Sur l’affaire dite « du siècle »

par Michel Negynas.

La pétition lancée par l’association « Notre affaire à tous »  » fait la une des media. Lorsqu’on regarde d’un peu près ce qu’il y a dedans, quelques mots viennent tout de suite à l’esprit : flou, amalgame, infantilisme. Et aucune des affirmations appuyant la démarche ne fait l’objet d’une référence factuelle.

Quatre associations, Notre Affaire à Tous, la Fondation pour la Nature et l’Homme, Greenpeace France et Oxfam France ont décidé, au nom de l’intérêt général, d’attaquer l’Etat français en justice pour qu’il respecte ses engagements climatiques et protège nos vies, nos territoires et nos droits. C’est l’Affaire du Siècle

La notion d’intérêt général ici est particulièrement floue : s’adresse t elle à la communauté française ? Sans doute, puisque c’est l’Etat français qui est visé. Mais en quoi l’Etat français seul peut il « modifier » le climat, alors que les émissions de la France représentent une infime part des émissions planétaires ? Et sont parmi les plus faibles par habitants des pays industrialisés ? En outre, cet « intérêt général » vient en contradiction d’autres « intérêts généraux » puisqu’il implique des bouleversements sociaux (suppression des centaines de milliers de postes liés de près ou de loin au nucléaire, renchérissement artificiel du coût de l’énergie nuisant aux intérêts économiques…)  

Les changements climatiques sont là : ils affectent déjà nos vies et n’épargnent personne.

En quoi les « changements climatiques » affectent ils nos vies ? A-t-on même un seul exemple ? Et ces changements sont ils dus exclusivement à l’homme, alors que la Science et les documents historiques nous montrent que le climat a toujours changé ? 

Nous assistons à la montée des eaux, à la fonte des glaces,

Cela indique que le climat change, mais n’indique pas que la cause en est principalement l’homme.

à la multiplication des évènements météorologiques extrêmes,

Ceci n’est pas vérifié par les organismes officiels, et le GIEC lui-même, dans son dernier rapport, ne le confirme pas. 

tandis que les espèces animales et végétales disparaissent inexorablement.

Aucune relation entre changement climatique et disparition d’espèces n’a été démontrée à ce jour. La disparition d’espèces est due au braconnage, à l’occupation du territoire… 

 Les sécheresses et inondations sont de plus en plus dévastatrices.

Cette affirmation est absolument infondée également.

Nos exploitations agricoles sont en danger.

Les rendements agricoles n’ont jamais été aussi élevés.

 L’air que nous respirons est pollué.

D’après les organismes officiels français (CITEPA) l’air des villes françaises n’a jamais été aussi peu pollué.

Le prix de nos factures énergétiques explose.

Il explose d’abord sous l’effet des taxes, ensuite sous l’effet du prix de marché. En quoi l’État est il responsable du prix des énergies fossiles ?

Partout, dans les pays du Sud comme dans les pays du Nord, les populations vulnérables sont les plus exposées.

En France, les populations vulnérables sont touchées par un renchérissement artificiel de l’énergie. Dans les pays du Sud, les populations veulent sortir de la misère avant tout, et c’est l’utilisation des énergies fossiles qui leur permettra d’y arriver.    

Obnubilés par les enjeux du court terme, les Etats et les acteurs économiques restent sourds aux innombrables cris d’alarme des plus fragiles, des scientifiques, des associations.

Plus aucun État en Europe ne conteste la science officielle, alors qu’elle est encore entachée d’une grande incertitude : selon le GIEC, un doublement du CO2 produit une hausse de température comprise entre 1,5 degrés et 4,5 degrés sans qu’on puisse dire où se situe la « prévision » la plus probable. Cette incertitude ne permet pas de statuer sur la dangerosité des émissions de CO2. Dans son 4èmerapport, le GIEC admet qu’il ne peut prévoir le climat à long terme du fait de la nature mathématique des processus en jeu dans la physique de l’atmosphère. Et pour l’instant, les cris des plus fragiles concernent les taxes liées à la Transition écologique, pas le changement climatique. Enfin, les cris d’associations comme preuve pour fonder une démarche d’association, c’est assez tautologique…

Alors que les investissements nécessaires pour remédier à la catastrophe

On ne peut nommer « catastrophe » une prédiction de catastrophe.

devraient être financés majoritairement par les plus aisés, les classes moyennes et les plus démunis y contribuent aujourd’hui de manière indifférenciée. La lutte contre les changements climatiques ne doit pas se faire au détriment des plus fragiles.

