Carbone et désillusion

Par MD.
Introduction.
Comme chaque année vers la même époque, le Global Carbon Project (GCP) vient de publier son rapport annuel Global Carbon Budget (GCB) sur l’état des lieux des émissions mondiales et nationales de CO2. Ce copieux document est accompagné de trois feuilles de calcul comportant les données utilisées dans le rapport. On va s’intéresser ici à la feuille de calcul qui retrace les évolutions des émissions mondiales de CO2. Rappelons une fois encore que tous ces chiffres résultent d’estimations modélisées et non de mesures directes, même si le GCP s’attache à les rapprocher tant bien que mal des mesures in situ comme on le verra. Cette question a déjà été abordée de nombreuses fois sur ce forum, sous différents aspects, mais il n’est pas toujours mauvais de se répéter. Lire la suite

Publicité

Climat : scénarios, modèles et Cie

Par MD

Quo vadis ?

Introduction, quelques rappels.
On sait que le GIEC, en prévision de la COP26 de Glasgow, avait publié en juillet 2021 la première partie (working group WG n°1) de son sixième rapport (AR6), qui présentait entre autres des scénarios d’évolution climatiques jusqu’à la fin du siècle. Chacun connait l’hypothèse fondamentale admise par le GIEC : les températures, en raison de l’« effet de serre », sont commandées très majoritairement par la concentration de l’atmosphère en dioxyde de carbone (CO2), et l’augmentation de cette concentration est due très majoritairement aux émissions « anthropiques » résultant de la combustion des énergies fossiles. On sait qu’aucune mise en cause de ce dogme n’est tolérée. Lire la suite

COP-out

Par MD

Traduction Reverso ©
« cop-out : se défiler, faux-fuyant, dérobade », etc.

En prévision de l’imminente COP27, voici un petit vade-mecum qui pourrait utilement être distribué aux congressistes. Il n’en sera évidemment rien car les données climatiques factuelles ne sont pas toutes politiquement correctes, et il ne faut surtout pas ébranler les convictions avant le prêche.
Tentons tout de même l’exercice. Rappelons que la fameuse COP21 réunie fin 2015 à Paris constitue une référence universelle en raison des « engagements » solennels qui ont été pris à cette occasion.  C’est pourquoi il est intéressant de comparer les données qui étaient connues à l’époque avec les dernières données en date (octobre 2022). On nous objectera que huit années d’observations ne constituent pas une tendance. Certes, mais nous rétorquerons que, par les temps qui courent, tout événement météorologique sortant de l’ordinaire suffit à ameuter le microcosme scientifique, politique et médiatique. Match nul.

Lire la suite

Les leçons du père Kaya

Par MD

« Ce n’est que faute de savoir bien
connaître et étudier le présent
qu’on fait l’entendu pour étudier l’avenir
 »
(Blaise Pascal, lettre à
Mlle de Roannez, décembre 1656).

Introduction.
Kaya est le patronyme de Yoichi Kaya (né en 1934), un économiste japonais spécialisé dans l’énergie et l’environnement, Il a publié son « équation » en 1993. Les travaux de Kaya ont notamment trait aux émissions de CO2 ; on sait l’importance que la communauté internationale – à tort ou à raison – attache à ce gaz trace indispensable à la vie mais supposé néfaste. Lire la suite

Minéraux critiques

Par MD

Introduction.
On sait que les nouvelles technologies énergétiques nécessitent l’extraction de matériaux naturels plus spécifiques et moins abondamment disponibles que les matières traditionnelles. Du fait de leur relative rareté et de leur caractère incontournable à court et moyen terme, on les qualifie de « critiques » (« critical »). L’agence internationale de l’énergie (IEA) a consacré plusieurs publications à ce thème. C’est notamment le cas d’un rapport de mai 2021 intitulé : « The role of critical minerals in clean energy transition » et de la base de données associée. Il a été mis à jour par l’IEA en mars 2022 sans modification notable. Ce long rapport mérite la lecture car il n’escamote aucun des aspects de la « transition » énergétique. On en donne ci-après quelques aperçus (le terme de « transition » énergétique recouvre un ensemble de concepts maintenant bien connus, il sera systématiquement mis entre guillemets pour éviter des ambigüités). Lire la suite

Energie : retour aux réalités (3)

Par MD

Introduction
Voici le troisième et dernier des articles consacrés à l’analyse et à l’illustration de quelques aspects du document de référence annuel Statistical review of world energy publié par BP le 28 juin 2022 et de sa base de données. Après la consommation et les réserves d’énergies, on examine le cas de l’électricité. C’est à raison que BP accorde une place majeure à la production et à la consommation d’électricité, les évolutions dans le temps selon les régions du monde et les sources d’approvisionnement dans leur grande diversité. En effet, parmi les inégalités et les carences qui affectent la population mondiale, l’accès à l’électricité est un facteur discriminant fondamental : il détermine la qualité de vie, la santé, l’instruction et l’information, et en fin de compte le désir de vivre et de rester au pays. Il est donc naturel que tous les États du monde aspirent à disposer d’une électricité adéquate, constamment disponible et bon marché. Lire la suite

