Personne n’en parle

Par Cédric Moro

Je vous invite à commenter ci-dessous cette campagne d’affichage.

Dans ce but, voici quelques questions :

Q1 : A qui s’adresse cette campagne ?

Q2 : Par qui est-elle menée, soutenue ?

Q3 : Que dire des couleurs, de la typo et de la sémiologie graphique utilisées ?

Q4 : Quels lieux ont été choisis pour la mener ?

Q5 : Quel est l’objectif de cette campagne ?

Q6 : Comment mesurer l’efficacité de cette campagne ?

Q7 : Comment estimer le coût de cette campagne ?

Q8 : Comment prouver ou infirmer l’assertion selon laquelle « presque personne ne parle » du changement climatique et des préconisations du GIEC ?

Q9 : En quoi cette campagne est-elle le reflet de luttes de domination, quelles y sont les oppositions, quelles catégories y sont dénigrées ?

Q10 : Toute autre question des lecteurs de cet article …

63 réflexions au sujet de « Personne n’en parle »

    • @Phil En règle générale pourtant, plus c’est gros, moins cela a de chance de passer mais c’est vrai que sur le sujet climatique, on défie bien souvent les lois de la physique.
      En fait, je souhaitais que notre communauté travaille plus en profondeur sur le décryptage de cette campagne dans les commentaires. Un petit effort svp.

      J’aime

      • Bonjour Cedric
        Q3 : Le violet désigne l’autorité de l’Eglise. Il est donc normal que le Giec l’utilise pour promouvoir sa néo-religion climatique.
        Q5: https://ripostelaique.com/la-place-des-assassins-du-covid-est-au-bout-dune-corde.html
        Initialement, c’est le prétendu réchauffement climatique qui devait asservir nos concitoyens-contribuables et justifier la
        poursuite de la désindustrialisation.
        Q8 : On entend que ça tu matin au soir, rappelons que les malus à 50 000 € et la fin programmée des moteurs thermiques
        sont la résultante de l’idéologie carboniste. L’assignation à résidence des français est aussi un objectif.

        Envisagez-vous de répondre collectivement à Média transports (financement, pertinence, contre-vérité, etc..) ? dans ma question transpire le désire ..! Je suis partant pour être cosignataire, dès l’instant qu’il s’agit de lutter contre l’escroquerie en bande organisée.
        Merci. Bien à vous

        J’aime

      • Bonsoir JR et merci pour ta contribution.
        Sur le violet, tu m’as appris quelque chose car, en effet, c’est traditionnellement la couleur des évêques.
        Sur une réponse collective de l’association, ce n’est pas moi qui prend la décision mais en effet, j’ai eu des retours d’autres climato-réalistes (par tel) qui souhaitaient aller plus loin autour de cette campagne, comme par exemple rencontrer les initiateurs, comme cela avait été fait avec ceux de la campagne « On est prêt ».

        J’aime

  1. Vu la manière dont la situation climatique évolue ,il ne sera bientôt plus nécessaire de mener ce genre de campagne de sensibilisation . Encore 2 ou 3 étés de suite comparables à celui qu’on connait en ce moment, et les mouvements citoyens réclamant une politique climatique plus volontariste vont pousser comme des champignons.

    J’aime

    • R3 – R4 : Vous soulevez la question des jours de canicule, surtout durant cet été. C’est en effet le contexte qui a été choisi pour mener cette campagne. Cette campagne a été menée dans des lieux souvent extérieurs, où cette chaleur peut être ressentie directement et où elle est le plus difficilement supportable (pas dans les lieux climatisés ou fermés).
      De plus, le fait que la campagne utilise des couleurs froides, proche des couleurs symbolisant l’eau, amplifie l’effet de fraîcheur des solutions proposées par la campagne. Le fait également qu’un humain tienne dans sa main la planète signifie que son sort est entre nos mains et donc que l’homme peut agir (ce qui est souligné dans le texte de l’affiche).

      J’aime

      • Ce que je trouve comique , c’est qu’on a au minimum un épisode caniculaire chaque été depuis 2015 mais vous persistez à soutenir l’idée selon laquelle nous n’aurions affaire qu’à des phénomènes météorologiques conjoncturelles qui seraient montés en épingle pour effrayer inutilement la population . Les stratagèmes de communication dont vous vous moquez sont anecdotiques et ne jouent aucun rôle dans la conscientisation des gens . La réalité suffit largement à faire évoluer les esprits .

        J’aime

      • @Tolnak, vous êtes un peu hors sujet (il s’agit d’étudier la campagne) et vous me faites tenir des propos qui ne sont pas les miens (une fois de plus).
        Un épisode caniculaire reste un événement météo. Sur 30 ans, cela donne une tendance climatique pour ce type d’événements. Sur ces 30 dernières années, je ne nie pas que l’Europe connaît plus de vagues de chaleur que lors des 30 précédentes et moins de vagues de froid et il y a bien un léger réchauffement climatique sur ce continent, qui implique de mener des politiques d’adaptation adéquates, notamment au niveau de la gestion de la sécheresse. Je pense que néanmoins, celles-ci pourraient être menées sans alarmisme et notamment sans nous mettre des contraintes énergétiques extrêmes qui nuisent à notre résilience globale.

