécessité d’une bonne gestion du patrimoine naturel.

Lire la suite

Inondations : respectons les victimes, arrêtons la propagande

par Drieu Godefridi.

Les graves inondations qui viennent de frapper l’Allemagne et la Belgique offrent à des scientifiques peu scrupuleux l’opportunité d’affirmer sur les plateaux de télévision et dans la presse la responsabilité du réchauffement global, plus précisément anthropique — c’est-à-dire causé par l’homme — dans cette catastrophe naturelle.

Lire la suite

Climat et CO2 : l’évidence contre le dogme

par Pascal Richet, Institut de physique du globe de Paris, 1 rue Jussieu, 75005 Paris, France. richet@ipgp.fr

Depuis sa domestication il y a 400 000 ans, le feu a très largement déterminé l’évolution de l’homme et celle des sociétés humaines par le biais de sa maîtrise de plus en plus poussée. Alors que la cuisson des aliments a conduit à une régression des machoires et à un développement du cerveau, les arts du feu ont peu à peu donné naissance à la civilisation moderne. Eclairage artificiel, céramiques, métallurgie, mortiers de chaux puis de ciment, machine à vapeur, moteurs à explosion et à réaction, production d’électricité, toutes ces avancées familières ont été indissolublement liées au feu, et donc à la production de dioxyde de carbone (CO2) par la combustion de bois, gaz, pétrole ou autres substances.

Lire la suite

Aux côtés de Geocratia

Quand, il y a quelques semaines, se réglaient les derniers détails autour de la parution de Geocratia (c’est mon roman climato-réaliste qui vient de paraître, pour ceux qui l’auraient raté il est présenté ici), l’éditeur m’a fait parvenir un autre roman de la collection « Toucan noir » pour me permettre de me faire une idée du format de publication. Je n’ai pas été déçu.

Lire la suite

M. Carenco ou la caricature de la France d’en-haut

par Rémy Prud’homme.

Les pêcheurs et les riverains de Saint-Brieuc protestent contre l’implantation des éoliennes en mer qui vont tuer leurs poissons et bousiller leurs paysages. Le 7 juillet 2021, M. Carenco, président de la CRE (Commission de Régulation de l’Energie) a déclaré sur une chaîne de télévision : «Je suis pour que ceux qui n’en veulent pas [des éoliennes] ils n’aient plus d’électricité, au moins c’est plus simple». On dirait du Michel Audiard faisant parler un truand. Ou du Molière. Mais on aurait tort d’en rire. Il faudrait plutôt en pleurer, car ce charabia en dit long sur ceux qui nous gouvernent.

Lire la suite

La climatologie selon Bill Gates

par Robert Girouard.

J’ai entrepris la lecture de la traduction française du livre de Bill Gates parue chez Flammarion sous le titre Climat: comment éviter un désastre. Bien que l’essentiel du livre porte sur les technologies à mettre en oeuvre ou à développer afin d’atteindre la carboneutralité, j’avoue ne pas avoir été impressionné par les connaissances du fondateur de Microsoft en matière de climat. En voici quelques extraits révélateurs.

Lire la suite