« Le Spectacle du monde » consacré au climato-réalisme !

par Benoît Rittaud.

Décidément ça bouge, en ce moment !

Le mensuel Le Spectacle du monde est ce mois-ci consacré à la critique de l’alarmisme climatique. Il rassemble des articles de Vincent Courtillot, François Gervais, Richard Lindzen, John Christy, Susan Crockford et votre serviteur. Il est en supplément du magazine Valeurs Actuelles de cette semaine, qui consacre sa « Une » à la question écologiste.

Après Causeur il y a quelques semaines, voilà donc un nouveau média français qui ose s’en prendre frontalement à la doxa carbocentriste. (Pauvre Aymeric Caron !)

Tant qu’on y est, j’en profite pour revenir sur Valeurs Actuelles, qui publie certains billets de moi au grand dam de certains. (Si vous n’êtes pas de ceux-là, vous n’avez pas besoin de lire ce qui suit.)

Il m’est parfois reproché d’accepter de collaborer avec Valeurs Actuelles, dont l’étiquette courante est celle d’une réincarnation de la Bête Immonde de Brecht. Par capillarité, je serais moi-même un crypto-fasciste, sûrement aussi négationniste des chambres à gaz que je le suis de la catastrophe climatique.

On n’est pas obligé d’apprécier Valeurs Actuelles, et je comprends ceux qui veulent rester « purs » en se tenant éloigné d’un magazine qui a en effet quelques casseroles. Je ne suis pas sûr qu’on aurait le même genre de pudeurs de gazelle s’il s’agissait, au hasard, de Médiapart (qui en connaît pourtant un rayon en terme de casseroles), mais bon.

Aucun média n’est parfait, et vous trouverez bien des choses à reprocher à Valeurs Actuelles (allez, voici le lien Wikipédia sur ses casseroles, histoire qu’on s’épargne les copiés-collés). Pour ma part, je leur reconnais les qualités suivantes :

  • C’est le premier média d’importance nationale à s’être intéressé sérieusement aux climato-réalistes, envoyant notamment un journaliste à chaque Contre-COP.
  • C’est le seul média qui a accepté de publier mes tribunes sur une base régulière (une dizaine pour l’instant), sans finir par ignorer mes envois au bout de deux ou trois.
  • Surtout : ils n’ont jamais tiqué quant au contenu que je leur ai soumis, même si celui-ci pouvait ici ou là sembler éloigné de leur ligne éditoriale. J’ai ainsi parlé positivement de Mai-68, défendu la construction européenne et même indirectement plaidé pour qu’on ne s’inquiète pas de la démographie des pays musulmans, sans que cela pose jamais le moindre problème.

Ceux qui insisteront pour coller une étiquette infâmante sur le front de quiconque approche ce magazine maudit n’oublieront pas de s’en prendre aussi à Benjamin Griveaux (ci-devant porte-parole du Gouvernement, qui lui a accordé l’an dernier une interview fleuve assortie de fort jolies photos), mais aussi à Ségolène Royal, auteur cette année d’un article spécialement écrit pour Le Spectacle du monde. (Une preuve ? C’est là.) Je vous laisse trouver d’autres exemples.

Conclusion : en attendant que Griveaux ou Royal soient accusés d’être devenus je ne sais quoi, soyons reconnaissant à ce magazine d’offrir une visibilité régulière aux climato-réalistes, ce que personne d’autre n’a le courage de faire. Ne boudons pas cet espace de liberté, et faisons en sorte qu’il soit le germe de quelque chose qui deviendra un jour plus grand.

PS : et n’oubliez pas le point essentiel du jour : la parution du Spectacle du monde. Du coup je vous remets Greta pour que vous y pensiez quand vous passerez au kiosque à journaux…

115 réflexions au sujet de « « Le Spectacle du monde » consacré au climato-réalisme ! »

  1. Coucou,

    Comparer mediapart et truc actuel, bref passons.

    Je préférerai un débat entre vous et MR Klein, par exemple. Il s’interroge sur la science et le progrès, entre autre et son point de vue est paradoxal.
    Il compare les gens qui s’interrogent sur la réalité de la cause de l’homme dans le réchauffement plus ou moins ressenti à des scientistes ou à une dérive de la science et, d’autre part,
    Il invente ou ré-invente le terme « einsteinisme » , en expliquant que les theories de la relativite, ou des phénoménes quantiques ont été inventés à l’encontre du « bon sens  » ou de l’evidence ressentie.

    En publiant votre point de vue chez des gens qui pronent et défendent des idées antagonistes aux valeurs libérales que vous soutenez, vous n’etes qu’un pion,un faire valoir, et c’est dommage.

    Truc actuel est un journal qui soutient des idées facistes ou proto-facistes comme dirait le candidat démocrate au nom imprononçable. SOn histoire, ses soutiens , montrent que Sa tolérance aux idées des autres n’est qu’une façade.

    Bonne jouréne

    Stéphane

    J'aime

    • L’important est que l’information que reçoivent les lecteurs reste objective. Si seuls les lecteurs «de droite» acceptent d’être informés, tant pis, les autres resteront dans l’ignorance et la superstition.
      Quant aux bons esprits qui étiquettent tous ceux qui ne pensent pas comme eux à l’extrême droite, ils devraient se souvenir de l’hystérie pro-stalinienne des communistes des années 1950 et du réveil un peu amer qui a suivi quand la réalité a été connue. Le parallèle n’est sans doute pas parfait, mais on n’en est pas si loin que ça.
      L’imposture du climatisme alarmiste est de se prétendre scientifique pour tenter d’imposer ses idées régressives, réactionnaires et nauséabondes au nom de la rationalité. En fait c’est une superstition avec des visées totalitaires.

      Aimé par 1 personne

      • Coucou,

        « imposture, régréssives, réactionnaires et nauséabondes »

        voila quelques étiquettes difficiles à décoller !

        Bon le dialogue progresse.

        Bonne journée

        Stéphane

        J'aime

    • Ce n’est pas parce qu’une imposture est «de gauche» qu’elle est plus respectables. Et c’est encore moins une raison pour ne pas essayer de faire savoir, arguments à l’appui que c’est une imposture. Bien sûr que les imposteurs tentent de bloquer par tous les moyens l’accès aux opinions qui leur sont contraires.
      Sans compter qu’à mon avis, le climatisme alarmiste, au fond des choses, n’est pas «de gauche».

      J'aime

      • Coucou,

        Je crois que j’ai bien compris que je collais les étiquettes .

