Le lien de causalité qui nous manquait

par le Lecteur discret.

Le « réchauffement climatique » permet décidément de tout expliquer, même en matière d’analyse financière.

Voici ce que déclare, le plus sérieusement du monde, Christian Chavagneux, éditorialiste de la revue Alternatives économiques, dans l’émission « On n’arrête pas l’éco » du 14 mars 2020, sur France Inter (séquence de 7:13 à 7:43) :

En 2008 (…) on était vraiment dans une crise de fonctionnement du capitalisme. Là, on est sur une crise qui démarre avec un virus (…). Cela dit, je remercie les scientifiques qui m’ont alerté sur le point suivant : Ebola, le Covid 19, le SRAS… Toutes ces maladies, elles viennent aussi en partie du fait qu’on a de la déforestation, et du fait qu’on a le réchauffement climatique. Donc le fait de transmettre des maladies, et le fait qu’on ait de plus en plus de virus, en fait, depuis le début des années 2000, qui passent de l’animal à l’Homme, c’est aussi le fait de notre fonctionnement capitaliste (…).

Lier le réchauffement climatique au covid-19 n’était pas facile, mais Christian Chavagneux l’a fait. On avait failli attendre…

31 réflexions au sujet de « Le lien de causalité qui nous manquait »

  1. Bien sûr, aucune contradiction de la part des journalistes….
    Tout le monde sait cela : les épidémies, les tempêtes, les tremblements de terre, etc, etc… TOUT est apparu avec le capitalisme, euh, pardon : avec le néo-ultra-turbo-libéralisme.
    Avant, tout était beau, sain, gentil, mignon, avec pleins de licornes arc-en-ciel…..

    TOUT est prétexte pour justifier la mise en place d’un Etat collectiviste totalitaire. Et les individus comme Chavagneux pensent qu’en tant « qu’élite », ils seront au-dessus du lot, tels les apparatchiks des républiques populaires socialistes.
    Le cirque du RCA est POLITIQUE. La science n’est qu’un cheval de Troie.
    Ils espèrent que les sous-entendu de Macron dans son discours, sera la mise en place de leur idéologie mortifère. Certains sont déjà sorti du bois.
    Ceux qui rêvaient de la décroissance, vont se la prendre en pleine gueule. Et cette gueule de bois va durer, parce qu’avec ces mêmes charlots au pouvoir, il n’y a aucune remise en cause.

    Aimé par 1 personne

  2. Et une pastèque de plus au rayon fruits et légumes !

    La peste au moyen âge : réchauffement ! La polio, la variole (……..) : le réchauffement. Mais le XXIème siècle c’est beaucoup plus grave avec le capitalisme sauvage qui détruit tout et pervertit les âmes, en plus du réchauffement off course.

    Ces bouffons qui invoquent « des scientifiques » pour justifier leur idéaux malsains et poser leur pierre à l’édification d’un monde meilleur débarrassé des oripeaux financiers. Alors tous près pour le grand bond en avant? Oui, sautillons joyeusement sur les traces de Mao et laissons les « scientifiques » de la propagande gérer le problème avec quelques millions de balles dans la nuque des récalcitrants massacreurs indirects de pandas et autres boules de poils innocentes.

    Des Christian Chavagneux trottinent tout au long de l’histoire humaine pour asservir leurs prochains, terrorisés par des chimères dont la lutte nécessite que l’individu disparaisse totalement au profit de la masse qui ne tolère que la pensée unique.

    J'aime

    • C’est comme pour les guerres, qui, il y a quelques années, étaient toutes attribuées au RC(A en l’occurence ).
      Les réfugiés étaient comptabilisés à la fois comme victimes de guerres — ce qui était exact –, mais aussi comme réfugiés climatiques — ce qui n’a jamais perturbé le Monde —
      Climatiquement vôtre. JEAN

      J'aime

    • Vous devriez avoir honte : ce sont ces idéologues qui en attribuant les causes de souffrances à des origines issues de leur sectarisme idéologiques, empêchent la juste allocation en temps et moyens aux efforts nécessaires pour combattre efficacement cette épidémie.
      Mais je devine que cette évidence est hors de votre compréhension.

      J'aime

      • @marcngl, j’ai l’impression que vous m’avez compris à l’envers. C’est la récupération de la crise pas les écolos que je trouve obscène.

        J'aime

      • @fm06 : désolé. Mais tel quel, le message paraît donner cette mauvaise impression. En tout cas, heureux de voir que vous pensez la même chose.

        J'aime

  3. Il y a des messages qui trainent sur les réseaux sociaux comme quoi la fonte des glaces libère des virus qui y étaient emprisonnés… Et puis en cherchant sur Internet on trouve quand même pas mal d’articles sur le sujet. Sérieux ou non, je ne sais pas je n’ai pas la capacité de dire s’il y a un fond de vérité ou pas, et les journalistes n’envoient aucune donnée.

    Exemple:

    [FLASH] – Au moins 33 virus ont été retrouvés dans 2 blocs de glace qui proviennent de l’#Himalaya. 28 d’entre eux sont inconnus, on ignore les effets qu’auront les virus sur notre santé lors de la fonte des glaces, dû au réchauffement climatique.
    (Vice) pic.twitter.com/5sngYqdtu1

    — La Plume Libre (@LPLdirect) January 14, 2020

    J'aime

    • Je pense que cette information n’a aucune valeur.
      Des virus il y en a partout, beaucoup sont probablement inoffensifs pour l’homme, et le coronamachin provient probablement d’un animal d’un marché de Wuhan et pas d’un bloc de glace de l’Himalaya que vous avez très peu de chance de lécher par accident ou de mettre dans votre whisky.

