Pétition des #GiletsJaunes VS pétition #LAffaireduSiecle

Par Cédric Moro

S’il y avait une pétition qui cartonnait un maximum depuis octobre, battant des records de signataires en France, c’était bien la pétition pour la baisse des taxes sur les prix des carburants lancée par Priscillia Ludosky en mai dernier. Cette pétition fut à la base des revendications de l’Acte I de mobilisation des #GiletsJaunes sur les ronds-points partout en France.

Mais ce record national de viralité d’une pétition, inédit dans l’histoire (avec la pétition sur la loi travail), mais insupportable pour un gouvernement français qui entendait « garder le cap » des taxes climatiques, vient d’être médiatiquement battu, en moins de 2 jours, et à plate couture, par la pétition complètement bidonnable de #LAffaireduSiecle autour du climat. Décryptage.

La pétition #LAffaireDuSiecle est l’initiative de 4 ONG, qui prétendent agir pour la « régulation » du climat, à savoir Greenpeace, Oxfam, la Fondation Hulot et Notre Affaire à Tous ; ONG des plus neutres, dont les 3 premières appartiennent au réseau subventionné par l’Etat : le Réseau Action Climat, qui a soutenu cette opération. Cette pétition a été lancée pour montrer que l’action en justice climatique de ces ONG contre l’Etat (même si elles sont presque toutes subventionnées par l’Etat) était massivement soutenue par la population française.

Si, la presse a repris sans ciller les chiffres de Greenpeace relatifs au nombre de pétitionnaires, sans la moindre critique sur ce nombre ou l’impartialité de la méthode pétitionnaire, nous allons donc une fois de plus nous coltiner le sale boulot.

Une pétition dont la base de données d’emails est accessible mais aussi tranquillement manipulée par Greenpeace

Si Priscillia Ludosky ne peut pas modifier elle-même la base de données d’emails que recueille sa pétition sur change.org, ce n’est pas le cas pour Greenpeace, qui assure elle-même l’hébergement de sa pétition. Greenpeace a donc accès, autant qu’elle le souhaite, non seulement au code source de sa pétition mais également à la base de données de noms et d’emails de sa pétition. Il n’est d’ailleurs pas très compliqué de le démontrer puisque le site lui-même a affiché que des manœuvres étaient en cours sur les emails contenus dans sa base de données.

alerte-petition-greenpeace

Même si, par manque de moyens, nous n’avons pas pu suivre heure par heure l’évolution du nombre de signatures de cette pétition, nous avons tout de même remarqué un peu par hasard que Greenpeace était intervenue sur sa base de données de pétition le 19 décembre car le nombre de pétitionnaires était à 10h03 de 750373 signatures et à 12h13 de 739904, soit une intervention de suppression de plusieurs milliers d’emails, montrant ainsi qu’elle avait des accès pour modifier la base de données d’email en temps réel lors de sa pétition mais aussi, qu’il y avait bien un problème sur la validité même des emails recueillis.

On imagine que les actions menées sur cette base de données pour vérifier des milliers, voir dizaines de milliers de nouveaux emails chaque heure (selon les chiffres de Greenpeace) doit s’effectuer en un clin d’œil, de façon simplissime et avec des méthodes des plus rigoureuses, n’en doutons pas.

Sans titre-2

Au début de la pétition, le compteur de la pétition (en fichier txt ici)  était réactualisé toutes les minutes (plusieurs centaines à la minute, même en pleine nuit), puis ce fut toutes les heures et récemment, avec les fêtes, seulement quelques fois par jour.

Mais pourquoi effectuer une vérification manuelle et à posteriori des emails alors qu’il est si facile de programmer cette vérification dans l’application de cette pétition en amont de l’insertion en base de données ? Cela aurait été possible, par exemple, en programmant, après saisie du formulaire par l’internaute, l’envoi d’un email de confirmation avec un lien (contenant un jeton de vérification), lien sur lequel le pétitionnaire doit cliquer pour confirmer que l’adresse email saisie correspond bien à une adresse appartenant réellement à quelqu’un ayant pétitionné.

dedoublonnement-greenpeace

Il aurait été également possible de vérifier, avec une simple requête, si l’email saisi dans le formulaire ne correspondait pas à un email déjà présent en base de données avant d’envoyer soit, un email avec le lien de confirmation, soit un email de rappel indiquant que cette pétition avait déjà été signée. Ce sont des processus courants, très faciles et très rapides à programmer dans ce genre d’application pour un développeur PHP, qui auraient évité d’avoir à se coltiner la vérification à l’œil de plus d’un million et demi de signatures (toujours selon les chiffres si impartiaux de Greenpeace) ! Mais bon, chez Greenpeace, on préfère se compliquer la vie plutôt que de rajouter dans l’urgence 5 lignes de code supplémentaires dans la pétition.

De même, puisqu’il n’y a aucune vérification des comptes, cette pétition sur le climat peut être facilement renseignée de manière automatique par des robots ayant accès à d’autres bases de données d’emails. Un simple Captcha, là aussi très habituel dans un formulaire, aurait été nécessaire. Mais à vrai dire, même un bot externe n’est pas nécessaire pour gonfler la pétition puisque Greenpeace a accès à la base de données de la pétition autant qu’elle le souhaite et qu’elle est donc en mesure de faire des imports de bases de données email (achetées par exemple à des boites de marketing), au sein même de sa propre base de données de pétition. Mais gardons nous de tout complotisme en accusant cette ONG, si neutre et tellement objective sur la question des taxes climatiques comme toute la presse le sait, de toute mauvaise intention activiste ou de tout biais (lol) mais soulignons simplement et très objectivement que cette possibilité de manipulation de sa base de données lui était offerte à tout moment et sans aucune difficulté technique.

Bref, au niveau technique, ou le plus grand amateurisme a prévalu sur cette pétition, qui détient comme par hasard le record (médiatique) de pétitionnaires en France rappelons le, ou on s’est bien foutu des français. Bien entendu, selon moi, et pour être tout à fait honnête, nous nous sommes vraiment fait prendre pour des idiots car bien entendu aucune des précautions élémentaires n’ont été prises pour rendre cette pétition crédible (emails avec liens de confirmation des comptes, captcha pour éviter les bot, hébergement sur une plateforme neutre sans accès à la base de données ou au code, vérification des doublons avant insertion…).

Dans tous les cas, cette pétition ne revêt aucune forme d’impartialité technique et ce fait élémentaire aurait dû être relevé par la presse ayant un tant soi peu de professionnalisme et de déontologie dans sa vérification des faits. Elle n’aurait donc dû jamais faire les gros titres d’autant de journaux sans au moins une mention à ce sujet  (FranceInfo, Le Point, Libération, Le Figaro, BFMTV, LeMonde… et j’en passe plein, quelle honte). Et que font les décodeurs du Monde, si donneurs de leçon en temps normaux ? En tous cas, à l’inverse de notre si objective et exemplaire presse nationale, plein d’internautes ne sont pas dupes. Alors coupons et décalons !

Des internautes critiquent les problèmes techniques autour de la pétition

Sans titre-4

Sans titre-5

Sans titre-6

Sans titre-7

Sans titre-8

Sans titre-9

Résumons les conditions techniques dans lesquelles se sont déroulées ces deux pétitions :

biais-petition-l-affaire-du-siecle-VS-petition-gilets-jaunes

La pétition des gilets jaunes est beaucoup plus crédible et impartiale que celle de « l’affaire du siècle » manipulable à souhait et modifiée en temps réel.

Avec ce tableau, on voit que la pétition sans aucun moyen des Gilets Jaunes n’a pas été manipulée à grande échelle car ce n’est tout simplement pas possible tandis que celle de Greenpeace a déjà montré que des actions ont été effectuées sur la base de données des emails pétitionnaires mais que ces actions de manipulation sont possibles à grande échelle et sans gardes-fous.

Evolution dans le temps des signatures dans les pétitions

Il est très rare (je crois même jamais vu dans le monde entier, même aux USA) qu’une pétition (honnête) recueille 400 000 signatures en 12h, presque 700 000 en 24h. C’est pourtant le record qu’affiche GreenPeace le mardi même du lancement.

Sans titre-11

Il est à noter qu’une pétition qui prétend être aussi virale (400 000 personnes en 12h quand même) ne bénéficie que de 44 relais sur Twitter en soutien (soit 1 retweet pour 10 000 signataires en ligne !), ce qui est tout simplement ridicule lorsque l’on se réclame d’un buzz jamais vu en France et en Europe, voir dans le monde, toutes catégories de pétitions confondues.

Le record de signatures dans le plus court laps de temps au Royaume Uni est détenu par la pétition pour la libération d’Ashia King avec 250 000 signatures en 48h soit presque 3 fois moins de signatures que ce qu’a fait Greenpeace France en 24h.

Prenons un autre exemple, avec le même type de pétition pour attaquer l’Etat en justice contre le climat, mais menée à un niveau Européen dans plusieurs pays : Suède, Allemagne, Roumanie, Portugal, Italie, et France. Cette pétition, à un niveau européen et sur un laps de temps bien plus long, n’a recueilli que 177000 signatures, soit 10 fois moins que ce que prétend la pétition l’Affaire du Siècle menée sur la seule France en une semaine.

La pétition historique des Gilets Jaunes sur la hausse des taxes des carburants a eu des pics de « seulement » 100 000 signatures par jour, au plus fort de son évolution. Cela donne une idée de la position stratosphérique qu’occupe la pétition « l’affaire du siècle » sur le podium des pétitions françaises, avec 700 000 signatures en 24h mais ne parlons pas ici de dopage, car jamais la presse n’a évoqué la nécessité d’avoir ce type de mesure anti-dopage pour le cas de la pétition de Greenpeace. De plus, on nous accuserait de complotisme, l’insulte suprême et jupitérienne qui nous anéantirait d’un coup de crachat magique que les plus lâches de notre pays relaieraient servilement avec dégoût et mépris. Car, il est un fait sans contestation possible en France : Greenpeace n’oserait jamais truquer quoi que ce soit et ceux qui l’affirment ne sont que des négationnistes de l’apocalypse climatique, n’est-ce pas ?

evolution-petition-priscillia-ludosky.gif

Evolution récente du nombre de signatures de la pétition contre la hause des taxes sur les carburants lancée par Priscillia Ludosky – source change.org et Le Parisien

 

Au menu, pétition de pauvres VS pétition de riches, garanti sans lutte de classe

Comme pour la campagne #OnEstPret, la pétition #LAffaireduSiecle bénéficie d’importants soutiens issus du pouvoir politique et médiatique, pour ne pas dire financier, à l’inverse de la pétition des #GiletsJaunes sur les carburants, lancée par une citoyenne seule et non aidée de ces même pouvoirs.