Si le vocable « les plus fragiles » s’adresse aux catégories sociales en révolte actuellement, effectivement, le renchérissement artificiel de l’Energie les touche proportionnellement plus cruellement. Mais comment différencier le prix d’une marchandise en fonction des revenus de l’acheteur ?

La France a pris un retard conséquent. D’aveu public, elle n’atteint pas ses objectifs sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

La France est le pays industrialisé qui émet le moins de CO2 par habitants.

 Les inégalités face au changement climatique s’aggravent.

L’État a l’obligation d’agir.

Il doit prendre les mesures politiques qui s’imposent, tout en garantissant la justice sociale. Il doit réduire notre dépendance au pétrole et nous fournir des alternatives en matière de transport. Il doit investir dans la rénovation des logements etpromouvoir l’usage des énergies renouvelables, en abandonnant le recours aux énergies fossiles et nucléaire.

Cette longue liste d’injonctions porte en elle-même son incohérence. L’usage de l’éolien et du solaire nécessite un recours au gaz, seul capable d’un secours rapide à l’intermittence. Et l’abandon du nucléaire, décarboné, est évidemment une mesure contre productive.   

Il doit instaurer l’accès de tous à une alimentation suffisante, saine et de qualité,

Les Français meurent ils de faim, d’intoxication alimentaire ? Et quel rapport avec le climat ?

garantir un revenu décent pour les agriculteurs et lutter contre la déforestation.

La forêt n’a jamais été aussi abondante en France depuis plus de deux siècles !

Il doit aussi mettre en place les dispositifs indispensables à l’adaptation de nos territoires et à la protection de nos côtes. Toutes ces mesures auront un impact positif sur nos vies. Pourtant, ce qui est sur la table aujourd’hui est largement insuffisant.

Cette phrase est tellement vague qu’on ne voit pas très bien son intérêt, même dans ce texte.

La justice est un véritable levier. Elle peut enfin contraindre à l’action.

Partout dans le monde, des citoyennes et citoyens saisissent la justice pour que leurs droits fondamentaux soient garantis face aux changements climatiques. Et ça marche ! Aux Pays-Bas, la justice a ordonné au gouvernement néerlandais de revoir à la hausse ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

La question est de savoir si c’est matériellement possible…

En Colombie, 25 jeunes ont fait reconnaître par la Cour suprême la nécessité d’agir contre la déforestation et pour la protection du climat.

La Colombie, un exemple à suivre, certainement.

Au Pakistan, un fils d’agriculteurs a demandé aux juges de contraindre son État à adopter une législation climatique capable de protéger l’exploitation de ses parents, et leur droit à l’alimentation.

Le Pakistan, un État de droit, sans aucun doute…

Nous aussi, nous pouvons gagner. Nous pouvons changer les choses, si nous sommes ensemble ! Alors agissons pour la justice sociale et climatique, saisissons la justice pour que la France respecte enfin ses engagements sur le climat.

Ensemble, portons et remportons ce qui est déjà, partout dans le monde, et aujourd’hui en France, l’Affaire du Siècle.

Est-on sûr que c’est l’affaire du siècle en Chine, en Inde… ?

Publicités

24 réflexions au sujet de « Sur l’affaire dite « du siècle » »

  1. M’est avis, qu’avec le mouvement  » Gilets Jaunes », ils se sont vus en perte d’affichage et surtout… quoi ?!! renoncer à l’augmentation de la taxe carbone ?!! IMPENSABLE !

    Je pense que pour certains d’entre eux, c’est réellement ramener l’échéance de la fin du monde à 5 ans, alors que si on les écoutait dans 10 ans nous pourrions vivre  » au pays de Candy  » ( on a les références qu’on peut ! 😉 )
    Pour avoir « échangé » avec certains, il y a une réelle peur de mourir..
    Pour d’autres, ceux que j’appellerai les « têtes d’affiches populaires », c’est faire parler d’eux et vendre leurs livres ( je pense à Cyril Dion, que l’on me site régulièrement en référence, expert de l’environnement, du climat, de… , mais moi quand je fais ma recherche .. wikipédia me dit :  » Cyril Dion est un écrivain, réalisateur, poète et militant écologiste  » ).
    Personnellement, j’appelle cela du terrorisme intellectuel, quand on manipule et insuffle une telle peur dans la société.
    Je crains pour ma part, qu’à terme, cela ne débouche sur des actes de violence physique.

    Le sens de cette pétition et de cette procédure en justice, et d’une part de revenir sur le devant de la scène et d’autre part de  » compter les troupes « .

