Émission sur CNews

Mise à jour (dimanche 11h15) : en raison des attentats d’hier à Londres, l’émission est reportée à une date ultérieure.

Je participerai demain (dimanche) à 19h à l’émission Dimanche Pulvar sur CNews (présentée par Audrey Pulvar, comme son nom l’indique).

Non, je n’ai pas plus d’infos pour l’instant. Mise à jour (samedi 16h) : ça y est, j’en ai. Lire la suite

Les routes tortueuses du pardon

Aujourd’hui, on révise nos classiques.

La presse francophone n’ayant (quelle surprise) pas jugé bon de relater l’affaire, je suis bien obligé de citer mon propre article pour rappeler cette information assez préoccupante : on a tiré plusieurs fois au pistolet sur l’immeuble où travaille le climatosceptique John Christy. L’événement a eu lieu le week-end de la « Marche pour les sciences » qui a clairement affiché ses positions carbocentristes et l’une des manifs concernées s’est déroulée non loin de l’université de Christy. Il n’est donc ni délirant ni complotiste de prendre l’information au sérieux (d’autant que Christy reçoit des menaces depuis des années). J’ai donc écrit à la déclinaison française de la « Marche pour les sciences » pour avoir une réaction de leur part.

Leurs réponses m’a fait penser à un sultan mythique et à un porc lépreux. Pour comprendre pourquoi, il faut  Lire la suite

On a tiré sur les vitres de l’immeuble où travaille John Christy

Pour ceux qui l’ignorent, John Christy est l’un des grands scientifiques climatosceptiques américains, qui produit l’une des principales courbes de températures à l’aide de la technologie satellitaire. Il est en poste à l’université d’Alabama à Huntsville.

Ce week-end, dans le bâtiment où il travaille, il s’est produit ceci :

bullethole-NSSTC-225x300

Sept balles de 5,7 mm ont ainsi atteint l’immeuble, non loin d’où se trouve son bureau. Lire la suite

À Washington

Les 23 et 24 mars derniers à Washington s’est déroulée la 12e conférence internationale sur les changements climatiques (ICCC12), organisée par le Heartland Institute. L’association des climato-réalistes y a envoyé deux représentants : son chargé des relations internationales (Pierre Bouteille, celui d’entre nous qui parle bien anglais, quoi), et son président (moi-même, qui fait de son mieux). Lire la suite