Déluge orwellien

Il y a quelques jours, la presse s’est faite l’écho d’une nouvelle étude annonçant une terrible hausse à venir du niveau marin. Une bonne analyse en a été faite dans le dernier Bulletin du Collectif des climato-réalistes, mais il est un point qui, je crois, n’a pas encore été relevé : le caractère profondément orwellien de l’annonce.

Se référer au célèbre 1984 a parfois un côté un peu cliché, pourtant, en la circonstance, un passage du livre résonne de façon impressionnante avec cette énième annonce de Déluge.

L’annonce relayée par exemple par Le Point dit notamment ceci :

Selon une étude publiée lundi, le niveau des océans monte plus rapidement depuis le siècle dernier que durant les trois derniers millénaires, à cause du changement climatique. Entre 1900 et 2000, les océans et les mers de la planète ont monté d’environ 14 centimètres sous l’effet de la fonte des glaces, notamment dans l’Arctique, ont relevé les chercheurs, dont les travaux sont publiés dans les comptes rendus de l’Académie américaine des sciences (PNAS).

Le problème, c’est que la hausse du niveau marin au siècle dernier était jusque là annoncée comme d’environ 20 cm, et que les satellites parlent même plutôt d’un rythme de 30 cm (je passe ici sur les problèmes de calibration que cela implique). On annonce donc une hausse qui serait en réalité inférieure à ce qu’on pensait jusque là, en la présentant comme inquiétante alors qu’en toute logique ce devrait être le contraire.

Cette manière de procéder relève explicitement de ce passage d’Orwell (chapitre V, à la page 82 de l’édition Folio, traduction d’Amélie Audiberti) :

Il apparaissait qu’il y avait même eu des manifestations pour remercier Big Brother d’avoir augmenté jusqu’à vingt grammes par semaine la ration de chocolat.

Et ce n’est qu’hier, réfléchit-il, qu’on a annoncé que la ration allait être réduite à vingt grammes par semaine. Est-il possible que les gens avalent cela après vingt-quatre heures seulement ? Oui, ils l’avalaient. Parsons l’avalait facilement, avec une stupidité animale. La créature sans yeux de l’autre table l’avalait passionnément, fanatiquement, avec un furieux désir de traquer, de dénoncer et de vaporiser quiconque s’aviserait de suggérer que la ration était de trente grammes, il n’y avait de cela qu’une semaine.

Advertisements

11 réflexions au sujet de « Déluge orwellien »

  1. On a dépassé les objectifs du plan, camarades!

    Enfin après 7 ans on a atteint un des objectifs du plan quinquennal…

    La société serait-elle soviétisée?

    J'aime


  2. Un petit diagramme qui invalide l’idée d’une accélération. La variabilité de la vitesse de montée des eaux est grande, avec un cycle de plusieurs décennies (« rise rate » en vert et en mm/an)

    J'aime

  3. Coucou,

    Juste une question, concernant la radio suisse.

    Quand une » personne autorisée » comme disait coluche, comme vous ou mr courtillot affirme qu’il y a un plateau depuis 20 ans et que d’autres ayant même autorité disent qu’il n’y a pas de plateau, ce n’est plus une controverse.

    Dans une analyse aussi simple, a partir des même données, ou se situe le problème :

    -du niveau mathématique ?, ces courbes ne me semblent pas extremmement complexes, et pourtant je n’ai pas un niveau eleve en math !

    -des lunettes ? ou de la marge d’erreur, qui permet à chacun d’être de bonne foi, en affirmant le contraire de l’autre ?

    crosse de hokey, rechauffement, puis changement climatique, une chose est sure, les elements de langage ont evolués. Avec changement climatique, il n’y a plus trop de risques de se tromper !

    Manquerait plus que de citer poincare et einstein avec leur droite courbe et hop, la quadrature du cercle du climat de la planete terre est résolue !

    bonne journée

    Stéphane

    J'aime

  4. Rien de nouveau sous le soleil climatosceptique ont fait toujours dans la désinformation… Wunsch et al 2007, ça date…. depuis les choses ont changé notamment le réseau des bouées argo;

    que disent les vrais spécialistes de la question ?

    http://www.aviso.altimetry.fr/en/data/products/ocean-indicators-products/actualitesindicateurs-des-oceansniveau-moyen-des-mersindexhtml.html

    Ouaip c’est clair, net et précis.

    Baloo @

    «  » » »Quand une » personne autorisée » comme disait coluche, comme vous ou mr courtillot «  » » »

    Ces personnes sont tout sauf et ce jusqu’à preuve du contraire « autorisées ».

    J'aime

    • coucou,

      quand je pose une question au charcutier, je ne m’attend pas à ce que cela soit …..

      Comme disait l’autre, ils osent tout, c’est à çà qu’on les reconnait!

      Je viens lire sur le blog de mr rittaud, le point de vue de mr rittaud et quelques autres , pas pour lire vos fadaises qui ne m’interessent pas. Si vous pouvez vous abstenir de m’apostropher, j’apprécierai.

      99,9% des blogs, journaux, sites défendent vos idées; allez y; exprimez vous , et cesser de publier des liens sur les etudes établissant des corrélations qui n’ont absolument aucun sens.

      Mr rittaud est extrêmement tolérant avec vous. Chapeau bas.

      Bonne soirée

      stephane

      ps: je précise qu’il n’y aucune ironie dans les phrases vous concernant!

      J'aime

      • Baloo @

        Inutile de monter sur vos grands chevaux. Démontrez moi plutôt que j’ai tort et que Courtillot ou le propriétaire de ce blog sont des personnes *autorisées* en matière de climatologie. Que dites vous d’un le Treut, d’une Valérie Masson Delmotte, D’un Bernard Legras, d’un Christophe Cassou etc. etc. ?

        J'aime

  5. Monsieur Rittaud ,

    Le lien vers l’étude citée dans le point :

    http://www.pnas.org/content/early/2016/02/17/1517056113.full

    Très intéressant surtout ce passage :

    «  » » »To assess the anthropogenic contribution to GSL rise, we consider two hypothetical global mean temperature scenarios without anthropogenic warming. In scenario 1, the gradual temperature decline from 500 CE to 1800 CE is taken as representative of Earth’s long-term, late Holocene cooling (2), and, in 1900 CE, temperature returns to a linear trend fit to 500–1800 CE. In scenario 2, we assume that 20th century temperature stabilizes at its 500–1800 CE mean. The difference between GSL change predicted under these counterfactuals and that predicted under observed temperatures represents two alternative interpretations of the anthropogenic contribution to GSL rise (Table 1, Fig. 1A, and Fig. S4). Both scenarios show a dominant human influence on 20th century GSL rise. «  » »

    J'aime

  6. c’est marrant toutes ces courbes à tendance fortement érectiles. Une nostalgie inavouée de leurs auteurs ? de leurs adeptes ? Bien le bonjour Robert , ça biche ?

    J'aime

  7. j’ai essayé de twitter de manière très mesurée sur le doute scientifique etc … à propos de l’évolution du climat, c’est juste impossible : très rapidement il y a de l’agressivité et du dénigrement. Et l’un des interlocuteurs est un mathématicien qui n’aime pas Benoit Rittaud ! Les twitts étaient partis d’une tentative de le défendre…J’ai abandonné, les réseaux sociaux sont la défaite de la pensée…

    J'aime

  8. Ping : Bulletin du Collectif des Climato-réalistes n° 21 | La Terre du Futur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s