Jean Jouzel : « ce qui se passe aujourd’hui représente un espoir »

Je n’imaginais pas lire de la part de Jean Jouzel un propos aussi abject. Il faut croire que certains sont vraiment des ennemis du genre humain. Notez bien le lien de cette interview sur France 24, il faudra s’en souvenir après l’épidémie.

45 réflexions au sujet de « Jean Jouzel : « ce qui se passe aujourd’hui représente un espoir » »

    • Les propos de M.Jouzel rappellent la phrase du duc Philippe d’Edinburgh :«Si je devais me réincarner. J’aimerais que ce soit sous la forme d’un virus mortel pour ma contribution au problème de la surpopulation» (1988).
      Avec la phrase célèbre de Maurice Strong, qui voulait sauver « La Planète » en mettant à bas la civilisation industrielle et technique, on commence à discerner une idée assez claire de ce qu’était « la Cause » au nom de laquelle il fallait éviter de « diluer le message » évoquée dans les messages du Climategate.
      D’autres, Hans Rosling par exemple, pensaient tout le contraire : la civilisation scientifique et technicienne actuelle est la meilleure chance actuelle et future tant de l’humanité que de la « Planète ».

      J'aime

  1. J’attends un billet de Mr Rémy Prud’Homme qui nous expliquera l’inanité de cette lamentable déclaration de Mr Jouzel.
    Ce dernier se rend-t’il compte que c’est une crise provisoire, volontaire, faisant suite à une économie encore saine, et qu’elle est appelé à ne pas durer, sous peine d’un retour à la normale de plus en plus difficile si elle doit durer. Et carrément irréversible au delà d’une durée que Mr Rémy Prud’Homme sera en mesure de calculer !
    Climatiquement vôtre. JEAN

    J'aime

  2. Soyons rebelle, et faisons plaisir à Jean Jouzel, toute la journée EDF a exporté son électricité a hauteur de 14 ou 15 000 MW. Alors que son action divisée par deux en quinze jours est tombée à 6€. Perdant 6% rien qu’aujourd’hui. Et moi, j’ai enfin pu refaire voler mon drone ! Le rapport ? Ben étant au bord de l’eau, souvent le vent souffle fort ! Et l’engin mouline grave pour compenser. Or, depuis deux jours, vent faible. Mais aussi en Europe ! L’éolien allemand s’est cassé la gueule et brûle du charbon, à hauteur de 17 000 MW. Le peu de solaire fût bref et en forme de cloche. Et nos braves teutons nous ont achetés 3 à 5 000 MW toute la journée, quand vole mon drone, notre balance commerciale se redresse, et comme dirait à la fin une miss météo, se mettant de profil devant la caméra, pour mettre en valeur son opulente poitrine, sa garantie d’emploi: « C’est bon pour la planète ! ». Et remonte le moral de JJ, le Nobel breton ! Y a pas que Le Clézio…

    J'aime

  3. C’est pas pire que sa Macronie Royale qui se dénie en moins de 48h en exhortant les gens d’aller bosser avant qu’il n’y ait vraiment plus rien tourne. Non je l’ai pas dit, la guerre en fait c’est pas tout à fait ça. De toutes façons ce sont ces S – – – – – de scientifiques qui m’ont enduis d’horreur. Et en vérité je vous le dis, MOHA Macron le ténébreux, maintenant malade ou pas faut ramener des sous à la casbah…
    En fait cet imbécile heureux se rend compte que quand l’industrie lourde s’arrête, quand le BTP s’arrête, quand les cimenteries s’arrêtent, et ben c’est pas si sûr de donner à manger à tout le monde. Ah ben oui, il y a des filières dans l’industrie, et les coproduits des uns servent de ressources pour d’autres. Et les flux sont tous interdépendants. Et les camions pour rouler ils ont besoin de restaurants, et un chauffeur benne TP c’est pas un chauffeur frigo…et il y en aurait des litanies dans ce domaine.
    Ah ben zut et rezut z’avaient pas pensé…
    Alors tant que ce ne sont que les écoles, les spectacles, et les boutiques de fringues, ça pose pas trop de soucis, mais quand on fait croire à tout le monde, que rester à se terrer de trouille chez soi, c’est gratuit et remboursé par maman, et ben voilà le bazar.
    On attend encore des (et non pas 1) hôpitaux de campagne, des dispensaires où faire du dépistage en masse, des règles de confinement pour les malades avec symptômes faibles, des règles de dépistages récurrents sur les potentiels contaminés, des mobilisations des personnels de santé des secteurs ralentis vers la problématique virale, pour prodiguer les soins simples.
    Mais voilà le clown il a piqué sa colère il n’a regardé que les losers, et il a cassé son jouet !
    Sauf que le jouet c’est nous et c’est aussi nous qu’on paie.
    Et je vous garanti qu’il n’aura jamais de compte à rendre, qu’ils vont continuer d’accuser les déviants de crime pour oser se balader dans les rues, de dire que c’est la faute à serrer des mains, à pas avoir assez de masque ou de GHA… mais le gouvernement gère !
    Je t’en F– ! même pas en rêve. Guignols