        Je ne répondrai pas à vos affirmations, ce n’est pas le lieu.
        Ce qui m’intrigue, dans cette quete du graal, c’est l’intérêt porté par les jeunes scientifiques, la majorité, pas tous béotiens , qui vont construire le monde des 50 prochaines années, aux nouvelles façons de produire, construire, agir et en fait vivre et qui s’appuient sur se « dogme du climat » sans y attacher tant d’importance.
        Espoirs, rêves, envies, utopies …
        Je me sens vieux tout d’un coup.

        Stéphane

        J'aime

      • Baloo dit: «Ce qui m’intrigue, dans cette quete du graal, c’est l’intérêt porté par les jeunes scientifiques, la majorité, pas tous béotiens , qui vont construire le monde des 50 prochaines années».

        J’ai peur qu’ils aient les pire difficultés en raison de l’atmosphère technophobe et même anti-scientifique qui se répand avec l’adoration de La Nature. Le principe de précaution est l’arme absolue qui permet de bloquer toute recherche et toute innovation.

        J'aime

  2. Chacun combat avec ses principes et ses moyens, je respecte ceux de Benoît ( et j’admire son courage) tout en considérant que la radicalisation politique de l’affaire climatique est une impasse pour nous.
    Le départ de cette affaire, en 1988, est une campagne électorale américaine, et le souhait des démocrates de choisir le climat comme un des sujets discriminants entre eux et les républicains. Ils utilisèrent un chercheur militant, James Hansen, pour cela. Il réussit si bien que même les républicains furent impressionnés. Ce fut le début de l’hystérisation médiatique.
    L’arrivée de Trump a relancé ce combat républicains versus démocrates sur le climat.
    Il n’est donc pas étonnant que chez nous la droite de la droite (disons la droite non macronienne) suive ce chemin.
    Notre avenir risque donc d’être lié à l’avènement d’une droite dure au pouvoir, ce qui, pour l’instant, n’est pas évident.(et que personnellement je ne souhaite pas)
    Il me semble dans ces conditions qu’instrumentaliser le monde politique pour notre combat est sans issues, sauf à finir de convaincre une partie de la population qu’on est dans le camp, d’après eux, des « méchants » et des « populistes »
    Que Grivaux intervienne à valeurs actuelles, c’est son job, c’est juste un politique qui fait une incursion dans le camp adverse.
    Ceci dit, Valeurs actuelles s’est quand même « recentré » depuis quelques temps.

    Aimé par 1 personne

  3. Petite devinette : quel est le point commun entre valeurs actuelles ,causeur ,contrepoints , atlantico , dreuz et autre sites qui relayent complaisamment les thèses climatosceptiques ? Ce sont des sites animés par des libéraux qui vouent une haine féroce à l’égard de l’écologisme politique , ce refuge de « crypto-marxistes  » (pour utiliser leur language). La surreprésentation des sites d’obédience libérale au sein de la climatoscepticosphère, est un indice qui montre que la controverse autour de la question du réchauffement climatique ne subsiste que pour des raisons idéologiques.

    J'aime

    • « l’écologisme politique »… pourquoi politique ? écologisme suffit, comme climatisme … ces sciences que sont l’écologie et la climatologie ont été déviées (la gauche dirait qu’elle ont « dérapé ») vers l’idéologie pour enfin aboutir à la religion verte, la seule enseignée dans nos écoles québécoises pourtant étiquetées comme « non confessionnelles ». Je souffre ici au Québec du même opprobe que celui subi par Benoît. Seulement quelques radios privées osent m’inviter et encore, la gauche bien pensante les appelle radios-poubelles. Je salue avec bienveillance le courage des médias courageux européens qui osent !

      J'aime

    • Personnellement, je n’ai aucune haine envers l’écologie politique. J’ai été abonné pendant des années à la revue d’un écologiste de renom. Il y avait une dichotomie tout à fait évidente entre les articles « sauveurs de la planète » grands et bons pour l’humanité, et ceux, mesquins, menteurs et réactionnaires, de l’action politique au jour le jour qui parsemaient le reste de la revue. Mais, par dessus tout, pour ce genre de groupuscule agitateur et pratiquant l’entrisme, les grandes envolées généreuses sont de la pure façade. Les politiques qu’ils promeuvent sont néo-malthusiennes, régressives , ouvertement anti-démocratiques voire pire.
      Les gens «de gauche» devraient ouvrir leurs yeux au lieu de se boucher le nez.

      J'aime

  4. Avec le débat sur le climat, on se retrouve dans la même position que le débat « gène/culture », les partisans du tout génétique étant de droite et les partisans du tout culturel étant de gauche.

    Evidemment ces positions existent mais cela reste de la magouille politique, de la position idéologique sans grand intérêt (si ce n’est pour ceux qui en vivent).

    Dans cette publication, il faut voir le bon côté des choses : une vitrine du climatoréalisme avec des témoignages de chercheurs climatosceptiques, et ce, dans un hebdo qu’on peut trouver partout en France.

    Si des gens aussi bien informés que Claire Nouvian, Aymeric Caron… pensent que le monde de la recherche ne débat plus depuis longtemps sur le l’origine du réchauffement actuel, alors beaucoup de Français doivent penser la même chose vu le matraquage médiatique sur le sujet. Une telle publication leur montrera au moins que tel n’est pas le cas et que le débat – même étouffé médiatiquement – existe bel et bien.

    La fameuse neutralité politique et la recherche de la vérité dont s’enorgueillissent en permanence les journalistes, devrait faire que même dans un journal de gauche, un tel débat sur le climat devrait pouvoir exister. Mais n’accablons pas trop les journalistes, les pressions de leurs supérieurs existent (cf l’affaire Philippe Verdier).

    J'aime

    • Il y a eu un débat (l’académie des sciences en a organisé un il y a quelques années). C’est précisément parce qu’ils l’ont perdu que les climatosceptiques sont obligés d’investir le terrain médiatique.C’est plus facile de moucher Aymeric Caron que des pontes de la cimatologie comme Hervé le Treut ou Eduard Bard. Comme l’a expliqué Pierre Bourdieu , ce sont toujours les scientifiques les moins compétents qui courcircuitent les mécanismes de consécration par les pairs. Pour utiliser une métaphore ,c’est un peu comme un joueur de tennis qui doit se contenter de jouer dans des tournois challengers parce qu’il n’a pas le niveau pour défier des joueurs du top.