        Par ailleurs, ici, dans les pays tropicaux, on se moque bien bien de voir la France avoir une trouille extrême dès que le thermomètre dépasse 30-35°c ; ça transpire tellement dans les médias fr mais personne ici ne compatit, surtout que la solution la plus simple, mettre une clim, que le monde entier applique, est exclue des programmes d’adaptation visant les particuliers.

        Alors, plantez des éoliennes, rouler en VE et excluez la clim énergivore comme solution tout en faisant exploser les prix de l’électricité, vous avez certainement la meilleure stratégie pour quelques jours par an de forte chaleur (cf 2003 où les vieux mourraient par dizaines de milliers faute de clims).

        Aimé par 1 personne

      • tolnak,

        Nul doute que les canicules constituent un bon créneau de communication pour le réchauffement. Du point de vue scientifique, une putative augmentation de leurs fréquences n’est pas un bon point pour la mise en cause le CO2.

        Très schématiquement, un réchauffement climatique peut avoir pour origine soit l’augmentation du chauffage soit celle de l’isolation. Ces deux modes se distinguent en ce qu’une augmentation de l’isolation tend à agir préférentiellement sur les températures minimales. Typiquement, pour le CO2, on s’attend à ce que son effet soit plus sensible aux hautes latitudes, en hiver et de nuit plutôt que de jour. Le problème est qu’en admettant un renforcement des canicules et alors que les températures hivernales européennes stagnent depuis plus de 30 ans, la mise en cause du CO2 dans le réchauffement devient fort peu plausible.

        Donc, voyez-vous, passer de la propagande à la réalité n’est pas si aisé et cela ne va toujours dans le sens que l’on suppose premièrement.

        Aimé par 1 personne

      • J’ai collecté les Tmin et Tmax de janvier et juillet de 2000 à 2022 pour les stations météo de Paris-Montsouris (soumise à effet de chaleur urbaine) et Langres (pas d’ilot de chaleur urbain).

        Paris en janvier :
        La Tmin moyenne passe de 2,85° à 3,71° entre la période 2000/2011 et la période 2012/2022, soit + 0,9°
        La Tmax moyenne passe de 7,1° à 8° entre la période 2000/2011 et la période 2012/2022, soit + 0,9°

        Paris en juillet :
        La Tmin moyenne passe de 15,9° à 16,8° entre la période 2000/2011 et la période 2012/2022, soit + 0,9°
        La Tmax moyenne passe de 25° à 26,8° entre la période 2000/2011 et la période 2012/2022, soit + 1,8°

        Langres en janvier:
        La Tmin moyenne passe de -1,3° à -0,1° entre la période 2000/2011 et la période 2012/2022, soit + 1,2°
        La Tmax moyenne passe de 3,5° à 4,4° entre la période 2000/2011 et la période 2012/2022, soit + 0,9°

        Langres en juillet :
        La Tmin moyenne passe de 14° à 14,8° entre la période 2000/2011 et la période 2012/2022, soit + 0,8°
        La Tmax moyenne passe de 23,7° à 25,5° entre la période 2000/2011 et la période 2012/2022, soit + 1,8°

        On constate qu’en janvier les Tmin et Tmax varient à peu près pareillement, mais en juillet les Tmax augmentent nettement plus que les Tmin.
        Si on ne peut rien conclure des données de janvier, celles de juillet ne vont pas dans le sens de la théorie de l’effet de serre…

        Aimé par 1 personne

      • @tolnak, selon les données UAH de D.R.Spencer, l’augmentation de température de la planète est de 0.13° par décennie, 011° au niveau des océans, 0.18° au niveau des terres émergées.

        Mais savez vous qu’on passait le Rhin et la Seine à pied sec au moyen-âge? C’est arrivé plus d’une fois.
        Cela a permet de définir le niveau 0 de la Seine à cette époque.

        Ils devaient avoir des TAS DE PUTAINS de gros 4×4 diesels fumants à cette époque !!!

        Aimé par 1 personne

    • Concrètement, qu’est-ce que vous appelez « une politique climatique plus volontariste » ? Si c’est réduire drastiquement les émissions humaines de CO2, il faudrait peut-être vous réveiller, ça a été fait au niveau mondial pendant un semestre en 2020, sans effet visible sur les taux atmosphériques mesurés.
      Si vous estimez qu’il est nécessaire que la France fasse « tout ce qu’il est possible de faire » pour « sauver le climat », dites-vous bien que tous vos efforts annuels seront annulés par une semaine d’activité en Chine. Vous allez vous saborder, les chinois vont applaudir, puis viendront vous proposer de vous aider. Évidemment, cette aide aura un coût, rien n’est gratuit dans ce monde.

      La seule politique humainement raisonnable, quand on décide de tenir compte des alertes du GIEC et, surtout, de la réalité, c’est de prendre acte que les températures montent, et de travailler pour s’y adapter. Toute tentative pour essayer de stopper le mouvement revient à essayer de construire un barrage sur un fleuve comme le Rhône avec du sable et une pelle en plastique. Bonne chance !

