Climathon : élection du champion d’automne 2017-2018

Le jury s’est réuni pour organiser l’élection du champion d’automne. Comme il est prévu dans le code électoral du Climathon, le champion sera désigné par un vote ouvert à tous. La commission électorale du Climathon profite de l’ocasion pour rappeler que voter pour le meilleur propagandiste climatique n’est pas seulement un droit, c’est aussi un devoir civique.

Le scrutin est ouvert aujourd’hui jeudi 7 décembre, jusqu’en fin de journée ! Il oppose les vainqueurs de septembre, d’octobre et de novembre. Le choix sera sûrement difficile, tant le niveau de la compétition a été relevé.

Rappelons que c’est Stéphane Foucart qui a été notre premier lauréat pour son explication de la subtile différence entre preuve médiatique et preuve journalistique de la Terrible Disruption Climatique Anthropique actuelle :

C’est une question que l’on peut poser à deux niveaux, au niveau scientifique, et là à l’évidence c’est très très difficile de démontrer une causalité, et d’un point de vue disons médiatique, évidemment c’est lié. (…) Ceci veut dire simplement que pour vous et moi, la notion de preuve, elle ne recouvre pas du tout la même chose que pour un scientifique.

Le mois suivant, c’est l’efficace Bruno Latour qui faisait parler la poudre. Dans ce qui pourrait passer pour un hommage au poète mystique Angélus Silésius (qui écrivait que « Rien ne t’élève au-dessus de toi que l’anéantissement de ton être / le plus anéanti a le plus de divinité »), le climatosociopolitoépistémologue que la Silicon Valley toute entière nous envie a, dans un étonnant moment de lucidité, carrément qualifié d' »abracadabrantes » ses propres idées :

En gros, l’explosion des inégalités et le déni climatique, c’est le même phénomène. […] Déni dans lequel on est toujours, hein, y a toujours des millions qui sont investis chaque jour, chaque année, des milliards chaque année, à la question du déni de la question climatique y compris en France. […] Je n’ai évidemment pas les moyens de faire une preuve sur une hypothèse aussi abracadabrante et vaste, mais elle a l’avantage de remettre en place cette question essentielle pour la gauche qui est le lien entre la question écologique et la question sociale.

Enfin, avant-hier, l’immense Jean Jouzel a raflé la mise après avoir ressuscité la courbe en crosse de hockey dans son dernier livre cosigné avec Pierre Larrouturou :

CrosseJouzel

À présent, faites votre choix ci-dessous, et que le meilleur gagne…

Publicités

7 réflexions au sujet de « Climathon : élection du champion d’automne 2017-2018 »

  1. Ping : Contre-sommet des climato-réalistes : le discours d’ouverture | Mythes, Mancies & Mathématiques

  2. Oser remettre cette fameuse courbe en forme de crosse de hockey sur la sellette, alors qu’elle a été dénigrée même par le GIEC, faut le faire !
    Reconnaissons à Jean Jouzel, récipiendaire de l’académie des sciences, qui plus est, un sacré culot ! Qui d’autre, même parmi les extrémistes Réchauffistes les plus patentés, aurait osé le faire ?
    On ne devrait plus s’étonner de rien, ……. Et pourtant !
    Climatiquement vôtre. JEAN

    J'aime

  3. Bonjour,

    Un nouveau prétendant, Paul Nicklen, ce photographe qui émeut l’Occident avec sa photo d’un ours blanc affamé (à cause du terrible réchauffement climatique évidemment): http://www.huffingtonpost.fr/2017/12/09/les-images-dechirantes-dun-ours-polaire-en-train-de-mourir-de-faim-a-cause-du-rechauffement-climatique_a_23302440/
    Repris en boucle sans aucune précaution par toute la médiocratie française avec enthousiasme et imbécilité. Cette semaine, le Parisien a quand même osé titrer que si la France grelottait (sic!) en ce début décembre alors qu’il faisait chaud au Pôle nord (resic!), ce n’était qu’une conséquence du « réchauffement climatique à caractère anthropique. Je n’ose imaginer ce qui va être écrit si, par le plus grand des hasards, il se mettait à faire -10c° au mois de janvier.
    « Car le triomphe actuel du storytelling et de la mise en fiction de la réalité ne surgit pas du néant mais …. s’inscrit logiquement dans une tradition de manipulation des esprits…. » Christian Salmon « Storytelling » chez La découverte/poche 2008, page 175.

    Bon dimanche

    J'aime

  4. Coucou,

    Encore un concurrent :

    https://tempsreel.nouvelobs.com/planete/20171210.OBS9025/un-ours-polaire-a-l-agonie-devient-le-symbole-du-changement-climatique.html

     »
    Ainsi, comme le note Slate, cette vidéo « devrait plutôt fonctionner comme un avertissement, voir une prédiction si rien n’est fait pour lutter contre l’émission de gaz à effets de serre ». En somme, si l’homme ne fait rien pour changer le cours de l’histoire, ces images exceptionnelles pourraient devenir la norme. »

    Vaste programme, comme disait l’autre ….

    Bonne soirée
    Stéphane

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s