On a tiré sur les vitres de l’immeuble où travaille John Christy

Pour ceux qui l’ignorent, John Christy est l’un des grands scientifiques climatosceptiques américains, qui produit l’une des principales courbes de températures à l’aide de la technologie satellitaire. Il est en poste à l’université d’Alabama à Huntsville.

Ce week-end, dans le bâtiment où il travaille, il s’est produit ceci :

bullethole-NSSTC-225x300

Sept balles de 5,7 mm ont ainsi atteint l’immeuble, non loin d’où se trouve son bureau.

« Étant donné que ce week-end était celui du Jour de la Terre, avec une « marche pour les sciences » qui passait juste à côté de notre immeuble samedi après-midi, je pense qu’il ne s’agit pas d’une coïncidence », écrit Spencer, ajoutant que « c’est probablement tard dans la soirée, ou le lendemain, que le tireur a pu agir sans être repéré. »

On n’en sait pas plus pour l’instant, aucune accusation contre quiconque ne saurait donc être formulée. On doit néanmoins souhaiter que, soucieux j’en suis sûr du respect de l’état de droit, les organisateurs de la « marche des sciences » indiquent sans tarder leur condamnation inconditionnelle de la violence en général, et de cet acte en particulier.

J’ai écrit aux organisateurs de la marche française pour les informer, et espère de leur part une réponse rapide et sans équivoque qui contribue à apaiser les tensions.

Publicités

2 réflexions au sujet de « On a tiré sur les vitres de l’immeuble où travaille John Christy »

  1. Ping : Les routes tortueuses du pardon | Mythes, Mancies & Mathématiques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s