      J'aime

  5. En espérant que Marianne (droite, gauche, centre ?) arrive à publier des tribunes ou au moins des informations bien « balancées »
    L’Express (droite, gauche, centre ?) publie des éditos de Laurent Alexandre souvent critique de l’alarmisme en général et climatique en particulier
    Le Point ( trop à droite pour certains sans doute) a récemment publié un numéro spécial « alarmisme ».
    Évidemment, avant que Le Monde, Libé le Nouvel Obs et même le Figaro (journal de gauche bien connu) commencent à publier des informations là aussi « équilibrées »… quoique il me souvient d’un double page du Monde, et au moment de la COP21, sur les îles coralliennes qui était pour le coup plus qu’équilibré, mettant en avant des facteurs démographiques, économiques, voire géologiques pour expliquer les dangers et risques pour les îles coralliennes de faible altitude !
    A ce propose, voici un bref compte-rendu d’une conférence sur le changement climatique dans la zone Pacifique, organisée par l’ambassade de Nouvelle Zélande en France.
    Cela a commencé « très fort », avec le discours très convenu (si vous voyez ce que je veux dire de son Excellence Madame l’Ambassadrice, une intervention émouvante d’un ilien de Tonga.
    Je n’oublie pas un film très bien fait, côté propagande et émotions (visages d’enfants, paysages sublimes « qui vont bientôt disparaitre », etc), le pompon si j’ose dire étant le sous-titrage qui traduisait systématiquement « Climate change » par « Dérèglement climatique », no comment.
    Or, les intervenants de la première table ronde, tous des scientifiques, ont tenu un discours…scientifique.
    Certes le CO2 était cité systématiquement… mais toujours complété par « les autres causes sont aussi importantes » (par exemple la pollution eaux usées, la sur-pêche pour les coraux).
    Un professeur de l’Université du Pacifique Sud a conclu sa présentation par :
    « don’t oversimplifie or politicize the climate and related sublects on climate in Pacific countries and regions »
    Le deuxième intervenant, spécialiste de la pêche était modéré, sauf qu’il a présenté les modèles d’évolution des zones de pêches de certains poissons comme des « prédictions », rien de neuf.
    Un autre intervenant a rapporté les dires de Pachauri, alors encore président du GIEC, qui du coup remonte dans mon estime, « Only three policies for climate change : Adaptation, adaptation and adaptation  » (sic).
    Enfin le dernier intervenant a décrit les 4 politiques d’adaptation (encore) possibles pour les îliens de la région.

    J'aime

  6. C’est un débat pour savoir si on a le droit de débattre…
    Certains estiment que non, il ne faut pas débattre de certains sujets et surtout pas à partir de certains journaux, parce que voilà, il n’est pas honnête ni digne de débattre dans ces média-là.
    Les mêmes donnent alors des leçons de démocratie et de liberté de parole…

    Aimé par 2 personnes

    • Coucou,

      Le débat est ouvert. C’est la publicite du débat qui est en cause.
      L’attitude de certains journaux que j’aime bien est nulle

      Personne ne donne de leçon.

      Peut on confondre par exemples les gens qui mettent en doute les vaccins et les climatosceptiques ?
      Peut on confondre les climatosceptiques avec les tenants la terre plate et du créationnisme ?
      Peut on confondre les climatosceptiques avec les productivistes liberaux neo conservateurs ?

      Peut on opposer les climatosceptiques et la notion de progrès ?

      Peut on confondre les intolérants gauchistes qui ne se mettent jamais d’accord sur rien et les tolérants réactionnaires qui sont d’accord sur tout ?

      Choisir un journal dans lequel s’exprimer est symbolique.

      C’est mon avis et je le partage, comme disait l’autre.

      Bonne journée

      STéphane

      Aimé par 1 personne

  7. Bravo mr Rittaud et bravo Valeurs actuelles.
    Je ne vois pas pourquoi l’on devrait presque s’excuser pour aller representer des theses qui vont de soi a partir du moment ou on se penche un peu sur le probleme. La propagande alarmiste a pris une dimension impressionante en France. Le sujet n’aurait jamais du etre politique, mais c’est la fameuse bien pensance qui l’a mis la.

    Je ne comprends pas qu’un seul leader politique , y compris au RN n’ait le courage de denoncer cette imposture pour ce qu’elle est. Je rappelle qu’aux dernieres primaires republicaines americaines, Ted Cruz qui etait arrive 2eme derriere Trump etait aussi un climatosceptique et beaucoup mieux informe sur le sujet.

    J'aime

  8. Dans les années 70 on (et je) disait : « il vaut mieux avoir tort avec Jean-Paul Sartre que d’avoir raison avec Raymond Aron ».
    Rien n’aurait-il changé ?

    J'aime

    • Coucou,

      Les records sont faits pour etre battu.
      Lorsque je suis arrivé dans le jura, en 2012, il n’avait jamais fait aussi froid aussi vite depuis 25 ANS. Les paysans ne pouvaient plus traire les vaches dans les « nouvelles fermes » (construites dans les années 80) car celle cies glissaient sur le sol gelé !

      Quel pataques pour » il fait chaud en été » !

      incroyable ! mme michu !

      Bonne journée

      Stéphane

      J'aime

    • Tolnus :
      « 44,3 degrés à Carpentras ! Record battu ! Qu’en pense valeurs actuelles ? »

      Serait-ce la preuve irréfutable que le CO2 anthropique est la cause du réchauffement actuel post petit âge de glace ?

      J'aime

      • C’est la preuve qu’on commence tout doucement à rentrer dans le dur en ce qui concerne le réchauffement climatique.

        J'aime

      • Ce serait bien de connaître le définition du climat.
        Grosso modo, un extrême ne peut pas representer une tendance sur 30 ans. C’est une erreur hyper-classique.

        Aimé par 1 personne

    • On a parlé d’un record à Grospierre. Avez-vous trouvé les relevés de la station météo de Grospierre? Pour Carpentras, les données disponibles publiquement ne remontent pas au delà de 1976. KNMI fournit des données qui remontent à 1920 pour Montélimar (à 75km de Carpentras).

      A la station météo de Montélimar, le record de chaleur pour un mois de juin (37,8°C en 1947) a été battu. Le record absolu ne l’a pas été.

