La rentrée du Climathon

En France, le matraquage climatique semble entrer dans une nouvelle phase ascendante. Un esprit qui voit le mal partout y repèrera une connivence entre le médiatique et le politique, où le premier s’empresse de relayer le message du second (et notamment de celui qui, de l’Élysée, tâche d’utiliser le climat comme un moyen commode de s’acheter une conscience et de montrer ses muscles face au méchant Trump). Complotisme qu’une telle insinuation, bien sûr, l’étanche séparation entre le monde journalistique et les sphères du pouvoir n’ayant jamais été aussi flagrante qu’aujourd’hui.

Toujours est-il que cette résurgence de la propagande climatique l’information médiatique écoconsciente sur le climat apparaît suffisante pour justifier le retour du Climathon, dont l’édition 2015 avait permis de promouvoir les plus belles pièces de désinformations préparatoires à la COP21. Les quelques belles réalisations de 2017 marquent le retour du très haut niveau atteint lors de l’hystérie pré-Accord de Paris, réalisations que l’on doit aussi bien à de nouvelles recrues (Emmanuel Macron, la « Marche des sciences »…) qu’à des compétiteurs chevronnés, dont certains se sont même dotés d’une véritable équipe dédiée à la gagne.

Voici comment se déroulera la nouvelle édition du Climathon.

Le jury du Climathon 2017-2018 désignera un lauréat mensuel, de septembre 2017 à mai 2018 (inclus). Le lauréat de chaque mois sera annoncé au début du mois suivant. Des accessits seront également attribués pour les compétiteurs méritants.

Tout le monde peut proposer un lauréat (ou un accessit), à tout moment. Les critères de sélection sont les mêmes qu’en 2015 : est éligible au Climathon toute réalisation dans le mois en cours disposant d’un certain rayonnement et participant à la communication climatique francophone, écoresponsablement orientée comme il se doit. Il peut s’agir d’une prise de position, d’une décision politique, d’une œuvre d’art ou de toute autre initiative  pour promouvoir le sauvetage de la planète contre le vilain CO2. Les critères permettant de désigner le vainqueur sont : l’outrance, le n’importe quoi pseudo-scientifique, les rapprochements gratuits (avec le terrorisme, le nazisme…), le ridicule assumé, l’ineptie, le wishful thinking, les menaces contre les climatoréalistes, voire la violence verbale ou, mieux, physique… La liste ne saurait être limitative, tant l’imagination des compétiteurs s’est montrée débridée lors de l’édition 2015, pour ne pas dire sans limite.

Tous les trois mois se tiendra une élection au suffrage universel direct uninominal à un tour pour désigner les champions d’automne, d’hiver et de printemps. Ces trois champions seront départagés en juin 2018 lors d’un ultime vote qui élira le champion de l’année 2017-2018.

Ceux qui souhaitent faire partie du jury sont invités à m’envoyer un mail ayant pour sujet « Équipe Climathon ».

Le mois de septembre est commencé, les compétiteurs sont dans les starting-blocks : comme en 2015, on va rire…

Publicités

33 réflexions au sujet de « La rentrée du Climathon »

  1. Bonjour.
    Parmi les candidats les plus sérieux, je vous convie à examiner attentivement le dossier du CITEPA, avec les énormités climato-alarmistes proférées au nom de la science dans sa « feuille de chou » intitulée « C’est dans l’air ».
    C’est surtout consternant qu’une association dont le but est l’étude des polluants atmosphériques s’abandonne à de tels épanchements aux frais de ses membres et avec la bénédiction de l’administration.

    J'aime

  2. Bonjour,

    Pour le moment, le marchand de shampoing tient la corde avec son souhait de voir arrêter la production d’hydrocarbure en France pour lutter contre le RC. Je suis plus qu’inquiet quant à ses projets futurs. Sinon, le lien ouragan Irma-RC peine à s’installer semble-t-il?

    Bonne journée

    J'aime

  3. Mr Rittaud, je me réjouis à l’idée d’un autre climathon. Je vous l’avez suggéré dans un de mes commentaires, en début d’année.
    La profusion des ségolèneries ces derniers temps dans les médias, a sans doute justifié votre choix ; mais j’aime à penser que j’y suis aussi –un peu–pour quelque chose !
    Ne m’enlevez pas cette auto-satisfaction ; c’est mon petit brin de fierté !
    Encore bravo pour cette saine initiative.
    Climatiquement vôtre. JEAN

    J'aime

  4. Cher M. Rittaud, je propose déja un nom pour ce nouveau climathon: HULOT qui veut interdire la production de prétrole en France. Encore une bonne loi bien intelligente qui à la fois supprime encore des emplois, même si la production est très faible, mais aussi qui obère le future en cas de découverte ou avancées technologiques. Le prétrole c’est pas bien chez nous, mais chez les autres, ça va. Sinon, comment ferait on pour sillonner la planète de conférences en COPxxx ou en ambassade de l’articque ?

