Les apprentis sorciers

par Michel Negynas.

Tout le monde connaît la fable de l’apprenti sorcier, popularisé d’abord par Paul Dukas, puis par Walt Disney. L’élève avait retenu la formule pour multiplier les serviteurs (des balais) préposés au lavage du sol, mais avait oublié celle qui permettait de les arrêter. Par milliers ils déversaient des torrents, submergeant la maison. Il semble bien qu’en matière de climat et de santé, nos mickeys politiques aient joué dans le même registre. Mais reviendra t il un jour un maître sorcier pour arrêter les flots ?

Les formules magiques

La formule magique, sur le climat, ce sont quelques scientifiques, au départ, produisant des calculs alarmistes susceptibles de terroriser les foules. 

Les expressions «  sauver la planète », « sauver le climat », « justice climatique », clés de la formule magique, qui devraient être risibles, et même grotesques, sont reprises d’un air docte et compassé à tout bout de champ.

Dans le domaine de la santé, d’autres formules magiques sont apparues, à base d’études épidémiologiques douteuses, pour annoncer d’autres catastrophes. Les clés en sont « métaux lourds », « perturbateurs endocriniens » et autres « cocktails » dont les définitions sont floues, incertaines, voire inexistantes ou même fausses. Mais succès assuré si on annonce « qu’un cocktail de métaux lourds peut avoir des effets perturbateurs endocriniens » : avec ça on met des centaines de balais en action.

Les mickeys

Alors entrent progressivement en scène tous les mickeys : les démocrates aux Etats Unis, qui font du CO2 un débat électoral du temps de Bush père, suivis et même surpassés ensuite par les partis européens, car cela donne un sens à des gouvernements qui en manquent cruellement. Les écologistes dogmatiques, bien sûr, qui voient là un argument de décroissance. Certains entrepreneurs enfin, qui font du sujet un juteux business.

Depuis vingt ans les media font du sensationnel sur ces catastrophes imminentes. Nos élites politiques sont biberonnées aux messages des gourous annonciateurs de fins du monde en tous genres. En France, c’est bien la dixième promotion de Sciences Po qui subit ce lavage de cerveau. Mais on est descendu maintenant aux Lycées et Collèges, qui les introduisent dans les programmes. On exhibe des égéries autistes de quinze ans. Selon le principe du Nudging, les enfants en bas âge sont mis à contribution. C’est un signe qui ne trompe pas.

Les mickeys dépassés.

Mais voilà que les ONG traditionnelles, Greenpeace, WWF, sont prises de court par la multiplication de nouvelles venues aux noms évocateur :Alofa Tuvalu, Alternatiba, Surfriders, Cler, Hespul, Bizi…. Elles sont condamnées à faire de la surenchère…Des associations dont le but était les droits de l’homme, comme OXFAM, ou la lutte contre la pauvreté, se croient obligées de « climatiser » leur action.   Aux Etats Unis, en Australie, en France, des groupements portent plainte contre les Etats qui n’en feraient pas assez, alors même que ceux-ci sont engagés dans des programmes irréalistes. En Colombie, 25 enfants portent plainte contre la déforestation. Aux USA, 21 enfants engagent un recours contre l’État de l’Oregon… un fermier Pakistanais… et la liste s’allonge. C’est l’impasse juridique, et l’indignation assurée, si les plaintes sont irrecevables.. Notre Président, pris au piège,  se réveille : « Faut arrêter ces bêtises », dit-il. Trop tard.

Et les gilets jaunes combattent la taxe carbone…On la supprime. Ah bon, sauver le climat ne serait pas si « inclusif » que cela ?

Et les langues se délient chez les malthusiens et extrémistes de tous bords, appelant à des gouvernements autoritaires : un astrologue appelle à « harceler les politiques », pour que « les gens au pouvoir prennent immédiatement des mesures radicales restreignant notre confort et notre liberté ».

Mais voilà que les étudiants défilent « pour la planète » : le 15 mars ils étaient 40 000 à Paris, des millions dans plus de 2000 villes du monde, et le 16 mars, dans la manif « adultes », beaucoup étaient revenus… à comparer à des gilets jaunes qui ont mis tout le monde en émoi, alors qu’ils n’ont pas dépassé en moyenne 4000 ? Les jeunes dans la rue, c’est une autre histoire, on ne sait jamais où ça va s’arrêter, car ce sont eux la puissance en devenir. Et lorsqu’on on leur a inoculé le climatisme depuis leur plus tendre enfance, il sera difficile de les vacciner à l’âge adulte.

