Rémy Prud’homme débat chez Frédéric Taddéi

Rémy a débattu avec Dominique Bourg sur RT dans l’émission « Interdit d’interdire ». Je n’ai pas encore regardé, mais je fais confiance à Rémy pour avoir été bon.

30 réflexions au sujet de « Rémy Prud’homme débat chez Frédéric Taddéi »

  1. je viens de ne voir que les 12 premières minutes et le débat est déjà déséquilibré…Cette fois ce n’est pas une passion aria juvénile agitée mais un procureur soviétique qui a déjà condamné l’accusé au goulag en s’agitant comme un déséquilibré sur sa chaise et occupant tout le temps de parole. C’est consternant ! Allez Rémy courage

    J'aime

  2. Je regarde rarement une vidéo de 55 minutes. Totalement confiant en Rémy, je l’ai regardée sur youtube https://youtu.be/wym782nRni4. .Dominique Bourg est effectivement un suragité suralarmiste des modélisations du climat. Les piques chiffrées de Rémy ont assez bien fonctionné et Bourg a progressivement reconnu la solidité de son interlocuteur. notamment dans la défense des moins aisés que les bobos du marais. Je regrette un peu que la pertinence et l’utilité des efforts français contre le CO2 n’aient pas été un peu ridiculisés, En résumé, oui l’état français a fait des promesses qu’il n’a pas tenues car intenables … ou inefficaces ou aggravantes (pour réduire les émissions du monde) mais encore, cela aura une influence dérisoire , même avec les hypothèses du GIEC, sur le climat réel , notamment dans les villes minéralisées et produisant de plus en plus de chaleurs.

    J'aime

    • Surtout les sujets Rémy ne peut pas être pris en défaut et en effet Bourg a du le reconnaître ce qui est un bon point. En revanche ce genre de débat à besoin d’accroche médiatique Par des formules chocs susceptibles d’interpeller l’auditeur. C’est toute une technique dont nous n’avons pas ni les uns ni les autres la maîtrise.… il s’agit d’un duel de type politique ou la science seule, froide, a peu de chance de retenir l’attention Dans le concert médiatique catastrophiste actuel. Ceci n’est pas une critique pour Rémi qui a joué son rôle mais une question pour l’avenir.

      Aimé par 1 personne

      • J’ai toujours affirmé cette position : le RCA, c’est du politique. Il faut TAPER là où ça fait mal. Et insister. Toujours.
        Car il y a matière à interpeller.
        Et si ils posent la question du « comment », alors il ne faut SURTOUT pas chercher des explications alternatives. Mais dire et répéter que c’est une science jeune, avec des pans entiers incompris et remplacés par des variables pifométriques dans les modèles.
        L’approche calme, pondérée de Benoît (ce qui n’est pas donné à tout le monde) est excellente. Mais qu’il y ait des « rentre dedans », ça peut être pas mal! (Sachant par avance que cela sera la cacophonie et qu’il faut alors insister sur 2-3 éléments max, bien tournés en une phrase simple pour chaque pour être audible dans le brouhaha).

        Aimé par 1 personne

      • Bonjour Philippe, c’est clair, Rémy inspirait la confiance, tout l’inverse du gesticulateur qui détournait le regard, que voulait-il cacher ? l’origine de son idéologie, son manque de connaissance approfondie … Quelqu’un à t-il compté le nombre de fois ou il a cité « carboné / décarboné » ? C’est son obsession, le jour ou le sujet sera obsolète , le garçon va être malheureux, ou alors, il vilipendera un autre gaz pour assouvir sa soif de vengeance sur les autres colocataires de la planète. A qui le tour; à l’Argon ? Bien à vous tous. JR

        J'aime

  3. Perso, j’ai arrêté au bout de 15 minutes car le réchauffiste s’écoute parler, en parlant de tout, assez vite, pour occuper tout l’espace.
    Et Taddéi le laisse dérouler (il doit penser à sa liste de courses avant le couvre-feu)… . Bref, si il y avait un suivi d’audience instantané, cela a dû s’écrouler.

    J'aime

    • Il faut reconnaître que la technique de pilonnage intensif du terrain utilisée par ces activistes est efficace. Il sature les possibilités de contre-attaque de l’adversaire qui se retrouve sur la défensive. Il sidère l’auditeur, qui, s’il n’est pas familier du domaine, ne voit pas à quel point toutes ces affirmations reposent sur des enchaînements de simulations informatiques sans valeurs prédictives, basées sur des scénarios non plausibles et dont seules celles négatives sont sélectionnées et exagérées au maximum.
      Il n’est pas facile de les balayer d’un revers de main puisqu’à ce moment-là, l’activiste se retranche derrière l’argument du consensus, ce qui lui permet de pourrir la conversation d’une position assez abritée et d’insinuer que son détracteur est un complotiste d’extrême-droite fascisant.
      Le plus simple serait de directement contourner la position de l’adversaire en pilonnant directement ses prétendue « solutions » au motif qu’elles sont totalement inefficaces sur le « climat » mais remarquablement destructrices pour l’humanité.