    J'aime

  5. Novethic, dont l’éthique s’arrête visiblement à la rigueur scientifique, s’élance dans le climathon : « Sous la glace de l’Antarctique, une centaine de volcans menacent de se réveiller sous l’effet du réchauffement ». Bigre! http://www.novethic.fr/empreinte-terre/climat/isr-rse/sous-la-glace-de-l-antarctique-une-centaine-de-volcans-menacent-de-se-reveiller-sous-l-effet-du-rechauffement-144783.html

    J'aime

  6. A écouter les informations du jour, on se rend compte que la concurrence va être féroce. Les porte-parole d’ONG devraient donner du fil à retordre aux écologistes de diverses tendance, mais on peut s’attendre à de sérieux outsiders dans les autres camps politiques.

    J'aime

  7. Bonsoir, je suis lectrice « innocente » de votre blog (je n’ai aucune connaissance scientifique), et serais très heureuse de connaître vos avis sur les ouragans. J’ai l’impression d’une véritable hystérie politico médiatique. Et sur les propos de Jean Jouzel qui annonce qu’il nous reste 3 ans pour gérer la question du climat…

    J'aime

      • Merci. ça fait du bien de lire des articles un peu posé. Je me disais cela en entendant une géographe sur Europe 1 qui expliquait qu’en matière de météo rien n’est jamais pareil, qu’il faut du recul pour analyser les événements. Quelquefois j’ai l’impression que certains scientifiques sont obligés de répondre dans le sens souhaité par les journalistes. Cette géographe, dont je ne retrouve plus le nom, a conclu son intervention par cette phrase: « on pressent que les ouragans seront plus violent », ce qui ne veut rien dire. Soit on sait, soit on ne sait pas. Et, en l’occurrence, je crois bien qu’elle ne savait pas.

        J'aime

    • Si vraiment pour ne pas atteindre de point de non-retour, il faut que le pic maxi des émissions de CO2 soit atteint avant 3 ans et qu’ensuite la tendance s’inverse (pente négative, donc baisse des émissions de CO2), autant dire que c’est foutu de chez foutu, et qu’on ne pourra pas éviter la catastrophe promise par notre alarmiste habituel 😀
      Il faudrait juste obliger par la force les Chinois, les Indiens, les Américains, les Russes et tous les autres pays à baisser leurs émissions de GES. Ça me paraît légèrement compromis…
      Ça ferait une sacrée « inversion de courbe », et elle paraît encore moins crédible que celle (la fameuse) de notre ex-président il y a 3 ans.
      Si la France baissait toute seule ses émissions de GES de 10%, notre implication dans les émissions mondiale de CO2 passerait peut-être de 0,9% à 0,8%. Autant dire que ça ne changera pas la face du monde…

      J'aime

      • Peu importe les quantités de CO2 émises puisqu’il n’a rien à voir avec le réchauffement constaté depuis 40 ans (du moins si j’ai bien compris). Il semble aussi que celui ci stagne depuis 1997 et qu’un refroidissement soit même possible dans les toutes prochaines années.

        J'aime

  8. Ping : Trois ans | Mythes, Mancies & Mathématiques

  9. Sans négliger la dérision, pour se maintenir le moral, l’association des climato-réalistes ne devrait-elle pas publier des communiqués de presses, sobres, concis et argumentés, rappelant les faits, expliquant les erreurs, chaque fois que l’hystérie médiatique fait une poussée de délire?

    J'aime

    • Ce serait évidemment l’idéal, mais cela restera de l’utopie !
      Jamais les médias et politiques n’admettrons cette entorse à la Pensée Unique !
      Etre vainqueur au Climathon n’est certes pas très flatteur, mais peut être que, secrètement, nos candidats désirent se trouver en haut de l’affiche !
      Ils sont prêts à tout, y compris au ridicule, afin de défendre leur idéologie !
      A défaut d’être crédibles, ils auront la conscience tranquille, persuadés qu’ils seront d’avoir sauvé la planète !
      Climatiquement vôtre. JEAN

      J'aime

  10. cOUCOU,

    Les Mmes Irma se déchainent en ce moment !

    Oui bon d’accord, fallait bien que quelqu’un la fasse !

    Mais c’est tellement délirant, vous allez avoir l’embarras du choix pour le climathon !

    Bonne soirée

    Stéphane

    J'aime

  11. MERCI Benoît pour avoir ré-activé le « Climathon ».

    Je sens qu’on va se marrer jusqu’à faire déborder les digues ! (augmentation du niveau des océans exponentielle, rappelez-vous!)

    J'aime

  12. Coucou,

    Un candidat pour « la noix d’honneur »

    http://www.lexpress.fr/actualite/societe/environnement/climat-comment-al-gore-des-2006-avait-presque-tout-prevu-de-2017_1942697.html

    Le journaliste ou al gore qu’avait tout prévu avec les meta-données qui prouvent avec alpha=5% que la maree monte et que les glaciers fondent avec les climato scepto antibio truc…

    J’ai pas tout lu, çà me saoule.

    Bonne soirée

    Stéphane

    J'aime

  13. Ping : Un épisode de peur exponentielle frappe 15 364 scientifiques | Mythes, Mancies & Mathématiques

  14. Ping : Climathon : élection du champion d’automne 2017-2018 | Mythes, Mancies & Mathématiques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s