      Aimé par 4 personnes

    • @tolnack. Vous avez sans doute la même impression sur les canicules à répétitions que sur les feux de forêts à répétition qui cette année font rage en grande partie à cause disent-ils du réchauffement climatique. Pourtant voici la tendance sur les 40 dernières années. https://mythesmanciesetmathematiques.files.wordpress.com/2022/08/nb_incendies.jpg
      Ça baisse ! et beaucoup. (La tendance ne dépend que des moyens de préventions mis en place).
      Cette courbe contre intuitive, je la connaissais déjà, et j’ai été très surpris de la voir présentée sur LCI par cette dame qui a sans été rappelée à l’ordre pour son message pour le moins inhabituel, et surtout hors dogme. Les impressions que vous avez pour les canicules sont les mêmes que pour les feux de forêts. C’est juste la loupe des médias.
      Amitiés Dominique

      Aimé par 2 personnes

    • L’empereur perse faisait fouetter la mer …. face à une gentille hausse des températures on peut s’infliger toute punition qui fait mal aux riches et ramollis européens …. mais d’une part les 3/4 du monde vont augmenter leurs émissions et d’autre part le CO2 total dans l’air est le résultat de l’équilibre entre océans chauds et atmosphère … les océans se réchauffent donc ils dégazent et bcp plus que les émissions humaines. Cela fait longtemps que cela ne gène pas les sorciers que leurs gris gris et sacrifices n’aient aucune influence pour vendre leurs solutions aux foules . D’ailleurs comme la pluie, le refroidissement finira par arriver 🙂

      Aimé par 2 personnes

    • Bonjour, pas plus, pas moins qu’en été 1911 !
      En 1911 : » la France suffoque sous l’effet d’une vague  » de chaleur perdurant plus de deux mois
      (D’après « Gil Blas » des 9 juillet et 10 août 1911,
      « Les Annales politiques et littéraires » des 30 juillet et 20 août 1911
      et « Le Petit Parisien » du 10 septembre 1911.
      Bien à vous

      J’aime

  2. Bonjour,
    Les créanciers de la dette occidentale ne regardent pas à la dépense lorsqu’il s’agit de convertir à leur religion et de prendre les gogos/bobos dans leurs filets mondialistes. Ces gogos devraient porter une robe de bure pour mieux se reconnaître.
    Le lobbyiste « Covering Climate Now » et le cabinet McKinsey & Company doivent avoir des fonds illimités pour convaincre les indécis et mettre en transe leurs adeptes.
    McKinsey vient de faire le « devis » pour le compte d’une des société de Rockefeller, la terre vaut 4000 milliards de milliards de dollars. Rockefeller, Soros et Rothschild nous proposent de nous faire crédit et dans leur immense bonté de reprendre une louche de réchauffement climatique!
    « Allez donc, avec votre notre QR Code vous pouvez en reprendre une deuxième louche !  »

    Je terminerai par les paroles de la chanson « Les Sectes » du groupe « Trust »… :
    Robes de toiles, crânes rasés
    Racolent, comme des prostituées
    Son de clochette, je suis plié
    Se les geler au nom de l’absurdité (On verra cet hiver !)

    Hare Krishna, d’où vient ta foi ?
    Hare Krishna, ça ressemble à quoi ?
    Hare Krishna, t’es pas ridicule
    Hare Krishna, on te manipule

    Jim Jones vous dit quelque chose
    Dans la débilité il a assuré
    En Guyane il était installé (En Amérique c’est mieux)
    Disciples matés, dressés
    Indifférents devant cette tuerie
    Temple du peuple et des simples d’esprit

    Aimé par 1 personne

    • R1 : En l’occurrence, les bobos ne sont pas la cible de cette campagne car les initiateurs de cette campagne les considèrent probablement comme déjà acquis.
      La cible, c’est les prolos, ceux qui dînent au « burger », qui prennent les transports en commun comme le RER, qui, pour bcp, n’ont probablement pas fait d’études supérieures et qui auraient donc besoin (selon nos étudiants scientistes) qu’on leur rabâche (vulgarise) ce qu’il faut qu’ils fassent.
      Cela va à contre-sens d’un autre courant climato-alarmiste qui dit qu’i faut foutre la paix aux classes populaires et que c’est vers les multinationales et les milliardaires qu’il faudrait demander une baisse des GES car ce seraient eux qui émettent le plus de GES. Cette campagne ne vise pas le CAC 40, qui probablement les soutient.

      J’aime

  3. Voici la ptite compagnie de joyeux drilles qui sont fiers d’afficher leurs convictions.
    https://pour-un-reveil-ecologique.org/fr/qui-sommes-nous/
    Vu leur âge, ils auront sans doute le temps de pouvoir constater l’efficacité redoutable de leurs actions…
    Ce genre de coup d’épée dans l’eau est devenu monotone. Ça ne m’émeut même plus, tellement c’est vainc, ridicule, et puéril. Je crois même contre-productif !!

