Climathon, octobre 2017 : le retour du Champion

par le jury du Climathon.

« Ce serait un cauchemar ! » a lancé Le Parisien du 28 octobre, en introduction à un article au titre en effet inquiétant : « Et si le chocolat, à cause du changement climatique, venait à manquer ? ». On ne sait s’il s’agissait d’un clin d’œil au coup du Nutella de Ségolène Royal, ou d’une façon habile de rappeler que penser au climat c’est penser à nos enfants.

Bienvenue, vous êtes dans le Climathon. Lire la suite

Publicités

Climathon, septembre 2017 : Contre la méthode

Par le jury du Climathon.

Le jury pensait, bien sûr, désigner plus tôt le vainqueur de septembre 2017 de la propagande climatique. Il demande pardon aux lecteurs pour avoir à ce point aiguisé leur impatience, mais dispose toutefois d’une circonstance fortement atténuante : à quel irrépressible élan a-t-il fallu faire face ! Quelle fougue des compétiteurs, nouveaux comme anciens, a déferlé ce mois-ci, rendant le choix final tout simplement impossible ! Devant cet engagement collectif à nous faire prendre des vessies pour des lanternes écoconscientiser les citoyens face à la disruption climatique du prochain siècle qui viendra sous peu dont ont voit les prémisses qui a déjà un peu commencé dont la présence réelle ne peut plus être contestée par personne, ce n’est pas un mais trois, cinq, dix vainqueurs qu’il eût fallu désigner !

Outrances, excès, raccourcis idiots… ne reculant devant rien, nos concurrents ont lâché leurs coups et assuré un spectacle des plus grandioses. Ce feu d’artifice de désinformation et de propagande aura été fortement aidé, certes, par le passage de l’ouragan Irma, dont Libération a sobrement annoncé qu’il pourrait bien avoir été « le plus puissant depuis toujours.« 

Tel un cycle naturel installé dans son éternité, l’alarmisme du réchauffement a donc, dès cette première séquence, placé la compétition à son niveau d’excellence. La longueur inhabituelle du compte-rendu qui suit est la preuve de l’engouement considérable que suscite le Climathon chez les acteurs de la propagande que nous connaissons bien.

Lire la suite

Climathon, semaine 48 : bouquet final

par le jury du Climathon.

Ce n’est pas sans émotion que le jury rend aujourd’hui son dernier verdict pour récompenser la plus belle pièce de propagande climatique. Le vainqueur de la semaine 48 fait honneur à la très haute tenue qui a prévalu tout au long de l’année, montrant une dernière fois que l’innovation dans la propagande la plus odieuse ne connaît pas de limite. Le Climathon finit donc en apothéose, sur une pièce si délicieusement vomitive que les lecteurs sont invités à se munir d’un sac approprié avant d’aller plus loin.

Lire la suite

Climathon, semaine 47 : la vraie cause du terrorisme

par le jury du Climathon.

Ah, quel beau final pour le Climathon ! Quel plaisir de voir, pour l’avant-dernière semaine, la propagande climatique se libérer enfin des derniers lambeaux de déontologie qui l’encombraient encore ! Déchaînés par les attentats du 13 novembre, les propagandistes ont donné le meilleur d’eux-même, sans hésiter à se vautrer dans la récupération la plus abjecte des attentats. Un seul mot : splendide.

Lire la suite