      Les températures maximales sont les suivantes:
      Juin 2919:
      27/06/2019 : 40,3°C
      28/06/2019 : 37,9°C

      Juin:
      24/06/1945 : 38,0°C
      28/06/1947 : 37,8°C
      30/06/1950 : 37,5°C

      Tous mois confondus:

      23/07/1929 : 40,0°C
      03/08/1947 : 40,0°C
      05/08/2003 : 41,0°C
      06/08/2003 : 40,3°C
      10/08/2003 : 40,3°C
      11/08/2003 : 40,6°C
      12/08/2003 : 40,7°C
      13/08/2003 : 41,1°C

      NB: les températures de 1947 ont été enregistrées une fois par jour avec des thermomètres à maxima-minima. Les températures récentes l’ont été avec des thermomètres électroniques relevés à une fréquence élevée. Les maxima relevés de cette façon ne sont pas directement comparables. Il peut exister un écart de plusieurs degré sur les maxima et les minima avec les appareils récents à cause de leur inertie moindre et de la fréquence d’échantillonnage.

      J'aime

    • A moi il me semble que les principaux records battus sont ceux de l’alarmisme médiatique, avec un matraquage hallucinant qui finit par nous faire perdre la mesure de l’importance du phénomène. Les même nous ont déjà prédit la fin du monde pour bien plus tot, mais il semblerait que les élucubrations passées leurs soient bien facilement pardonnées, ouvrait la voie royale a leurs élucubrations sur le futur!… Bref l’alarmisme n’a pour seule limite que son imagination, vu la complaisance de ses relais médiatiques.

      J'aime

  9. Cette vague de chaleur comme tout événement météo même extrême (puisque battant bon nombre de records ici) ne peut être à elle seule une preuve de quoi que ce soit. Simplement elle participe aux « faisceaux de présomptions » de modification du climat pour (certains) des experts. Et ceux ci le précisent souvent. Alors dans les rangs des sceptiques, certains se précipitent sur les archives pour sortir des exemples d’événements identiques survenus dans la passé plutôt ancien. De la même façon, ces contre exemples rassureront peut être les sceptiques et la population hésitante. Mais ils n’apportent rien de formel. Il faudrait montrer que l’ensemble des phénomènes de cette époque ancienne (mais sur plusieurs années) était similaire à ce que l’on a connu ces dernières années. Pas facile. Pour le moment, il faut s’en tenir aux moyennes mobiles de températures sur 5 à 10 ans et là le RC depuis 40 ans est évident. A noter cependant que lorsque on parle de +1°C, il s’agit de la moyenne mondiale, mais selon l’hémisphère, le pays ou la région ça varie (ex: +2°C dans les Alpes ou les Pyrénées ce qui est énorme en montagne). Maintenant il reste les questions fondamentales :
    1 – Est ce que le RC est imputable aux GES humains ?
    2 – Jusqu’à quels niveaux la température peut elle augmenter ?
    3 – Quelles sont et seront les conséquences possibles de ces niveaux.
    Et pour y répondre, il faut apporter la aussi un faisceau d’arguments pouvant montrer que le RC n’a pas de quoi inquiéter (ou Alarmer) les populations.
    Faute de quoi, les rechauffistes refuseront le débat !

    J'aime

    • Que pensez-vous de l’argument de Richard Lindzen: le réchauffement à eu lieu en deux étapes à peu près égales l’une de 1920 et 1940 et l’autre à la fin du 20ème siècle. Pourquoi (avec quels arguments rationnels) attribuerait-on la seconde à 100% (110% disent certains) au CO2, alors qu’il n’a pu jouer aucun rôle dans la première.
      Et que pensez vous de l’argument de John Christy dans «A Test of the Tropical 200‐ to 300‐hPa Warming Rate in Climate Models».
      https://doi.org/10.1029/2018EA000401

      J'aime

    • il faut apporter la aussi un faisceau d’arguments pouvant montrer que le RC n’a pas de quoi inquiéter (ou Alarmer) les populations.
      Faute de quoi, les rechauffistes refuseront le débat !

      ben voyons, et peut-être aussi prouver que les licornes n’existent pas?

      les réchauffistes, plongent les populations dans la peur que le ciel ne leur tombe sur la tête, et au passage, ne se privent pas pour réclamer des changements profonds dans notre mode de vie, quitte à nous ruiner.
      Ils n’apportent aucune preuve,à leurs prophéties( celles qu’ils avaient faites à une échéance vérifiable se sont toutes révélées fausses) et refusent de confronter leurs arguments aux questions légitimes des sceptiques.
      Pourtant ils ont là une très belle occasion de balayer les objections non?
      à moins bien sur que leur position soit très fragile,ce qui me paraît être la bonne explication.
      On a connu cela avec Mickey Man, ce n’est que la continuation d’une stratégie qui jusqu’ici leur a été favorable.

      J'aime

  10. Jean Luc Mélenchon, dont la compétence en matière de science climatque , n’est plus à démontrer, nous donne sa version des faits. ( de 19’11 » à 24′ 30 » ). Avec en prime un petit laïus
    sur les bateaux de croisière. Avec lui au moins, on comprend tout de la science !
    https://melenchon.fr/2019/06/27/revue-de-la-semaine-94-belfort-alstom-pollution-croisieres-mers-et-oceans/
    Climatiquement vôtre. JEAN

    J'aime

  11. « Pour le moment, il faut s’en tenir aux moyennes mobiles de températures sur 5 à 10 ans et là le RC depuis 40 ans est évident.  »
    Ah oui c’est sûr. Avec un malheureux petit siècle d’archivage foireux de températures et après avoir torturé les chiffres jusqu’à ce qu’ils avouent on en déduit un « réchauffement » de 0.8 °C sur un siècle, soit meilleur que l’erreur de mesure des divers instruments utilisés.

    La rigueur scientifique et l’honnêteté intellectuelle sont en options.

    Aimé par 1 personne

    • Non là vous êtes de mauvaise foi. Les mesures de température normalisées sont bien meilleures que ça, de l’ordre du dixième de degré. Et l’erreur serait toujours dans le même sens ? Non ça ne tient pas. De plus l’augmentation est plus forte dans certaines régions du globe que d’autres. 2° en montagne par exemple ou plus encore vers les regions polaires. Mais bon encore une fois, c’est des causes de ce RC qu’il est intéressant de débattre. Si on en est encore à bla-blatter sur les chiffres truqués ou le complot de Météo France , du GISS et autres, alors on repart sur l’archaïsme.