Sans titre-13
Des pétitions aux allures de lutte des classes.
Détail du tableau : 1 : OXFAM et La fondation Nicolas Hulot appartiennent au Réseau action climat qui bénéficie de 870 000 € de subventions publiques en 2017, sans compter les subventions qu'elles reçoivent directement de l'Etat (701 000 € pour la FNH). C'est le Réseau action climat qui a lancé la vidéo de promotion de la vidéo sur Facebook. 2 : Nicolas Hulot, Ministre d'Etat de la transition écologique en août 2018 a soutenu ouvertement la pétition. 3 : Par exemple, le député Mathieu Orphelin a soutenu la pétition au moins sur Twitter. 4 : Audrey Pulvar, en tant que journaliste et Présidente de la fondation Nicolas Hulot a soutenu la pétition dès ses débuts. 5 : Par exemple, le 18 décembre, 20 minutes a fait un article contenant un encart vidéo au sujet de la pétition. : 6 : Marion Cotillard et Juliette Binoche ont fait la promotion de la pétition dans un clip vidéo et dans les médias. 7 : Le nombre massif de vues de la vidéo sur Facebook au lancement témoigne d'achat d'espaces, pour la rendre visible au moins au deuxième niveau de contact des personnes la partageant.

Deux poids, deux mesures mais les citoyens ne sont pas dupes.

Alors que beaucoup de médias se plaignent, à leur immense surprise, d’être la cible d’attaques d’une partie des Gilets Jaunes, sur leur droit d’expression et leur objectivité, la façon dont a été traitée cette pétition sur la climat, s’attaquant de front à une des pétitions les plus populaires des Gilets Jaunes, montre bien qu’il n’y a pas de fumée anti-médias sans incendie déontologique et qu’hélas, nos élites politiques et médiatiques, toujours déconnectées de la réalité, ne comprennent pas que les citoyens ne sont pas des dupes au sujet du traitement partial de l’information qu’ils reçoivent.

Il faut également souligner que ce n’est pas avec ce genre de communication verticale à coup de pétitions biaisées qu’on fait changer d’avis une population, largement réfractaire à faire primer les actions climatiques, car toutes les études démontrent (ici et ) que les citoyens européens et mondiaux accordent plus d’importance au pouvoir d’achat, au travail, à l’éducation et à la santé qu’à la question climatique ; action climatique qui arrive en dernière position de leurs priorités dans toutes les études à ce sujet.

 

ONU2015

Vouloir faire croire le contraire renforce non seulement les décideurs dans leur certitude de mettre en place des politiques coercitives autour du climat mais n’aboutie en fait qu’à renforcer la défiance des citoyens envers les décideurs, les médias et les institutions représentatives, qui exécutent les actions et relaient les messages autour de l’urgence climatique. Pourtant, les gilets jaunes n’ont-ils pas servi de leçon ?

Tant que la presse, sous l’emprise du dogme politique d’un réchauffement catastrophique lié à nos émissions de CO2, essaiera de faire triompher l’idée du bien au détriment de celle du vrai, comme ici en soutenant massivement et à l’unanimité une pétition de classe, hautement critiquable aussi bien sur sa méthodologie que sur son impartialité, nous ne sommes pas prêts de sortir des débats et des mouvements  de défiance.

Bonus

De Rugy, Ministre d’Etat de la transition écologique et homme d’honneur de la nation comme chacun sait, s’empare de la pétition « L’affaire du siècle » sur le climat pour justifier le fait d’aller plus loin dans sa transition énergétique et éviter aux français « La fin du monde ». Il ne nous reste plus que nos yeux pour pleurer, ou notre système digestif pour vomir, face ce naufrage intellectuel, moral et anti-démocratique de nos élites.

Sans titre-16

Vis à vis d’informations factuelles le jour du lancement de la pétition (réalisé sans trucage).

Sans titre-15

Cliquez l’image pour voir la vidéo

 

Publicités

134 réflexions au sujet de « Pétition des #GiletsJaunes VS pétition #LAffaireduSiecle »

  1. Analyse sans faille d’une duperie sans vergogne.
    Dans le cas où une action en justice serait effectuée il me semble cependant que ce serait une excellente occasion de défendre avec succès les thèses climatto réalistes. L’arroseurpourrait être arrosé !

    J'aime

    • Que Greenpeace fasse une pétition bidon, ce n’est pas surprenant mais que la presse reprenne ses résulats comme un élément fiable et historique, pesant sur le débat politique, est tout simplement hallucinant. Oui, un procès serait le bienvenu car il n’est pas juste de tromper (ou plus techniquement de se donner les moyens de tromper) la population de cette façon.

      Aimé par 1 personne

      •  » que la presse reprenne ses résulats comme un élément fiable et historique, pesant sur le débat politique, est tout simplement hallucinant « . Justement non. Nous savons tous (ici) que la presse roule pour cette escroquerie, soit par ignorance, soit par idéologie, soit par intérêt (le catastrophisme fait vendre).
        Le bidonnage des Greenpeace, Hulot et Oxfam devrait en effet être dénoncé et sanctionné. Occasion d’un vrai débat.
        Hélas leurs moyens financiers et d’intox sont sans commune mesure avec ceux des climato-réalistes.
        Mais David a bien vaincu Goliath…

        Aimé par 1 personne

    • Je ne suis pas juriste, encore moins juriste du droit des internautes. Ce que je peux dire, car je développe et gère des sites internet avec des bases de données et que j’ai été obligé d’implémenter la RGPD dans mes process et conditions, c’est que la RGPD interdit formellement tout import de base de données emails et noms (données nominatives), sans l’accord de la personne.
      Un point de la RGPD qui n’a pas été respecté, c’est celui du constentement à la réutilisation des informations personnelles communiquées dans le formulaire. Il aurait fallu au moins une case à cocher avec un lien rappelant les conditions de cette pétition vis à vis des données personnelles communiquées. Ce point n’a pas été respecté. C’est d’autant plus grave que cette pétition est politique, avec des enjeux et conséquences énormes et que ce point de la RGPD n’aurait pas dû être pris à la légère.
      Les failles de la pétition relatives à la possibilité de faire signer d’autres personnes sans que ces personnes puissent enlever leur nom et email de la base de données est également un point d’attaque niveau RGPD.
      Il faudrait un juriste spécialisé dans le droit numérique.

      J'aime

      • « la RGPD interdit formellement tout import de base de données emails et noms (données nominatives), sans l’accord de la personne. »

        J’aurai bien vérifié si j’ai signé à l’insu de mon plein gré en signant une deuxième fois mais c’est ballot, Greenpeace ne vérifie pas si la même adresse a été utilisée plusieurs fois ex ante, on ne peut donc pas savoir.

        Aimé par 1 personne

    • A mon avis, c’est trop politique pour qu’ils se mêlent d’une quelconque expertise au sujet de la pétition de Greenpeace même s’ils doivent être ok dans le fond avec mes arguments techniques. De plus, ils ont déjà donné beaucoup d’informations au Parisien sur la pétition de Priscillia dont un graphique est présent dans l’article.

      J'aime

  2. Il faut ajouter à tout cela que ces pétitions sur internet, même avec captcha, vérification d’adresse électronique, etc., sont très peu probantes. Vous pouvez y inscrire votre chien, l’écureuil qui passe sous votre fenêtre, un nuage ou un caillou.

    Une pétition valable, ce sont des personnes clairement identifiées, avec noms et prénoms véritables, adresses postales, signatures, etc. Il faut que cela engage un minimum, sinon c’est du vent.

    J'aime

    • Si c’est vrai, alors pourquoi la presse et le gouvernement considère cette information comme crédible, à en faire les gros titres de manière unanime ? En tous cas, ce que j’ai montré ici, c’est que les méthodes de limitation des biais que vous évoquez sont beaucoup plus poussées sur change.org alors qu’elles sont pratiquement inexistantes sur la pétition hébergée par Greenpeace.

      J'aime

      • Si c’est vrai, alors pourquoi la presse et le gouvernement considère cette information comme crédible, à en faire les gros titres de manière unanime ?

        Parce qu’ils se trompent ! 😀

        Ils se trompent d’autant plus qu’ils oublient que des millions de citoyens n’accèdent pas de fait à la consultation (parce qu’ils fréquentent peu ou pas internet par exemple). Ils oublient aussi que les positionnements anonymes de gens derrière leurs écrans ressortent parfois d’une réflexion très légère, du suivisme, quand ce n’est pas de l’ivresse alcoolique, etc.

        Bref, tout cela est d’une valeur très relative, parce ce que ces « engagements » n’engagent à rien et sont totalement irresponsables. Cela n’a rien à voir avec le fait de manifester dans la rue (ça, c’est une implication réelle, cela signifie donner du temps et s’afficher en vrai) ou de se déplacer pour mettre un bulletin dans l’urne.

        Aimé par 1 personne

  3. que disent les « penseurs en marche »,sur tous les plateaux, devant tous les micros mous ,avec un discours bien appris,:on garde le cap.
    Qu’ont obtenu les GJ? une aumone,
    que fait le gouvernement depuis le début:discréditer le mouvement, avec la violence instrumentalisée, et même l’anti sémitisme
    Et maintenant ,on va passer à la discussion ‘citoyenne », pendant des mois, le baril va rester au plancher, et le seul problème qui doit faire « travailler » nos penseurs:comment taxer le carbone, sans taxe carbone, mais en taxant de façon tellement intelligente, que les glandus des ronds point ne soient capables de comprendre.
    Un peu comme l’effet de serre quoi, qui n’est pas un effet de serre, mais qui tout de même un peu, quoique finalement, bref c’est le consensus., epictout
    Le président ne prononce jamais le mot GJ,et pour cause
    Finalement, pas si con que ça le Trump, et sur le complot chinois….
    http://lesakerfrancophone.fr/ce-que-les-militants-du-peak-oil-ne-peuvent-comprendre

    A part une sainte croyance,une vertueuse illumination, une courageuse et téméraire croisade, qu’est ce qui peut bien motiver cette lubie présidentielle, qui, que je sache, a été élu pour améliorer le bien être de ses citoyens, et pas pour sauver le monde malgré lui

    J'aime

    • En effet, quoi donc ? Quelle est cette motivation à rajouter une couche de plus de taxes, climatiques en l’occurence et de mettre des centaines de milliards dans les éoliennes et les panneaux photovoltaïques ? Il faut peut être demander cela à Fabius qui était officiellement en Chine il y a pas très longtemps, au nom du climat, bien entendu.

      J'aime

    • François de Rugy
      « Probablement aussi parce qu’on a dû faire plus appel aux centrales thermiques car les hivers étaient rigoureux et plusieurs centrales nucléaires étaient en arrêt. »

      Mais où va-t-on, si même le ministre insiste sur l’importance de garder de centrales nucléaires en activité pour passer l’hiver sans allumer les centrales qu’il nomme « thermiques »?

      J'aime

    • En tous cas, il semblerait qu’elle batte tous les records mondiaux sur les première 24h après le lancement et de très très loin. Là aussi, il faudrait pousser les recherches mais en tapant « Most signed petition » ou « most popular petition » je me suis fait une première idée des pétitions mondiales les plus virales.

