Sainte Greta, priez pour nous

par Rémy Prudhomme.

Sainte Greta, l’icône des jeunes et des Verts, a un don. Sa mère, Marlena Ernman, dans un livre intitulé « Scènes du cœur, notre vie pour le climat » (tout un programme), écrit de Greta : « Elle peut voir du gaz carbonique (CO2) à l’œil nu. Elle le voit sortir des cheminées et transformer l’atmosphère en dépotoir ». Cette vision n’est nullement métaphorique, mais purement physiologique. Il s’agit évidemment d’une absurdité : le gaz carbonique est sans odeur et sans couleur, et les rejets annuels représentent une part infime (0,0004%) de l’atmosphère.

     Qu’une adolescente suédoise autiste (Asperger), manipulée comme une marionnette par des parents militants, dise des sottises, cela peut malheureusement arriver. Il s’agit là d’un événement rare, aléatoire, qui appelle notre tristesse et notre compassion, mais qui n’a aucune signification. Ce qui a une signification, en revanche, c’est l’accueil extraordinaire fait dans le monde, ou en tout cas dans le monde occidental, à la personne de la jeune malade, à son discours irrationnel, à ses préconisations. Les plus hautes autorités civiles et religieuses, du président de la France au pape, la reçoivent, la prennent au sérieux, l’écoutent, la cajolent. Le Parlement Européen est bien la seule institution à avoir, malgré les Verts qui y siègent, refusé de l’entendre proférer une adresse solennelle, en notant, avec un bon sens inhabituel, qu’un mardi matin, la place d’une gamine de 16 ans était sur les bancs de son école plutôt qu’à la tribune du Parlement. Mais partout ailleurs, pour des dizaines de millions de zélotes, chez les jeunes et même chez les moins jeunes, Greta est devenue une star, une icône, un modèle, un maître (on hésite à écrire : à penser), une sainte.     Une sainte. On a sans doute là un début d’explication du phénomène. Le réchauffisme est une religion. Il avait sa doctrine, son catéchisme, ses pontifes, ses clercs, ses processions, ses conciles, ses Jésuites, ses banques. Il lui manquait ses saints. IL prétendait reposer sur la science, une science officielle certes, mais une science tout de même. Il jette cette béquille aux orties. Aucun responsable du GIEC, aucun député écologiste, n’a dit – et sans doute ne dira – que la capacité de Greta à « voir à l’œil nu » des rejets de CO2 repose sur du vent – le vent des éoliennes peut-être. Le réchauffisme préfère maintenant s’appuyer sur les miracles de Sainte Greta. Il a raison : c’est plus sûr. Une tournée d’apparitions de Sainte Greta fait plus pour la cause que deux ou trois COPs. A un coût en CO2 bien moindre. Malraux disait : « le 21ièmesiècle sera religieux ou ne sera pas » ; il serait sans doute surpris de voir comment sa prédiction se réalise.

24 réflexions au sujet de « Sainte Greta, priez pour nous »

  1. Bien dit…hélas !
    Et en plus elle va sans doute bientôt porter tout le poids du CO2 (plus la colonne d’air au-dessus d’elle) sur ses frêles épaules, mais que fait donc la police écocidaire ?
    (au passage, la concentration du « diabolique », ne serait-ce pas plutôt 0,04% ou 0,0004 mais pas % ?)

    J'aime

    • Il s’agit de la part ANNUELLE de rejet de CO2 –et non de la concentration globale de CO2 dans l’atmosphère.–
      On peut comprendre alors que Greta ait pu « voir » du CO2, avec une telle concentration dans l’atmosphère (0,04 %). Mais qu’elle ait vu un rejet annuelle (0,0004%) de CO2, me parait douteux !
      Si ça se trouve, elle a vu le CO2 sortir d’une cheminée de centrale nucléaire. Toute sainte qu’elle est, elle ne savait pas que c’était de la vapeur d’eau…… Ceci dit, la vapeur d’eau est aussi un gaz à effet de serre !
      Plaisanterie mise à part, il faut bien reconnaître que la manipulation de cette pauvre fille est lamentable !
      Climatiquement vôtre. JEAN

      J'aime

      • Greta n’est pas la seule à être capable de discerner le CO₂ qui sort des tours de refroidissement des centrales nucléaires. Près de Golfech j’en ai rencontré plusieurs qui s’estimaient doués de la même clairvoyance. Ils sont trop forts.