      J'aime

      • mais oui, mais oui,
        les exemples de manipulations sont innombrables, et toujours dans la lignée, refroidir le passé, réchauffer le présent.
        Tony Heller s’est fait la spécialité de confronter les anciennes courbes aux « rectifiées », c’est ahurissant mais pas étonnant, dans la continuité de la stratégie de présenter des relevés qui ne s’écartent pas trop des prophéties.
        et pour le mal nommé « hiatus »
        ben ils y travaillent dur, ils commencent même à « rectifier » les mesures satellitaires, qui ont le mauvais gout d’être là comme un cheveu dans la soupe

        https://rclutz.wordpress.com/2019/06/24/update-on-warming-hiatus/

        une sciences en béton, qui ne souffre pas la moindre objection, puisque on vous le répète sans répit

        J'aime

  12. Oui c’est bien ça. Un complot quoi ! Je me demande même si les thermomètres eux mêmes sans doute fabriqués en chine ne sont pas truqués à la hausse pour pousser les occidentaux à acheter toujours plus de panneaux PV !
    On va bien avancer avec tout ça…
    Pour le hiatus 1998-2010 si rien de définitif n’est arrêté, des études sur la distribution de chaleur atmosphère océan ont donné des pistes plausibles. Et depuis 2011 les courbes sont reparties à la nette hausse, les 5 dernières années formant la moyenne mobile la plus élevée. Attendons la fin 2019, bien partie au 1er semestre, l’été venant de démarrer. Aucune preuve bien sûr. Mais des données allant toujours dans le même sens. Maintenant on peut toujours contredire , le débat est ouvert.

    J'aime

    • Inutile de truquer les thermomètres. Il suffit de se souvenir que tous les thermomètres aux mercures ont été remplacés par des thermomètres à résistance dont les temps de réponse très différents.
      Il faut comparer ce qui est comparable.

      «2.1.3.3 Response times
      For routine meteorological observations there is no advantage in using thermometers with a very shorttime-constant or lag coefficient, since the temperature of the air continually fluctuates up to one or two degrees within a few seconds. Thus, obtaining a representative reading with such a thermometer requirestaking the mean of a number of readings, whereas a thermometer with a longertime-constant tendto smooth out the rapid fluctuations. Too long a time constant, however, may result in errors when long-period changes of temperature occur. It isrecommended that the time constant, defined as the time required by the thermometer to register 63.2% of a step change in air temperature, should be approximately 20s. Nevertheless thetime constant will become shorter at highairflow over the sensor.»
      WMO CIMO-Guide

      J'aime

    • On voit surtout du bruit statistique.
      Dans n’importe quelle expérience sur une paillasse, des données comme celles-là, c’est direct poubelle. On ne peut rien en tirer, elles ne sortent pas de l’erreur de mesure des instruments.
      Par contre en climatologie, on les trouve pertinentes, on les rentre dans des ordis et on en fait des projections complètement tartes, toutes fausses depuis des décennies.

      D’ailleurs, il n’y a pas deux courbes de températures identiques, celles mesurées à partir des thermomètres sont différentes de celles extrapolées à partir des mesures satellites, quels que soient les labos et les méthodes.

      J'aime

      • Les écarts se comptent en demi-degrés entre les différentes séries, y compris dans les variations d’un mois au suivant. Les températures du passé ont été ajustées répétitivement de plusieurs dixièmes de degrés (par le GISS par exemple). Mais on les donne toujours pour ±0,1°C. La réduction du bruit par une série de mesure ne s’applique que si l’on mesure répétitivement la même quantité. Cela ne s’applique pas si l’on fait une moyenne de 6000 mesures en 6000 lieux différents.

        J'aime

      • Très intéressant le retour d’Aztoros sur cette courbe de Spence et Christy, je ne sais plus si j’ai donné mes réflexions sur ces questions de mesure de la chaleur (thermo … métrie) mais je les redonne ici parce que je crois avoir découvert, dans les données des tables de calibrage des thermomètres électrique par calorimétrie sur le thermomètre à mercure, des curiosités qui me semble perverses et tout à fait différentes des erreurs de mesure.

        Murps doit avoir lu mes idées sur skyfall mais je les remets ici car je ne comprends pas pourquoi aucun mathématicien ne vient expliquer la raison de la relation linéaire des racines cubiques des valeurs de volume mesurées sur le thermomètre à mercure et des racines carrée des valeurs de résistance électrique des sondes Pt 100 Ohms à 0°C (273K).

        De grâce critiquez mon travail ici présenté :

        Retour sur 1 courbe T Hug https://tinyurl.com/y74fqfxo
        TEMP UAH depuis 1958 Anomalies https://tinyurl.com/y9wzs67n
        EXTRAIT DE PENSEE UNIQUE 02 2009 https://tinyurl.com/ycq85365
        TEMP ZONES ARCT mesure https://tinyurl.com/y73q82a3

        T4 essai Temp Thermometr mln35 https://tinyurl.com/ybfytxs7
        Reflex mln c entrop Boltz corr 611 https://tinyurl.com/yaz5b6ds
        Deux grds absents Solvay 1911 Boltz et thermo https://tinyurl.com/y992nqca

        Paul, j’ai repris nos échanges du fil Sainte GRETA, merci de vos commentaires.

        J'aime

  13. Mon soutien ardent à B. Rittaud, à l’assocation des CR, dont je suis un adhérent du premier jour, et aux media qui osent s’attaquer à la doxa climato-alarmiste. Soutien qui passe aussi par le simple achat des numéros de Causeur ou Valeurs actuelles sur le sujet. A des fins de collectionneur peut-être aussi…
    Je suis aussi (ré)abonné au Point, dont je ne comprends pas l’aveuglement sur la question. J’attendais par exemple qu’ils ouvrent le débat dans leur numéro du 13 juin « Ecologie : vérités et fariboles », mais non, on a juste eu droit à la caricature habituelle des climato-« sceptiques ».
    Un prochain espoir avec ceci ? « tronche en Live « le climat change… et alors ? » le 29 juin… A suivre.

    J'aime

  14. de pire en pire : le record de température annoncé partout de 45,9° est une température « ressentie », quelqu’un s’est emmêlé les pinceaux on dirait …
    (ref : toujours tony heller youtube.com/watch?v=qr7U_rSjZTg)

    J'aime

  15. Incroyable, ils ont réellement confondu avec la température ressentie!!!

    Effectivement, on peut vérifier cette info à la source ici (site officiel de la station météo) :
    https://www.infoclimat.fr/observations-meteo/archives/28/juin/2019/gallargues-le-montueux/000OZ.html

    Les journalistes claironnent tous en chœur, aucun n’a pris la peine d’aller vérifier l’information!

    Et le plus incroyable, c’est qu’il n’y a toujours eu aucun démenti 24 plus tard! Du coup, les gens n’ont parlé que de ça tout le week-end et sont persuadés qu’on va tous finir grillés. Le démenti (s’il arrive) arrivera trop tard, la France entière a dans la tête que le record absolu vient d’être pulvérisé!