    Aimé par 1 personne

  4. Je pense que la limitation drastique de la navigation aérienne va provoquer un changement climatique remarquable dans les prochaines semaines. Ce ne sera pas dû à la réduction des émissions de CO2 vu que la concentration dans l’atmosphère ne variera guère. La raison sera la disparition des contrails en altitude.
    Evidemment ces messieurs vont biaiser…
    Il y a eu un précédent aux USA après les attentats de septembre 2001.

    J'aime

      • Bonjour,
        Il y aura sans doute un changement dans le sens d’un refroidissement, surtout la nuit ! Après les trois jours d’interdiction de survol des USA (septembre 2001) des chercheurs ont constaté un différentiel de 1°C entre les températures de jour et de nuit. 1°C après seulement 3 jours ça laisse rêveur.
        Par ailleurs pour ceux qui cherche une corrélation entre activité humaine et « dérèglement » climatique, ils la trouveront dans la concomitance avec la démocratisation des voyages en avion (fin des années 70).

        J'aime

  5. Bonjour à tous,
    J’attends les commentaires d’Antisceptique, Pedro l’Ingenieur et consorts sur les propos de Jean Jouzel.
    J’ai l’habitude d’avoir un ton mesuré parce que mes connaissances scientifiques sont trop limitées pour me prononcer sur la validité des modèles.
    Par contre là les propos de Jean Jouzel sont vraiment ignobles, degueulasses.
    Faire d’une crise comme celle du coronavirus une « chance » pour le climat on est en plein scandale !

    Aimé par 1 personne

  6. Oui. D’une certaine façon, l’environnement est bénéficiaire de la crise du coronavirus, mais de façon malheureusement temporaire

    C’est ça, on peut continuer à foutre en l’air l’économie si ça peut lui faire plaisir.

    On dirait qu’il n’est pas de le même espèce que nous.

    J'aime

  7. Ce virus rappelle que La Nature est cruelle. Que l’espèce humaine a des prédateurs, aussi. Et qu’en un peu plus de 2 siècles, l’humanité à plus que doublé son espérance de vie en développant des techniques pour se protéger de ses prédateurs et en aménageant son environnement, parfois une peu agressivement. Contrairement au virus, la croissance de la population humaine a dépassé le point d’inflexion.

    J'aime

  8. Jouzel est contaminé par le pire des virus : l’idéologie.
    Démonstration qu’à ce niveau d’infection, ce genre d’individus est prêt à raconter des horreurs. Dans peu de temps, il regrettera que cette épidémie n’ait pas fait plus de victimes.
    Ce sale type n’a aucune idée des conséquences post-crise : il suffit de s’endetter!!!! Bref, le zéro absolu dans la compréhension de l’économie est atteint.

    Aimé par 1 personne

  9. Bonjour,

    Abject est le bon mot. Les crises majeures,,et celle-ci en est une, ont pour caractéristique de mettre à jour les failles morales, matérielles, etc,… de nos sociétés. En d’autres termes, c’est lorsuqe la mer se retire que l’on voit qui n’a pas de maillot de bain. M. Jouzel apparait pour ce qu’il est tout simplement. Écoeurant.

    Bonne journée

    Aimé par 1 personne

  10. Si JJ était atteint du coronavirus, je me demande comment il réagirait. Continuerait-il à se réjouir de l’impact (hypothétique) sur le climat sans se préoccuper du sort funeste de toutes les victimes du COVID 19, ni du sien, ou bien reviendrait-il à l’éthique scientifique, au bon sens et à la raison, et reconnaîtrait-il publiquement qu’il a menti et manipulé les esprits ?

    J'aime

    • Ce genre d’individus se croit au-dessus des autres (et encore plus lorsqu’ils affirment le contraire). Dès la crise terminée, il va en rajouter une couche insupportable.