    Aimé par 1 personne

    • R2 : Vous en êtes restés à la partie émergée de l’iceberg sur ceux qui initient cette campagne.
      Si c’est bien une association d’étudiants du supérieur (tenue par des membres de grandes écoles fr – ex: Présidente Claire Egnell – ENS Ulm et Sciences Po) qui revendique cette campagne, vu la relative petite taille de l’association et les assez gros moyens de cette campagne mis en oeuvre, ce n’est probablement pas cette asso qui finance en grande partie cette campagne.
      On voit que « Média Transport » (leader de l’affichage dans les transports – groupe Publicis) et »Sytral mobilités » (Etablissement public transports à Lyon, 2ème agglo de France) les soutiennent (ça rentre en fait dans leur politique RSE).
      http://www.mediatransports.com/pour-un-reveil-ecologique-et-mediatransports-affichent-le-rapport-du-giec/
      Peut-être y a t-il d’autres sponsors ?
      En tous cas, une entreprise du CAC40 est bien associée à cette campagne, ce qui n’est pas étonnant puisque cette asso à comme amie la fondation Hulot et que ses cadres aspirent aux plus hautes responsabilités dans les grandes entreprises fr ou dans l’administration française.
      Malheureusement, comme d’autres organisations écologiques de jeunes, nous n’en serons pas plus sur :
      – leurs financements et leurs bilans
      – la composition du bureau, les PV d’AG…
      https://pour-un-reveil-ecologique.org/fr/qui-sommes-nous/
      La transparence en écologie, c’est pour les autres.

      J’aime

      • Il faut prendre en compte également que la période des vacances d’été est traditionnellement creuse pour les annonceurs dans les lieux représentés (transports en commun, villes). Il est probable que cette campagne ait bénéficié de tarifs attractifs sur ces supports. Le locataire des emplacements pouvant par la même occasion faire état de soutenir « une bonne cause ».

        J’aime

    • R1, R9 : Le symbole du « burger » ou « MacDo ».
      Evidemment, ce ne sont pas aux dirigeants du CAC40 qu’on demande de ne pas manger du Mac Do le soir mais bien au prolos urbain, consommateur de fast-food à bas prix.

      Une domination sociale tout d’abord entre ceux qui ont le savoir et ceux qui ne l’auraient pas. Je peux parler de domination car la forme est autoritaire, hiérarchique et cherche à contraindre (e mot burger est raturé comme un prof agacé corrigeant une mauvaise copie). La cible est infantilisée également par le choix de polices de caractères utilisées, proche du « comic sans ms » pour ceux qui connaissent. De plus, pourquoi ne serait-il pas possible de manger un sandwich tout en lisant une synthèse du rapport du GIEC ? Pour les initiateurs de cette campagne, c’est « non » ;ceux qui bouffent des burgers doivent être contraints au nom du GIEC. Ce sera GIEC et non burger, sans discussion.

      Une domination économique et géographique : la France pays leader des accords technocratiques de Paris et de la meilleure cuisine mondiale s’oppose, par l’image du burger rayé, aux symboles capitalistes américains qui détruiraient la planète (le Mac Do) et la santé humaine (la mal-bouffe). Cela plaide pour une approche de la régulation économique et non pour le libéralisme, régulation bien française en fait, mais qui comme le libéralisme, ne peut être exempte elle-aussi de critiques.

      Une domination écologique : une femme tient dans sa main un burger symbolisant la planète, donc l’homme a le destin de la planète (et ici du climat) dans ses mains. Cela s’oppose à bien des recherches sur le climat qui identifient des causes purement physiques à la base des évolutions climatiques en cours. Mais comme c’est la thèse du GIEC qui est défendue, rien d’étonnant.

      Pour terminer, on a l’impression que ce qui pose problème dans le burger, c’est le steack haché (seule couleur rouge ressortant). On peut peut être y lire une critique de l’élevage intensif, qui émet des GES et qui selon eux détruirait le climay.

      J’aime

  4. Q2 : Par qui est-elle menée, soutenue ?

    Elle est soutenue par Média Transports et par Sytral. Donc plus ou moins directement par nos impôts.

    Media Transports est « la régie publicitaire du groupe Publicis, 3e groupe mondial de communication. […] partenaire des deux plus gros opérateurs de transports RATP et SNCF (Gares & Connexions) ainsi que des autorités organisatrices de transports locaux. »

    Sytral est « l’Autorité organisatrice des mobilités des territoires lyonnais ».

    Aimé par 1 personne

    • R2 : Merci pour vos recherches qui est le but de ma démarche sur cet article auprès de notre communauté. Je viens juste de répondre à cette question, avec un peu plus de détails, pendant que vous rédigiez votre commentaire (voir ci-dessus). Nos réponses se sont croisées.

      J’aime

  5. Q8 : Comment prouver ou infirmer l’assertion selon laquelle « presque personne ne parle » du changement climatique et des préconisations du GIEC ?