    J'aime

  16. Bon il semble que je me sois emballé un peu vite.
    Après un peu de recherche, il y aurait plusieurs réseaux de stations météo.
    La station de Gallargues-le-Montueux évoquée dans les vidéos ci-dessus et dans mon message précédent n’est pas LA station officielle de Météo France de cette ville, et la station officielle de Météo France aurait bien enregistré une température de 45,9°C.

    Autrement dit, cet article :
    https://wattsupwiththat.com/2019/06/29/frances-new-hottest-recorded-temperature-ever-is-in-question-guess-where-it-was-measured/
    serait une fake news, car on n’y évoque pas la bonne station météo.

    J'aime

  17. fm06, es-tu certain que les relevés de ton 2ème lien sont ceux effectués par la station de ton 1er lien?
    Les photos ne semblent pas correspondre.
    J’ai cru comprendre en lisant un autre forum que la station d’infoclimat est un station amateur, qui n’est pas celle de Météo-France.

    J'aime

    • Les photos montrent le capteur de pluie et l’anémomètre situé sur le toit de la coopérative. Le thermomètre est situé à l’écart en bordure du canal:
      https://goo.gl/maps/zVVaUe63ozB5TFnA8
      Ce n’est effectivement pas une station de Météo-France, mais elle a été qualifiée par Météo-France avec la fiche technique que j’ai signalée.

      J'aime

  18. Par contre pour aller dans ton sens fm06, si on recherche la température maximale du 28 juin à Gallargues-le-Montueux sur le site de Météo France :
    http://www.meteofrance.com/climat/meteo-date-passee?lieuId=301230&lieuType=VILLE_FRANCE&date=28-06-2019
    on nous répond 43,5°C!

    et avec l’avertissement suivant :
    (*) Les données sont celles de la station de Montpellier, station de référence la plus proche de Gallargues-le-Montueux.

    J'aime

  19. Beaucoup de climatosceptiques cherchent à relativiser les records de ces dernières années en insistant sur le fait que des températures semblables ont déjé été observées il y a un siècle. Ca ne me parait pas pertinent comme approche.C’est un peu comme si on avait affaire à une épidémie de méningites et qu’on s’évertuait à dédramatiser la situation sous prétexte qu’on a connu plusieurs cas dans le passé. A partir du moment ou les records se succèdent à un rythme effréné depuis 5 ans , il serait plus judicieux de chercher une séquence chronologique comparable.Et là je vous souhaite bien du courage ! Vous ne trouverez rien de comparable à ces 5 dernières années.

    J'aime

    • Oui moi aussi, je pense à des bouffées de CO2 propulsées dans l’atmosphère pendant la journée et qui réchauffe le climat de la France à des T° jamais atteintes, bouffées qui retombent pendant la nuit qui se rafraichit et qui n’auront duré cette fois-ci qu’une semaine. Quelle est l’origine de ces bouffées subites et intenses de CO2 ? La science hésite encore. Cette terrible canicule unique, jamais vue dans l’histoire de l’humanité due au CO2, aura d’ailleurs causé la mort de 3 personnes ce qui est inacceptable ? Que fait le gouvernement ? IL faudrait peut-être penser à déclarer la guerre au climat chaud !
      Il est à noté que cette année les bouffées de CO2 ont commencé pile poil le jour de l’été. Pourquoi une telle coïncidence ? La science hésite encore et reste sur ses gardes.

      J'aime

    • Je suis bien d’accord avec vous. En mathématiques, un exemple ne peut pas démontrer une propriété, mais un contre exemple suffit à montrer qu’elle est fausse. En climatologie rien de tout cela. Il faut s’en tenir à faire des statistiques les plus longues et les plus précises possible. Ce qui n’est pas facile. L’approche consistant à utiliser les moyennes mobiles , la fréquence , la répétabilité et l’amplitude des phénomènes types vagues de chaleur et records de température me semble être une démarche pertinente. On a parlé ces derniers jours de 1947 et 1911, il faut, pour être complet dans ces corrélations, voir le bilan complet de ces années sur les 12 mois, et aussi des 5 années qui les précédent et qui les suivent. Une hirondelle ne fait pas le printemps.

      J'aime

  20. Les sceptiques cherchent à minimiser et les rechauffistes à exagérer. Objectivement c est surtout l hystérie médiatique qui est effrénée. Tout ce tapage pour un record vieux de 16 ans et légèrement dépassé pendant 1 heure, c est ridicule.
    De plus fake ou non en 2019 avoir des écarts de 2 degrés sur 2 stations de gallargues, vue là topo du site… ça laisse songeur quant à nos indicateurs globaux!

    J'aime

  21. Dans tous les médias, l’épisode caniculaire est directement relié au réchauffement climatique.
    C’est quand même grave comme façon de raisonner !
    Une fois le lien fait avec le réchauffement climatique, toutes les questions sur les conséquences de la canicule (que ce soit sur la protection de la population, les façons d’éviter que ces canicules se renouvellent et autre décisions politiques à prendre) s’articulent sur des propositions complètement à côté de la plaque

    Les médias sont-ils mal informés (et alors quels spécialistes les informent ?) ou sont-ils prêts à dire n’importe quoi car il faut remplir du papier avec du sensationnel (et donc les médias n’auraient aucune déontologie ?) ?

    J'aime

    • mais au contraire, ils font preuve de déontologie,ils y croient dur comme fer
      comme les politiques, comme certains scientifiques, et comme ils sont persuadés de faire oeuvre salvatrice, ils se confortent dans n’importe quel événement, relevé, hypothèse ,
      Si en plus, en arrière plan, il y a une stratégie, c’est complet
      Trump est pas si con finalement

      J'aime

      • il faudrait qu’ils lisent ou relisent Karl Popper et la réfutabilité; mais je crois aussi qu’ils ont un agenda néo-malthusien.

        J'aime

      • « mais au contraire, ils font preuve de déontologie,ils y croient dur comme fer »
        Ben non justement. Quand on applique les règles de déontologie on met ses croyances au vestiaire.