      Se focaliser sur les « virus -coincés-dans-la-glace-qui-va-fondre-à-cause-du-RCA » n’a aucun sens, il faut contextualiser et avoir une idée de la répartition des virus et de leur mode de transmission.
      Ca me fait penser à la blague de la chauve-souris enragée qui tape le digicode de l’entrée de l’immeuble pour contaminer le locataire de l’appartement.

      J'aime

    • C’est bien le problème des suppositions qui à force d’être répétées deviennent des vérités établies, et incontestables, alors que…

      Pendant des décennies Yves Coppens a donné à un squelette dénommé « Lucie » une antériorité définitive et centrale dans l’histoire de l’humanité, vu qu’on ne trouvait pas d’ossements identiques ailleurs, or, une faille géologique naturelle, et providentielle, coupant l’Afrique permettait ces trouvailles, et de telles failles n’existant pas ailleurs, on a échafaudé une théorie générale là-dessus. Et le temps a passé, et on a trouvé des ossements ailleurs, on a fait des forages qu’on ne savait faire, on arrive à creuser profond, ce qui fait qu’un jour, Coppens a honnêtement reconnu que sa thèse était discutable, mais sa théorie ayant tout pour plaire, elle sent le H des seventies (La chanson psychédélique des Beatles), elle met l’africain, et même l’africaine, sur un piédestal (L’ultime sanglot de l’homme blanc…), elle continue à circuler comme une vérité établie et irréfutable. Or, en permanence, l’histoire se révise (Ouh, le vilain mot…), on ouvre des archives, les bouches se débouclent, les témoignages se font jour, et se confrontent…

      Aimé par 1 personne

      • J’aime beaucoup les présentations de Coppens, et je ne pense pas qu’on puisse lui reprocher de s’être un peu fourvoyé.
        Après tout l’histoire de la paléontologie est faite de ce genre d’erreurs, clairement c’est en fouillant sans cesse les sites, en mettant les mains dans le cambouis, en observant, analysant et discutant sans relâche, en se trompant, qu’on peut espérer comprendre l’évolution des espèces et de l’Humanité en particulier.

        J'aime

      • Je ne lui reproche rien mais la science avance, j’ai face à moi en Bretagne deux petites îles dont l’une a servi à mettre jadis en quarantaine les gens suspects d’être malades de retour des colonies, et certains mourraient là, il y a un lazaret et petit cimetière abandonné. Et on suspectait déjà que des miasmes soient à l’origine de ces diverses maladies, aussi; une technique salvatrice, des plus empirique, consistait à étendre le soir les linges à flanc d’île pour que la rosée du matin les purifie ! C’était au début du XIXème siècle.

        Aimé par 1 personne

    • Je ne sais pas grand chose, mais je souviens d’avoir appris qu’un virus ne peut vivre et se reproduire que lorsqu’il est hébergé par une cellule vivante. Les réchauffistes qui font feu de tout bois n’hésitent devant rien, même au risque d’être ridicules, du moment que cela sert la cause du RCA.

      J'aime

      • Pour autant que je sache, les virus ont besoin d’un hôte pour se reproduire. En revanche ils peuvent survivre quelque temps en l’absence d’hôte, par exemple sur les surfaces.
        L’article « Un Canadien aux premières loges de la lutte contre le coronavirus » de ici.radio-canada explique les différences entre les virus de la grippe et le virus de l’épidémie actuelle.

        J'aime

    • Ces virus endormis depuis des dizaines de milliers d’années et susceptibles d’être réactivés à cause du réchauffement climatique , je présume qu’ils doivent avoir des caractèristiques génétiques qui permettent de ne pas les confondre avec les virus qui circulent actuellement.

      J'aime

  4. C’est pas trop le sujet quoiqu’on le retrouve partout mais j’ai eu pour info de la part d’un proche d’Emanuel Macron qu’il risque de nous annoncer ce soir le confinement. C’était prévisible mais bon je préféré vous en faire part!

    J'aime

      • Quand j’ai vu les médias s’esbaudir devant 50 pelleteuses chinoises, bien filmées, en panoramique, creusant, touche touche du godet, les fondations d’un « hôpital en une semaine », moi, qui ai le mauvais esprit, je me suis dis qu’ils préparaient une fosse commune !

        J'aime

      • Il y aurait 55 000 cas de contamination en Angleterre, ce qui relativise ce qui émane des états de toutes sortes ! Pas un ne teste pareil, ni ne collationne, certains sont centralisés, d’autre pas.

        Hier, à la radio, Ruquier a observé un truc assez marrant. Estrosi a déclaré être contaminé, mais, évidemment légèrement. Plusieurs pipeules de toutes natures se révèlent affectés, mais toujours de manière « soft ». Estrosi, sa femme, et quelques députés, deux ministres, mais toujours sans dommage. Et Ruquier de s’étonner qu’en France, en pénurie de tests, on ne les pratique qu’en dernière extrémité, ces tests, sur des cas apparemment graves, d’où, le doute: Est-ce que le gratin ne bénéficierait pas d’un passe-droit pour ne pas faire la queue et être ainsi soigné avant le vulgum pecus ! Je succombe au populisme…

        J'aime

  5. Oui très bien, et alors, il manque encore l’explication des invasion de l’Ukraine et de la Géorgie par la Russie. Quelqu’un sait-il comment le réchauffement climatique en est responsable svp ?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s