      J'aime

  4. C dans l’air (CDA) sur France 5 : l’émission commence à l’instant, sujet « Pétitions, RIC : la politique autrement? »

    Il sera question de la pétition du siècle que dis-je du millénaire…

    J'aime

    • Oui, le RIC serait évidemment bien plus approprié qu’une pétition sur internet surtout lorsque l’on voit avec « l’affaire du siècle » comment elles peuvent être manipulées.
      C’est comme si Greenpeace avait fouillé dans l’urne du vote, avec un accès pour bourrer l’urne, que toute la presse l’avait vu modifier le contenu de l’urne mais que cela passe crême car c’est le chouchou des médias qui l’emporte et que les résultats du vote du bureau sont considérés comme crédibles et repris comme étant historiques.
      D’ailleurs, depuis 2012, j’ai toujours souhaité un référendum pour l’approbation de la transition écologique. Avec ce qu’il vient de se passer sur les taxes carburants et la révolte des Gilets Jaunes, mon avis n’a pas changé et je ne suis pas vraiment surpris en fait quand je relis ce que j’écrivais à ce sujet à cette époque.

      Aimé par 1 personne

      • On peut aussi imaginer que les pétitions reconnues officiellement soient un peu plus verrouillées, avec des identifiants personnels obligatoires et pas nom-prénom-email bidonnables.

        Mais qui aura envie de donner son numéro fiscal de référence pour signer une pétition?

        Aimé par 1 personne

  5. Pas le moindre doute émis de la part d’aucun des invités sur le plateau de C’dans l’Air, lors de l’émission de ce soir sur Fr5, à propos de la fiabilité/recevabilité des chiffres donnés par les initiateurs de leur propre pétition.
    Tout juste, en fin d’émission, une réponse rapidement expédiée à la question d’un téléspectateur (posée par internet), qui s’intéressait à la validité des chiffres de la dite pétition. La réponse de l’intervenante reconnaissait la fiabilité des chiffres des pétitions hébergées par… Change.org ! 😥
    Pitoyable…

    Aimé par 1 personne

    • Si cette pétition avait été hébergée sur change.org et non chez Greenpeace, on aurait pas eu du tout les mêmes résultats à mon avis. C’est inqualifiable alors même que des Gilets jaunes ont perdu la vie pour défendre leur pouvoir d’achat contre les taxes climatiques.

      Aimé par 1 personne

  6. Diffusé aux députés et sénateurs des Hauts de France….. Courage fuyons, 15 dollars qu’ils vont s’écraser. Comme d’habitude.
    Bravo pour le démontage de l’escroquerie du siècle.

    J'aime

  7. # Julien
    Ce qui me consterne c’est l’argumentaire terrifié des internautes du fil de discussion. Ces gars ne me semblent pas des buses et pourtant ils sont carrément formatés et gavés au discours apocalyptique climato- gazophobe. Au secours François Gervais une petite vidéo didactique?!

    J'aime

  8. Très bon travail je te félicite pour ce que tu as fais…je regardais ce soir « C’est dans l’air » et il parlait d’une pétition « affaire du siècle »…j’ai pensé de suite à nouvelle idée gilet jaune…mais grosse suspicion quand j’entends que le ministre de l’écologie a dû suspendre ses vacances…et apporte son soutien à cette initiative…comme l’a très bien dit un des intervenants on a cherché à discréditer les GJ en les accusant d’être des casseurs, hier des antisémites et aujourd’hui de minimiser leur popularité en trouvant plus populaire et même plus « légitime » qu’eux…trop fort le Macron et ses sbires. A la suite de ça je me suis précipité sur internet pour voir si un site avait une lecture un peu plus critique..;ce n’est qu’à la 7ème page que je suis tombé « heureusement » sur ton article…j’ai pas tout compris au niveau technique…merci encore et j’espère que plein d’autres feront comme moi

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup ❤
      Ici beaucoup d'autres auteurs (Rémy, Phil, Benoît…) ont écrit plein d'articles pour montrer que ce mouvement écolo sur les médias sociaux cherchait à justifier les taxes climatiques alors que les Gilets jaunes s'insurgeaient contre la taxe carbone sur les prix des carburants et la baisse du pouvoir d'achat qu'elle entrainait. Priscillia, qui connait très bien le sujet, sait d'ailleurs très bien que la "fin du monde" a été un prétexte puisqu'elle a répondu à Macron que la taxe carbone n'allait pas dans la transition écologique et qu'il y avait bien d'autres secteurs à taxer avant les automobilistes si cette fin du monde était une urgence. Mais il ne faut même pas, selon moi, que cette taxe existe pour d'autres secteurs car elle aura à terme un impact sur les prix intérieurs et notre compétitivité à l'export.
      Ici, on a décortiqué tout ce mouvement people et écolo sur les médias sociaux (financements publics et privés, organisation, communication) qui aboutit in fine à une récupération par un gouvernement qui n'attendait que cela. Si les Gilets jaunes n'étaient pas arrivés sur la scène de l'histoire, c'est probablement eux qui auraient eu la tête d'affiche dans les médias pour justifier les taxes. Nous, on était trop heureux de voir arriver un soulèvement contre ce bulldozer fiscal autour du climat. Mais ils essaient de reprendre la main comme on le voit avec cette pétition surréelle.
      Si je peux me permettre un conseil, c'est que les gilets jaunes ne se laissent pas coincer par l'argument bidon "de la fin du monde" lancée par le gouvernement français. Pour cela, il suffit simplement d'écarter la question en faisant primer le pouvoir d'achat et de rebasculer systématiquement dans les revendications de base qui sont portées actuellement. Pour info, c'est le seul gouvernement au monde qui utilise cet argument, preuve que la fin du monde liée au climat n'est pas une alerte mondiale (malgré la diplomatie Fr qui s'attelle à le faire croire, notamment aux Nations Unies mais en réalité en vainc). Avec les politiques climatiques, il y a 62 milliards d'impots qu'ils ont prévu de prélever en 2019, soit plus que le CICE et l'ISF réunis. Voilà pourquoi le Gvt appuie autant là-dessus mais les Gilets jaunes peuvent faire que cet argent aille vraiment aux priorités que souhaitent les citoyens.

      Aimé par 2 personnes

  9. A l’attention de Cédric: j’ai trouvé ça sur un site de développeurs
    « Je sais que ma démarche n’est pas courante mais j’estime qu’il est de notre devoir en tant que développeurs d’agir.
    Voici une pétition qui fait la une de la presse, soutenue par des personnalités. La démarche est noble mais le fond l’est beaucoup moins:
    – les emails ne sont pas validés
    – il n’y a aucune protection de type failToBan (anti-dos)
    Par conséquent, je viens de faire un script, qui en utilisant un générateur d’email, l’a signé plusieurs dizaine de milliers de fois.
    Ceci pose un problème grave, sur la base d’une pétition non sécurisée, on tente de forcer l’état, notre démocratie à agir. »
    Liens… https://www.developpez.net/forums/d1925081/club-professionnels-informatique/taverne-club-humour-divers/securite-petition-l-affaire-siecle/

    J'aime

    • On force l’Etat ou l’Etat n’attend t-il que d’avoir des faits d’un soulèvement des foules en faveurs des taxes climatiques ?
      Mais prenons y garde car l’Etat parle aussi d' »état d’urgence climatique », ce qui veut dire que les moyens pour répondre à cet état d’urgence pourraient tout à fait être anti-démocratiques, car le régime d’état d’urgence est un régime d’exception dans le droit, mettant tout un tas de garanties démocratiques en sommeil.

      Aimé par 1 personne

      • Un virage anti-démocratique? Laissez-moi rire!

        Aux USA le Président critique les médias qui ont désinformé à plusieurs reprises, et c’est un scandale en France : « le milliardaire Trump attaque la presse libre », avec un citation frelatée et frauduleuse de Trump : « les médias sont les ennemis des USA » (en plusieurs variantes bidons).

        En France, le gouvernement sous Hollande fait une loi pour que les médias SAUF le journal qui révélé l’absurdité de la thèse de l’accident AZF(*) reçoivent des aides.

        (*) dans l’accident AZF, le juge dit des centaines de témoins qu’ils ne sont pas fiables quand ils disent tous la même chose (deux bangs successifs correspondant à deux explosions); dans l’accident de Millas, une poignée de témoins qui ont vu la barrière baissée sont considérés comme suffisamment fiable pour négliger les rares témoignages du contraire; les médias dans leur ensemble embrayent sur la thèse qui correspond à l’intérêt de la SNCF. Quand W9 va à l’encontre de cela et fait un honnête travail d’information, les nervis de la société d’état se vantent de faire des signalement à la Stasi, pardon au CSA.

        En France, le ministre de l’intérieur de Hollande peut annoncer qu’il va poursuivre la principale opposante (MLP). Cela ne choque personne. Au nom d’une interprétation particulière d’une vague loi qui réserve la liberté d’expression aux journalistes, loi manifestement inconstitutionnelle.

        Mais si le Président Trump se demande pourquoi les nombreuses preuves obtenues par le FBI montrant qu’Hillary Clinton a violé de nombreuses lois avec ses serveurs email privés illégaux, ce qui est absolument indiscutable, c’est du fascisme selon nos journaleux.

        En France, mettre en doute (sur des critères techniques de couches dans Photoshop) le scan du certificat de naissance d’Obama est du conspirationnisme délirant et du racisme. Réfuter le scan d’un document prétendant que EM a ouvert un compte bancaire dans un paradis fiscal EXACTEMENT sur mêmes objections technique est du « debunking » de « fake news » et est souhaitable selon les journalistes du camp du bien.

        EM! annonce dès la mise en ligne de ses emails de campagne que des faux documents sont présents. AUCUN journalistes ne demande
        1) combien de documents ont été identifiés comme faux
        2) comment ils ont été identifiés (en combien de temps)
        3) des exemples de faux.

        L’annonce qu’il y a des faux documents publiés dans ce « leak » est reprise comme un FAIT par la presse; aucune précaution de base « EM! affirme que… ».

        EM! annonce plus tard que celui qui deviendra secrétaire d’état au numérique a fait du « floutage » (d’où sort ce procédé?) en créant des milliers de FAUX emails insérés parmi les vrais. Des exemples de ces vrai-faux? Non bien sûr!

        On croira sur parole le secrétaire d’état de Macron. La presse US bien pensante fera ses louanges, bien qu’il ait objectivement échoué à empêcher le piratage des emails. La presse française ne pose AUCUNE questions.

        (Rien dans l’analyse de tout cela ne demande la moindre compétence scientifique ou technique, il s’agit de bon sens élémentaire et de savoir lire et comprendre ce qu’on lit, en français et en anglais.)

        Au final, la loi anti-fake news a été votée. Pourtant la principale source semble être ce parti et ce gouvernement, et aussi les médias à la botte de ce gouvernement.

