Nicolas Hulot, futur candidat de la peur exponentielle ?

Le multimédaillé au Climathon de l’an dernier (et qui s’en était même publiquement félicité ici même) sera peut-être candidat à l’élection présidentielle de 2017. En attendant que soit levé cet insoutenable suspense, Libération a réalisé une interview du Commandeur des Croyants qui brille notamment par la photo introductive :

884345-prodlibe

Une photo qui évoque irrésistiblement celle qui avait valu à Jean Jouzel une célèbre victoire lors de la deuxième semaine du Climathon :

Jean-Jouzel_inside_right_content_pm_v8

Une différence toutefois : Nicolas Hulot va plus loin dans le ridicule assumé en allant jusqu’à faire lui-même l’explication de texte.

PhotoObjet

Voilà arrive le monde étroit, les menaces… bref, voilà la peur exponentielle. Non non, ce n’est pas moi qui le dit : c’est lui.

ExpHulot.png

Comme toujours, Saint Nicolas est interrogé avec la rigueur la plus extrême par les journalistes. Si vous allez lire l’interview, vous y trouverez donc des questions aussi dérangeantes que « Que penser d’un président qui fait du kite-surf ? », « Qu’est-ce que vous faites depuis que vous avez terminé votre mission pour François Hollande », mais aussi des considérations indispensables sur la vie à la campagne (bien plus saine qu’à Paris, qu’on se le dise). Le meilleur moment reste toutefois la question « Qu’est-ce qu’être de gauche aujourd’hui ? », où il répond notamment ceci :

Être de gauche, c’est préférer l’humain au calcul politique. Et rien n’interdit de le faire quand on est de droite.

On peut donc être de gauche tout en étant de droite : pas de doute, le candidat potentiel n’a pas peur de la logique. Vivement qu’il se déclare.

Advertisements

4 réflexions au sujet de « Nicolas Hulot, futur candidat de la peur exponentielle ? »

  1. En signe de solidarité avec ceux qui n’ont rien à manger, je veux bien être photographié en train de manger, à condition:
    – que ce soit du caviar (par solidarité avec ceux qui n’ont pas les moyens de manger du caviar)
    – qu’on me le paye (encore un magnifique symbole de solidarité)

    Je pense lancer une pétition citoyenne pour réaliser ce geste solidaire.

    Pour plus de solidarité, il faudrait que ce geste solidaire devienne régulier et payé par une subvention de la mairie (si c’est la région ou la France ou l’Europe, je prends aussi).

    J'aime

  2. Il paraît que le ridicule ne tue pas… heureusement pour lui !
    Mais, autre chose: on  » bousille  » la planète sur laquelle nous vivons, c’est pourtant notre ministre de l’environnement qui vient de clôturer la conférence sur l’environnement 2016 en annonçant la création de plus d’une centaine de micro centrales hydroélectriques, qui vont s’ajouter aux 2000 déjà existantes et qui détruisent nos petits cours d’eau et torrents de montagne…sans doute pour préserver la biodiversité .

    J'aime

  3. Quelle photo pleine de signification! Le petit mammifère qui, au lieu d’abandonner le bateau qui coule, est prêt à en prendre le contrôle – et habillé pour se sauver lui-même!
    Au dessous de la ceinture c’est James Dean, au-dessus, un réfugié Syrien.

    J'aime

  4. Peut-être devriez-vous lire cela :

    http://lesbrindherbes.org/2015/09/19/opinion-mais-ou-sont-passes-les-climato-sceptiques/

    Ce n’est pas dans le sujet, mais comme ils vous cherchent…

    Sinon, ce qui m’a paru intéressant dans leur article, c’est la symétrie avec votre point de vue souvent avancé comme quoi l’hystérie climatique régresserait. Eux avancent que c’est le climato-scepticisme qui tend à disparaitre.

    Ils vont tout de même assez loin dans leurs affirmations dans l’esprit police de la pensée, comme par exemple ici :

    « Il y a également ceux qui n’affichent aucune position sur un sujet qui aura pourtant des conséquences graves sur les citoyens. « Dans leur déclaration politique, certains partis ne parlent pas de changement climatique : c’est le Front national. Je le comprends donc comme climatosceptique non revendiqué » »

    En clair, vous êtes avec eux ou contre eux, et toute non déclaration d’accord avec le « consensus » est comme un aveu d’hérésie en creux. Et en plus, le FN est climato-sceptique, alors vous avez plutôt intérêt à faire attention où vous rangez vos fesses. Un autre visage du chantage au consensus.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s