Huit milliards d’humains

Selon certaines projections, la population mondiale a franchi le cap des 8 milliards d’individus ce 15 novembre. Une catastrophe planétaire ! Nous avons éradiqué la famine pratiquement partout, l’espérance de vie a été portée à des hauteurs inédites dans l’Histoire, le développement des systèmes de santé a fait reculer la mortalité infantile à des niveaux de plus en plus résiduels, le tout en à peine un siècle. On meurt moins, on vit mieux et plus longtemps, et donc on est plus nombreux : c’est sûr, tout va mal.

Lire la suite
Publicité

Ivar Giaever, prix Nobel de physique : « il n’y a pas d’urgence climatique »

par Franco Battaglia (article initialement paru en italien dans La Verità le 8 novembre et reproduit avec autorisation de l’auteur).

Lauréat du prix Nobel de physique en 1973, Ivar Giaever est le premier signataire d’une déclaration de plus de 1200 scientifiques (principalement des physiciens, des géophysiciens, des astrophysiciens et des géologues) avertissant le monde qu’il n’y a pas d’urgence climatique. On préfère aujourd’hui écouter Greta Thunberg : ainsi va le monde. Si vous recherchez sur Google la vidéo ‘Ivar Giaever global warming’, vous trouverez deux conférences mémorables du lauréat du prix Nobel, l’une en 2012, l’autre en 2015. Cette dernière est également diffusée par le Heartland Institute, un groupe de réflexion américain sur le marché libre (et groupe d’action, comme ils aiment le souligner). Pour ceux qui n’ont pas envie ou le temps de suivre les deux conférences, j’ai préparé un extrait.

Lire la suite

Prévoir la demande future d’électricité

par Rémy Prud’homme.

La France consomme environ 430 TWh d’électricité par an, et ce chiffre est pratiquement constant depuis une quinzaine d’années. Combien de TWh d’électricité consommerons-nous en 2050 ? La réponse à cette question est difficile mais essentielle. Elle commande les investissements à engager dans les parcs de centrales électriques et les réseaux. Ne pas investir assez, c’est risquer la grande panne et/ou la dépendance des importations. Investir trop, c’est avoir à choisir entre freiner la production ou exporter à vil prix, et dans les deux cas à gaspiller des dizaines ou des centaines de milliards. 

Lire la suite

Activisme climatique, fonds verts, l’ONU et Poutine

par Robert Girouard.

Récemment, deux jeunes femmes en apparence innocentes mais tout de même armées de boîtes de soupe aux tomates ont réussi à attirer l’attention du monde entier en attaquant le chef d’oeuvre de Van Gogh intitulé Les Tournesols, heureusement protégé par une vitre. Bilan : aucun dommage substantiel, une petite nuit en prison pour les activistes mais des retombées médiatiques d’une valeur inestimable pour la cause climatique. Un coup de maïtre en matière d’activisme vert !

Lire la suite

Le paysage politique américain n’est pas bipolaire

par Rémy Prud’homme.

Un trop grand nombre d’analystes nous présentent la vie politique des Etats-Unis comme un combat de boxe entre deux partis : les Démocrates, qui incarnent la gauche des travailleurs, et les Républicains, qui représentent la droite des capitalistes. Ces deux partis seraient des ennemis anciens, acharnés, en désaccord sur tout, au bord de la guerre civile. Cette vision dichotomique est fort éloignée de la réalité.

Lire la suite

Note de lecture : Sapiens et le climat, d’Olivier Postel-Vinay

Comme l’indique son sous-titre, elle est en effet bien chahutée, la relation que l’homme entretient avec le climat. Une relation qui ne date pas d’hier, et qui remonte aux origines de notre espèce. Dans son ouvrage, Olivier Postel-Vinay retrace toute l’histoire d’Homo sapiens au travers des multiples évolutions des révolutions climatiques qui ont jalonné son histoire. Un voyage menée de façon à la fois passionnante et dépassionnée.

Lire la suite

Déforestation au Brésil : Lula, Bolsonaro, et la presse française

par Rémy Prud’homme.

Je ne suis pas un fan de Bolsonaro, qui m’apparait grossier et stupide. Ni de Lula, qui est corrompu et poutinophile. La presse française, elle, a pris parti sans nuance contre Bolsonaro et pour Lula. L’un des principaux arguments avancés est que Bolsonaro, à la différence de Lula, a commis le crime impardonnable de déforestation de l’Amazonie. Greenpeace l’a proclamé, la presse française l’arépété. Est-ce vrai ? Il est facile de le savoir. Le Brésil, qui est sur certains points un pays très sophistiqué, dispose en effet d’un organisme (INPE) qui mesure très sérieusement la déforestation du Brésildepuis une trentaine d’années.

Lire la suite