        J'aime

      • Et encore, toute cette douceur c’est parce que la France est le pays des droits de l’homme et a tellement de savoir-faire en repression humaniste des mouvements de population qu’on donne des cours au monde entier.

        Qu’est-ce que ce serait dans les pays qui n’ont pas des grenades au TNT!

        Aimé par 1 personne

  10. Petite info complémentaire, le développeur en question à mis en ligne le lien du script qu’il a utilisé:
    https://www.developpez.net/forums/anocode.php?id=b5f9a3f8a118fb695c3b103c89781d51
    et il précise:
    « La cybersécurité est fondamentale dans le fonctionnement de notre société.
    Et il est de notre devoir de sécuriser les applis web. J’ai alerté le Monde sans succès, posté des messages sur Twitter sans réaction.
    Voici donc mon script, exécutez le, afin de révéler cette immense farce, si le compteur explose, les médias comprendront que quelque chose ne va pas: »

    J'aime

    • Les compteurs ont déjà explosé plus que de mesure.
      Le script a déjà été testé selon ce forum mais personne ne s’en revendiquera en nom propre car l’exécution de ce script est totalement illégale sans l’accord de l’hébergeur donc de Greenpeace.

      J'aime

      • Non. Rien ne permet d’affirmer que c’est légal ni que c’est illégal.

        Ne cédez pas aux juristes ignares(*) qui tentent de nous dépouiller de notre droit NATUREL à accéder à un port TCP ou UDP!

        (*) la plupart du temps les juristes ne comprennent strictement RIEN à l’informatique et n’ont pas l’air d’avoir d’envie d’en apprendre plus; cela vaut aussi dans d’autres domaines.

        J'aime

      • Mmh, l’argument est vide : un formulaire est précisément placé là pour que les gens y participent, et c’est au développeur que revient la tâche de sécuriser son appli pour éviter le flood, la meilleure manière étant un recaptcha et une confirmation par e-mail.

        Rien d’illégal là-dedans, on est loin, très loin d’une intrusion dans un sytème informatique.

        J'aime

      • Ok, si moi j’aime bien cette interprétation car en effet, je partais du principe d’intrusion dans un système informatique appartenant à autrui. Il me semble que c’est risqué au niveau juridique de le faire sans l’assentiment de la personne morale qui possède ce système. Mais comme vous dites peut-être rien d’illégal, tout dépend des buts pousuivis par l’app. Il faudrait demander à des juristes du net.

        J'aime

  11. Bonjour
    Je ne m’expliquais pas ce nombre de signatures venues de nul part en un temps record repris par les médias Je comprends mieux maintenant il faut sauver le soldat écolo et toute sa clique, le gouvernement peut maintenant remettre en place la taxe CO² sur les carburants et pourquoi pas la durcir. Augmenter la taxe CSPE sur l’électricité (16%) du montant de la facture pour financer l’énergie verte (éolien and C°).
    Dans la pétition qui veut faire un procès à l’état on ne dit pas que le développement de l’éolien fait augmenter chaque année de 4 millions de tonnes de CO² (soit 16 millions de tonnes depuis 2014) le CO² émis par la production électrique qui en France était peu carbonée. Pour pallier à la production aléatoire des éoliennes il faut préchauffer en permanence des centrales gaz afin qu’elles puissent se connecter et produire instantanément sur le réseau.

    Les mesures prisent actuellement seront la catastrophe écologique et économique de demain(éolien, voiture électrique photovoltaïque). C’est pour cette raison qu’il fallait absolument bidonner cette pétition. On ne parle pas du grand écolo Yan Arthus qui a soutenu la coupe du monde de foot au Qatar.

    Aimé par 1 personne

    • Oui même les carbocentristes les plus convaincus, comme bcp de nucléocrates, s’opposent à cette pétition car ils voient que leurs centrales nucléaires décabornées se font bouffer irrationnellement par les éoliennes hors de prix et intermittentes, qui seront compensées par des centrales au gaz, donc au CO2 lorsqu’elles ne pourront pas produire : un comble pour une pétition climatique se revendiquant des conclusions du GIEC.

      Aimé par 1 personne

  12. Bonjour,
    je n’interviens pas souvent ici car je n’ai pas la compétence pour m’intégrer dans les débats, mais je vous suis car vous êtes un des seuls endroits où l’information est analysée de façon raisonnée, et en continu. Merci pour tout cela.Je dois dire que ça me redonne le moral, car vous le constatez aussi, je trouve que la folie médiatique atteint un paroxysme assez phénoménal. Voilà maintenant que l’on nous annonce la fin du monde. D’ailleurs, dans ce cas, je ne vois pas l’utilité de faire une fixation sur le changement de voitures, vivons nos derniers moments, le mieux possible!!!!!

    Heureusement ma formation littéraire me facilite grandement une prise de distance salutaire. Par contre, tout cela ne m’aide en rien à évoquer autour de moi ces questions du climat, et à douter, ne serait-ce qu’ un tout petit peu. Y compris, de la part de journalistes raisonnables, pourtant.
    Alors, faut-il essayer l’humour. Je vous invite à regarder cette vidéo d’un humoriste bien connu dans ma région, qui a finalement une analyse assez fine. Outre le fait que je trouve très drôle, il se pose, je crois quelques questions. Voici le lien: https://youtu.be/Z2FJgjZ0yDA. Faîtes-moi part de vos avis…

    Aimé par 1 personne

    • « faut-il essayer l’humour ? »
      Oui, pourquoi pas… Il faut reconnaître qu’il ne peut que faire du bien dans le conformisme ambiant médiatiquement omniprésent.
      Néanmoins, sa portée restera malheureusement limitée.
      .
      P.S. : Je ne connaissais pas l’humoriste Albert Meslay…
      J’ai bien aimé ! Merci à vous.
      Dans la même veine, connaissez-vous feu George Carlin ? :

      (vidéo en anglais et sous-titrée).

      J'aime

  13. Soulever des doutes sur la validité des votes est légitime, mais votre texte et vos arguments sont au moins aussi orientés que ceux des parties que vous pointez du doigt. Cela fleurte par endroits carrément avec le complotisme généralisé, anti-médias, anti-élites politiques, anti-???. Les petits tableaux « Ministres soutenant – Non , Oui » etc. sont tout bonnement fallacieux dans le sens où vous pouvez produire des tableaux avec les réponses inverses en choisissant différemment les questions. Tâchez de faire un effort pour rester un peu plus neutre.
    Par contre vous semblez douter de l’intérêt que la population a pour la problématique écologique. Quand on sait que le 2 décembre dernier 75 000 belges (sur 11 millions) sont descendus dans les rues de Bruxelles sous la pluie pour cette même thématique, cela ne me paraît dans l’absolu pas impossible que 1,8 millions de français (sur 67 millions) se sentent assez concernés pour cliquer sur un bouton « s’inscrire ». « Affaire » à suivre.

    Aimé par 1 personne

    • Bien sur, bien sur…
      en Belgique, cela venait d’un peu partout non, c’était une mobilisation européenne, à Bruxelles,et toute la clique habituelle était bien là
      Et 75.000 pour l’Europe, c’est peanuts
      Faudrait aussi regarder qui a payé pour les transports de tous ces citoyens conscientisés?
      Concernant la pétition, c’est curieux que toutes les enquêtes pour savoir dans une liste, la priorité des préoccupations des « gens », le climat arrive en dernière position.M’est avis que les enquêteurs devraient se faire aider par greenpis,
      Sur n’importe quel site, quand vous êtes sollicité pour donner un avis, répondre à un concours, ou que sais-je, il vous est impossible de le faire une seconde fois, mais ici ce n’était pas le but de la manoeuvre, toujours la même et toujours aussi efficace.
      On pourrait multiplier les exemples
      la courbe en crosse de hockey, claironnée à grand renfort d’annonces, qui a conduit à l’établissement des mécanismes de Kyoto, transférant des centaines de milliards surtout vers la Chine, et qui finalement ,était fausse, , et subrepticement balayée sous le tapis dans les rapports du GIEC
      La première page du Times, avec le pole sud tout rouge… qui quelques années plus tard, en réalité se refroidissait, cela n’a plus fait la une
      Les OGM, qui ont été interdits, à grand renfort d’annonces, qui finalement sont inoffensifs, sans que cela ne puisse changer les lois.
      Tiens, le consensus à 97%, ou 93, ou 92.5 qui est une manipulations éhontée
      etc etc, on pourrait en remplir des pages.
      Mais comme pour le canapé en super promo,il y a des tas de clients pour gober les boniments de camelot des habituels Philipulus

      Aimé par 2 personnes

      • On aimerait comprendre pourquoi le « consensus scientifique » sur certains sujets (importance du nucléaire pour réduire les émissions de CO2, invraisemblance a priori que les OGM dans l’alimentation présentent un risque globalement supérieur aux autres produits…) a moins d’importance pour les milieux « progressistes » et « pro-science » que d’autres (consensus sur l’existence du réchauffement…).

        Pas seulement Le Monde ou Libé : même la grande prêtresse de la Science, Naomi Oreskes (« So we can think of scientific knowledge as a consensus of experts. We can also think of science as being a kind of a jury… ») met à la poubelle le « consensus » dès qu’il est question de technologies qui heurtent ses intuitions ou ses a priori :

        https://www.theguardian.com/commentisfree/2015/dec/16/new-form-climate-denialism-dont-celebrate-yet-cop-21

        Pour elle le nucléaire ne sert à rien. Ceux qui disent le contraire sont des méchants!

        I think to jump to the conclusion that the solution is nuclear power or genetically modified crops is, let’s just say, not supported by the evidence. … One of the things we know about technology is that it’s almost always a two-edged sword. It does some things for us very well but it often creates other different problems.

        On admire l’approche, tout y est : « la solution » (comme s’il pouvait y avoir une seule approche unique valable pour des problèmes très différents, la demande de preuves supplémentaires non définies et impossible à fournir en réalité puisqu’elle ne veut pas qu’on essaye… tout cela pour rejeter ce qui se rapproche le plus d’un consensus.

        J'aime

    • C’est quand même difficile de connaître l’état de l’opinion avec une pétition lancée par des organisations dont le public est déjà convaincu à l’avance. Par contre, RTL, qui invite les auditeurs à voter sur des sujets d’actualité, à choisi la pétition sur la climat en ce moment. Pour une fois j’ai voté, c’est le seul moyen de connaître les résultats. Et bien, plus de 60% des votants sont défavorables à cette pétition. Rien de scientifique bien sûr, ici, non plus, seulement l’état d’esprit du moment…

      Aimé par 1 personne

  14. coucou,

    devant tant de betises de tous les cotés, entre gilets jaunes et l’affaire du siecle , récupération par les extremes ou les opportunistes d’un coté et abrutissement des masses de l’autre, le point godwin va bientôt etre franchi !
    ca va tanguer !

    comme disait  » y a t il un pilote dans l’avion » « bonne chance! »

    bonne journée

    stéphane

    ps: de façon moins distante, cette histoire ahurissante de menace procés à l »etat me fout en rogne. abracabantesque !