      J'aime

  11. Bonjour,

    Même si e n’apprécie pas du tout ce personnage médiatique, dans la présente interview et même si je ne suis pas d’accord sur le fond, il n’a pas du tout écrit qu’il se réjouissait de l’impact sur la vie humaine.
    Il n’est question que du fait que pour cette crise sanitaire l’état Français est capable de mettre les moyens. Alors que pour la « crise » du réchauffement (à force je ne sais même plus ce qu’il est bon d’écrire ^^), ce même état, selon lui, n’en est pas capable.

    C’est critiquable comme raisonnement mais je ne vois pas de « malthusianisme » ou d’attaque au genre humain sinon à l’économie.

    Bien à vous

    J'aime

    • Il se plaint quand même que prévenir la maladie et soigner les malades ne va pas permettre de pouvoir financer sa raison d’être qui est primordiale…non?

      J'aime

      • Bonjour Philippe,
        Il est précise que c’est indispensable de traiter le problème de santé donc je dirais qu’il est conscient a minima de la nuance.
        Maintenant il prêche (champ lexical utilisé à dessein) pour sa paroisse sans forcément se plaindre….et heureusement quand on fait le compte de ce qui est injecté au hasard dans la PPE.

        J'aime

  12. Vous exécrez donc Mr Jouzel à ce point?

    Ou vous faites seulement semblant de ne pas comprendre sa phrase (où vous ne l’avez vraiment pas comprise?)

    « Beaucoup a été fait en quelques jours pour combattre ce virus. Devrait-on faire de même pour le climat ?

    Pour le climatologue que je suis, ce qui se passe aujourd’hui représente un espoir.  »

    Le « ce » fait référence à ce qui a été fait en quelques jours, et à la forte mobilisation collective. Pas à l’épidémie en tant que tel.

    Votre  » il faudra s’en souvenir après l’épidémie » est en revanche abject. Vous voulez qu’on le tonde?

    Mais ne vous inquiétez pas on se souviendra aussi de vos superbes projections du début du mois de mars…

    En ces temps difficiles, essayons de nous serrer les coudes plutôt que d’attiser la haine. A bon entendeur, bon confinement à tous!

    J'aime

    • Vous tordez honteusement le sens des mots, aussi bien ceux de Jean Jouzel que les miens. Jouzel n’a pas un mot pour ce qui se passe aujourd’hui, ne montre aucune compassion dans ces temps difficiles, tout à son obsession qu’il est de ses chimères climatiques. La phrase que je cite est parfaitement représentative de son interview, et parfaitement déplacée.
      Je ne veux pas qu’on le tonde, je veux que, quand le débat pourra reprendre de façon plus sereine (c’est-à-dire après le confinement), nous puissions mettre les extrêmistes écologistes devant leurs déclarations de ces jours-ci.
      Je n’ai fait aucune « projection » au mois de mars, seulement une analyse. Que j’assume sans problème.

      J'aime

      • Je ne les tords pas plus que vous. Jean Jouzel n’a pas un mot mais l’angle de l’article c’est « La crise autour du Covid-19 peut-il entraîner un changement durable dans les efforts de lutte contre la crise climatique « .

        Jean Jouzel répond aux questions du journaliste sous cet angle.
        Peut être qu’il a eu de la compassion en aparté mais que ce n’est pas retranscrit. Vous avez plus l’habitude des médias que moi, vous savez très bien que les journalistes en général coupent largement dans ce qui se dit pour ne retenir que ce qui nourrit leur angle lors de l’interview.

        Objectivement, l’environnement et le climat sont les grands « gagnants » de la crise, au moins à court terme, moins de pollution, moins de bruit. Mais il faut bien mettre des guillemets ce qui est fait dans l’article.

        J'aime

      • « Toutefois, le pire est heureusement loin d’être sûr, et même les foyers les plus développés à l’heure actuelle sont pour l’instant bien loin de nous promettre une catastrophe sanitaire globale »

        « Cela fait peu de points, trop peu en fait pour prétendre en confiance que nous serions passés significativement du bon côté de l’exponentielle ces deux derniers jours. La comparaison avec les trois foyers que nous avons analysés suggère tout de même que cela ne devrait pas tarder, mais aussi que la France devrait rester assez nettement en-dessous du nombre de cas italiens. En réalité toutefois, l’épidémie française n’est pas encore significative pour permettre ce genre de pronostics. Au fond, c’est plutôt tant mieux. »

         » L’analyse mathématique permet aussi d’évaluer le risque d’épidémie majeure (spoiler : il me semble très très faible), ainsi que de mettre au jour divers biais de présentation au sujet de la diffusion de la maladie. »

        Dans vos textes aussi on sent bien la compassion… et on voit bien où vous vous êtes planté ! Mais on ne peut vous le reproché. C’est une analyse comme une autre. Par contre, là où ces textes sont dangereux, c’est qu’en creux, on voit bien où vous voulez en venir, vous êtes un semeur de doute.