    En France, avec un premier ministre « directement chargée de la planification écologique », un ministre de la « Transition écologique et de la Cohésion des territoires », un ministre de la « Transition énergétique »… et leurs armées de fonctionnaires, c’est certain, presque personne n’en parle!

    Aimé par 3 personnes

  6. Cette pub car elle est l’exemple même de ce qui ne marche pas: one shot parce que c’est coûteux, message générique et institutionnel mal adressé, pas d’objet d’achat. Ceux qui ont payé ça se sont fait avoir par la boîte de pub qui a conçu la campagne..
    Je peux me tromper, mais je pense que c’est un non-événement qui n’aura aucune suite.
    Quelqu’un a-t-il flashé le QR code pour avoir le contenu de la synthèse proposée?

    J’aime

    • R5, R6, R7.
      R5 : Le « call to action » de cette campagne n’est pas directement l’achat (même si la consommation sociétale sera visée dans le document en lien du QR-Code) mais la lecture d’une vulgarisation (un grand classique des assos écolos).
      Le fait d’aboutir à un QR-Code, quoi que pratique sur une affiche, n’est pas sans rappeler un autre QR-Code qui a soulevé d’autres polémiques pendant une autre urgence, celle du covid, encore fraiche dans les mémoires. Cela peut être répulsif pour ceux qui refusaient cette méthode pendant le covid. Donc, c’est peut être mal adressé pour cela.
      R6 : L’avantage du QR-Code réside néanmoins dans le fait que l’on peut mesurer statistiquement le nombre de connexions à la page vers laquelle redirige le QR-Code, tout y affichant d’autres com. En ce sens, c’est le meilleur moyen de mesurer l’impact de cette campagne. Il serait bien qu’ils communiquent ces chiffres à la presse. Mais il est également possible de mesurer indirectement l’impact de cette campagne sur les réseaux sociaux, dans Google Trends ou même par échantillons d’enquêtes dans les lieux où elle a été menée.
      R7 :
      – Prix des espaces et durées d’affichage.
      – Prix d’impression et de pose des affiches.
      – Coût de l’infographiste, des concepteurs de l’affiche.
      – Conception de site internet, hébergement et nom de domaine.
      On manque de données pour établir son vrai coût mais nous pouvons estimer que ce type de campagne n’est pas à la portée de la majeure partie des asso en France, qui oeuvrent pourtant selon moi à des causes bien plus nobles, où elles peuvent soulager bien plus concrètement beaucoup de souffrances. Et même dans un contexte de vagues de chaleur, une campagne de prévention des incendies de forêt ou d’aide aux oeuvres des Sapeurs Pompiers n’aurait-elle pas été plus souhaitable et utile ? Sans aucun doute, si.

      Aimé par 1 personne

  7. Q8 est ce que personne n’en parle ?
    R8: en effet personne n’en parle en ces termes. Il est maintenant d’usage de rajouter la mention *dans un esprit de justice sociale*.

    LE mouvement *pour un réveil ecolo* arrive en septembre 2017, dans la foulée de la démission de hulot, remplacé par de rugy. Patatras en octobre les gilets jaunes manifestent, bousculent la taxe carbone, et se propagent en émeutes chilienne, annulant la cop. Grand débat…

    J’aime

  8. https://pour-un-reveil-ecologique.org/fr/articles/10-points-cles-giec-ar6-wg3/

    Il me semble qu’il serait utile d’essayer de les rencontrer et de faire valoir que le plus important et urgent en France d’un réveil écologique n’est pas la baisse des émissions qui aura peu d’impact climat et bcp d’impacts négatifs sur la sociétés et les niveaux de vie, notamment des moins privilégiés qu’eux diplômés.

    J’aime

  9. À mon humble avis, cette pub s’adresse aux étudiants, aux jeunes en général, la clientèle cible du Collectif Pour Un Réveil Écologique. Le but premier étant d’aller chercher de nouveaux adeptes, et bien sûr des dons.

    J’aime

    • Ah c’est bien vu cher Robert. Il faudrait étayer votre point de vue en essayant de localiser les stations où elle est affichée. Si ce sont des stations près d’universités ou d’écoles du supérieur, c’est que vous avez visé juste.
      Comme quoi, soumettre une question à la communauté permet d’enrichir la connaissance car cela m’était passé un peu à côté.

      J’aime

      • Parfois Cédric il ne faut pas chercher trop loin. Ayant oeuvré toute ma vie professionnelle dans le secteur des communications, je puis affirmer (degré de confiance élevé) que les pubs sont généralement à prendre au premier degré. Malheureusement, comme je vis à Montréal, je ne pourrai pas vérifier les stations où la pub est affichée…et sincèrement j’ai piscine aujourd’hui. Salutations

        Aimé par 1 personne

  10. En zoomant, deux ou trois « prescripteurs » :
    -« Collectif pour un réveil écologique »
    -« Un campagne soutenue par Médiatransport » de ce que j’arrive à lire sur certaines affiches et « Sytral mobilités pas d’autres »
    Pas le temps de voir qui se cache derrière.
    Le hamburger symbolise les USA, et l’entreprise maudite par tous les gauchistes : Mac Do
    C’est la société de consommation et donc le capitalisme qui est visé.
    Les escrologistes profitent de cette période chaude pour accentuer leur propagande….et ça marche.
    Enfin, ça marchera jusqu’au moment ou les gens s’apercevront qu’en plus de ne plus partir en vacances, de sortir au resto ou au ciné, ils devront se serrer la ceinture pour avoir juste de quoi manger et se chauffer.
    Pas avant.
    L’histoire n’est que répétition par des imbéciles qui ne veulent pas en comprendre les leçons.