      J'aime

  4. Je pensais que les climato réalistes minimisaient l’importance du CO2 comme GES par rapport à la vapeur d’eau ainsi que ce qu’on appelle à tort l’effet de serre qui n’intervient que sur certaines longueurs d’onde. Est-ce une stratégie de ne pas l’afficher lors des débats avec des idéologues réchauffistes ?

    J'aime

  5. Bonjour, bravo Professeur Rémy Prud’homme, l’exercice n’était pas facile devant le prérequis C02 = hausse des températures et le manque d’argument de l’adversaire, plus idéologue que technicien. Le journaliste était neutre, c’est assez rare pour être signalé. Je suis juste un peu surpris que Rémy n’ait pas eu le reflexe de toujours repréciser à chaque intervention  » décorrélons le C02 de la température », bien que cela ait été précisé en préambule. A un moment, j’ai pu croire que le C02 était une pollution. La position de M.Bourg est sans équivoque, c’est un collapsologue convaincu adepte du « Great Reset ». Le « Great Reset » n’est donc pas une pure invention des complotistes ? Sous nos yeux, M. Bourg représente le parfait exemplaire du bon petit soldat fanatisé, à la solde des élites mondialistes qui prônent le retour aux cavernes, sauf pour eux. Ses termes « effondrements du vivants, j’ai pas de voiture, réduire la mobilité, moins de liberté, la Covid est le résultat de la hausse des températures, etc.. » sont dignes des scénarios les plus macabres. Il a simplement oublié de nous dire, de quoi nos concitoyens allaient vivre, puisqu’il veut tout supprimer. Cet individu est dangereux pour la société et pour lui même, son entourage devrait le surveiller, il a des mauvaises pensées suicidaires. Il est urgent qu’il se ressource à la campagne et non à Genève, s’il aime vraiment la nature comme nous. Vous imaginez le même en 1933 avec un brassard rouge, persuadé qu’un nouveau monde fera le bien de l’humanité ! Nous remarquons rapidement que le bénéfique & indispensable Carbone qui est en quantité à peine suffisante n’est qu’un prétexte, un outil, qui sert son arrière pensée machiavélique et perverse. Le C02 est le juif de1933, il faut l’éliminer à tous prix et quoiqu’il en coute, plus tard, nous rendrons hommage aux milliers de victime de cette idéologie mortifère. Les coupables seront-ils jugés et condamnés ? Il est temps d’établir la liste des futurs criminels de l’humanité, cela facilitera la tache de ceux qui chercheront à comprendre qui a été à l’origine du génocide. L’histoire n’est qu’un éternel recommencement, n’est-ce pas ? Résistons. Bien à vous. JR

    Aimé par 1 personne

  6. Bonjour,
    Je ne sais pas comment Remy Prudhomme a pu garder son calme. Dominique bourg lui a servi l’évangile sortie du bréviaire de la doxa réchauffiste et la liturgie selon le Saint GIEC. Pendant plus de 10mn, Monsieur bourg était hors sujet. Le journaliste ne l’a pas stoppé. c’est dommage. Ce type n’est pas franc car il n’a jamais regardé le caméra en face. Il gesticule lorsqu’il s’exprime. Que dissimule-t-il?
    Remy Prudhomme a été factuel sur toutes les questions.
    Cordialement.

    J'aime

  7. à 10′ Comment Mr Bourg peut-il être aussi précis sur les températures du passé ? Comment mesurer effectivement la température moyenne de la terre.
    à 16′ Mr Bourg oublie que Bangalore se situe à une altitude de 920 m au centre de l’Inde et que la température maximum y est de 34° C.
    à 53′ Mr Bourg reconnaît qu’on va vers une récession dans le monde du transport.
    Puis il nous assène que la Covid est une conséquence de notre mode de vie … sans le prouver évidemment.

    J'aime

    • Ce qui m’a finalement le plus surpris c’est qu’on est passé d’un classique environ +1° en à peu près 150 ans, à +1,2° en 40 ans ! Ils ont dû voir la courbe de température du projet GRIP2, et voir que le gradient actuel de +1° en 150 était plus que quelconque. Du coup, il vaut mieux changer le discours…!
      Je me trompe ?