    J'aime

  15. Excellente démystification.
    Selon Wikipedia, « le Conseil économique, social et environnemental peut être saisi par voie de pétition. Celle-ci doit être rédigée en français par écrit comme le précise le texte de loi ci-dessous, et signée par au moins 500 000 personnes majeures, de nationalité française ou résidant régulièrement en France, [ …] Un processus de signature de pétition lancée électroniquement est donc recevable dans la mesure où la pétition est imprimée et présentée au Conseil économique, social et environnemental sur un support écrit. »
    Il ne s’agit donc pas d’une pétition. Et je n’ai aucune idée de ce que ce Conseil pourrait en faire si elle était recevable. Une plainte pénale ne peut pas non plus être déposée par voie de pétition.

    Il semble que chacun développe sa méthode à Mimile pour s’inventer la démocratie directe. On veut le RIC ou inculper un État mais sans même savoir de quoi il s’agit!

    J'aime

    • Merci Philippe. Je ne suis pas sur FB mais je suis « Réalités Routières » sur Twitter 🙂
      Au fait, à Malte, quand les députés ont voulu passer le permis à points, les maltais sont allés par dizaines chez eux, leur ont dit que s’ils passaient ce permis à point, non seulement ils ne voteraient plus jamais pour eux mais qu’en plus, c’était même pas la peine qu’ils se pointent dans les lieux publics. La mesure n’est jamais passée.
      C’est ce que font maintenant les gilets jaunes, ils se réapproprient les lois de leur pays en s’alliant et en faisant du rentre dedans aux politiques qui déraillent avec leurs lois dont ils ne veulent pas. C’est un regain démocratique.

      J'aime

  16. Il y a quelques années le site de France 3 avait fait un « sondage » en ligne (sur un thème en rapport avec l’Islam) sur le principe liste d’émargement = cookie HTTP disant « a voté ». Un internaute espiègle avait bourré l’urne en votant en boucle (avec un pot de cookies vide à chaque fois). France 3 avait prétendu avoir subi un « piratage » et n’a pas annoncé les résultats de ce « sondage » dans son JT.

    Mais France 3 avait l’habitude d’annoncer les résultats au JT du soir comme s’il s’agissait d’un véritable sondage basé sur un échantillonnage de la population.

    Je ne crois pas que le CSA soit intervenu contre F3; à vérifier!

    Aimé par 1 personne

    • J’ai retrouvé : il s’agissait de « l’affaire de la crèche Baby Loup », le 27/11/2013, sur Grand Soir 3.

      https://www.europe1.fr/medias-tele/Port-du-voile-un-vote-en-ligne-de-France-3-a-ete-manipule-604072

      « La direction de la rédaction de France 3 a en effet considéré que le nombre particulièrement élevé des votants (130 000 contre une moyenne de 15 000) et surtout l’accélération des votes pendant 30 minutes à l’heure du Grand Soir 3 étaient suspects et méritaient une enquête approfondie avant que les résultats ne soient communiqués ».
      « Nous sommes désormais en mesure d’affirmer que les résultats ont effectivement été manipulés », ajoute France 3. « Indépendamment de cette manipulation, il est important de noter qu’il y a eu une très forte mobilisation des internautes – notamment à travers les réseaux sociaux – pour répondre à la Question du Grand Soir 3 tout au long de la journée. »

      J'aime

      • Il faut faire attention « Like », « partage », « vues » de vidéo, tout cela s’achète donc montrer une mobilisation des internaures par ces indicateurs n’est pas fiable. Mais bon, pas pour Ludosky qui n’avait pas les moyens d’acheter cette apparence de mobilisation.

        J'aime

      • Les « likes » (et « partages ») sur FB, TT, YT… supposent d’avoir un compte sur le site, ce qui implique au minimum un courriel valide et de plus en plus souvent un numéro de téléphone valide (souvent pour recevoir un texto).

        C’est nettement plus difficile à bourrer qu’un sondage HTTP(s) avec zéro vérification.

        Aimé par 1 personne

  17. Autre question à se poser : comment sait-on que les « 1,7 millions de signataires » sont tous des Français ? J’imagine qu’il ne doit pas être difficile à nos ONG bienveillantes de faire un appel à ses militants qui déborde de nos frontières.

    J'aime

      • La politique a un impact sur l’utilisation d’énergie. Toute décision politique a un impact sur le climat. Partout.

        Donc toute personne devrait s’exprimer dans tous les processus politiques et en toute logique voter à toute élection locale ou nationale partout dans le monde.

        Les interférences étrangères dans les élections (comme celle de Poutine dans les élections US) ne seront pas seulement tolérées, elles seront souhaitées.

        Aimé par 1 personne

    • D’où mon idée de signer les pétitions avec le numéro fiscal.

      Mieux : on pourra avoir des suggestions de prises de position « citoyennes » après avoir fait sa déclaration en ligne!

      J'aime

      • Je ne suis pas convaincu. Moins ils arrivent à nous tracer sur internet, mieux c’est en général. Du moins, le net était fait ainsi au début et tout le monde ne s’en portait pas plus mal, bien au contraire.

        J'aime

      • Après réflexion il faudrait signer les pétitions directement sur la déclaration d’impôts.

        Les contribuables correctement conscientisés pourraient avoir un crédit d’impôts; cela permettrait de compenser la taxe carbone afin que les bonnes personnes puissent faire tous les mois des dizaines de milliers de km en avion afin qu’ils influencent positivement les autres peuples, qui ont bien besoin de recevoir des vadrouilleurs écolo-responsables et diffusant la bonne parole.

        J'aime

  18. J’ai mis le lien de votre billet dans mon commentaire (ci-dessous le copier-coller) sous cet article de Sud-Ouest :
    https://www.sudouest.fr/2018/12/28/petitions-en-ligne-un-nouveau-mode-d-action-pour-quel-impact-5691936-710.php
    « jsp 28 décembre 2018 à 17h18
    Quelqu’un aurait-il eu la saine curiosité pour en savoir un peu plus que ce que rapportent généralement les média au sujet de la pétition #LAffaireduSiecle autour du climat ? Et, en particulier, sur la crédibilité des chiffres annoncés ?
    Pour se faire une idée :
    https://mythesmanciesetmathematiques.wordpress.com/2018/12/26/petition-des-giletsjaunes-vs-petition-laffairedusiecle/ ».
    Certains intervenants donnent à penser qu’ils sont loin d’être dupes du bien-fondé de la pétition.

    J'aime

    • Oui avec Daniel qui dit juste en dessous de ton post : « Je n’y comprends plus rien : les gilets jaunes se sont élevés contre la taxe sur le gas-oil et il y a cette pétition !!!! Réintroduisons donc la taxe sur le gas-oil ! »

      J'aime

      • Il y a quelques minutes, j’ai reçu un e-mail de remerciement de la part de… l’affaire du siècle pour mon soit-disant soutien ! 😯
        J’ai remarqué que mon intitulé [« intitulé@fournisseurd’accès.fr »] mentionné sur l’appli mail de mon MacBook et celle sur l’appli mail de mon ‘iPhone ne sont pas les mêmes !
        Usurpation notoire d’identité et d’adresse de messagerie.
        Preuve de pipotage supplémentaire ?

        J'aime

      • D’ailleurs, je disais dans un des commentaires ci-dessus « Les failles de la pétition relatives à la possibilité de faire signer d’autres personnes sans que ces personnes puissent enlever leur nom et email de la base de données est également un point d’attaque niveau RGPD.
        Il faudrait un juriste spécialisé dans le droit numérique. »

        J'aime

      • « mon intitulé [« intitulé@fournisseurd’accès.fr »] mentionné sur l’appli mail de mon MacBook »

        Mentionné où exactement?

        J'aime

  19. Peu importe si il y a eu des abus et que le nombre de signatures de cette pétition soit exagéré. Ce qu’il faut retenir c’est que les gens demandent à l’état de les protéger contre les catastrophes météo qui inondent leurs maisons pour la nième fois en 15 ans mais qui veulent continuer à faire des milliers de km par an pour leur vacances au ski ou à la plage, à chauffer leurs maisons à 23° en hiver et climatiser à 22° en été. Tout le paradoxe et l’incapacité de l’humanité à comprendre et accepter une dure réalité sans remettre en cause son confort personnel. Il va falloir encore quelques années pour bien voir le mur vers lequel on fonce ..

    J'aime

    • La prévention des catastrophes naturelles est un sujet que je connais très bien et vous ne verrez jamais ces associations écologiques en faire. Elles se servent juste des catastrophes naturelles (qui ont toujours existé) pour alarmer, non pour agir concrètement en prévention et préparation (elles n’y connaissent rien et ne font aucune sensibilisation à ce niveau) mais elles veulent peser sur la transition énergétique et la préservation des zones naturelles.

      J'aime

      • Cédric, une petite précision, amha il y a des événements météo « extrêmes » (il y en a toujours eu, il y en aura toujours), mais ils ne font pas tous des « catastrophes » dites naturelles, selon le degré d’adaptation et de résilience des régions/pays où ils se produisent à ce type d’événements.
        Voir à ce sujet l’excellent livre de Virginie Duvat et Alexandre (?) Magnan « Catastrophes naturelles ? », avec une analyse très intéressante sur les îles coralliennes, sa spécialité. (elle n’est ni « sceptique » ni « réaliste », juste « scientifique »)

        J'aime

      • Oui, Pastille Verte, je sais que tu es très éclairé sur la question ; malheureusement cette question n’est pourtant jamais abordée par nos sauveurs de la planète, qui nous promettent pourtant les pires catastrophes à venir. Mais je ne connais pas ce livre, est-il dispo en epub ou pdf ?

        J'aime

      • Oui il y a toujours eu des événements Meteo extrêmes, mais il semble bien qu’ils augmentent en intensité. Vous allez me dire que c’est difficile à prouver. Certes mais depuis un certain temps les phénomènes type méditerranéen ou les orages hyper violents sont de plus en plus forts. En témoigne par exemple de ponts de pierre dans nos vallées pyrénéenes qui ont été emportés par une monstrueuse crue du gave suite à orage et fonte des neiges. Ces ouvrages avaient plus de 300 ans. En fait ces phénomènes extrêmes sont souvent générés par des contrastes thermiques eau/air . Si la différence de température augmente, il n’est pas étonnant que l’ampleur des phénomènes s’accentue. Et ce n’est que pour un petit 1.4°C de plus !!

        J'aime

      • Oui, l’augmentation des phénomènes extrêmes est difficile à prouver. Selon moi, il faut parier sur la prévention et la préparation (et non sur la réduction du CO2), ce qui implique notamment de regarder de près la robustesse des ouvrages anciens aux crues historiques. Dans le fond, arrêtons ces débats obscurantistes sur le CO2 (sur lequel nous ne pouvons rien de toutes manières) et concentrons nous sur la préparation et la prévention. Si les ONG écolos étaient réellement sur des campagnes de ce type, je serai moins aggressif mais tant que leurs clefs pour éviter les catastrophes naturelles c’est de trier les déchets ou mettre des éoliennes, je continuerai à ne pas leur faire de cadeau car c’est vraiment une fausse solution.

