L’organisation de la marche pour le climat via #OnEstPret

par Cédric Moro.

La campagne des Youtubeurs #OnEstPret, qui avait pour objectif d’aboutir à une marche politique pour le climat ce samedi 8 décembre, est en fait le fruit d’une structure bien organisée, bénéficiant d’importants appuis financiers, d’une organisation rodée à ce type de manifestation et de moyens de communications susceptibles de mobiliser les masses.

Comme l’avaient remarqué certains lecteurs de ce blog, il n’est pas facile de connaître qui est à la manœuvre dans cette campagne pour le climat. Par exemple, sur la pétition lancée par #OnEstPret, Benoît avait fait remarquer à Elliot Lepers que les initiateurs n’étaient pas indiqués. Compte tenu de ce flou, nous avons fait nos petites recherches pour tenter d’y voir plus clair.

organisation-marche-climat

Elliot Lepers, l’animateur d’#OnEstPret aux multiples casquettes : privée, associative et politique

La cheville ouvrière de cette campagne sur le climat est Elliot Lepers. Jeune adhérent d’Europe-Écologie les Verts, Elliot Lepers fut directeur artistique et directeur la campagne numérique d’Eva Joly durant l’élection présidentielle de 2012 avec le succès qu’on lui connaît. Fort de ce record à 2,3% de mobilisation des votants en faveur de sa candidate politique, c’est dans ce formidable élan qu’il fonde en 2014 la société Pole.paris où il conçoit des campagnes de mobilisation pour de nombreuses ONG françaises (Réseau Action Climat , Greenpeace, Oxfam…). Elliot Lepers fut aussi communicant et infographiste au secrétariat général de la COP21 à Paris en 2015.

Mais si M. Lepers propose des prestations privées pour des ONG écologiques via son entreprise Pole.Paris, il œuvre aussi de façon tout à fait désintéressée avec ces mêmes associations dans le cadre de son association Open France.

Open France se fait d’abord remarquer dans la presse le 2 mai 2017 en appelant les abstentionnistes à voter Macron au 2ème tour. Dans la Charente Libre, il déclare qu’il est financé par la Fondation Georges Soros « Open Society » pour cette opération et à l’AFP, le même jour, il précise pourtant que sa structure Open France est en création.

Le 19 juin 2017, il travaille avec le réseau mondial Open Network à la création d’Open France  et le 12 août 2017, l’association Open France est officiellement créée. Avec Open France, il créé la campagne de Youtubeurs #OnEstPret de mobilisation du web pour le climat, qui a envoyé à plusieurs reprises les internautes vers les associations écologiques dont le Réseau Action Climat, Greenpeace et Oxfam avec lesquelles il a travaillé avec Pole.Paris.

Le réseau « Open Network » : Stratégies et mobilisations via les médias sociaux

En intégrant le réseau Open Network, Open France bénéficie d’un réseau mondial de retours d’expérience et de moyens de communication, notamment sur les médias sociaux, bien éprouvés.

Par exemple, la marche spontanée pour la planète, lancée sur Facebook par Maxime Lelong,  suite à la démission de Nicolas Hulot a très vite été récupérée par l’association américaine 350.org, basée à San Francisco, qui appartient aussi bien au réseau Open Network qu’au Réseau Action Climat français. 350.org lui a demandé de changer sa date initiale du 2 septembre pour le 8 septembre afin qu’elle coïncide avec celle prévue par 350.org et l’événement initialement prévu sur Paris fut alors récupéré pour appuyer la dynamique de mobilisation de 350.org dans toutes les grandes villes de France.

C’est une action typique de récupération d’influence dans le domaine des médias sociaux. Il s’agit ici d’identifier puis de récupérer les influenceurs locaux qui se dégagent spontanément sur une action particulière, leur proposer des moyens pour arriver à leur but et en retour, les faire adhérer à un projet particulier et ainsi récupérer leur dynamique et leur réseau. En effet, Maxime Lelong, un peu dépassé par le (relatif) succès de son appel a cru ainsi compter sur 350.org pour mieux organiser sa marche citoyenne et 350.org, qui avait du mal à mobiliser, a pu signer un succès pour une marche sur le climat en France (d’autant plus que l’appel des 700 scientifiques internationaux pour sauver le climat est venu fleurir le matin même les Unes des quotidiens nationaux).

