Oui, on peut se préparer intelligemment aux situations d’urgence. La preuve.

Quand #OnEstPret massacrait une excellente idée de résilience

Il y a bientôt un an, en novembre dernier, la France a vu déferler sur les médias sociaux et dans ses médias nationaux, la campagne « On est prêt » où des Youtubeurs et des stars du showbizz nous enjoignaient d’effectuer pendant 30 jours une action quotidienne pour sauver le climat. Avec Benoît, nous avions oscillé entre bonnes rigolades et profonds effarements en relatant la dérive idéologique de cette campagne où l’on demandait aux français de supprimer leurs emails inutiles, de faire du compost ou de mettre un stop pub sur leur boite aux lettres pour croire sauver le climat et donc des vies !

Cette initiative française « On Est Prêt », portée par OpenFrance, paraissait même comme novatrice, oubliant néanmoins de mentionner qu’en fait cette idée des 30 taches quotidiennes sur un mois pour être « prêts » a été initiée il y a 10 ans jour pour jour par Cheryl Bledsoe et Eric Franck, du Cresa Washington (Services d’urgence de l’Etat de Washington aux Etats-Unis – le 911), lancée dans le cadre des campagnes américaines « Ready » du Département américain de la sécurité intérieure.

Lire la suite

Publicité