        J'aime

      • Zimba a prétendu: « Oui il y a toujours eu des événements Meteo extrêmes, mais il semble bien qu’ils augmentent en intensité. Vous allez me dire que c’est difficile à prouver.  »
        Non, cela ne semble pas. Mais si vous avez des preuves statistiques de ce que vous avancez, n’hésitez pas à les produire ici. En attendant, notre Jouzel a clairement dit lors d’événements « extrêmes » récents que (en substance) on prévoit que les événements extrêmes seront plus extrêmes dans le futur, mais que pour l’instant, il faut rester prudent.
        En attendant 2018 est la première année depuis que les statistiques existent qu’il n’y a pas eu de tornades EF4 ou EF5 aux USA, et 2017 a marqué la fin d’une période sans précédent d’absence de cyclones de catégorie 4 et 5 atterrissant aux même USA. Bizarre et peu compatible avec votre affirmation péremptoire.

        Aimé par 1 personne

    • vous avez raison, ces changements sont exceptionnels et dramatiques
      par ex.cette année, il n’y a pas eu une seule tornade importante aux USA, du jamais vu depuis le début des relevés.
      Non seulement les jeunes ricains ne sauront plus ce qu’est la neige, dixit un de vos vrp en catastrophe( avec ce qu’ils dégustent pour le moment c’est presque rigolo), mais ils risquent de ne pas savoir ce qu’est une vraie tornade.
      sinon, à quelle t° je dois mettre le thermostat pour sauver Gaiai, à votre avis( éclairé)

      J'aime

    • Euh, si mon avis compte un peu pour vous, pourriez-vous ne pas reprendre mon article sur votre blog car je ne veux pas que mon nom soit associé aux idées nazis. D’ailleurs, j’en ai marre, c’est pas la 1ere fois. J’ai assez voyagé dans le monde depuis que j’ai 20 ans pour savoir que l’homme universel est bon à la base, le système le perverti et le nazisme fut le pire qui ait existé.

      J'aime

  20. Vous parlez des plans de prévention ok pour sauver des vies. Mais vous vous attaquez aux conséquences et pas aux causes. De plus la prévention se calcule avec ce que l’on connaît et les forces de ces épisodes augmentent et pourront sûrement atteindre des niveaux encore jamais vus. Et subir sans cesse des dégâts va coûter très cher financièrement et moralement. Il n’y a pas que les vieux ouvrages qui trinquent im y a aussi les habitations véhicules forêts et biens matériels de toutes sortes. Quant aux causes de ces phénomènes, vous disculpez les GES du moins le CO2, c’est votre droit, mais alors qu’est ce d’autre ? L’influence des variations solaires sont minimes (en phase faible). et ces variations existaient Déjà elles aussi comme les el nino. C’est quelque chose de nouveau sur une durée aussi courte. Ces 5 dernières années sont assez exceptionnelles on verra la suite…

    J'aime

    • une fois pour toute, il n’y a aucune tendance dans la survenance d’événements extrêmes.
      Vous citez des événements locaux, allez voir ici, sur l’histoire des catastrophes climatiques dans le passé, ( coupures de journaux à l’appui)

      https://realclimatescience.com/

      le site en est rempli
      et rien que dans mes souvenirs personnels, je peux vous en raconter des « rigolos »

      Pour ce qui est du CO2, comme il n’existe aucun corpus expérimental pour prouver ses éventuels effets, on en est réduit à faire des suppositions.
      mais si on se limite à la simple corrélation, c’est loin d’être évident.
      Les prévisions des modèles climatiques sont des jeux nitendo, sans rapport avec la réalité
      https://wattsupwiththat.com/2018/12/29/recently-dropping-global-temperatures-demonstrate-ipcc-claims-are-impossible/

      De toute façon, on a aucune idée sur les causes du modeste réchauffement actuel, pas plus que pour les optima médiéval et romain, qui sont maintenant incontestablement établis.
      Quand la clique sera capable de nous quantifier la variation naturelle du climat, et ses causes, on en reparlera.
      d’ici là, je n’ai aucun scrupule à pousser le thermostat à 24, j’ai un peu froid

      J'aime

      • Oui, il n’y a aucun tendance sur les phénomènes physiqyes, mais une tendance à l’exposition des populations dans les zones à risques prévisibles. Donc ici aussi, dépenser des sommes faramineuses dans la réduction de l’aléa (avec le CO2) est idiot car c’est bien la vulnérabilité de certains territoires qui augmente très certainement.

        Sur le fond théorique au sujet du climat. Nous sommes ici dans le champ des systèmes complexes que l’on ne peut pas modéliser car ils sont imprévisibles du fait de leurs conditions initales impossibles à déterminer/fixer à un instant précis car nous ne pouvons pas surveiller en temps réel et à des échelles très fines tous les paramètres.

        On sait que ces systèmes sont sensibles à une infime variation d’un des paramètres de leur conditions initales, ce qui les mènent à des trajectoires et des états très différents (ou attracteurs étranges) plus on avance dans le temps. C’est la raison pour laquelle on a beaucoup de mal à prévoir la météo à plus de quelques jours et bien d’autres phénomènes physiques non linéaires comme le climat.

        Ce n’est pas une raison pour que la science ne s’attaque pas aux systèmes les plus complexes pour essayer de mieux les prévoir mais de là à confondre la recherche fondamentale sur l’évolution du climat via les modèles et les certitudes des évolutions climatiques dans les 15 prochaines pour fixer des politiques climatiques, il y a un pas que je ne franchirai pas. Je préfère pour ma part regarder le passé, plus fiable car il a bien eu lieu, que les modèles numériques de prévision du climat.

        J'aime

      • Pour aller dans le même sens, je viens de lire sur un site anglophone « 157 millions de personnes supplémentaires » ont eu à subir des vagues de chaleur « meurtrières » depuis 2010″
        Sans discuter le chiffre avancé, il faut juste noter que dans le même temps, la population mondiale globale a augmenté de environ 1,5 milliards de personnes, ( de #6,1 à # 7,6) surtout dans des pays « naturellement » sujets à des vagues de chaleur.
        Autrement dit, l’exposition à ce « risque » a diminué en valeur relative !
        Ce qui ne consolera pas les « 157 millions » !

        J'aime

      • Faites et pensez comme bon vous semble vous êtes libre. « Modeste réchauffement » est assez subjectif. A Oslo ( 1°c de moyenne annuelle)
        Passer a 3°c ne sera pas un drame. A Bombay par contre ou la moyenne est proche de 30°, les canicules comme l’indique pastille verte dépassent de plus en plus le seuil lethal de 50°c voire plus faisant des milliers de victimes. Ailleurs aussi en Afrique au Pakistan ou autre c’est le cas. Ah bien sûr eux n’ont pas de thermostat ni de chauffage à régler. Celui qui dit que les enfants americains ne verront pas de neige est stupide. Les États qui en ont toujours connu en verront encore. Nous dans les Pyrénées aussi.. Même si là il n’y en a pas car peu de pluie en décembre et des températures mensuelles de 4°C au dessus des moyennes, les canons à neige ne servent à rien. Mais on en aura en janvier ou février à coup sûr. Ce qui compte c’est l’ensemble des saisons sur plusieurs années.

        J'aime

      • Si vous souhaitez réellement sauver des vies contre les aléas d’origine météorologique, le mieux est vraiment de renforcer les moyens de préparation et de prévention à ces aléas. Réduire le CO2 mondial est vraiment illusoire et très très peu pragmatique.

        J'aime

      • Zimba a dit: « Passer a 3°c ne sera pas un drame. A Bombay par contre ou la moyenne est proche de 30°, les canicules comme l’indique pastille verte dépassent de plus en plus le seuil lethal de 50°c voire plus faisant des milliers de victimes ».
        Zimba n’a pas lu les rapports du WG1 du GIEC, sinon, il saurait que le réchauffement est plus important la nuit que le jour, l’hiver que l’été et aux latitudes élevées qu’aux tropique. Ceci est confirmé par des modèles radiatifs de l’atmosphère tels que MODTRAN qui montrent qu’un doublement de la concentration en CO2 a une influence très faible sous les tropiques.

        Exemple numérique : 400ppm 369.26W/m2 -> 800ppm 371.15W/m2 soit une élévation de la température équivalente de la source froide (le ciel) de 284.08K à 284.44K soit +0.36°C pour l’effet radiatif. Mais comme au niveau du sol, les IR n’évacuent qu’un tiers de la chaleur absorbée par le sol, on peut compter sur moins ( moitié moins?). C’est bien connu, si l’on met un obstacle même important sur un tiers de la largeur d’un ruisseau, l’eau passe à côté et la cote du plan d’eau change très peu.

        Aimé par 1 personne

    • sacré zimba,
      il a surement signé la pepet-ition
      bon, google est votre ami

      The highest ever temperature recorded this month in Mumbai was on March 28, 1956 when the mercury reached 41.7 degrees C, Bhute said.

      Read more at:
      https://economictimes.indiatimes.com/news/politics-and-nation/mumbai-records-second-highest-march-temperature-in-a-decade/articleshow/63460648.cms

      il était à combien le taux de CO2 en 1956?

      du coup, je vais faire un peu rugir mon 4X4, car il en faudra du CO2 pour arriver à 50°

      pour la neige il s’agit du climastrologue D. Viner,
      par contre cet hiver, en Angleterre, ça a déménagé sec chez les vieux, il a fait froid, et le froid tue , moins que les particules, c’est vrai, mais moins que la bonne chaleur, que tous ces affreux inconscients vont chercher à grand renfort de kerozene, allez comprendre

      J'aime

      • Non joVDH rassurez vous je n’ai pas signé la pétition des stars du show bis qui après leur vacances en avion ou en bateaux à l’autre bout du monde et leurs villas à piscine chauffée attaquent l’état en justice responsable du réchauffement ! Pour l’Inde le record de 51° en 2016 n’était pas à Bombay mais plus au nord. Desolé mais peu importe ,ce sont les victimes et les souffrances de ces gens qui comptent. Et bien sûr touchant des populations pauvres qui n’ont ni clim, ni piscine et souvent très peu d’eau. Le froid tue aussi bien sûr je n’oublie pas. Souvent à cause des maladies associées et toujours à la pauvreté, précarité, SDF, etc. Le réchauffement L’avenir dira si on a raison de s’inquiéter ou de s’en moquer.