Si une personne au succès spontané et imprévisible sur Facebook peut aider à mobiliser sur le climat, certains, comme Cyril Dion, se sont alors dit que si l’on enrôlait les plus gros Youtubeurs français, l’influence de mobilisation pourrait être encore plus grande. Ce fut alors l’objectif de la campagne #IlEstEncoreTemps puis celle de #OnEstPret lancées par Open France, bénéficiant elles aussi de l’aide d’Open Network pour leur allouer des moyens de communication sur le web et améliorer leurs stratégies d’influence via les médias sociaux.

Les financements de la marche pour le climat : entre fondations américaines et financements publics français

Du fait de l’absence de documents mis à disposition sur les financements d’Open France, nous n’avons pas pu établir les liens financiers directs qui ont aidé à mettre en place cette marche via la campagne #OnEstPret. Si le rôle du financement de l’Open Society a été déclaré à la presse par Eliot Lepers lui-même à l’occasion d’autres actions, la Guerilla Foundation joue également un rôle dans le financement d’Open Network. L’objectif de cette fondation dans le réseau « Open » en Europe est double : trouver des partenaires financiers aux actions associatives menées, notamment dans le domaine de l’action climatique, et former, mettre en réseau et appuyer les jeunes organisations souhaitant mener leurs actions.

Les financements des pouvoirs publics français sont plus facilement identifiables, notamment grâce aux rapports financiers annuels des associations écologistes disponibles en ligne. Ainsi, le Réseau Action Climat, qui coordonne 22 associations autour de l’action climatique et appui les marches pour le climat, reçoit à lui seul 870 000 € de subvention publique annuelle. En plus de cette somme globale, chaque association du Réseau Action Climat reçoit ses propres subventions publiques, même si elles ne sont pas toutes allouées à des actions pour le climat.

France Nature Environnement bénéficie de 1,4 millions d’euros de financement public, un peu plus que le WWF France qui en reçoit 1,3 millions. La Fondation Nicolas Hulot bénéficie quant à elle de 701 000 € de subventions publiques, le CLER (Réseau pour la transition énergétique) en obtient 480 000 € et les Amis de la Terre 270 000 €. Parmi les 16 autres associations, beaucoup reçoivent des financement publics que, faute de temps, nous n’avons pas pu regarder. Par ailleurs, nous n’avons pas pu trouver les financements publics de l’association Pacte Finance Climat de Jean Jouzel et Pierre Larrouturou, qui envisage de demander 1000 milliards d’euros par an aux États mais seulement des engagements de collectivités territoriales à l’égard de leur projet. À noter que Greenpeace refuse tout financement public, ce qui est tout à son honneur et est un vrai gage d’indépendance vis-à-vis des pouvoirs publics.

Une marche pour le climat profitant au gouvernement

Nous avons ainsi démontré que la prochaine marche pour le climat bénéficie d’importants moyens financiers et organisationnels, étrangers et nationaux.

Le fait que les associations du Réseau Action Climat bénéficient d’importants financements publics montre que les actions qu’elles mènent autour du climat profitent aux politiques gouvernementales.

Alors que le 3 décembre dernier, le ministre de l’Intérieur a demandé aux associations écologiques de ne pas programmer leur marche du 8 décembre pour des raisons de sécurité liées autour du soulèvement des Gilets Jaunes (comme nous les avions anticipées le 29 novembre), certaines associations subventionées, parfaitement irresponsables, ont décidé de la maintenir tout de même, sachant que de nombreux ados recrutés sur YouTube y seront présents pour, croient-ils, sauver le climat mais surtout, pour faire valoir la politique du gouvernement en matière de fiscalité écologique et justifier les grasses subventions publiques accordées aux associations écologistes.