        J'aime

  22. Au sujet du thermomètre fantôme du gard, à noter : Tony Heller a retiré ses deux vidéos, et publié une 3eme décrivant les anomalies autour de ce record dans une video intitulée « Will The Real Thermometer Please Stand Up »

    J'aime

  23. Merci pour le lien. On a bien la fiche du poste, et les conditions de mesure, mais on n’a pas les mesures! Ou sont les mesures avec la température du record de meteo france? Ce serait intéressant de les voir si ce sont bien elles.
    De plus, la différence est importante entre deux postes pas si eloignes, si c’est le cas Que pourrait justifier une telle différence?
    Non pas que je mets en doute le record, mais quand Usain Bolt fait un record, et bien il est naturel de savoir si le vent était favorable ou pas, si le temps de réaction au départ du coureur était normale ou s’il y a eu faux départ ou non, si ses chaussures étaient réglementaires, ou meme s’il a franchit ou non la ligne de son couloir!

    J'aime

    • Peut-être que Météo France ne donne pas la valeur brute mais une valeur corrigée en fonction de la qualité du site. Dans le cas présent la présence du canal.

      J'aime

  24. Comme dit sur le site de meteo-paris, les données de la station Météo France de Gallargues sont payantes. Pour l’occasion du record, ils auraient pu les publier en effet.

    Il y a encore une chose curieuse :
    le record aurait été atteint à 16h20 selon Météo France.

    Or selon les données de la station amateur de Gallargues (fréquence 10 minutes) disponibles ici : https://www.infoclimat.fr/observations-meteo/archives/28/juin/2019/gallargues-le-montueux/000OZ.html?dixminutes
    16h20 correspond à l’instant le moins chaud sur la tranche 15h30-17h50 !

    J'aime

    • Effectivement Meteo France semble se donner beaucoup de mal pour expliquer tout cela, lisent ils les sites climato-realistes ?
      Pourquoi toutes les teles ont annonce que le record etait a 17 h si c’etait 16h20 ?

      J'aime

  25. Le tweet de Meteo-France dit que c’est à 16h21.
    https://twitter.com/meteofrance?ref_src=twsrc%5Egoogle%7Ctwcamp%5Eserp%7Ctwgr%5Eauthor
    Les relevés se font donc en continu. Dans ces conditions, il suffit d’un pet de mouche pour faire voler en éclats les records!

    D’autre part, les deux stations sont situées à 750m à vol d’oiseau l’une de l’autre, avec un écart d’altitude de 20 mètres. A 16h20, l’écart de de température entre les deux stations était de 2,2°C! (45,9°C contre 43,7°C).

    J'aime

  26. Il est intéressant de voir comment l’indignation peut être sélective et avoir une portée inattendue et contraire aux opinions professées par ailleurs dans l’ordre des bons sentiments et de la morale affichée Je m’explique : Critiquer l’exposition d’une idée dans un journal dont on n’apprécie pas la ligne m’évoque irrémédiablement un délit de sale gueule, un délit de mauvaise couleur (politique) bref un petit racisme ordinaire de la pensée. On s’attache à la surface des choses
    pour asséner un jugement dont on néglige le fond avec mépris. Dommage.

    Aimé par 1 personne

    • Le problème c’est que derrières vos beaux sentiments se cache une réalité un peu plus piquante et je suis à peu près certain que vous réagissez exactement de la même façon dans votre vie de tous les jours.
      Il ne sert à rien de se voiler la face : les « sceptiques » sont considérés comme des clowns ; ils ne sont pas écoutés. L’une des raisons c’est qu’il y a encore trop d’arguments débiles qui sont utilisés. L’autre c’est justement l’exposition médiatique. Je doute que s’exposer sur les ondes d’une radio poubelle ou dans un journal très fortement connoté soit très productif ; je doute qu’inviter Laurent Alexandre avec John Christy soit très malin ; il y aurait encore plein d’autres exemples.
      On reproche au GIEC d’être politique ? C’est exactement ce qui est en train de se passer avec les « sceptiques ».

      J'aime

      • comme clown, votre « petite entreprise » de poele à frire, en a un fameux, Mickey Man,une vraie vedette, qui nous a coûté quelques milliards., et qui continue à se produire avec son répertoire habituel

        https://judithcurry.com/2019/06/27/truth-in-testimony-and-convincing-policy-makers/

        perso je trouve que la comparaison avec Pinocchio est très désobligeante pour ce dernier
        Les sceptiques ne sont pas écoutés… c’est évidemment très difficile de parler à des enclumes.
        Mais le fait est là, aux USA, Trump s’efforce de faire venir les vrp de la clique de la poele à frire,à débattre publiquement, mais sans succès,car ils ne veulent pas écouté autre chose que la sainte parole,
        Pourtant, ce serait une occasion unique pour le consensus de balayer les aneries, des terre platistes, mais le faire écouter autre chose que la bonne parole serait pour eux un supplice

        Vous avez des images pieuses de Greta, ce serait pour offrir?

        Aimé par 1 personne

  27. Ce qui est ironique c’est qu’un journal d’extrême droite se retrouve à être plus factuel et moins dans le sensationnalisme que les médias mainstream ou de gauche. Plus encore quand l’on sait que les thèses écolo viennent d’abord de l’extrême droite.
    Pour médiapart, quand il sort des sujet sur Vandana Shiva où il en parle en bien, on compris vite que c’est gros un étron.
    https://www.mediapart.fr/journal/france/270218/vandana-shiva-pas-besoin-de-glyphosate-pour-nourrir-le-monde?onglet=full
    https://www.mediapart.fr/journal/international/060714/vandana-shiva-sur-une-planete-morte-ne-fait-plus-d-affaires

    J'aime

  28. Bravo à Valeurs Actuelles et aux auteurs des articles du dossier climat. Ils sont tous excellents.
    A ceux qui vomissent sur Valeurs Actuelles (il n’est pas étonnant que ce soit un tel journal qui ose aller à l’encontre du « climatiquement/écologiquement correct », car contrer le politiquement correct est dans ses gênes, LePoint globalement plus modéré a seulement osé aller à l’encontre de « l’écologiquement correct », mais est resté « climatiquement correct »…), vous pouvez toujours vous procurer la revue « Le spectacle du Monde » seule: https://lespectacledumonde.fr/produit/changement-climatique-mythe-et-realites/

    J'aime

  29. Malheureusement, je crains que cette publication ne desserve la cause, la politisant et l’associant à toute une gamme de pensées qui la feront rejeter d’emblée par le plus grand nombre.

    Un peu comme quand Trump a parlé de complot chinois. Ce jour-là, je me suis dit que le retour à la raison scientifique aurait bien du mal à se faire un chemin vers la lumiére.

    Ou les discussions sur WUWT où les Républicains se lâchent sur les Démocrates.