      Aimé par 1 personne

      • Oui vous vous trompez. Il y a un net point d’inflexion des températures au début des années 80. Jusque-là, il y avait un gradient faible, voire très faible sans doute correspondant à ce que vous appelez le PAG. Il semble que les effets des émissions cumulées étaient jusqu’en fin des années 70 encore assez bien « compensées » par les puits naturels. Ensuite, il faut dire que le boom de l’expension des pays occidentaux, et le développement des pays émergents a probablement fait bouger les choses. L’augmentation planete globale (HN, HS, océans compris) est chiffrée à +1.2°C mais c’est plus élevé que ça dans l’hémisphère Nord seul (moins d’océans, plus de terres émergées), environ +1.5°C. Et ça varie aussi avec la latitude, les plus nordiques (ex: arctique) ont vu leur température augmenter davantage. C’est aussi le cas en montagne.

        J'aime

      • Selon les marégraphes (Brest, New York, San Francisco par ex, voir le site du PSMSL), le niveau marin augmente à vitesse constante depuis environ 130 ans. En accord avec le SROCC. Comment, sans augmentation de température, sauf après 1970, on explique cette montée ?
        Les glaciers ont commencé à fondre un peu avant 1850, comment on explique cette fonte à température constante ?
        Les différents rapports du GIEC parlaient de +1° en 150 ans. Il me semble que quelque chose a changé et que cela implique encore une fois des contradictions sur ce que l’on peut constater depuis plus de 130 ans ou plus.

        Aimé par 1 personne

      • Climarco a dit :«Vous voulez dire que ds la vidéo, il ne parle pas de température globale ? Mais de celle au ik ?»
        La série HADCRUT4, de l’unité de recherche climatique (UK), est censée être une série de températures globale.
        Le terrible « point d’inflexion » de Zimba n’y apparait pas. Il y a bien une augmentation de la tendance sur 30 ans à la fin du 20ᵉ siècle. Mais elle s’inscrit dans ce qui a l’air d’être une oscillation de 60-70 ans.
        NB : Zimba ne semble pas bien comprendre ce qu’est un point d’inflexion, et ses arguments sont émotionnels, comme ceux des réchauffistes des deux derniers débats qui ont été discutés ici. C’est une tactique qui est difficile à contrer.

        J'aime

    • Zimba a dit : «Oui vous vous trompez. Il y a un net point d’inflexion des températures au début des années 80. Jusque-là, il y avait un gradient faible, voire très faible sans doute correspondant à ce que vous appelez le PAG».

      Vous vous trompez Zimba. La courbe bleu-sombre est la tendance sur 30 ans (moindre carrés) calculée sur la série du CRU (en Grande-Bretagne). On voit que la tendance varie assez régulièrement selon un cycle d’environ 60-70 ans. Votre prétendu « point d’inflexion » n’apparait nulle part.

      J'aime

      • Paul Aubrin
        Je suis intrigué par votre graphique.
        On y reconnait bien les « anomalies » mensuelles de Hadcrut4 représentées par les points bleus, ainsi que l’échelle d’ordonnées de droite des températures Hadcrut4 (base 1961-1990).
        Cependant, la série que vous reproduisez s’interrompt en 2013. Il serait déjà intéressant de la prolonger jusqu’en 2020, on verrait alors apparaître l’augmentation de température due au phénomène el Nino de 2015-2016 et le palier de températures entre 2016 et 2020 (que j’ai signalé dans un article récent).
        Par contre, on ne comprend pas très bien à quoi correspondent les « tendances » sur 10 et 30 ans (notamment le plongement de la courbe jaune à partir de 2000) ni à quoi correspond l’échelle d’ordonnées de gauche.
        Bien cordialement
        MD

        J'aime

    • Comme chaque fois, Zimba a fait une affirmation péremptoire sans y apporter de justification : «Il y a un net point d’inflexion des températures au début des années 80».
      Pour essayer de détecter ce supposé net point d’inflexion, utilisons les possibilités de réanalyse de l’explorateur KNMI pour la France. Cela donne l’évolution des températures saisonnières suivantes :

      Eh bien sincèrement, il faut de l’imagination pour y voir une évolution récente brutale (et encore les données commencent pile à la toute fin de la période chaude de 1920 à 1950).

      J'aime

      • @Paul Aubrin

        ======== NB : Zimba ne semble pas bien comprendre ce qu’est un point d’inflexion, et ses arguments sont émotionnels, comme ceux des réchauffistes des deux derniers débats qui ont été discutés ici ==========

        Je comprend surtout que vous cherchez à noyer le poisson, avec des courbes très dilatées avec toutes saisons de 0 à 30°C , ou quelquefois avec je ne sais quelle fonction dérivée, ou d’autres fois en ne prenant qu’une partie des données.
        Je suis sûr que vous pourriez démontrer que les températures ont baissé ces 10 dernières années, ou même que la terre est plate…
        Imprimez cette courbe, et tracez les tendances linéaires, pour vous c’est surement plat et il n’y a pas de point d’inflexion en 1980 ?

