Sur le redoux dans l’Arctique

par Thierry de Pablos.

Ces derniers jours, il a été publié dans de nombreux médias européens la même information fallacieuse reposant sur le sophisme de la généralisation abusive : à partir d’un épisode particulier de redoux pour une région restreinte de l’immense région arctique (> 14 millions de km2), cet article prétend démontrer que l’ensemble de l’arctique se réchauffe alors que le cercle polaire arctique en Laponie suédoise – où j’habite depuis 14 ans – est soumis depuis le début de l’hiver 2018 à des chutes exceptionnelles de neige et à des températures polaires glaciales constantes entre – 15 °C- 40°C alors que les mesures satellites et les modèles numériques de prédiction des instituts météorologiques suédois et norvégiens sous-estiment systématiquement de 10 à 15°C les températures réelles de terrain (probablement à cause de fortes inversions thermiques qui faussent les mesures satellites).
Dans l’Arctique, les épisodes de redoux sont normaux et chroniques et durent quelques heures ou quelques jours mais n’ont quasiment aucune incidence de fonte à l’inverse de l’intensification des UV depuis le mois de mai.
Il est évident que les images illustrant la région arctique de cet article ont été produites au mois d’août lors du minimum estival arctique, par conséquent il est absolument mensonger de laisser penser au lecteur que ces paysages de fonte représentent la région arctique de fin février-début mars : c’est un sophisme visuel qui joue avec l’émotion de l’auditoire.
Cette information fallacieuse a été diffusée par de nombreux médias européens sans aucune vérification scientifique comme cela est le cas pour chaque hoax climatique publié presque chaque semaine de manière très coordonnée dans la presse occidentale, sur l’initiative de “spin doctors” officiant ici ou là dans les officines de dizaines d’organisations activistes œuvrant pour la cause.
Dans ce cas, il semble qu’il s’agisse d’une vaste campagne orchestrée de désinformation pour minimiser la vague de froid polaire qui est descendue sur l’Europe tempérée, en l’expliquant par la théorie fallacieuse de la porte ouverte du frigo : l’arctique se réchaufferait tellement qu’il laisserait le froid glacial s’écouler vers les moyennes latitudes comme le ferait un frigo avec la porte ouverte. Non seulement cette théorie du frigo est purement fantaisiste car ne reposant sur aucune démonstration scientifique argumentée connue, mais la lecture des prédictions hebdomadaires du Dr. Judah Cohen sur l’oscillation arctique et le vortex polaire démontre que finalement la science est loin d’expliquer la dynamique extrêmement complexe de la météo et du climat dans l’arctique. https://www.aer.com/sci…/climate-weather/arctic-oscillation/
CQFD.

11 réflexions au sujet de « Sur le redoux dans l’Arctique »

  1. Entièrement d’accord!!!Il suffit de voir les fantaisies du jet polaire qui fait des boucles depuis 2 ans et la fréquence des blocages de la NAO. On est en fin d’AMO positive. Ce type de situation ressemble à ce qui s’est passé pendant les années 1960-70, avec de très fortes inversions thermiques (station de Kévo en Laponie) et en conformité avec la baisse actuelle de l’activité solaire (fin du cycle 24). Novembre 1973: -30°C à Bruxelles: j’ai gelé mon moteur. Hiver 1962-63: destruction d’une grande partie du réseau routier français parce que la profondeur avait atteint le mètre ( presqu’un mois de gel continu). Banquise à la côte immortalisée dans la BD (Boule et Bill). Un situation analogue a existé aussi pendant les pulses froids du Petit Age glaciaire.

    Pour la neige, c’est la même chose en Islande depuis 2016 avec la reconstitution du glacier sur le volcan Hékla. Ibidem pour la calotte groenlandaise qui s’épaissit en altitude ( https://www.dmi.dk/en/groenland/maalinger/greenland-ice-sheet-surface-mass-budget/ ) et se rétracte finalement fort peu au SE (6 km, Dyke et al., 2017, DOI10.1038/s41598-017-12018-x).

    C’est ce qui nous attend en plus puissant pour les années à venir.

    J'aime

  2. Coucou,

    Cela fait deux articles recents qui s’interrgoent la fiabilité des données par satellite. Le votre, et un autre plus technique sur le blog de mme curry, quant à la marge d’erreur par rapport à la variation mesurée, si j’ai bien compris.

    J’ai du mal a envisager que des chercheurs ne se sont pas posé la question sur la fiabilité des données avant de se lancer dans des analyses diverses, variées etc etc .
    Les erreurs sont intégrées et prévues dans les calculs je crois, avec des méthodes validées par tous.

    Après il y a les modeles , les theories fumeuses, c’est un autre problème.

    Bonne soirée

    Stéphane

    J'aime

    • Un satellite observe de loin. Le vendeur de satellite vous dira avec raison qu’il n’est pas inutile. Sauf en cas de couche d’inversion ou de nuages. il ne peut pas passer au travers et observer ce qu’il y a dessous.

      J'aime

  3. Cela me rappelle les larmoiements ayant accueilli cette photo diffusé partout d’un ours polaire étique et manifestement en fin de vie, dont on essayait de nous faire croire qu’il mourait de faim à-cause-du-réchauffement-climatique !

    J'aime

  4. Çà y est. Le redoux est arrivé. Et d’un seul coup, pour toutes les chaînes d’information, la météo du jour redevient brusquement le climat : le réchauffement est redevenu une chose certaine, tout le monde le voit bien, etc.

    J'aime

    • Pourquoi le réchauffement serait-il « redevenu » une chose certaine ?
      Il a « toujours » était une chose certaine, politiquement, bien sûr, pas scientifiquement !
      La vague de froid de fin février n’a t-il pas été une conséquence du réchauffement climatique ?
      Chaque épisode météo, quel qui soit, est la preuve indéniable du RCA (surtout « A ») !
      Climatiquement vôtre. JEAN

      J'aime

  5. Bonjour,

    Le lien en bas de l’article pointe vers une page Facebook puis est redirigée vers l’article. Pour les personnes un peu soucieuse de leur vie privée ça fait bizarre.

    Merci par contre pour vos articles.

    J'aime

  6. Ping : Bulletin des climato-réalistes N° 79 | La Terre du Futur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s