Publicités

18 réflexions au sujet de « L’organisation de la marche pour le climat via #OnEstPret »

  1. voilà bien des précisions intéressantes .
    Où l’on voit qu’il y a bien des économies à faire dans le budget de l’état. Il faudrait des « cost killers » à la manœuvre pour éradiquer tout ce dont l’état n’a pas à s’occuper, en particulier les subventions aux engins de propagande de tous types.

    J'aime

    • Phil, même si je l’ai noté dans l’article, je tiens à préciser que les subventions publiques reçues des ONG françaises sont issues des montants disponibles dans leurs rapports financiers annuels. Ces sommes ne sont pas toutes allouées aux actions climatiques et encore moins aux seules marches pour le climat (le détails des fonds publics ne sont pas disponibles pour savoir les montants exacts qui seraient utilisés pour les seules marches sur le climat ). Cela montre néanmoins les liens financiers qui rendent interdépendants les ONG françaises à l’Etat français.

      J'aime

      • oui cédric mais au bout du bout, marche pour le climat (qui s’en fout) ou autre type d’action c’est toi qui paie…moi aussi et j’aime pas

        J'aime

      • Cela, je l’avais bien compris 🙂
        Après, ce qui est triste, c’est que des sommes faramineuses aillent dans ce type d’action autour du CO2 alors que d’autres n’arrivent même à boucler les fins de mois à cause des taxes qui explosent. C’est la trahison/aveuglement de la classe politique envers les classes populaires, qui elles minorent bien de ces histoires de climat, malgré le lavage de cerveau permanent autour de la supposée fin du monde liée au climat. On voit tout ce que cela donne aujourd’hui au niveau politique avec les Gilets Jaunes.

        J'aime

    • Merci Roby, tu vois j’ai utilisé certaines de tes recherches web et rajouter ma part de recherches personnelles pour écrire l’article. Il m’a fallut du temps pour être sûr des sources et liens et monter l’organisation, probablement imparfaite du fait de l’absence d’acteurs revendiquant clairement cette action. Merci pour toute ton aide, si précieuse pour cet article.

      J'aime

  2. Ce qui nous arrive, c’est du même ordre que les incendies en Californie
    Tout le monde est d’accord qu’il faut protéger la foret,.Logiquement ,on accepte des mesures interdisant l’exploitation ( j’ai vécu cela avec des rassemblements citoyens pour empêcher la coupe de hêtres matures,) la création de coupes feu, la création de « tranchées pour les lignes HT., créant un gigantesque réservoir de combustible.
    Tout le monde voudrait retrouver le calme et l’air pur(enfin…) des campagnes en ville.
    On accepte donc de retrécir des 4 voies, de créer des rond points, des feux , etc, pour ralentir le trafic, dissuader l’automobiliste de polluer.
    Et puis, la météo venteuse fait tomber quelques lignes et c’est le drame.
    On a laissé la main aux idéologues verts,,qui agitent sans cesse le chiffon rouge de la peur à propos de tout et n’importe quoi.Ils ont infiltré les médias, les politiques, bref la société.
    Et ils ont maintenant une masse critique, car on a ouvert grande la poche à argent gratuit

    https://rclutz.wordpress.com/2018/12/06/follow-the-climate-money/

    si on ne prend pas rapidement la mesure du désastre qui s’annonce, la destruction de notre modèle de société, on va se retrouver piégés

    http://www.lalibre.be/debats/ripostes/contraindre-les-citoyens-pour-sauver-la-planete-5c07f696cd70fdc91bcecd5a

    et cette proposition est déjà dans l’esprit de Mme Michu

    http://www.lalibre.be/debats/opinions/monsieur-le-premier-ministre-je-me-battrai-pour-une-justice-climatique-et-sociale-5c07e41ccd70fdc91bce9d66

    la révolte des GJ est un sursaut, mais si on leur pose la question:êtes vous pour la transitude machin, ils sont tous d’accord, ils sont même pour l’interdiction du glyphosate
    Et la commission européenne vient d’encore serrer un peu plus le noeud qu’ils nous ont passé autour du cou.,en renforçant nos obligations vertes.