        Le climato-scepticisme c’est toujours pareil, sur tous les sujets : on injecte le poison du doute partout, on insinue que la majorité savante à tord, on met en exergue des personnages atypiques, en héro, seul contre tous, on relève la moindre contradiction, la moindre erreur, en preuve absolue, on sort les citations de leur contexte (ici), on prête des intentions aux personnes (ici, sur la compassion). On connait bien cette rhétorique, elle est utilisée par les extrêmes depuis la nuit des temps, à gauche, comme à droite.

        J'aime

      • Il n’y a rien à me « reprocher » mais je suis « dangereux » quand même…
        Quant à comparer le ton d’une analyse de début mars à un propos militant en plein confinement… sans commentaire.

        J'aime

    • En fait il y beaucoup de monde qui essaye de tirer profit de l’épidémie. C’est surtout ça qui me dérange dans les propos de JJ: il essaye de soutirer des financements sur le mode « vous voyez bien qu’il y a de l’argent, alors pourquoi pas pour ma cause? »

      Ce que JJ ne semble pas comprendre c’est que COVID-19 tue des être humains par milliers. A ma connaissance le changement climatique n’a jamais tué personne.

      Celaà dit, dans le genre abject, Ruffin a fait largement pire que Jouzel: « Cette crise est aussi une fenêtre pour nous: réquisition, plafonnement des prix, etc. Dans de tels moments, les esprits sont comme une pâte un peu molle, où l’on peut faire passer des idées neuves. Associations, syndicats, partis, soyons à ce rendez-vous! »
      https://leblogdenathaliemp.com/2020/03/16/le-coronavirus-de-la-recuperation-politicienne-a-encore-frappe/

      J'aime

      • JJ essaie de chopper des milliards en endettant les Etats. C’est sa marotte et elle semble bien irrationnelle. On ne sait pas à quoi il dépensera les milliards et puis tout le monde sait que ca n’aura aucun impact climatique, c’est juste pour montrer le bon exemple à la planète. En définitive, il y connait quoi le climatologue dans la dette des etats? D’où sort cette compétence miraculeuse? De la casa de papel ?
        Et la climatologue Corinne Le Quéré, elle y connait quoi en budget?
        Greta, écoute les scientifiques jouer en bourse avec tes sous.

        J'aime

      • J’ai lu et relu l’article dont il est question ici et force est de constater qu’aucun des propos qu’on lui reproche ici n’apparait dans l’article. Certains coupent, tronquent, sortent du contexte, brodent, prêtent de intentions … Rien d’intéressant. C’en est même fatiguant de voir toute cette haine qui se déverse ici sur Jouzel à tout propos et cette exécration maladive et stérile de MM&M contre lui.
        Si on regarde froidement les choses ; i) l’article de Marina Bertsch n’a que peu d’intérêt ; et ii) il ne s’agit pas des verbatims de Jouzel ; iii) les questions sont idiotes et iv) nous n’avons aucune certitude quant aux sélections opérées par la journaliste (et moi j’en ai l’habitude justement). Bien évidemment Jouzel ne devrait pas prêter le flan à ce genre d’interview … mais personne ici, absolument personne, n’a relevé que ça n’était PAS un article de Jouzel !

        J'aime

  13. Bah oui c’est vrai quoi, avec toutes ces entreprises qui se cassent la gueule, tout ceux qui vont se retrouver au chômage, tous ces malades qui coûtent cher, toute cette économie à plat, comment voulez-vous qu’il trouve ses milliards le Jouzel. On lui casse son jouet c’est pas juste!

    J'aime

  14. Ping : Coronavirus contre CO2 | Mythes, Mancies & Mathématiques

  15. Ping : ALERTE ! Une nouvelle publication scientifique innocente le CO2 | Mythes, Mancies & Mathématiques

  16. Qu’est-ce qu’on peut lire comme âneries (pour rester poli) dans ces commentaires imbéciles ! On cherche vraiment ce qu’il y a d’abject dans ces quelques pauvres phrases de J. Jouzel ! C’est plutôt ce site qui devrait revendiquer ce qualitatif ! Lamentable,
    F.EMERY

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s