Comment les gouvernements vont ils répondre ? La journée du 16 mars à Paris a de quoi laisser perplexe plus d’un Gouvernement : comment concilier les deux manifs, celle des anti-taxe carbone et celle des sauveurs de Planète ? Comment vont-ils annoncer aussi qu’on a toujours besoin du nucléaire en France, et du charbon en Allemagne ? Comment vont-ils se défausser devant les tribunaux ? Comment vont-ils faire pour supprimer les 2000 substances dangereuses que nous utilisons couramment ? Pourront ils l’éviter,  alors que sous la pression de l’opinion publique ils en sont à décider contre les avis de leurs propres institutions et experts sur les OGM et le glyphosate ? Comment les Entreprises manufacturières, qui, dans une logique de court terme, ont pris le train en marche,  vont enrayer la désaffection des jeunes élites pour leurs activités ? 

La jeunesse s’enflamme, elle est généreuse, elle se projette dans l’avenir, et c’est tant mieux. Mais toute une génération qui se soulève contre la génération d’avant, et à l’échelon mondial, comment cela peut il finir ? Et cela surtout lorsque  le principe de réalité se rappellera aux décideurs. Il le fait déjà d’ailleurs : il faut une source d’énergie fiable, les pays pauvres plébiscitent les OGM, on a besoin de nombreuses substances, y compris dangereuses, dont le public ignore même l’existence… Cette révolte serait noble, si elle n’était basée sur des chimères. La frustration est mauvaise conseillère. Quand les enfants dénoncent les parents, cela rappelle de mauvais souvenirs. 

On a bien l’impression que la machine à seaux d’eau est en route. Les surenchères n’auront plus de limite, elles sont la condition d’exister pour chacune de parties prenantes. 

« C’est le malheur des temps que les fous guident les aveugles»,disait Gloucester dans le Roi Lear.

On ne voit pas quel maître sorcier pourrait maintenant tout arrêter.

Publicités

10 réflexions au sujet de « Les apprentis sorciers »

  1. Nous y sommes. A force d’ignorer les danger du trop chimique et de recommencer la même obsession de polluer d’une autre façon dès qu’une pollution ne peut plus être cachée, nous avons réussi à obtenir ce qui était prévisible. Mais rassurez-vous, il faudra encore 20 ans et beaucoup plus de souffrances pour que celle là soit admise. Faut il la décrire ? :

    Fertilité : complications à venir : atteinte génétique de la pollution.
    le 5 déc. 2018
    « Il y a plusieurs mois de ça j’avais j’avais alerté sur un risque de pollution environnemental chimique qui était arrivé à un stade tel qu’il allait influencer la santé des enfants avenir. L’influence génétique de ces produits sur le corps des enfants, il s’agirait de choses qui cette fois, serait indéniable puisque cela a été dénié depuis des années et des années, vue ce que cela rapporte et le lobby qu’ils exercent ces gens là. Les corps des enfants avenir allaient être modifié. (Ce serait pris au sérieux seulement sous une dizaine d’année, le temps de freiner au maximum) mais les conséquences ont déjà commencées. Depuis le cas des enfants nés avec un avant bras en moins à été enfin médiatisé et cela est due à la pollution chimique, quoi qu’on en dise, que la cause n’est pas génétique, que cela n’est pas due aux produits chimiques, ce sont des mensonges. Comment mettre en doute une étude sérieuse : (suit le mode d’emploi, les complications engendrées, des solutions pour gérer les conséquences, (suivit et accompagnement + …) ). Les complications de l’enfantement vont s’aggraver et les palliatifs seront de plus en plus techniques.»