        J'aime

      • Savez-vous que l’on ne peut pas faire tourner une clim avec des panneaux solaires ou une petite éolienne sur sa maison ? De plus, les pauvres n’en ont pas les moyens car ces énergies sont très chères. Mais ils ont du charbon pour faire tourner des clims dans des lieux de fraicheur et ils l’utilisent à fond et ils ont raison (le gaz c’est mieux mais à défaut). Enfin, j’ai vécu 51°c au Burkina en 97, j’en suis revenu vivant et ce genre de températures en marge désertiques n’a rien d’exceptionnel. Pour terminer, en Inde, ils ot multiplié les stations météos ces dernières années, les records tombent vite les uns après les autres (débuts de séries).

        J'aime

      • Zimba a affirmé : »Pour l’Inde le record de 51° en 2016 n’était pas à Bombay mais plus au nord. Desolé mais peu importe ,ce sont les victimes et les souffrances de ces gens qui comptent. »
        Les séries de températures du GHCN pour Bombay sont un peu courtes. Mais prenons les températures maximales à Bangkok:
        http://climexp.knmi.nl/getmax.cgi?id=someone@somewhere&WMO=48455&STATION=BANGKOK&extraargs=
        Les températures maximales du 21ème siècle ne sont pas plus élevées que celles des années 1950-1960 (exemple de températures extrêmes: 37,4 en avril 1960, 37,7°C en mai 1957, 37,8 en mai 2004 et 37,4 en mai 2014)

        J'aime

    • Zaurait du continuer à subventionner les méthodes d’efficacité éenrgétique, car tant qu’on peut faire mieux ou égal avec moins, perso ça me va très bien.
      Mais pondre des « études prospectives » en se faisant plaisir (et surtout plaisir au Syndicat des Énergies Renouvelables ou quel que soit son vrai nom), et de préférence à un horizon où tous ses dirigeants seront à la retraite, non c’est pas la peine , il y a suffisamment de « think (sink ?) tank (branque ?) » pour ça.

      J'aime

  21. Bonjour,
    En dehors de cette campagne, il faudrait se poser deux suestion sut le réchauffement climatique : 1- Est-il une conséquence de l’homme ? 2- Et est-ce une mauvaise nouvelle ?
    A la première question, il faudrait expliquer les optima climatique de l’an mil ou romain puisque celui d’aujourd’hui semble être une répétition (environ 1.000 ans)… Si répétition, cela voudra dire que l’Homme n’est pas la cause de ce phénomène … D’autre part, reprendre la logique des pseudo-scientifiques aboutirait à démontrer le contraire, que le CO2 provoquerait un refroidissement !!!
    A la deuxième question, le réchauffement est-il globalement un avantage et non un inconvénient ? Nous pouvons remarquer que le refroidissement constaté depuis 2.000 ans a transformé des régions riches et fertiles en des déserts… Un climat chaud et humide comme celui sous les romains ou des pharaons serait une chance pour reverdir des millions de km carré de terre… Est-ce vraiment un inconvénient ?
    Ci-dessous un effet du refroidissement climatique et la désertification :
    https://nantt44.wordpress.com/2018/10/23/chapitre-viii-becius-charmutha-le-changement-climatique/
    Bonne journée.

    J'aime

  22. Ping : Climat et informatique : et si « l’affaire du siècle » était vraiment l’affaire du siècle mais dans le sens attendu ? – Le manuel du petit climato-sceptique en culotte courte !

  23. Ping : Heureuse année 2019 | Mythes, Mancies & Mathématiques

  24. Bravo pour ce travail! Une cause même juste ne doit pas être manipulée.
    Avez-vous essayé de contacter des twittos disposant de bcp de followers, afin de relayer cette information? Je pensais en particulier aux comptes twitter qui combattent les fakescience, fakemed. Par exemple: @GeWoessner @AmandineBlanch9 @MacLesggy
    Cordialement

    J'aime

  25. Paul Aubrin a dit :
    « Les séries de températures du GHCN pour Bombay sont un peu courtes »
    Telechargez les relevés du GISS de Bombay et tracez la moyenne lissée sur 5 ans.
    Ensuite on reparle de latitude hiver nuit etc

    J'aime

  26. maintenant que la folie des médias est passée, vous pourriez peut être faire une analyse mathématique à l’aide de google trends ? (https://trends.google.com/trends/). J’ai effectué une recherche sur la france avec les termes « pétition climat ». Le 17 décembre 2018, aucune recherche, le 18 niveau 4 c’est le jour du lancement. (le niveau 100 est la popularité maximale du terme), le 19 niveau 9, le 20 niveau 16. Or les médias indiquent que la pétition a atteint 1 millions de signatures moins de 48 heures après son lancement le 18 décembre. Ainsi on peut déduire : popularité 16 = 1 million de signatures le 20 décembre. Pourtant le 21 décembre popularité 75, et j’avais regardé ce jour là, la pétition était à 1,2 millions. Le 22 décembre popularité 70, le 23 popularité 26 (chute libre), le 24 (suite à de nouveaux articles de presse) popularité 100. Nouveau pic le 26 à 97 puis chute libre. Or à ce jour nous sommes à 2 millions de signatures. Cela démontre que ce sont bien des robots puisque 1 million de signature avec une popularité 16 et 200000 de plus seulement avec une popularité 75. Mais une analyse plus fine de votre part dans un nouvel article serait appréciable.

    J'aime

    • Bonjour.
      Oui, comme on peut acheter facilement tous les indicateurs de popularité des médias sociaux (RT, like, abonnés, nombre de vues d’une vidéo…), ces indicateurs ne sont pas fiables.
      Il faut donc regarder des indicateurs plus fiables comme Google Trends (tendences des recherches dans Google) pour se faire une idée du buzz. Et là, comme vous dites, ce est à partir du million de signature que la presse s’empare de l’article que l’on voit la pétition climat décoller dans les recherches Google, pendant quelques jours. On peut donc se poser la question de la validité de ece 1er million.
      Pire encore, si on la compare avec d’autres recherches d’actualité du moment sur une base de 100, comme le tsunami, Benalla, elle n’existe pratiquement pas. Et pour la comparer avec les recherches sur Gilets Jaunes, elle n’est qu’un électro-cardiogramme plat.
      Enfin si on compare le volume de recherche de la pétition sur les carburants avec celle-ci, il est 4 fois plus élevé pour la pétition sur les carburants.
      Et bien d’autres indicateurs…
      Vous m’avez relancé. Ecrire sur ce blog m’était un peu sorti de la tête ces derniers jours. Merci.

      J'aime

  27. de la même facon vous pourriez peut être faire un article sur la recherche google trends suivante « manifestation 27 janvier 2019 ». Il s’agit de la manif de soutient à Macron. Lorsque l’on fait des recherches google trends sur les gilets jaunes, les recherches sont basées dans toutes les régions de France. Or pour cette « manifestation 27 janvier 2019 » on remarque que les recherches émanent en première position de la région midi pyrénées, en 2 de la région Rhône Alpes et en 3 Ile de France. Aucune autre région n’est représentée, ce qui signifie chez google trends qu’il y a trop peu de recherches émanant des autres régions. Cela laisse songeur. Si tout le peuple était intéressé il y aurait des recherches dans toute la France. Pourquoi seulement des recherches sur ces 3 régions ? Une analyse plus fine de votre part serait aussi appréciable.

    J'aime

    • Oui mais n’oubliez pas de vérifier avec les autres dénominations :

      « Marche Républicaine des Libertés »
      « Marche Républicaine »
      #GiletsBleus
      « foulards rouges »

      J'aime

  28. Pour ma part, je pense qu’un bon article serait de fouiller la presse en ligne pour retrouver les articles avec date de publication donnant les chiffres exacts de la pétition ledit jour et de comparer ces chiffres avec les recherches google sur le thème le même jour. et surtout des articles de presse locale qui donneraient des chiffres exacts mais sont moins lus que la presse nationale et influeraient donc beaucoup moins sur les recherches. si la presse locale indique qu’en deux jours il y a eu 300000 signatures sur la pétition mais que les recherches sont plates, cela prouvera que c’est du bidon.

    J'aime

    • Merci pour ce lien.
      Ils mentent mais on en a l’habitude. D’ailleurs, c’est à se demander si cette aptitude n’est pas devenue une qualité fondamentale pour réussir en politique. Je suis sali de me retrouver à devoir réagir face à ces gens là.
      Il dit « Nous avons également mis en place différentes sécurités pour éviter l’envoi d’adresses email en masse, dont un captcha, test pour éviter les robots (qui apparaît en bas à droite de l’écran) » Le captcha a été mis à 1,5/1,8 millions de signatures, n’importe quoi. Plein de monde a gavé la pétition, un robot a été développé et utilisé, une plainte à la CNIL par le développeur du robot est partie.
      Son argument qui justifie de ne pas envoyer d’email de confirmation est tout simplement du foutage de gueule. Toutes les pétitions honnêtes le font et cela, par exemple, ne pénalise pas la pétition pour l’amnistie des Gilets Jaunes, ni celle sur les carburants. C’est vraiment dingue d’avancer cet argument.
      Ils disent qu’ils avaient prévu ce succès et dimensionné les serveurs en conséquences pour ne pas avoir de déni de service à cause des pics de connexion. C’est bien mais alors pourquoi avoir déclaré ci et là qu’ils étaient supris du succès ?
      1,6 millions de visiteurs en 3 jours. C’est leurs chiffres. On ne les retrouvent nullement dans les recherches Google.
      Ce n’est pas Greenpeace qui a diffusé la vidéo contrairement à ce qu’il avance mais le Réseau action climat, mais c’est pas joli de le dire car le RAC est subventionné par le gouvernement. Le nombre de vues de cette vidéo peut être facilement acheté et comme on a le réseau Open-Net derrière, ce sont des techniques courantes de marketing appliquées à la communication politique.
      J’ai jamais dit qu’ils avaient eu 44 tweets mais que si la pétition avait ses 700000 signatures, le tweets de Greenpeace n’aurait pas eu 44 retweets comme constaté mais des milliers au moins. Là aussi il déforme pour se justifier.
      Tout cela m’agace, me dégoutte en fait.
      Si j’avais les outils d’analyse des réseaux sociaux, j’aurais été plus à l’aise pour faire de l’astroturfing et démonter en bonne et due forme ce faux buzz. Malheureusement, je n’ai que les recherches dans Google Trend pour avancer mes arguments et je m’expose donc à une contre-interprétation venant des outils d’analyse des médias sociaux à qui ils peuvent faire dire n’importe quoi.
      C’est une polémique stérile car aucun média n’a fait un fact-checking sérieux sur la pétition record en France alors qu’il est certain qu’elle est, à minimum, louche.

      J'aime

      • « Son argument qui justifie de ne pas envoyer d’email de confirmation est tout simplement du foutage de gueule »

        En clair il veut juste dire que pour ne pas ralentir le rythme de la pétition (les courriels de confirmation devant être étalés, mais on ne voit pas pourquoi cela ferait crasher le site), le choix a été fait de privilégier la quantité à la fiabilité!

        Le reste est du blabla inconsistant et indéfendable, notamment le fait de ne pas utiliser le plateforme déjà éprouvée et rentabilisée.