    Et vous remarquerez que aucun politique, aucun média ne pose la question essentielle, qui conditionne tout
    qule crédit faut-il accorder aux élucubrations des Philipuls rassemblés en Pologne

    J'aime

    • Oui, je suis convaincu que l’on va également vers des désastres économiques et sociaux à cause des politiques liées à l’écologie (qui sont au pouvoir), dont les objectifs ne sont plus l’homme mais le climat, la nature, d’autres espèces vivantes. Voilà vraiment pourquoi je me suis engagé avec les climato-réalistes, par humanisme ; considérant l’écologie politique comme l’anti-humanisme du XXIème siècle. Aller manifester pour le climat (qui s’en fout d’ailleurs) plutôt que pour les fins de mois difficile, c’est faire bien peu de cas de l’homme, c’est l’anti-humanisme de notre époque.

      J'aime

      • Oui, et cet « anti humanisme » est cohérent avec les financeurs historiques, avant les années 60, de l’écologie dite politique. Je pense, de mémoire, aux fondations Ford, Rockefeller, et autres, qui ne sont pas connues comme « progressiste »

        On entend parler maintenant du rôle du WWF dans certains pays sous développés. J’en avais entendu parler il y a 25 ans, sur place (dans ces pays).

        Ils se comportent de la même manière ici et maintenant.

        Et certains, dont LFI et EELV, se font rouler dans la farine.

        J'aime

      • Oui, la fondation Rockfeller qui a sorti le rapport Meadows, ils sont à la base de cette idéologie qu’ils ont porté aux Nations Unies et qui se décline maintenant dans certains états, qui le regrettent vite.
        La WWF préfère protéger les animaux que les cultures des locaux ; ce sont des néocolonialistes anti-humanistes.
        Oui, le PS a explosé de cette politique écologique (plutôt que social et de pouvoir d’achat) et cela a affaibli la droite. LFI ne gagnera jamais les élections pour cette raison même s’il tire profit immédiatement de la récupération d’une partie des verts. L’idéologie écologique n’est pas la priorité des français et ils ont bien raison même si beaucoup de partis politiques essaient de récupérer les quelques % de voix dans ce domaine. On a là une partie de la crise de la représentation politique que nous vivons où la nature a pris beaucoup trop de place dans les politiques au détriment de l’homme, de sa liberté ou du social.

        J'aime

    • Hé oui, après en avoir discuté avec gilles et john sur un rond point je n’ai pas réussi à leur faire admettre leur contradiction: râler sur la taxe carbone et lutter « pour le climat »…Ils ont le cerveau lavé anti C02 mais c’est vrai le climat n’est pas leur priorité! Cela rend l’après lavage difficile

      Aimé par 1 personne

      • Nous le savions bien mais une autre confirmation du terrain est toujours la bienvenue. C’est un dogme le carbo-centrisme et cela prendra du temps à en sortir. Heureusement, leur priorité n’est pas du tout le climat mais le pouvoir d’achat.

        J'aime

      • « je n’ai pas réussi à leur faire admettre leur contradiction »

        Pardon mais pour quelle raison auraient-ils admis quoi que ce soit face à un inconnu?

        Ils ont entendu une politicienne dire qu’il faut faire une liste des critiques du consensus climatique.

        Ils ont vu comment l’étoile progressiste de Canal+ a traité le monsieur météo de France Télé qui avait osé remettre en cause le dogme… ah non n’a même pas commis cet outrage mais avait juste critiqué le cirque climatique du GIEC. Traité de négationniste ou je ne sais quoi sur toutes les chaines. Le fait d’être du sérail, de ne PAS remettre en cause les conclusions du « consensus » climato n’a RIEN freiné.

        On ne va pas en URSS pour demander aux gens de remettre en cause le marxisme.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s