Un pays particulièrement responsable

Il l’a bien mérité. Le One Planet Summit organisé par Jupiter le 12 décembre à Boulogne-Billancourt Paris a remporté le Climathon de décembre 2017. À cette occasion, la France a encore pu montrer qu’elle était le phare qui oriente le monde.

Car c’est la France. La patrie de Jean-Jacques Rousseau. De Victor Hugo. De Max Pécas. La France, quoi.

En effet, chers lecteurs, vous l’ignorez peut-être mais dans tout ce qu’elle entreprend, la France a une « responsabilité particulière ».

Lire la suite

Publicités

LE GISS ET LES SERIES DE TEMPERATURES DE MARSEILLE.

Marius : « Il n’y a pas besoin de le remuer [le passé], il bouge bien assez tout seul » 
(Marcel Pagnol, Fanny)

(mise à jour simplifiée d’une note du 2 février 2015, encore accessible pour les curieux [1])

1/ Le site du GISS.

Les séries de températures relevées par les stations météorologiques du monde entier sont accessibles pratiquement en temps réel grâce notamment au GISS (Goddard Institute for Space Studies [2] département de la NASA) qui rassemble et traite les données transmises par les états. Il existe deux pages d’accès possibles, comportant respectivement un planisphère et une mappemonde (que l’on peut faire tourner). La seconde devrait à terme supplanter la première. Pour rechercher une station on peut, soit cliquer sur les cartes, soit inscrire le nom dans les fenêtres prévues à cet effet. Dans les deux cas, on a le choix entre différentes séries de données, mais par défaut le GISS donne une série « officielle » qui fait foi. Lire la suite

Le sophisme climatique

par Christian Gérondeau.

On pourrait croire, s’agissant d’un domaine qui entraîne pour la collectivité nationale des dépenses qui se chiffrent par dizaines de milliards d’euros chaque année et obèrent lourdement son développement, que la France aurait cherché à se forger sa propre opinion sur le dossier du changement climatique.

Il n’en est rien.  Lire la suite

Bulletin d’enneigement

« Hiver : toujours exceptionnel ; voir : été » (Gustave Flaubert, Dictionnaire des idées reçues)
 « Snowfalls are just a thing of the past » (The Independent, 20 mars 2000) [1]

1/ Introduction.

Chaque fois qu’est observée quelque part dans le monde une importante chute de neige, ou une avalanche spectaculaire, ou qu’au contraire une station à la mode se voit contrainte de différer l’ouverture de ses pistes, revient la question récurrente : le « changement climatique » est-il en train de bouleverser le régime des précipitations neigeuses ? L’or blanc est-il gravement menacé ?

Une amnésie généralisée dans ce domaine conduit à considérer tout phénomène météorologique s’écartant de la « normale » (que personne n’a évidemment jamais observée) comme le signe que quelque chose d’inédit, grave et inquiétant est en train de se produire. Et bien entendu, notre comportement collectif coupable est une nouvelle fois incriminé.

Pourtant, tous les amateurs de sports d’hiver ont certainement connu, tantôt la paire de skis esquintée sur les cailloux, tantôt au contraire l’accès obligé au chalet par le balcon du premier étage : mais de tels contrastes d’une année à l’autre sont aussitôt oubliés.

Lire la suite

Climathon, décembre 2017 : toujours plus show !

par le jury du Climathon.

La richesse de ce mois de décembre a posé un cas de conscience au jury, qui a dû faire un choix impossible entre deux réalisations exceptionnelles. D’un côté, face au train de propagande climatique ayant accompagné le One Climate Summit jupitérien, l’un des membres du jury a d’emblée lancé « Je ne vois pas comment on peut échapper au triomphe d’Emmanuel Macron. » D’un autre côté, le président du jury, lui, a eu le plus grand mal à se remettre du choc mystique éprouvé à la lecture du titre fabuleux de cet article de Marielle Court paru dans Le Figaro :

MarielleCourt

Non, vous n’êtes pas sur une autre planète : vous êtes dans le Climathon. Lire la suite

Une bonne nouvelle sur le climato-réalisme en France

Les médias se sont assez largement faits l’écho d’une enquête de l’IFOP commandée par la Fondation Jean Jaurès sur le conspirationnisme dans l’opinion publique française. La partie concernant le climato-réalisme m’apparaît comme très encourageante, à condition de lire l’étude elle-même plutôt que de s’arrêter à ce qui en a été rapporté ici ou là. Lire la suite

Encore l’exponentielle

Ce qui est frappant dans la peur exponentielle, c’est que ses victimes ne sont pas seulement de simples citoyens impressionables par des mots qui font savant, mais aussi des scientifiques tout ce qu’il y a d’intégré dans le système institutionnel. Dernier exemple en date : Guy McPherson, ci-devant professeur émérite en ressources naturelles, en écologie et en biologie de l’évolution à l’université d’Arizona. Lire la suite