        https://www.emse.fr/~bouchardon/divertissement/temp%20St-E%202018.htm

        J'aime

      • Sur les courbes indiquées, on gagne 0,4° degrés avant 1940 et environ disons 0,7 (la moyenne du spaghetti plot) après 1975. Donc, disons, 0,7° en 45 ans. On trouve dans les reconstitutions de températures du projet GRIP2 des gradients similaires en température il y a 3500 ans et 8000 ans environ, le tout sans co2 supplémentaire, donc des réchauffements forcément naturels. Du coup, on n’a pas ici l’indication sur les graphes indiqués que l’on observerait une anomalie en température qui ne pourrait être qu’anthropique du point de vue de l’origine.
        Les niveaux atteints il y a 3500 ans et 8000 ans sont par ailleurs supérieurs à la température globale actuelle d’environ 3°. Le tout encore une fois naturellement.
        Grosso modo, la comparaison avec l’évolution de la température issue de grip2 ne nous dit pas qu’actuellement, il se passe quelque chose de particulier.

        Aimé par 1 personne

      • Ah tiens , il semble que ma réponse n’ait pas été postée…j’espère que je n’ai pas été censuré par M.Rittaud, ça m’étonnerait beaucoup, ce n’est pas le style de la maison.
        En résumé, M.Paul Aubin, je vous disais que vos courbes sont bonnes pour noyer le poisson. Avec une échelle de 0 à 30°C pour afficher une augmentation de 1.7°C. Et je vous proposais d’aller voir les courbes à l’adresse ci-dessous contenant tous les relevés mondiaux (Gis, Hatcrut, etc….). L’inflexion en 1980 (en vert) est indiscutable. Sauf mauvaise fois, bien sûr.

        https://www.emse.fr/~bouchardon/divertissement/temp%20

        J'aime

      • Zimba a encore botté en touche en disant (cette fois-ci) : «En résumé, M. Paul Aubin, je vous disais que vos courbes sont bonnes pour noyer le poisson. Avec une échelle de 0 à 30 °C pour afficher une augmentation de 1.7° C. »

        Les courbes ci-dessus sont les Tmax saisonniers sur la France depuis 1947 (je n’ai pas trouvé plus long, mais je vous ai fourni les Tmax de la station météo de Barcelone sur plus de 100 ans).

        On n’y voit certainement pas le terrifiant « point d’inflexion » que l’on nous annonce. On voit que le début de la chaque courbe est à peu près au même niveau que celui de la fin.

        J'aime

      • @Zimba, votre terrifiant point d’inflexion est tout juste rigolo. Dans le passé, il y a quelque 6000 ans, il fait bien plus chaud que maintenant, malgré la hausse terrifiante des températures. Deux degrés de plus. Sinon, comment expliquez vous les restes de forêts et de végétation sur les moraines des glaciers alpins. A 2200-2500 m d’altitude, aucun arbre ne peut atteindre les tailles observées. Il fait trop froid et par -30, ils éclatent.

        J'aime

  8. Au début, j’ai craint que le flot de paroles de M. Bourg ne submerge la rivière tranquille de Rémy. Mais sur les aspects économiques, il a montré sa maîtrise. Le vrai débat n’est pas entre économistes et philosophes, parce qu’il doit être basé sur l’alternative que constitue d’un côté la théorie pseudo-physique de l’effet de serre du C02 comme cause des augmentations des températures globales, et de l’autre les théories physiques de l’effet infinitésimal du CO2 sur les températures globales. Quelle est la personne qualifiée capable de discuter une telle question devant un public sans compétence en physique? Je pose la question depuis le site climato-réaliste! Même du côté alarmiste, je doute qu’il y ait des compétences en physique capables de d’expliquer les effets du CO2.dans ses trois compartiments. Je suggère M. Geuskens, Maurin ou Veyres. Seraient-ils prêts? Voyez le site « Science, Climat, Energie ».Be, , remarquable du point de vue de la tenue scientifique (M.Geuskens y écrit régulièrement)
    Et pourtant, les décisions politiques vont faire des ravages et détruire la civilisation. Sont-elles si près d’être prises qu’il serait trop tard de les contrer? Les gilets jaunes ont pourtant réussi in extremis.

    J'aime

  9. Ce bourgeois de Lausanne, agité du bocal, est un individu dangereux. Accusant la société moderne d’être la cause du COVID, il n’imagine même pas qu’une peste aurait pu se reproduire, et pourrait se reproduire sans la technologie. J’aimerai savoir comment on construirait les usines de matériel médical et de médicaments si l’on en était encore à l’âge de pierre.
    Une épidémie de COVID se serait nécessairement produite, les gens voyageant un minimum.
    Et puis se gratter la bouche, etc., remuer la tête, quel manque de respect pour son contradicteur.
    Ce mec est imbuvable.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s