    La pollution Le 27 févr. 2019
    « Les médias ont sorti le problème, le plus que problème des enfants à qui il manque une main, ou un avant bras. Et bien sûr « ils » continuent de dire que ce n’est pas génétique. Ils continuent de prétendre que la pollution n’engendre pas d’atteintes génétiques. Ils continuent de nous prendre pour des truffes en continuant d’expliquer que ce ‘est pas une atteinte génétique de la pollution sur des enfants pendant la grossesse. En prétendant haut et fort qu’il ne s’agit pas d’ atteinte génétique de la pollution. Donc attention dans le sud est de la France. »

    La pollution Le 27 févr. 2019
    « On manque d’emplois, d’emplois correctement rémunérés, de meilleurs salaires, de meilleur qualification, de nouvelles branches de travail en France. Il faut de nouveaux axes de développement. Et justement toutes les technologies qui sont liées au changement climatique, pour luter contre et s’y adapter, pour la France cela nous ferait aller quasiment au plein emploi.
    – Le développement de ce secteur là du point de vu industriel permettrais de résoudre le problème de l’emploi : exit le manque de rentrées d’argent dues au chômage, l’argent dépensé pour soutenir ceux qui sont dans la souffrance, c’est un problème résolu en grande partie. On pourrait passer de déficitaire à bénéficiaire.
    – Le gain en qualité de vie pour les gens parce-qu’on aurait des emplois mieux qualifiés, mieux payés et plus durables parce que le problème de la pollution et du climat il y en a pour un bon moment.
    – Le gain en qualité de vie tout cour, c’est à dire les maisons, les équipements urbains, et l’organisation de notre vie de tous les jours.
    On a tout à y gagner. Tout ! Même la France avec son chômage structurel monumental, nous pourrions quasiment arriver à un stade de plein emploi. Mais … il faut que les industriels comprennent que c’est précisément leur intérêt de s’y mettre. Cette mise en toute passe par l’adaptation des industriels, donc il faut que eux comprennent tout l’argent qu’ils peuvent se faire avec ça. Le changement de logiciel se fera par l’appétence pécuniaire des industriels. Mais tant que eux ne comprendront pas le fric de dingue qu’ils peuvent se faire, cela ne bougera pas. »

    J'aime

  2. Le CO2 n’est pas tout, et la même jeunesse qui demande son contrôle sera la première victime de la 5G et sans dédommagement bien sûr, puisque l’on connait depuis des années les dommages catastrophiques qu’elle cause :

    « Les assureurs de Lloyd’s refusent de couvrir les maladies 5G Wi-Fi

    Lloyds of London, l’un des plus importants groupes d’assurances au monde, refuse d’assurer les réclamations contre la santé déposées contre les technologies sans fil 5G («Wi-Fi»). L’étude d’évaluation des risques du Wi-Fi réalisée par Lloyd’s a été publiée il y a plus de 8 ans.

    POURQUOI Lloyds laisserait-il tout cet argent sur la table si ces technologies sont si sûres? Et pourquoi d’autres compagnies d’assurance suivent-elles l’avance de Lloyds?

    Quelque chose de TRÈS GRAND est enchâssé dans cette décision.

    Voici quelques informations (y compris des liens):

    La FCC et d’autres organismes de réglementation gouvernementaux, en collaboration avec les grandes industries des télécommunications, poussent férocement aux compteurs intelligents, à la 5G et à l’Internet des objets dans le monde entier.

    C’est assez clair que ce «jeu» des géants des télécommunications est perçu par eux comme une manne financière – pour eux. Et, via leurs groupes de pression, cela est perçu comme une aubaine pour tous les politiciens qui soutiennent ce programme. Les politiciens seront récompensés de la manière habituelle. En bref, les affaires de copinage comme d’habitude.

    MAIS ATTENDEZ!! Si vous suivez l’argent, c’est énorme. Après tout, si ces jouets techno wi-fi sont si sûrs, pourquoi Lloyds laisse-t-il tout cet argent supplémentaire sur la table?

    Le rapport de l’équipe d’évaluation des risques de novembre 2010 de Lloyd nous donne un indice solide: le rapport compare ces technologies sans fil à l’amiante, dans la mesure où les premières recherches sur l’amiante étaient «peu concluantes» et ce n’est que plus tard qu’il est devenu évident pour quiconque de se préoccuper du fait que l’amiante cause le cancer .

    Gardez à l’esprit que l’étude d’évaluation des risques du Wi-Fi réalisée par Lloyd’s a été publiée il y a plus de 8 ans. Même à l’époque, cependant, leur équipe d’évaluation des risques était suffisamment intelligente pour se rendre compte que de nouvelles preuves pourraient émerger, montrant que les différentes fréquences Wi-Fi causent des maladies. Le résultat? Lloyds a choisi d’exclure la couverture pour les maladies liées au wi-fi.