    Aimé par 2 personnes

    • R9, R3 : Eh oui,la lutte contre la xénophobie à deux vitesses en France, le burger était un marqueur de la culture nord-américaine. La xénophobie anti culture nord-américaine peut hélas s’exprimer librement dans les espaces publicitaires français.
      D’ailleurs, n’aviez-vous pas remarqué que la rature sur le mot « burger » ressemble beaucoup au logo de Mac Do ?
      Donc oui, c’est aussi le capitalisme façon Mc Do, qui détruirait la planète, qui est clairement attaqué.
      Après, un burger tel que celui-là, c’est juste un steack haché entre deux tranches de pain et feuilles de salade, pas la peine d’en faire tout un plat sur son rôle dans le réchauffement climatique.

      J’aime

    • « Enfin, ça marchera jusqu’au moment ou les gens s’apercevront qu’en plus de ne plus partir en vacances, de sortir au resto ou au ciné, ils devront se serrer la ceinture pour avoir juste de quoi manger et se chauffer. »
      L(hiver prochain, ils auront peut-être même du mal à se chauffer…

      Aimé par 1 personne

  11. Q5 : Quel est l’objectif de cette campagne ?

    Je prends cela comme du prosélytisme religieux. Il est simplement question de faire lire le rapport du giec, le st livre, celui qui a réponse à tout, celui qui réveille. Écoutez la bonne parole.

    Et je pense que le message est général, cela s’adresse à tout le monde car tout le monde peut vraiment devenir dingue en feuilletant le livre qui rend fou. Le fait qu’on voit la pub dans les gares, c’est juste parce que les administrateurs de la sncf trouvent malin le greenwashing en fustigeant les avions, les voitures.

    Aimé par 2 personnes

  12. COucou,

    Que les gens lisent les rapport du GIEC, c’est bien. Le problème c’est lequel ?

    Le rapport par les scientifiques n’est pas traduit. ou pratiquement pas. POur un truc de l’onu, traduire en chaque langue serait un minimum pour que chacun puisse comprendre en détail, ce qui est impossible en globish. Même si la langue de la science c’est l’anglais. C’est mon coté franchoulliard. Je préfére lire en francais, surtout quand il y abeaucoup de could,, should would etc etc etc. « pas obligé de traduire « si ma tante en avait », mais çà relativiserait l’hystérie !

    Bonne journée

    STéphane

    Aimé par 1 personne

  13. mais que demande la peuple?
    ben…
    des burgers avec de la vraie viande

    https://joannenova.com.au/2022/08/planet-saving-fake-meat-burger-meets-hitch/

    décidément les ecolocrétins ont toujours tout faux sur tout
    plus tard, on étudiera cette hystérie collective avec étonnement,
    mais en attendant, aucune chance que Mme Michu se réveille , les adeptes de la 5° dose sont légions, alors que Biden, hypervacciné et soigné aux potions pfizzer se paie des covid à répétition
    alors 38 ° en été , c’est une catastrophe,BFM le répète tous les 1/4 d’heure

    sinon, perso, j’ai du plonger une bonne heure pour réparer une bidouille sous mon bateau….18.1 ° en plein golfe de Fos… je suis ressorti frigorifié, car croyant l’eau très chaude, j’avais juste mon teeshirt

    Aimé par 1 personne

    • R8 @Reynald Ah oui et pour conforter votre point de vue de sismologue, on pourrait imaginer une campagne basée les chiffres du CRED où on compare les décès liés aux catastrophes météos et ceux liés aux catastrophes d’origine géologique (séismes, tsunamis) et montrer que si on veut sauver un max de vies, c’est autour de la prévention des séismes qu’il faudrait faire porter l’effort.
      De la prévention sismique, on n’en parle vraiment presque jamais,et non du changement climatique dont on ne cesse de nous faire la morale.
      Et encore, je ne prends que l’exemple des CatNat, les décès liés aux CatNat étant minimes comparés aux autres causes de mortalités mondiales (notamment autour de la santé) et qui mériteraient plus de moyens.
      Mais bon, on avait compris que l’objectif des alarmistes n’était pas d’être efficaces dans le fait de sauver des vies (même l’adaptation climatique ils s’en foutent dans les budgets) mais bien de coller à l’idéologie porteuse du moment.