        J'aime

      • Ah non cher ami !
        Ce n’est pas de la vapeur d’eau mais de l’eau liquide à une température suffisamment basse pour qu’elle se condense en gouttelettes puis en pluie et qui, elles, peuvent contenir comme les couches de surface de l’océan une concentration environ 50 fois plus forte du gaz satanique ionisé que l’atmosphère autour leur a fourni.

        En outre, une petite partie de ce gaz redissous, (oui avec un s parce qu’il y en a 10) est sous forme moléculaire, 0.5% à 25°C, de mémoire et c’est cette partie qui présente un déficit en 13C correspondant à sa température de condensation. La formation de ce déficit à une température d’autant plus basse que l’altitude est élevée, laisse un air enrichi en 13CO2 qui va donc inscrire dans les cernes des arbres la température du lieu et du moment de la condensation.

        Ce phénomène est indépendant de la physiologie végétale mais complètement lié à une propriété physique, la partition isotopique du CO2 à la dissolution. Pour bien comprendre ce phénomène, voir les travaux sur le cycle du carbone ici :
        https://tinyurl.com/y9sazpsb tableau 3. 2.12. et pour apprécier le thermomètre isotopique qui en est issu chez Kitagawa et al : https://tinyurl.com/y7qs894f

        Pour plus de renseignement, il suffit de demander.

        J'aime

  2. J’aimerais bien voir LA phrase tiré du livre dans sa langue originel. Heureusement, pas besoin de clairvoyance pour comprendre qu’il se peut qu’un auteur aussi diplomé qu’il soit, milite et manipule les lecteurs comme des marionnettes pour ses propres objectifs.

    J'aime

  3. «  » » Le Parlement Européen est bien la seule institution à avoir, malgré les Verts qui y siègent, refusé de l’entendre proférer une adresse solennelle, en notant, avec un bon sens inhabituel, qu’un mardi matin, la place d’une gamine de 16 ans était sur les bancs de son école plutôt qu’à la tribune du Parlement. » » » » »
    Et pourtant

    J'aime

  4. Merci pour l’article.

    La première fois que l’on m’a parlé sérieusement de ces « visions » de CO2, j’avais pris cela pour une plaisanterie. Les études supérieures (certes littéraires) de mon interlocuteur ne l’avaient pas protégé contre ce genre de fake. C’est désolant.

    Cette adolescente donne une très mauvaise image des autistes. Il est vrai que l’autisme peut être associée à des perceptions visuelles différentes de la « norme ». C’est connu, documenté et mesuré. Mais cela n’a rien à voir avec la vision du CO2. Je suppose que ses parents, ou leur fille, ont lu trop rapidement des ouvrages médicaux sérieux sur l’autisme et les perceptions. Par ailleurs, ses parents ne sont pas des scientifiques.

    Ou va nous mener ce délire de RCA ?

    J'aime

    • Où (va nous mener ce délire) ?
      pour commencer, à la canonisation de Greta, certes en balance avec celle de Al Gore (qui devrait être plutôt jaloux de cette concurrence, dure loi du marché des dupes et des débilos)

      J'aime

  5. Les gens simples (ou simplement mal informés) ont besoin de voir ou sentir les choses pour y croire. Et si ce n’est pas le cas, alors ils s’inventent des rêves ou des visions qui materialiseront leur croyance. Comme des articles sortent à profusion sur tout et n’importe quoi provoqué par le CO2, ça sème une incroyable panique dans ces esprits.
    Pourtant les choses sont relativement simples du moins pour l’état des lieux.
    Au lieu de mettre en lumière les aspects sérieux de l’analyse du problème , les médias focalisent sur le sensationnel et le mystique, effets de bord tristes et pathétiques. Je crois d’ailleurs que vous ne devriez pas y attribuer tant d’importance, plutôt les ignorer et parler plutôt des articles sérieux qui relatent les conséquences RÉELLES du RCA. Et débattre sur ces données.
    Bonne soirée

    J'aime

    • Gardez-vous des gens simples, ils votent, voire plus.
      Giscard, esprit simple donc, quoique polytechnicien, accessoirement président de la république, croyait trouver du pétrole avec des avions renifleurs ( de neutrinos ) …
      X, Il aurait quand même pu se renseigner sur la section efficace de la « bestiola ».
      Je crains que les questions scientifiques, en particulier celles concernant les ordres de grandeur entre autre, n’intéressent guère cette jeune Greta.