    Et ensuite, PG & E a suivi de près, introduisant ses propres clauses légales (juste au moment de déployer des compteurs intelligents) qui ne revendiquent aucune responsabilité pour les dommages de santé liés au wi-fi.
    Les écoles qui choisissent de mettre en Wi-Fi sont responsables, selon PG & E, et toutes les autres organisations qui choisissent d’avoir PG & E mis en Wi-Fi dans leurs bâtiments sont les parties responsables.

    Aujourd’hui, BEAUCOUP d’études scientifiques plus récentes évaluées par des pairs montrent une gamme de dommages graves causés par ces fréquences Wi-Fi. La 5G apporte un bond en avant en termes de dommages – à l’ADN, aux mitochondries cellulaires et bien plus encore.

    Heureusement, le public mondial se réveille.

    Après tout, ce qui se passe, c’est qu’une poignée de personnes pousse une énorme expérience sur ce qui sera des milliards de personnes, toutes sans avoir obtenu leur consentement éclairé… et sans assurance pour ceux qui sont sensibles à l’électromagnétisme – un groupe croissant à surveiller. Ces malheureux sont nos «canaris» dans la mine de charbon.

    Porter une attention particulière. Toute cette question est sur le point de devenir beaucoup plus intéressante. »
    1/3 de l’article, le lire en entier ici :

    https://algarath-phoenix.com/2019/03/14/les-assureurs-de-lloyds-refusent-de-couvrir-les-maladies-5g-wi-fi-merci-zamicel/

    J'aime

  3. Il va y avoir le même retour de bâton dans le domaine des pesticides : Haro sur le glyphosate ? Gare donc à tous les pesticides au profil éco-toxicologique largement pire. D’abord le sulfate de cuivre et les bios hurleront au complot, puis suivront les pesticides vétérinaires (vous allez apprendre à vivre avec les puces), puis les produits cosmétiques, et enfin on viendra vous retirer vos détergents sous l’évier. Les apprentis sorciers de l’agri-bashing ne l’auront pas volé.

    J'aime

  4. « un astrologue appelle à « harceler les politiques », pour que « les gens au pouvoir prennent immédiatement des mesures radicales restreignant notre confort et notre liberté ».
    Si vous faîtes allusion à notre Aurélien national, il serait plutôt astro physicien. Astrologue, c’est Elisabeth Tessier.
    Bien qu’avec les inepties qu’il a proférées, on peut raisonnablement penser qu’il soit passé de l’astrophysique à l’astrologie à l’insu de son plein gré.

    J'aime

  5. Je relève une ineptie de plus, et bien plus ancienne :
    « Lutter contre le changement climatique »… quand on y pense ne serait-ce que 2 secondes, à part Sarkozy ou en son temps Pasqua, je ne vois pas très bien qui peut lutter contre 🙂
    Plus sérieusement quand est-ce que les scientifiques et les journalistes, et pourquoi pas (je fantasme) les (des au moins) homme.e.s politiques feront-ils la différence entre « Danger » (presque tout est dangereux, surtout la « vie » à 100% létale à terme) et « Risque » ?

    J'aime

  6. Dresser la génération montante contre la précédente, certes mais il est facile de le désamorcer.
    Croire que ma génération et la précédente n’ont rien fait est un mensonge, il nous est donc facile de montrer à ces jeunes lobotomisés ce qui à été fait en matière de pollution de l’eau et de l’air depuis 50 ans et ensuite de leur demander ce qu’eux font ou on déjà fait. Là, c’est le néant car à part jouer aux psittacidés avec les slogans de leur profs khmers-verts, RIEN. Cette jeunesse instrumentalisée est à comparer à un brochet. Tout dans la gueule, le reste en queue.
    Je me suis pris le choux avec ces p’tit cons et surtout avec l’un de leur profs, lui rappelant qu’au lieu de les accompagner à cette manif qu il aurait mieux fait de faire un cours sur la photosynthèse et expliquer à ses élèves ce qu’était un chloroplaste une ostiole ou un stomate et que tout ce beau monde avait besoin de CO2 pour vivre. Au regards étonnés de ses élèves j’en ai conclu que le thème n’était plus abordé à l’école. Mensonge par omission, propagande, voilà à quoi servent les impôts que je paie pour assurer l’instruction de mes enfants, c’est de l’abus de bien social avéré. Ce ne sont plus des enseignants mais des terroristes au sens propre de terroriser psychologiquement à des fins politiques, c’est aussi une définition du mot terrorisme.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s