      J’aime

  14. Claire Egnell (présidente) la personne à « travailler » https://www.linkedin.com/in/claire-egnell-61851557/ n’est pas directement scientifique mais « philosophe » , elle est passée chez Janco.
    association “Soutien au collectif Pour un Réveil écologique” (ci-après “l’Association”), association loi 1901 dont le siège est situé chez Claire Egnell (présidente) 19 rue du Jour, 75001 Paris,

    https://www.dailymotion.com/video/x7p2ho0 6,56 min / mobile disponible

    Aimé par 1 personne

  15. Je crois que ces gens là prêchent dans un relatif désert en France. L’opinion ne me semble pas obnubilée par ce soi-disant problème de CO2. Il fait chaud ? ok bon. Comme en l’an mil ou à l’époque romaine. Et alors? Oui il faut s’adapter. Acheter des climatiseurs, renforcer l’isolation…
    Je pense que ces idéologues et autres industries du « soutenable/décarboné/renouvelable etc. » ont un certain mal à imposer leur point de vue.
    Perso dès que j’entends le mot climatique je change de chaine ou de radio 🙂
    Et je me félicite chaque jour de cet été d’avoir acheté ce petit climatiseur après 2003…
    Moi ce qui me soucie bien plus c’est la facture d’électricité…

    J’aime

    • @Aldebarzi C’est vrai et c’est ce que je pense comme vous sur le fond même si des enquêtes sortent régulièrement disant que les français soutiennent très majoritairement les prêches climatiques (bcp de ces enquêtes ont des biais en fait, j’en démords pas).
      La preuve, on ne cesse de nous dire que les Français croient en la catastrophe climatique mais cela ne se traduit pas vraiment dans les votes. Il suffit de voir les verts ou même la gauche qui en a fait un cheval de bataille se prendre des roustes aux élections nationales majeures. C’est le pouvoir d’achat qui prime en réalité et donc la facture d’électricité. C’est fin du mois et non fin du monde.Eh oui, la démocratie et les urnes, ça vaudra toujours plus que des sondages commandés.

      Aimé par 2 personnes

      • En tout cas bravo pour l’exemple que vous donnez d’expression et même au delà… d’encouragement à l’expression. Je crois que c’est cela qu’il nous faut. Et merci à Benoît Rittaud d’autoriser ces échange sur son blog.

        J’aime

    • Les optimums, Romain et médiéval, ne nous concernent pas, comme les guerres de 100 ans ou de 30 ans, ceux qui souffrent de la chaleur aujourd’hui cherchent des responsables.
      Il est répété que le RC est essentiellement Anthropique, la messe est dite ! Dans le futur, vers 2100 , nous serons tous morts, dans le même état moléculaire qu’aux optimums .
      Qui verra, de nous, la confirmation ou l’infirmation du RC +ou- A ? Personne !!

      J’aime

      • Pour moi il y a effectivement une pente sur l’augmentation des températures ce n’est pas vraiment contestable même si c’est quand même de très faible ampleur. Et si les romains y ont survécu, je ne vois pas pourquoi nous ferions moins bien.
        En revanche ce qui m’intéresse c’est de tailler en pièce la prétendue relation de cause à effet entre cette élévation et la quantité de CO2 émise par nous. Relation qui ne repose sur rien de sérieux. Comme chacun ici le sait.

        J’aime

  16. Propagande, mon ami, propagande !
    Premier levier : la crédibilité : le GIEC est un organe (et non organisme !) scientifique international ==> bien sûr c’est faux , mais personne ne le sait !
    Second levier : le mensonge : implicitement l’urgence climatique (le rapport qui décrit les moyens d’action à mettre urgemment en place afin de sauver la planète…) ==> là, tout le monde sait (ou a entendu parler) qu’il y a urgence, donc si « l’organe crédible » le dit, alors c’est forcément fondé …
    Troisème levier : la cible. Qui mange des burgers et est nécessairement sensible aux « marches pour le climat » qui permettent de sécher les cours ? (avec al bénédiction du gouvernement) ==> les d’jeuns, of course.
    Quatrième levier : les « données arrangées » (faute de rhum arrangé…) qui apparemment, doivent fuser dans la synthèse à emporter ==> pour ceux qui veulent en savoir plus, c’est gratuit, et par ailleurs écrit par un organe crédible…
    Cinquième levier : la (fausse) victimisation (« presque personne n’en parle »), histoire de rajouter à la crédibilité du message…
    Une définition de la propagande : » Action exercée sur l’opinion pour l’amener à avoir et à appuyer certaines idées (surtout politiques) » On y est ! Et vive la démocratie dirigiste française pilotée par la pensée unique.
    2 autres remarques : il serait bon de rédiger une contre-propagande en prenant la « synthèse » et en la critiquant (exercice à soumettre au collectif climato-réalistes) + faire un affiche, mais celle-ci à portée climato-réaliste, et à diffuser sur les réseaux.
    Rappelers-vous l’affire des afiiches dénonçant les « deniers » lors de la cop parisienne : ces gens-là n’ont pas de scrupule, c’est pour ça qu’ils sont dangereux, d’autant plus qu’ils osnt très certainement bien noyautés dans le gouverment, ou influenceurs
    La France est mal barrée, et ce n’est pas à cause du « changement climatique » !