        Aimé par 1 personne

    • « Nous avons développé le site web de l’Affaire du siècle de manière ad hoc. »

      Justement c’est le souci. Est-ce que les études ad hoc venant d’associations ayant affiché un avis sur un sujet sont acceptables?

      Si demain « Monsatan » (comme ils disent) invente une méthode « ad hoc » (considérée comme adéquate par eux) pour tester un herbicide, ce sera considéré comme valable?

      « 1,6 million de visiteurs uniques se sont rendus sur le site entre le 18 et le 20 décembre »

      Sans anti-spam/anti-robot, difficile à savoir.

      « C’est le signe d’une mobilisation hors du commun, en particulier sur les réseaux sociaux (50 % du trafic provenant de Facebook, 10 % de Youtube, 10 % d’Instagram, 4 % de Twitter). »

      Il manque une information cruciale : combien viennent de Google? Ce serait vraiment intéressant d’avoir leur extrémité des suivis des hyperliens venant d’un domaine google.* parce qu’on pourrait comparer aux recherches, via les statistiques indépendantes de Google.

      « Pour améliorer cette architecture, la FNH a, par la suite, dû améliorer cette architecture pour supprimer les goulots d’étranglement. »

      C’est pourquoi les hébergement « ad hoc » sont moins biens que les grandes plateformes où en principe le succès (très bref) d’une pétition est reparti sur l’ensemble des frontaux. Cela permet de bénéficier d’une économie d’échelle et donc d’économie de ressources.

      Cela permet de plus utiliser les ressources informatiques parce que les serveurs n’attendent pas la plupart du temps à ne rien faire. L’informatique, même dans les nuages « cloud », n’est pas une abstraction mathématique (contrairement à l’informatique théorique très universitaire dont l’enseignement en fac domine par rapport aux notions pratiques).

      L’informatique repose sur du matériel dont la production nécessite l’extraction de ressource, leur transformation et produit des déchets dont certains toxiques sont traités dans des conditions épouvantables dans des pays pauvres. Les « écolos » sont en principe bien « conscientisés » et devraient donc avoir comme priorité la bonne utilisation des serveurs informatiques; cela implique de ne pas avoir des machines dédiées qui attendent les connexions et qui

      « Nous avons loué trois machines : l’une pour héberger le serveur web WordPress et les scripts de traitement, et deux autres en répartition de charge, hébergeant des proxy devant intercepter tout le trafic statique du site (les pages, images et tout ce qui ne nécessite pas de traitement par du code). »

      Mettre le contenu statique sur un autre domaine est une technique classique. Très souvent les grands du Web ont un domaine spécifique séparé pour ce contenu statique (même si rien n’oblige à procéder ainsi), sur un nom qui n’a aucun lien évident (qui n’est PAS dans le même domaine DNS) :

      – google => gstatic.com
      – youtube = > ytimg.com, googlevideo.com
      (voir la liste de domaines gérés par Google ici : https://www.ssllabs.com/ssltest/analyze.html?d=www.google.fr&s=216.58.194.163&hideResults=on )
      – facebook => fbcdn.net
      (voir la liste de domaines de FB : https://www.ssllabs.com/ssltest/analyze.html?d=facebook.com&s=31.13.70.36 )

      « Les signatures sont directement passées au serveur de traitement qui les stocke immédiatement dans des fichiers plats (de simples fichiers texte) évitant ainsi d’utiliser un serveur de base de données »

      Un « fichier plat » du moment qu’il répond à une syntaxe précise permet de le relire et de le décoder automatiquement est déjà une base de données simpliste. Ne pas avoir « conscientisé » est typique de la non-réflexion qui a cours chez les programmeurs très amateurs et qui sont malheureusement très souvent pro et payés comme tels. (Ne vous demandez pas pourquoi on parle aussi souvent de failles de sécurité en informatique, c’est parce que des glandeurs incapables de pensée abstraite et en plus très mal formés se piquent d’être capables d’écrire des programmes.)

      C’est à rapprocher du gag classique du « format CSV » ce qui ne veut rien dire, ce soi-disant « format » ayant des séparateurs de champs variables, des « échappements » (quand un symbole séparateur est utilisé et ne doit pas avoir le sens de séparateur) mal définis, ce qui pose problème dès que des champs textes de contenu arbitraire sont présents.

      Le « fichier plat » est la « solution simple » pour ceux qui n’ont jamais défini le problème. C’est l’absence de décision de conception. (Cette indécision et non-conception peut conduire à des failles de sécurité sur les délimiteurs sont injectés par un attaquant pour modifier l’interprétation du fichier.)

      Il est faux et dangereux de dire qu’un fichier simple et plat peut être
      – sans structure
      – trivial à modifier

      Modifier un fichier de façon incrémentale en assurant l’intégrité des données dans tous les cas n’est pas si simple; le faire sous une charge énorme des accès simultanés encore moins. Il ne suffit pas de gérer l’exclusion mutuel, il faut aussi le faire efficacement pour un serveur qui a une telle charge. Je ne vois pas comment c’est possible de le faire avec des verrous de modification, il vaudrait mieux avoir un seul processus qui modifie le fichier. (On peut aussi bénéficier du mode « APPEND » de manipulation de fichiers afin de garantir que les ajouts à la fin d’un fichier soient bien successifs et ne se recouvrent pas, mais avec des restrictions dont il faudra bien vérifier qu’elles sont respectées. Attention, les systèmes de fichier en réseau ne gèrent pas forcément correctement cela.)

      Ne pas vouloir une base de donnée est une contradiction : on veut une base de donnée simpliste et optimisée. Le fait de ne pas vouloir utiliser d’outil existant pour tout refaire à la main n’est en général pas un bon signe si le problème n’a pas des éléments qui le rend très différent. Le fait de vouloir refaire « à la main » est un signe de manque de connaissance des solutions existantes et de manque de réflexion, en général. (Il peut arriver que tous outils existants soient merdiques, hein. Je ne dis pas que toute réutilisation d’un outil vaut mieux que tout création d’un nouvel outil. Mais cela doit se justifier sur la base d’un réflexion profonde sur les problèmes rencontrés, et afficher sa préférence pour un « fichier plat » ne me semble pas relever d’une profonde réflexion.)

      Les outils existants ne sont pas tous les outils conçus pour générer les requêtes hyper complexes au détriment des modifications simples. Il existe des outils optimisés qui ne gèrent pas de requêtes très complexes.

      Surtout le fait d’insister sur l’absence de base de donnée signifie qu’il n’y a pas de possibilité d’avoir de critère d’unicité : on se retrouve avec une seule table représentée par un fichier plat dans laquelle les critères d’intégrité ne peuvent être que sur chaque enregistrement. Il n’est pas envisageable de vérifier l’unicité des signataires au niveau du serveur en direct, cela ne pourrait être fait que plus tard quand le fichier est transféré.

      « Si elle n’existe pas, on reçoit un « bounce » ou message d’erreur et l’adresse est rayée de la liste »

      Un serveur NE DOIT PAS envoyer de messages de « bounce » sur une non distribution pour adresse inexistante : il n’est pas possible de savoir à qui l’envoyer de façon certaine dans le système SMTP. Les emails sont envoyés depuis des robots d’envoi (dit « SMTP server ») et il faut répondre à ce serveur d’envoi qu’il y a une erreur.

      « le serveur par lequel nous envoyons les emails est nouveau sur le réseau (avec une adresse IP donc), ce qui a conduit à ce que beaucoup de nos envois se retrouvent en spam ou en boîte secondaire »

      Donc ils ne peuvent pas vérifier la validité des adresses : un serveur acceptant le SMTP ne pas vouloir aider un spammeur à valider une liste d’adresses (c’est pourquoi VRFY est désactivé par défaut).

      Mais encore une fois, le fait d’avoir choisi l’approche ad hoc est la cause de nombreux soucis :
      – manque d’expérience
      – protection inexistante ou faible contre les robots (par manque d’expérience)
      – pas de réputation préétablie
      – pas de possibilité d’amortir le « choc » de la pétition par dilution

      Justement une plateforme ayant un passé d’envoi en masse de courriels sera connue des autres serveurs (par ses IP, son domaine, etc.) et les quelques adresses invalides ne déclencheront pas un classement en robot spammeur. Mais si du jour au lendemain on voit une nouvelle source d’envoi en masse, le classement en spam est probable surtout si de nombreuses adresses sont fausses.

      La prévision de ces problème aurait été évidente pour toute personne connaissant même en amateurs les technologies de l’Internet. À quoi pensaient-il?

      Aimé par 1 personne

      • Il aurait pu passer par une base de données sans problème plutôt que par des surréalistes fichiers textes. Il n’a qu’une table de faits dans la base de données avec 5 champs minimum nécessaires (id, date, nom, prenom, email…). C’est un modèle de données simplissime et des plus optimaux.
        Niveau serveur Mysql : c’est une requête d’insertion, c’est peu gourmand en ressource. Le « select count » dans la table de faits pour le compteur ne prend presqu’aucune ressource également. Il suffit de la lancer à intervalle régulier (toutes les h) et de stocker le résultat dans un fichier txt, dont le nombre s’affiche sur le site. Donc là, c’est pratiquement 0 ressource serveur. Ne parlons pas de la requête de vérification des doublons, même asynchrone. Il justifie, tranquille, que cela va exploser les ressources serveur.

        Mais surtout, son histoire de diminution des pics de connexion (via CDN), c’est du pipeau et je vais le démontrer simplement :
        Il met un CMS aussi lourd que WordPress pour un site qui ne fait que 3 pages statiques et une dynamique pour un petit formulaire de pétition. Il aurait été 10 fois plus performant sans la lourdeur de WordPress. Il suffit d’aller dans le code source de la page ( view-source:https://laffairedusiecle.net/ ) pour voir le nombre inutiles de librairies JS qui sont appelées alors qu’elles ne sont pas du tout utiles au site. Dommage pour quelqu’un qui voulait diminuer les flux serveur/clients pour soulager le serveur. Pareil pour les librairies css dont la fameuse « shortcode.css » dont on peut imaginer le caractère hautement indispensable pour renseigner un formulaire à 3 champs. D’ailleurs, même les librairies standards JS comme Jquery ne sont même pas sur hebergées en CDN mais sur son propre serveur !

        Mais il a bien endormi tout le monde avec son blabla technique et cet article de Politis dont tout le monde se moque en fait.
        @achailloux

        Moralité : On imagine les historiens essayant de comprendre 100 ans après les Gilets Jaunes et constater, en lisant la presse, que l’intérêt des Français portait sur le climat en le prouvant par le fait que la pétition climat avait battu tous les records.

        J'aime

      • En plus une très simple BDD permettrait de vérifier instantanément si une adresse courriel est déjà présente.

        Avec un fichier texte la vérification n’est possible qu’en différé.

        Aimé par 1 personne

  29. Ping : Pétition l’Affaire du siècle : La mystification démocratique | Mythes, Mancies & Mathématiques

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s