    Ces événements ne font que polariser la question d’un point de vue politique. J’ai donc du mal à me réjouir de cette publication…

    C’est pour cela que j’apprécie énormément le blog de Judith Curry qui se concentre sur la science et uniquement la science.

    J'aime

    • Si vous n’avez pas compris que le « réchauffement climatique anthropique » est un cheval de Troie politique collectiviste, alors vous n’avez RIEN compris.

      J'aime

  30. Valeurs actuelles, encore, fait le buzz si l’on peut dire, en évoquant la pétition contre la « l’instrumentalisation de Greta Thunberg » en s’adressant aux Nations Unies pour prendre la défense d’une enfant souffrante, « délaissée » par ses parents (c’est moi qui met des guillemets). Comment prendre ça?

    J'aime

  31. bonjour,
    pourriez-vous m’éclairer sur le caractère d’extrême droite de magazine Valeurs Actuelles ?
    Parmi les intervenants du journal cités ci dessous lesquels sont d’extrême droite ?

    1966-1990 : Raymond Bourgine
    1990-2002 : François d’Orcival
    2002-2006 :
    2006-2012 : Guillaume Roquette
    2012-2018 : Yves de Kerdrel
    depuis juin 2018 : Erik Monjalous

    Directeur de la rédaction

    1984-1999 : François d’Orcival
    1999-2000 : Alexis Brézet
    2000-2006 :
    2006-2012 : Guillaume Roquette
    2012-2015 : Éric Branca
    2015-2016 : Yves de Kerdrel
    depuis mai 2016 : Geoffroy Lejeune

    Le titre a fourni trois directeurs au Figaro Magazine : Patrice de Plunkett, Alexis Brézet et Guillaume Roquette, son directeur actuel, ainsi qu’un rédacteur en chef, Henri-Christian Giraud50.
    Équipe de rédaction
    Voir la catégorie : Collaborateur de Valeurs actuelles.
    Éditorialistes

    François d’Orcival, président du conseil d’administration, président du comité éditorial
    Yves de Kerdrel, journaliste, ancien directeur général

    Chroniqueurs hebdomadaires

    Philippe Barthelet, écrivain
    Éric Brunet, journaliste
    Maud Fontenoy, navigatrice
    Gilles-William Goldnadel, avocat
    Basile de Koch, écrivain
    Sophie de Menthon, chef d’entreprise
    Catherine Nay, journaliste
    Denis Tillinac, écrivain

    Chroniqueurs réguliers

    André Bercoff, journaliste
    Charlotte d’Ornellas, journaliste
    Jeannette Bougrab, juriste
    Chantal Delsol, philosophe
    Yves Roucaute, philosophe

    J'aime

      • Coucou,

        la gauche n’a pas inventé l’expression « sida mental ».

        çà ne nous rajeuni pas, mais les leçons de morale penchent en général d’un même coté !

        La bien pensance dépend de la poutre ou de la paille.

        Bonne soirée

        STéphane

        J'aime

      • @ baboo : l’expression « Sida mental », on la doit à Louis Pauwels. Quel est le rapport avec la choucroute ?

        J'aime

      • Coucou,

        La réponse est dans la question, comme disait coluche .

        Tournons la page et revenons à notre climat qui change tout le temps !

        Bonne journée

        Stéphane

        J'aime

      • Coucou,

        Non, ce n’est simplement pas le lieu. Si vous voulez avoir le dernier mot, pas de soucis, je crois que j’ai été assez clair.

        Bonne soirée

        Stéphane

        J'aime

    • Surtout que concernant le sujet du climat, que le journal soit de gauche ou de droite, ou destinés aux enfants, on s’en fout. Les lois de la physique et de la nature n’obéissent pas à des idéologie politiques.

      Aimé par 2 personnes

  32. Valeurs actuelles est d’extrême droite parce qu’il n’est pas de gauche et tout ce qui n’est pas à gauche est de droite.
    En plus, le qualificatif « extrême » permet de de relativiser sa ligne éditoriale : ce qui est excessif est insignifiant.
    Epissétout.

    J'aime

  33. Signalé par No Trick Zone: 90 scientifiques italiens adressent une pétition au président, au président du conseil, au président de la chambre des députés et à celui du sénat : Clima, una petizione controcorrente.

    Traduction (approximative) d’un extrait:
    « Quoi qu’il en soit, le même consensus supposé n’existe pas. En fait, les
    opinions des spécialistes – climatologues, météorologues, géologues,
    géologues, géophysiciens, astrophysiciens – sont très variables et bon
    nombre d’entre eux reconnaissent une importante contribution naturelle au
    réchauffement planétaire observée depuis la période préindustrielle et
    même après la guerre jusqu’à aujourd’hui. Il y a également eu des
    pétitions signées par des milliers de scientifiques qui ont exprimé leur
    désaccord avec l’hypothèse du réchauffement climatique anthropique. Il
    s’agit notamment de celle promue en 2007 par le physicien F. Seitz,
    ancien président de l’American National Academy of Sciences, et celle
    promue par le Groupe d’experts international non gouvernemental sur
    l’évolution du climat (NIPCC), dont le rapport 2009 conclut que  » la
    nature, et non l’activité humaine, gouverne le climat « .»

    J'aime

    • Coucou,

      Eh ben, si c’est pas un poisson d’avril, çà devrait faire bouger le cocotier cette histoire !
      Vous devriez avoir l’accès à tous les médias bientôt !

      Bonne soirée

      Stéphane

      J'aime

    • Tous ces rapports sont vieux de plus de 10ans. Depuis, de très nombreuses études ont a chaque fois apporté de nouveaux éléments en faveur du RCA et la minimisation des effets naturels qui existent et qui ont toujours existé. Il reste à quantifier les 2 effets. En amplitude et surtout en durée. Et c’est plus difficile. Mais au fur et à mesure des analyses, les % naturels se réduisent.

      J'aime

  34. Ping : Polar bears are thriving despite global warming: this short essay explains why | polarbearscience

  35. Ping : Polar Bears Are Thriving Despite Global Warming: Here’s Why – Menopausal Mother Nature

  36. Selon ouest-France, Greta vient de recevoir le prix liberté. Attribué par des « jeunes » qui auraient pu l’offrir à Raif Badawi ou Lu Guang. Sur les trois , l’un défie le plus grand régime autoritaire du monde, l’autre les plus dangereux extrémistes de cette dernière décennie (au péril de leurs vies, est-il utile de le rappeler ?). Toute raison est-elle donc perdue en ce bas monde ?

    J'aime

  37. Ping : Comment réintroduire le débat sur l’écologie ? (1) | Contrepoints

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s