On peut discuter de tout sauf des chiffres

par Rémy Prud’homme.

Tout le monde connaît le bref dialogue de propagande gouvernementale diffusé quotidiennement sur nos antennes : un protagoniste se demande si la vaccination est bien un frein efficace à la propagation du covid 19 ; un autre lui répond : « on peut discuter de tout, sauf des chiffres ». Ce slogan officiel, péremptoire, et sot, est mis en cause par l’étude publiée par un respectable professeur de Harvard, SV. Subramanian, dans la livraison de septembre du European Journal of Epidemiology. Sa courte étude mérite une minute d’attention, à cause de son contenu, et plus encore de la réaction qu’il suscite. Elle en dit long sur la santé, la politique et la science.

Lire la suite

Même nos rêves sont attaqués

La différence entre la dictature et le totalitarisme tient à ce que le second ne se contente pas d’une soumission passive : il exige une adhésion permanente et intime de tous ceux qu’il domine. C’est à cette aune qu’il faut comprendre les saillies écologistes récemment formulées par deux de nos élues. La première est l’œuvre de la maire de Poitiers, Léonore Moncond’huy (EELV, faut-il le préciser), qui a déclaré en avril dernier que « l’aérien ne doit plus faire partie des rêves des enfants ». La seconde nous vient de la ministre du Logement, Emmanuelle Wargon, qui a déclaré la semaine dernière que le « rêve » d’habiter une maison individuelle est un « non-sens écologique, économique et social. »

Lire la suite

Christian Gérondeau encore sur CNews

À la dernière assemblée générale de l’association des climato-réalistes j’avais parlé de CNews comme d’une terre de mission. Il semble que notre ami Christian soit en train de faire le job pour de bon, avec cette nouvelle invitation demain samedi à 13h50, et dimanche 17 à 16h20. Titre de l’émission : « Nos centrales nucléaires sont éternelles ».

Un prix Nobel qui arrive à point nommé

par François Gervais, physicien, professeur émérite de l’Université de Tours, membre du comité scientifique de l’association des climato-réalistes.


Dans le glossaire des récents rapports du GIEC, la définition de l’effet de serre atmosphérique n’est pas du tout celui de la serre du maraîcher mais la suivante :

le rayonnement infrarouge émis vers l’espace est moindre que ce qu’il aurait été en l’absence de ces absorbeurs parce que la température décroît avec l’altitude dans la troposphère avec pour conséquence un affaiblissement de l’émission.

Dans cette présentation, nulle allusion aux parois transparentes d’une serre laissant entrer le rayonnement solaire puis bloquant le rayonnement thermique de la serre grâce à l’opacité de ses parois dans l’infrarouge. Et pour cause, l’atmosphère est dépourvue de parois.

Lire la suite

Qui est Greta ?

Certains percent des montagnes ou creusent dans la roche pour en exploiter sans vergogne les ressources sans se soucier des dommages collatéraux. D’autres fouillent dans les tréfonds des peurs d’une adolescente pour en extraire une gloriole moralisatrice, avec pour protection qu’il est mal vu de polémiquer avec une enfant. I am Greta, le documentaire à la gloire de la jeune égérie des « grèves pour le climat », sort au cinéma mercredi.

Lire la suite

Toc, toc, toc,  la crise énergétique frappe à la porte

par Rémy Prud’homme.

«La cigale ayant chanté tout l’été / Se trouva fort dépourvue / Lorsque la bise fût venue». Le pire n’est pas toujours sûr. Mais en matière d’énergie, le pire est au coin de l’hiver, et il est très inquiétant. Déjà, au Royaume-Uni, les prix du gaz et de l’électricité se sont envolés, des coupures électriques ont eu lieu, des fournisseurs d’électricité sont au bord de la faillite, des entreprises industrielles ont fermé. La situation pourrait s’aggraver avec la froidure qui vient. Cette crise est le résultat direct des politiques de transition énergétique engagées, pas seulement au Royaume-Uni, mais dans toute l’Europe, y compris en France. On peut l’éclairer en se focalisant sur le gaz naturel. D’un côté, ces politiques font tout pour augmenter la demande de gaz ; et en même temps, elles s’efforcent de réduire l’offre de gaz.

Lire la suite

Ebauche de lexique climato-réaliste

par Cédric Moro.

La connotation que certains donnent aux mots (médias partisans, scientifiques activistes, vulgarisateurs propagandistes et autres militants politiques) influe directement sur nos représentations des phénomènes. Dans les phobies pathologiques, les connotations de vocabulaires sont souvent exagérées, disproportionnées, très déformées par rapport à la réalité.

Dans ce type de vocabulaire, il n’y a plus de nuances ou d’objectivité. Les termes utilisés montrent en eux-même que la conclusion précède le raisonnement, tandis que lorsque l’on utilise des termes neutres ou objectifs scientifiquement, on peut mener un raisonnement à son terme avec des conclusions bien plus justes.

Lire la suite