      J'aime

  6. J’ai bien travaillé le WE dernier pour essayer de proposer une analyse des relations temporelles de ces dernières années entre la température et la teneur atmosphérique en CO2. Je voulais vous contacter par l’ami J Catier, pendant que le Dr Christy était parmi vous, car j’ai remarqué quelques curiosités dans le relevé de températures UAH dont il s’occupe. Il est souvent prétendu que l’El Niño de 2016 a été plus chaud que celui de 1998, cela semble vrai sur la courbe mondiale mais j’ai déjà montré que si l’on s’intéresse aux variations zonales : arctique, tempérée, tropicales … l’ENSO de 2016 est nettement moins chaud que celui de 1998 dans sa zone propre et ne dépasse ce dernier qu’avec l’aide du pôle nord.

    Bien qu’ayant trouvé les graphs utiles sur le fil MM&M de décembre 2018, « De la coop 21 à la cop 24 » je n’ai pu être prêt à temps. Néanmoins, voici le résultat de mes recherches et les questions que je voudrais bien que quelqu’un m’aide à résoudre : https://tinyurl.com/y74fqfxo . Il s’agit du Dropbox « Retour sur 1 courbe T Hug » que j’ai prolongé par de nouvelles courbes dont celle de Paul AUBRIN dans le 3e commentaire du fil susdit. Merci de votre aide.

    Aimé par 1 personne

    • Les relations temporelles entre la teneur de CO2 de l’atmosphère et les températures peuvent être observées visuellement sur le graphe ci-dessous. Il compare les variations (derivative) des deux grandeurs pour tenter de voir si ces variations se ressemblent. La dérivée annule la composante continue. Les deux moyennes successives sont un filtrage passe bas pour supprimer les variations annuelles. La normalisation met les deux courbes à des échelles comparables.

      http://www.woodfortrees.org/plot/uah6/from:1979/derivative/mean:12/mean:15/normalise/plot/esrl-co2/from:1979/derivative/mean:12/mean:15/normalise

      Visuellement, il y a bien une corrélation entre les variations de température et celle des concentrations de CO2. En particulier, on voit que les el niño sont suivis par des variations de teneurs en CO2 de l’atmosphère. On peut confirmer la corrélation en exportant les données et en les traitant avec un simple tableur (ou avec R).

      J'aime

      • Merci de votre réponse, dans votre 2nd graphique, les données de T en rouge semblent bien provenir de la zone tropicale des données UAH comme dans le précédent pour Hadcrut mais en vert, et l’El Niño de 1998 est très dominant.

        Mais, au contraire du précédent, les données CO2 en vert, montrent une concentration supérieure en 2016.
        La question que je pose est « ne proviendraient-elles pas dans le second cas, de moyennes mondiales ou globales des teneurs en CO2 ? »

        J'aime

  7. Sainte Greta a sans doute vu cette vidéo sur les climato-sceptiques ! Ce qui l’aurait incitée à parader pour la bonne cause.
    En tout cas le film n’est pas très flatteur pour nous, les climato-réalistes, qui sommes considérés
    comme tel : https://youtu.be/yKpPXGb1-w0
    Climatiquement vôtre. JEAN

    J'aime

    • heureusement les faits contredisent les modèles et cette vidéo de propagande de 2015 produite par France Télévision est devenue obsolète…

      J'aime

  8. Les peuples adorant rejeter ceux qu’ils ont aimés un temps, pourvu que la sainte ne finisse pas au bûcher ! ( Du co2 serait produit, un comble !)

    J'aime

  9. Ping : Les dangereux soldats de la planète | Mythes, Mancies & Mathématiques

  10. Ping : Les dangereux soldats de la planète Par Benoît Rittaud – Le blog A Lupus un regard hagard sur Lécocomics et ses finances

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s