Energie : retour aux réalités (2)

Par MD

« Plus le vase versait, moins il s’allait vidant :
Philémon reconnut ce miracle évident »
(La Fontaine)

Introduction
Dans un précédent article, on avait commencé à analyser et illustrer quelques séries longues extraites du document annuel Statistical review of world energy publié récemment par BP, en l’occurrence les consommations d’énergies de toutes natures et les émissions de CO2 en résultant. On s’intéresse maintenant aux réserves de minéraux solides, liquides et gazeux nécessaires à la production d’énergie, ainsi qu’aux échanges internationaux de ces produits et accessoirement à leurs prix. Cette année, et pour la première fois, BP n’a pas mis à jour les estimations des réserves « due to process improvements » écrit-il (sans préciser davantage la raison exacte). Les dernières données en date sont donc celles de 2020 : ces réserves sont dites « prouvées » (gisements repérés avec certitude et dont l’exploitation peut être faite par des méthodes existantes et éprouvées). Par contre, les données de productions et d’échanges, comme celles des consommations, sont bien mises à jour jusqu’à 2021. Lire la suite

Energie : retour aux réalités

Par MD

Introduction
La compagnie BP vient de mettre en ligne son document annuel de référence Statistical review of world energy qui comporte dans sa version Excel des séries longues de données énergétiques mises à jour, jusqu’à l’année 2021 incluse. L’année 2021 a connu une reprise économique après la dépression de 2020 due à la pandémie. Elle précède une année 2022 imprévisible notamment du fait du déclenchement des hostilités survenu fin février 2022 et de ses conséquences. Les positions fermes adoptées par les pays émergents lors de la COP26 avaient déjà contredit les perspectives énergétiques et climatiques affichées par les pays occidentaux. Les évènements survenus depuis lors et l’augmentation importante des prix des énergies fossiles depuis fin-2021 ont précipité une remise en cause fébrile dont il est difficile de prévoir l’issue. La nouvelle édition de BP constitue donc un état des lieux particulièrement intéressant. Les illustrations qui suivent en donnent quelques aperçus globaux concernant les quantités d’énergies et les émissions de CO2. Lire la suite

Déchets plastiques, bref aperçu

Par MD

Introduction.
Les plastiques ont universellement remplacé les matériaux traditionnels dans la plupart des usages courants. Beaucoup des objets ainsi manufacturés (à partir surtout du pétrole ou du gaz) ont une durée d’utilisation réduite, soit par destination dans le cas des emballages et des usages uniques, soit du fait de leur fragilité ou de leur obsolescence. Il en résulte une présence envahissante de déchets dans les milieux terrestres, aquatiques et marins. Cette question préoccupe depuis longtemps la communauté internationale. Elle a donné lieu à une multitude de publications. Au début de 2022, l’UNEP (UN Environment Program) avait tenu une conférence internationale à Nairobi (Kenya, où se trouve son siège), et publié son troisième « Global Commitment 2021». De son côté, l’OCDE avait publié le 22 février 2022 un Global plastics outlook (02-22) , puis le 3 juin un nouveau et bref Global plastics outlook (06-22). Ce dernier vient d’attirer l’attention des médias en raison d’une mise en garde solennelle : l’utilisation des plastiques et la production corrélative de déchets pourraient « presque tripler en 2060 » (sic) si les tendances actuelles se poursuivaient. Plus sérieusement, on donne ici quelques échantillons de l’important corpus de valeurs numériques élaboré et publié par l’OCDE. Lire la suite

Apocalypse No (complément)

Par MD

1. Introduction.
La présente note est un simple complément à l’article du 3 mai, auquel on pourra se reporter pour une bonne compréhension. Dans cet article on avait examiné la figure 2.1 (page 18) du dernier rapport de l’UNDRR (United Nations Office for Disaster Risk Reduction). Ce graphique comporte en effet un pronostic sur le nombre de catastrophes naturelles à redouter en 2030, qui avait été repris pompeusement par l’ONU et avait secoué le monde médiatique.
Or on trouve, sur la même page 18, deux autres graphiques prospectifs sur lesquelles il est intéressant de s’appesantir, car ils relèvent de la même démarche. Ces graphiques sont relatifs à deux sous-groupes de catastrophes naturelles du type « météorologique » : d’une part les sécheresses (figure 2.2), d’autre part les températures extrêmes (figure 2.3). Comme précédemment, les graphiques et les analyses s’appuient sur la base de données EM-DAT de l’université de Louvain (CRED). Lire la suite