Will the Maldives dive ?

Par MD

1/ Introduction.
On sait que le président de l’imminente COP26, Alok Sharma, est originaire de l’archipel des Maldives. Nul doute que ce dernier sera honoré par une standing ovation, en tant que représentant d’un ensemble insulaire menacé par la montée des eaux. En effet, cet archipel de l’océan Indien, à l’instar, dans le Pacifique, de Tuvalu, Kiribati, Fidji ou Vanuatu, fait partie des entités emblématiques souvent citées comme promises à l’engloutissement à terme. On rappellera à cette occasion que les Fidji avaient présidé la COP23 de novembre 2017 (tenue à Bonn). Lire la suite

COP’n Clyde

Par MD

La COP26 va enfin se tenir dans la bonne ville de Glasgow. Wikipedia nous apprend que Glasgow dérive du brittonique Glascu, composé de glas « vert » et de cu « creux ». Mauvais présage. Un bon vent au large des côtes écossaises évitera-t-il le black-out tant redouté outre-Manche ?

On trouvera dans cet article quelques graphiques qui (ne) seront certainement (pas) présentés aux congressistes. Les observations relevées depuis la fameuse COP21 de Paris de fin 2015 sont renforcées en gras. Lire la suite

Ebauche de lexique climato-réaliste

par Cédric Moro.

La connotation que certains donnent aux mots (médias partisans, scientifiques activistes, vulgarisateurs propagandistes et autres militants politiques) influe directement sur nos représentations des phénomènes. Dans les phobies pathologiques, les connotations de vocabulaires sont souvent exagérées, disproportionnées, très déformées par rapport à la réalité.

Dans ce type de vocabulaire, il n’y a plus de nuances ou d’objectivité. Les termes utilisés montrent en eux-même que la conclusion précède le raisonnement, tandis que lorsque l’on utilise des termes neutres ou objectifs scientifiquement, on peut mener un raisonnement à son terme avec des conclusions bien plus justes.

Lire la suite

Harcèlement climatextuel

Par MD

« La quantité d’énergie nécessaire pour réfuter
des idioties est supérieure d’un ordre de
grandeur à celle nécessaire pour les produire »
(loi de Brandolini)

1/Introduction.
Dans un article paru en juin 2018 sur un autre fil, on avait fait état d’une procédure engagée à l’encontre de l’Union européenne (Parlement et Conseil) par un ensemble hétérogène de familles ou communautés. L’article s’était limité à titre d’exemple au cas – caricatural – d’un restaurateur installé sur la luxueuse île de Langeoog en Basse-Saxe. Au total, il y avait 37 plaignants répartis en une dizaine de groupes opérant dans le domaine de l’agriculture et du tourisme. Le grief invoqué est une insuffisance alléguée de la réglementation climatique de l’UE : notamment les dispositions prises ou envisagées par l’UE pour limiter ses émissions de CO2. Cette affaire vient de trouver son épilogue devant la Cour de justice de l’UE (CJUE). Lire la suite

Règlement(s) de comptes à Atlantic City

Par MD.
1/ Introduction.
L’excellent site de Judith Curry nous apprend qu’il se passe des choses intéressantes au New Jersey. Le titre de sa série d’articles annonce la couleur : « les folies de l’adaptation climatique ».
Un peu de géographie. Cet Etat prospère de la côte Est des USA est très peuplé (9 millions d’habitants) malgré sa faible étendue. Le nord est partiellement englobé dans l’agglomération de New-York et l’ouest dans celle de Philadelphie. La partie méridionale constitue une sorte d’île de faible altitude bordée par l’Hudson au nord, l’océan Atlantique à l’est, la baie et le fleuve Delaware au sud et à l’ouest. Lire la suite

Révisionnisme

Par MD.

The future is certain ; it’s only the past that is
unpredictable (vieille plaisanterie soviétique)

1/ Introduction.
Tout le monde connaît l’organisme britannique Hadley Center, dont les séries de températures mensuelles et annuelles « globales » remontant à 1850 font autorité, notamment auprès des instances climatiques internationales. Ces séries sont élaborées en coopération avec le CRU (Climate research Unit). La première version (1994) a été l’objet de révisions successives. La cinquième révision vient d’être mise en ligne, parallèlement à la quatrième (2012) qui continue à être tenue à jour. Il est ainsi possible de comparer ces deux derniers ensembles de données. C’est l’objet des quelques graphiques présentés ici. Lire la suite

Emissions ou rémission ?

Par MD.
1/ Introduction.
Dans un article de début 2019, on avait abordé en détail la question des émissions dites « anthropiques » de CO2 et de leur confrontation avec d’autres paramètres physiques, démographiques et économiques. Deux années ont passé depuis lors, et surtout une année 2020 fertile en bouleversements. Il parait donc utile de faire un état des lieux, même si les données de l’année 2020 ne sont encore que provisoires. On s’appuiera sur les théories et les hypothèses officielles, sans discuter leur validité. Lire la suite

T’es même pas COP

Par MD
La COP26, qui aurait dû avoir lieu à Glasgow en décembre 2020, a été reportée d’un an pour les raisons que l’on sait. C’est dommage pour les quelque 10 000 congressistes qui auraient dû se réunir à cette occasion. En effet, ils auraient pu s’interroger collectivement sur ce qui est advenu depuis la fameuse COP21 de Paris en décembre 2015. Voici ce qu’ils auraient pu découvrir. Lire la suite

Sensiblement vôtre

« Quelquefois, le badinage est un délassement
des recherches sérieuses »
(Platon : Philèbe)

Par MD
1/ Introduction.
Selon la doctrine officielle, l’augmentation de la température terrestre observée depuis un siècle et demi serait majoritairement due à la présence accrue dans l’atmosphère des gaz dits « à effet de serre » (GES, GHG en anglais), dont le plus important est le dioxyde de carbone (CO2). L’activité humaine serait tenue pour principale responsable de cet accroissement, du fait des émissions de CO2 dites « anthropiques » résultant notamment de la combustion des produits fossiles. Lire la suite