    Aimé par 1 personne

  2. Les contentieux climatiques (climate litigations), plaintes de particuliers ou d’associations contre les compagnies pétrolières et les entités publiques (villes, états) ont semble-t-il commencé vers 2013. Ces procès se sont multipliés depuis la COP 21, où les « pays développés » se sont mis la corde au cou. Les organismes internationaux liés à l’ONU encouragent plus ou moins ouvertement ce genre d’action. Voir notamment le site de l’UNEP http://wedocs.unep.org/handle/20.500.11822/20767
    (page 10 un état des lieux avec une carte).
    Pour ceux que cela intéresse, l’Université Columbia tient une base de données exhaustive de ces contentieux.
    http://climatecasechart.com/
    Autres informations
    Un article sur le contentieux Recktenwald, Carvalho et autres contre Union européenne, encore à l’instruction, avait paru sur le site des climato-réalistes
    https://www.climato-realistes.fr/plainte-onze-familles-cour-justice-niveau-mer/
    L’affaire Urgenda contre Pays-Bas a été jugée en appel le 10 octobre 2018 : la cour a confirmé le premier jugement. https://www.euractiv.fr/section/climat/news/court-confirms-dutch-climate-change-ambition-is-insufficient/?_ga=2.181232034.428855005.1545492037-2104682288.1545492037
    On n’en a pas fini.
    Michel

    Aimé par 1 personne

  3. On voit sur l’affiche de promotion de cette action des personnalités connues dont le standing et le style de vie (ne serait-ce que les déplacements en avion) sont en contradiction totale avec le message. Difficile d’être convaincu par des gens qui ne croient manifestement pas à ce qu’ils disent. 🙄

    En outre, pour des gens qui se gavent des subventions de l’État aux artistes, ils ne manquent pas de culot pour attaquer l’État.

    Bref, au-delà de la pétition elle-même, ces gens célèbres qui la portent ont une drôle de mentalité.

    Quant aux signataires de la pétition, s’ils sont au moment où j’écris 1,4 million, seuls 34 d’entre eux ont ouvert le porte-monnaie pour un don total de 376 euros à « notre affaire à tous » (voir ici : https://notreaffaireatous.org/). 🤣

    Ah ! c’est beau de s’engager !

    Aimé par 1 personne

    • Excellent le lien pour les dons ;), ça mérite d’être souligné.

      Après, on est dans une société de l’image, on croit plus les « stars » (même si leur mode de vie est en contradiction avec leur discours ), que des politiques et encore moins des scientifiques..
      On pourra citer toutes les publications que l’ont veut, ils n’entreront pas dans ce débat et resteront sur l’IMAGE !
      L’image des ours polaires, des baleines, des sacs plastiques (dont greenpeace nous gave depuis 30 ans, et qui au lieu d’envoyer moultes fois des plongeurs, baigneurs, aurait selon mois mieux fait d’envoyer des chalutiers pour initier le nettoyage.. mais résoudre les problèmes soulevé dans ce genre d’entreprise (ONG) n’est pas bon pour le business plan).
      L’image de glaciers qui fondent, d’Iceberg à la dérive…
      Par l’image aujourd’hui on atteint l’émotion, en shuntant le raisonnement.
      Ecoutez seulement les infos télé, les yeux fermés… vous grimerez au rideau par la démagogie des propos !

      Aimé par 1 personne

      • Ce n’est pas parce qu’une majorité de gens pensent que… ou votent pour.. qu’ils ont forcément raison ou tort, ce n’est que l’expression d’un point de vue.
        Et en science, tout particulièrement, ON NE VOTE PAS… souvenez vous de vos études. Pour corriger vos interrogations de physique ou de math.. l’enseignant ne faisait pas une statistique des réponses des élèves pour savoir quelle est la BONNE réponse.. (genre 5 élèves, écrivent pensent que 1+1 = 0, 3 pensent que 1+1 = 2 et 20 élèves pensent que 1+1 = 11… (en base DIX, je précise 😉 ), du coup quoi ? on décide que 1+1=11 ??, et l’interro suivante ce sera peut être 24 ? ? puis 6, puis…)
        Quant aux dons..euhm.. on voit l’objectif… l’argeeeeeent :p..
        La pétition pour l’abandon de la transition écologique NE FAIT PAS appel aux dons..
        on appelle ça la  » décence « 

        Aimé par 2 personnes

    • Entre Charlotte Gainsbourg qui nous fait un diagnostique de fin du monde et « un Mélenchon » dopé à la propagande climatique, on ne voit pas l’avenir bien rose !
      Mais comme toute religion qui se respecte, s’il y a l’Apocalypse, il y a aussi la repentance indispensable, qui nous mènera à une vie meilleure, au paradis terrestre !
      Il suffit d’y croire, de prier, et le bonheur s’offre à nous.
      Notre Sauveur, Mélenchon, a la solution. voir la vidéo entre 5′ 30 » et 16′ 20 » :

      https://melenchon.fr/2018/10/12/rdls74-remaniement-giec-dette-americaine-maternite-du-blanc/

      Climatiquement vôtre. JEAN

      J'aime

    • Le clip est publié par Imagine 2050, société nouvellement crée, 0 employés, 8000 € de capital, présidente Mme Magali Payen…une des organisatrices de On est prêts.
      Accessoirement, Imagine 2050 est un gros projet de com et de greenwashing de Veolia….Y aurait l un lien?

