Lettre ouverte à madame la rectrice de l’université libre de Bruxelles

Madame la rectrice,

L’un des enseignants de l’université que vous dirigez vient d’être la victime d’une odieuse campagne de diffamation dont on s’attendrait à ce qu’elle soit condamnée avec la dernière énergie par le monde académique. Hélas, les instances dirigeantes de l’université libre de Bruxelles semblent choisir le chemin de la soumission à cette cancel culture qui nous vient des États-Unis et à laquelle, pour notre malheur, les universités européennes ne semblent pas savoir résister mieux que leurs sœurs américaines.

Lire la suite

Décès de Nils-Axel Mörner

Le Suédois Nils-Axel Mörner, connu de tous les climato-réalistes par son diminutif de Niklas, est décédé vendredi à l’âge de 83 ans. Il était une personnalité internationalement reconnue, professeur émérite en géologie, ancien responsable du laboratoire de paléontologie et géodynamique de l’université de Stockholm. Ses travaux sur le niveau marin ont fait l’objet de plus de 650 publications scientifiques.

Joyeusement excentrique, Niklas était un homme à la fois bienveillant et décidé qui a été de tous les combats climato-réalistes. Nous avions eu la joie de faire sa connaissance à Paris fin 2015, au moment de la fameuse COP21 qui, en France, nous avait poussé à unir nos forces sous la forme d’un collectif avant la création de notre association quelques mois plus tard. Depuis, Niklas est toujours resté l’un de nos correspondants permanents. En tant que président du Comité indépendant de géoéthique, il invitait régulièrement nos scientifiques aux conférences internationales qu’il organisait, notamment à Londres en 2016 et à Porto en 2018.

Nils-Axel Mörner était aussi un scientifique de terrain, et un conférencier extrêmement brillant et drôle. L’un de ses faits d’armes a eu lieu en 2017, année où les Fidjis présidaient la COP23 qui s’est déroulée en Allemagne (à Bonn). À Düsseldorf, il avait démontré à une audience conquise, lors d’un exposé imparable, que les îles Fidji n’étaient nullement concernées par la question de la hausse du niveau marin. Il était le mieux placé au monde pour le savoir : il revenait d’un voyage fait sur place spécialement pour étudier la question, avec sa collègue Pamela Matlack-Klein.

Niklas laisse aujourd’hui les climato-réalistes orphelins de sa bonne humeur et de sa combativité. L’association des climato-réalistes s’associe à la douleur de ses proches, et tâchera de poursuivre à sa manière ce qui fut l’œuvre de sa vie.

De la liberté académique à l’Ecole polytechnique de Bruxelles

par Drieu Godefridi, PhD

Des auteurs anonymes (sic) publiaient récemment une lettre mettant en cause les enseignements du Pr. Samuele Furfari dans le cadre de l’Ecole polytechnique de Bruxelles. Cette lettre dénonce « la teneur climatosceptique (sic) des propos d’un professeur en filière électromécanique et physique de l’École polytechnique de Bruxelles. »

Dans les 24 heures (sic) de la publication de cette dénonciation anonyme — le 14 octobre — l’Ecole polytechnique de Bruxelles publiait un communiqué pour se distancier des propos tenus par le Pr. Samuele Furfari sur le thème du réchauffement climatique.

Lire la suite

Covid-19 : stop à la gouvernance par la peur

par Pierre Grandperrin.

La peur exponentielle entretenue par une communication gouvernementale alarmiste et une couverture médiatique servile a conduit trente-cinq chercheurs et médecins à publier dans Le Parisien une tribune dénonçant « la communication anxiogène » des autorités. Le 11 septembre, plus de soixante-quinze professionnels de santé de diverses nationalités ont publié dans France Soir un message aux gouvernements et aux citoyens demandant qu’il soit mis fin «  à la terreur, à la folie, à la manipulation, à la dictature, aux mensonges et à la plus grande arnaque sanitaire du XXIe siècle ».

Lire la suite

Espèces menacées

par Philippe Catier.

C’est dans le règne animal que l’on craint de voir des espèces menacées de disparaitre. On peut cependant être inquiet de la menace qui pèse sur d’autres forme de vie non moins importantes, celles qui touchent à la société des hommes : la liberté d’expression, la science et, au final, la démocratie.

Lire la suite

Le transport aérien en question

Suite des réactions de l’Association des Climato-Réalistes aux propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat, avec cette analyse de Pierre Grandperrin,  ancien haut fonctionnaire à la DGAC (Direction Générale de l’Aviation civile).

Parmi les 150 propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat (CCC) figure celle visant à « Limiter les effets néfastes du transport aérien ». L’argument principal est que l’avion est aujourd’hui un moyen de transport fortement émetteur de CO2. Les membres de la convention affichent donc la volonté de favoriser les transports « bas carbone » pour diminuer les gaz à effet de serre émis par les vols nationaux et internationaux. 

Lire la suite

Feux californiens : le « dérèglement climatique » a bon dos

Tribune parue dans Valeurs Actuelles n°4373 (17 septembre 2020).

Les feux de forêt de grande ampleur qui se sont déclenchés en Californie ces derniers jours évoquent d’autres feux récents et tout aussi graves, en Australie fin 2019 et en… Californie encore, en 2018.

S’agissant d’environnement, vers les questions compliquées l’on vole souvent avec des idées simples. Le coupable, bien sûr, ne peut être que ce diable de « dérèglement climatique ». L’argument est d’une clarté aveuglante : il fait plus chaud, donc les forêts s’enflamment plus facilement. Un zeste de culpabilité plus tard, nous voilà donc enjoints une nouvelle fois à la flagellation carbonique. Autre preuve : Donald Trump a explicitement nié le lien entre les feux californiens et la question climatique, or comme chacun sait, le président américain se trompe toujours sur tout.

Ces raisonnements imparables n’ont qu’un tout petit défaut : ils ne résistent pas à l’épreuve des faits.

Lire la suite

François Gervais tout à l’heure sur France Bleu

Aujourd’hui mercredi, donc, dans « On n’est pas à l’abri de faire une bonne émission » sur France Bleu (diffusion nationale), présentée par Willy Rovelli. Attention, faudra pas rater l’intervention de notre star climato-réaliste : il sera interviewé en direct par téléphone à 12h35, pour une durée de 5 minutes. Les petits ruisseaux, etc.