Climathon, semaine 48 : bouquet final

par le jury du Climathon.

Ce n’est pas sans émotion que le jury rend aujourd’hui son dernier verdict pour récompenser la plus belle pièce de propagande climatique. Le vainqueur de la semaine 48 fait honneur à la très haute tenue qui a prévalu tout au long de l’année, montrant une dernière fois que l’innovation dans la propagande la plus odieuse ne connaît pas de limite. Le Climathon finit donc en apothéose, sur une pièce si délicieusement vomitive que les lecteurs sont invités à se munir d’un sac approprié avant d’aller plus loin.

Lire la suite

Climathon, semaine 47 : la vraie cause du terrorisme

par le jury du Climathon.

Ah, quel beau final pour le Climathon ! Quel plaisir de voir, pour l’avant-dernière semaine, la propagande climatique se libérer enfin des derniers lambeaux de déontologie qui l’encombraient encore ! Déchaînés par les attentats du 13 novembre, les propagandistes ont donné le meilleur d’eux-même, sans hésiter à se vautrer dans la récupération la plus abjecte des attentats. Un seul mot : splendide.

Lire la suite

Climathon, semaine 46

par le jury du Climathon.

Les lecteurs du Climathon ne seront pas surpris d’apprendre que, cette semaine, le jury éprouve un certain mal à garder son ton potache habituel. Pour tout dire, il aurait aimé ne pas avoir à désigner de vainqueur, car si victoire il devait y avoir, elle ne pouvait provenir que d’un compétiteur osant un lien entre les attentats de Paris et le climat.

Il est vrai que Klaus Schwab avait ouvert la voie d’un tel lien en semaine 4, après les attentats du 7 janvier, mais les potacheries ont leurs limites. Certains de nos compétiteurs, en revanche, n’en ont pas, tel notre vainqueur de la semaine. Lire la suite

Climathon, semaine 45 : vers un fichier des déviants

Le jury du Climathon se réjouit de constater que, à l’approche de la COP21, les compétiteurs de la propagande climatique ont définitivement tourné le dos à toute retenue et n’hésitent plus à piocher dans les meilleures méthodes coercitives du siècle dernier. En proposant cette fois-ci carrément de constituer un fichier des climatosceptiques, le vainqueur de cette semaine réhabilite en effet les pratiques si couronnées de succès à l’époque bénie de certains régimes disparus.

Lire la suite

Climathon, semaine 44 : France Télévisions, des paroles et des actes

par le jury du Climathon.

À présent que la COP21 est dans moins d’un mois, vaincre au Climathon devient de plus en plus difficile, tant les innovations de propagande climatique ont été nombreuses depuis le début de l’année. France Télévisions l’a bien compris, en mettant en œuvre ce qui est sans doute le moyen de propagande le plus abouti : faire un exemple en virant un journaliste ayant exprimé ses doutes sur la politique climatique.

Lire la suite

Climathon, semaine 43 : France Télévisions poursuit son offensive

par le jury du Climathon (qui dénonce comme chaque semaine l’infâme Collectif des climato-réalistes)

France Télévisions met décidemment le paquet pour truster les plus hautes distinctions du Climathon. Dans la foulée de la mise à pied de Philippe Verdier par France 2 pour pensée climatiquement déviante (rappel : la pétition contre cette censure de la télévision d’état est ici), c’est France 5, la petite sœurette intello, qui nous a gratifiés d’un morceau d’anthologie au titre parfaitement évocateur : « Climato-sceptiques : la guerre du climat ». Lire la suite

Climathon, semaine 42 : les plus belles heures sombres

par le jury du Climathon (qui espère bien que les soutiens du Collectif des climato-réalistes se retrouveront tous au chômage au plus vite)

Avec le licenciement pressenti de Philippe Verdier pour opinion climatiquement non conforme, France Télévisions a sans doute pris date pour une victoire prochaine au Climathon. En attendant la joie de voir un journaliste du service public viré pour avoir écrit un livre, des compétiteurs se sont rués sur l’occasion pour briller, se livrant à une campagne de délation qu’on n’avait pas vue depuis les plus belles heures du siècle dernier. C’est dans ce joli registre que s’impose notre vainqueur, nous avons nommé…

Lire la suite