      J'aime

  4. Dans cette période de Noël, je note la position bien différente, de Pierre Henry (directeur général de France Terre d’Asile) dans un entretien paru le 18 décembre dans le magazine communiste Regards:

    http://www.regards.fr/la-midinale/article/pierre-henry-salvini-a-gagne-il-n-y-a-plus-de-bateau-en-mediterranee-pour

    Vers la fin de l’entretien (« Sur l’exil climatique ») :
    * « Attention de ne pas être dans le catastrophisme avec des chiffres qui nous énoncent des migrations climatiques extrêmement importantes. »
    * « Les réfugiés climatiques, pour l’instant, je ne les ai pas vus. »
    * « Quand il y a une catastrophe, on migre soit à l’intérieur de son propre pays, soit à proximité de son pays et ça va plutôt vers le sud. »
    * « Il y a une représentation fausse de la migration (…). La migration, c’est 3% de la population mondiale. »
    * « Je ne suis pas un climatosceptique mais je dis simplement qu’il faut partager le savoir sur cette question. »

    Politiquement, et surtout scientifiquement, « OXFAM France » et « France Terre d’Asile » ne disent pas exactement la même chose. Pour l’instant, la CIMADE ne dit rien.

    Et pour finir, je recommande un joli film de 2002 pour cette période de fêtes : « In this World » ( https://en.wikipedia.org/wiki/In_This_World ) que l’on peut facilement télécharger ici ou là.

    Meilleurs vœux,

    Roby

    J'aime

  5. Quel que soit le gagnant de ce procès, le grand perdant sera encore le contribuable. Toutes cette com, ainsi que le procès et les dommages donnés au gagnant ne viendras pas de la poche de ces ONG, célébrités ou politique, mais de nos impôts. C’est facile de lutter pour l’environnement quand ce sont les autres qui payes.

    Aimé par 1 personne

    • J’ai fait un rêve : l’Etat français, pour se défendre dans ce procès et afin ne pas perdre la face devant le monde entier, ni d’avoir rien à payer, engageait les meilleurs avocats : ceux-ci étudiaient très sérieusement la question, étaient convaincu par les arguments très fondés de l’Association des Climato-réalistes et gagnaient d’une manière retentissante ce procès : et bye-bye les réchauffistes…
      Finaement, c’est beau de rêver…

      Aimé par 1 personne

    • « le grand perdant sera encore le contribuable. »

      Tant que l’administration se confond avec la France, le contribuable doit éponger ses bourdes.

      Solution : privatiser l’administration?

      J'aime

  6. J’ai fait un rêve : l’Etat français, pour se défendre dans ce procès et afin ne pas perdre la face devant le monde entier et, de plus, n’avoir rien à payer, engageait les meilleurs avocats : ceux-ci étudiaient très sérieusement la question, étaient convaincus par les arguments très fondés de l’Association des Climato-réalistes et gagnaient d’une manière retentissante ce procès : et bye-bye les réchauffistes…
    Finalement, c’est bon de rêver…

    J'aime

  7. « Il doit aussi mettre en place les dispositifs indispensables à l’adaptation de nos territoires et à la protection de nos côtes. »

    Comme mettre de grandes protections en béton?

    Au fait, le béton est le fruit de quel arbre? On en trouve sur les baies? Où est le béton renouvelable?

    J'aime

    • Des digues en panneaux photovoltaïques, c’est plus renouvelable que le béton.

      Maintenant même l’érosion est du au réchauffement climatique. Quand on voit Damien Carême qui attaque l’état alors que c’est lui qui à construit sa ville sous le niveau de la mer, c’est lui qui devrait payé pour l’énergie gaspillé par les pompes qui fonctionnent 24h/24 et Corinne Lepage toujours à l’affut de la moindre affaire à médiatisé.

      J'aime

      • « Corinne Lepage toujours à l’affut de la moindre affaire à médiatisé »

        Au fait, où en est son audit des contrats de concession des sociétés d’autoroutes? L’idée avait été lancée avec une grande couverte médiatique en fin d’année… très précédente.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s