À propos

… du mot « mancie »

Il n’est apparu que dans la plus récente édition du Dictionnaire de l’Académie française, mais il se cache encore. Cherchez-le comme un mot ordinaire et l’Académie refusera de vous en parler. Le dictionnaire de la vénérable institution ne consent à vous donner la définition de « mancie » que si vous considérez ce mot comme tronqué. Autrefois toujours suffixe (chiromancie, nécromancie, cartomancie…), « mancie » a pourtant, nous dit la respectable institution, acquis son indépendance au XXe siècle. Le Dictionnaire de la langue française du site l’Internaute définit le mot ainsi : « On parle de mancie pour tout ce qui est en rapport avec les arts divinatoires qui utilisent différentes techniques pour réaliser des prédictions. »

Lier mythes et mancies paraît donc approprié, mais qu’en est-il des mathématiques ? L’avis de l’auteur, mathématicien, est que nos connaissances scientifiques ne nous mettent pas à l’abri des superstitions. Nous ne lisons certes plus l’avenir dans les entrailles des poulets, mais bien souvent notre façon collective d’envisager certains sujets ne vaut guère mieux. L’exemple le plus frappant est celui de la climatomancie, ce nouvel art divinatoire né de la climatologie qui vise à déduire du comportement humain l’avenir climatique de la Terre, dans l’idée de prescrire à chacun des actions de pénitence.

Il y a donc une place pour l’étude des interactions entre science, mythes et arts divinatoires. Et plus on s’intéresse à la question, plus il se révèle que c’est parfois même au cœur de la science la plus moderne que notre propension à l’irrationnel va puiser sa force. Pour le meilleur comme pour le pire, la science est une aventure profondément humaine.

… de l’auteur

Benoît Rittaud est enseignant-chercheur à l’université Paris-13. Mathématicien, ses travaux académiques concernent les systèmes dynamiques, la théorie des nombres et les systèmes de numération.

Ancien chargé de mission à l’INSMI (l’institut de mathématiques du CNRS) pour la communication scientifique, auteur et ancien collaborateur pour des magazines tels que La Recherche, Pour la Science ou encore Tangente, il est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages de vulgarisation et d’essais sur les mathématiques, dont certains ont été traduits en espagnol, italien, arabe et coréen.

Ses trois livres scientifiques les plus importants sont Le Fabuleux destin de √2 (Le Pommier, 2006), qui est un ouvrage d’érudition sur les aspects mathématiques, historiques, philosophiques et culturels du nombre √2 (prix Peano 2010 de l’université de Turin pour l’édition italienne), Le Mythe climatique (Seuil, 2010), un essai sur la question du changement climatique qui adopte une position climatosceptique, et enfin La Peur exponentielle (Presses Universitaires de France, 2015), qui s’intéresse à la manière dont le concept mathématique de croissance exponentielle est aujourd’hui devenu l’étendard de peurs diverses fondées sur l’idée que nous nous précipiterions toujours plus vite vers les « limites du monde ».

D’autres détails sur ma page professionnelle.

Voir aussi mon ancien blog, Le Mythe climatique, désormais un « blog-piège ».

Conditions générales d’utilisation du blog

Les commentaires sont libres, à deux restrictions près : le non-respect des règles usuelles de courtoisie ; le hors-sujet.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive de leur auteur (Benoît Rittaud, sauf mention contraire). Toute reproduction (hormis une brève citation qui mentionne la source et l’auteur) sans l’autorisation expresse du propriétaire de ce blog est interdite.

Pour proposer un article ou simplement prendre contact : Benoit.Rittaud@gmail.com

Publicités

7 réflexions au sujet de « À propos »

  1. Je ne suis qu’un modeste enseignant en sc physiques ( ens.secondaire ) maintenant retraité et je tenais à vous témoigner ma sympathie pour votre action militante contre le « carbocentrisme » et pour la pertinence de vos articles et ouvrages sur ce sujet , en particulier  » Le mythe climatique  » que je relis encore une fois avec jubilation ! Donc , un grand merci .

    J'aime

  2. La science permet les dissensions, pas les religions.

    Les gens ne réalisent pas que 100000000 études ou article « scientifique » qui affirme que la terre est carré ne fait pas de la terre un carré. Les « scientistes » (et non scientifiques) nous ont par le passé démontré hors de tout doute qu’il y avait une classification des races chez l’humain et pourtant aujourd’hui nous savons que nous partageons le même patrimoine génétique à 0.01% prêt.

    Aujourd’hui l’histoire se répète car il est démontré hors de tout doute que le réchauffement climatique est 1: prouvé et 2 : de cause humaine. Nous avons même 1000000000 d’étude et TOUTE la communauté scientifique qui le prouve et l’approuve. 😉

    Merci de résister et de nous éclairer sur toutes ces « mancies » de notre époque.

    J'aime

  3. Bravo la sciences avec ses preuves ,ses interrogations,sa démarche doit nous éclairer;Je viens de vous entendre sur europe ;je regrette que vous n ‘ayez pas eu le temps de développer toute votre pensée mais votre argumentation face aux idéologues m ‘a réconforté ;soyez en remercié Continuer à vous interroger et à essayer, de démontrer par des objections de valeur universelle et de vous rapprocher de la vérité! Docteur en médecine Pj izembart PS l’exercice de la médecine durant 35 ans m ‘a appris la modestie et la justesse de certaines acquisitions;mais quel cheminement pour y arriver.En plus quand on est en face d’un être humain seul dans sa décision l’erreur se paye cache,ce qui n’est pas le cas de l ‘irresponsabilité de certaines pensées annoncées sans preuves et qui permet à certains de se faire mousser dans le bain de l’ignorance ou de de l’idéologie.Merci à ceux qui vous laissent parler et si je peux vous aider ,je le ferai modestement.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s