    J’aime

  17. Personnellement j’ai du mal à voir un intérêt quelconque à répondre à ce genre de campagne.
    Première raison : je n’aboie pas avec les chiens.
    Seconde : cette inepsie n’a quasiment aucun pouvoir de propagande supplémentaire vu le marais de fakes qui est déversé en permanence sur le sujet.
    Troisième : ça me paraît peu probable qu’un ex gilet jaune change de camps en lisant cette truculente affiche.
    Quatre : quel programme de communication est associé à cette assertion « ce soir c’est GIEC! »? apparemment aucun ?!?
    Donc je réitère : plouf plouf plouf…

    Aimé par 1 personne

  18. Q6 : Comment mesurer l’efficacité de cette campagne ?
    Pour eux c’est assez facile. Il suffit de compter le nombre de flash du QR code qui renvoie à la synthèse du rapport du GIEC qu’ils veulent faire lire au maximum de gens.
    D’après ***https***://www.radiofrance.fr/franceinter/coup-de-com-un-collectif-affiche-le-rapport-du-giec-dans-le-metro-parisien-3976055
    « …En quelques heures, le QR Code a été flashé environ 250 fois…. »

    Cette campagne rajoute quelques gouttes au tsunami médiatique permanent sur le RCA, donc je doute que ça change grand chose à la vigueur actuel du tsunami.
    On pourrait imaginer une image similaire avec à la place de la Terre, une ampoule éclairante et un renvoie vers nos 10 fiches climat. Slogan par exemple : « Ce soir, informez-vous sérieusement sur les informations fallacieuses concernant le climat qui entraînent la société et votre porte monnaie vers des choix énergétiques catastrophiques et injustifiés »
    Amitiés Dominique

    Aimé par 1 personne

  19. Moi aussi j’ai remarqué cette affiche en gare de Lyon, ai recherché qui est cette association, son financement -> mystère
    Le but de ce genre de campagne de propagande n’est pas de convaincre qui que ce soit, mais de faire taire les opposants par le volume de publicité, d’informations : partout, tout le temps, sur tous les media j’entends des inepties par des journalistes tombés du nid, des dindes de 25 ans qui dirigent ont sont porte parole d’associations bidon et déversent leurs slogans climato gauchistes, en particulier sur Radio Paris et France Intox. Et la preuve ça marche : la plupart d’entre nous évitent d’en parler au travail car ce peut-être vu comme une sorte de trahison dans certaines entreprises ou administrations qui exploitent sans vergogne le filon du réchauffement climatique anthropique.

    Les aspects scientifiques des variations du climat ne les intéressent en rien, rappelez vous qu’un professeur de physique avait demandé à ses étudiants (en faculté) quel était le taux de CO2 dans l’atmosphère, la moyenne des réponses était de 25% …
    Ne nous y trompons pas : ces gens ne sont pas honnêtes, la vérité n’a strictement aucune importance pour eux. N’oublions pas que pour les marxistes la fin justifie les moyens. Comme déjà vu sur un autre commentaire d’un fil précédent, il faut adapter notre communication (tout en restant honnêtes) car le débat n’est pas équilibré, et même il n’y a pas de débat dans ce pays sur le sujet.

    J’aime

    • « et même il n’y a pas de débat dans ce pays sur le sujet. »
      En fait il y a eu débat (si on peut dire) dans les années 2000, mais depuis 2010 le débat est clos.
      En effet cette année là, la parution du livre « L’imposture climatique ou la fausse écologie » de Claude Allègre suscite un tollé chez bon nombre de scientifiques acquis à la thèse du réchauffement climatique anthropique et les amène à signer une pétition (400 signataires) adressée à Valérie Pécresse alors ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, qui missionne alors l’académie des sciences pour statuer sur ce sujet.
      S’en suit un débat au sein de cette académie et l’établissement d’un CR qui ne tranche pas de manière radicale sur le sujet, mais qui est présenté par les media comme validant la thèse du RCA et apportant donc une fin de non recevoir aux contestations de Claude Allègre et aussi Vincent Courtillot, les deux « climatosceptiques » en vue à cette époque dans le paysage médiatique français.
      Depuis, l’impact climatique de l’homme est considéré comme définitivement acquis, démontré, certain, assuré, garanti, prouvé, et ceux qui le contestent sont évidemment des complotistes, terre-platistes, conspirationnistes, bref en un mot des hérétiques.

      J’aime

  20. R9 : dénigrement des climato-réalistes, entre autres
    Le mensonge de l’affiche « le GIEC est un organe scientifique » sous-entend qu’il détient la vérité, j’allais dire la Pravda, et fait seul autorité, on n’est pas loin du consensus à 97% (score soviétique…). Les opposants sont disqualifiés d’office.

    Aimé par 1 personne

  21. Bonjour,

    lorsque j’i vu ces placards publicitaires, je me suis demandé qui en était à l’origine et si ce n’était pas une dénonciation du GIEC.

    Que voit-on en effet ? Un hamburger, c’est à dire un symbole de la malbouffe et de la mondialisation dans ce qu’elle a de plus odieuse. Standardisé, aseptisé, sans texture et diététiquement dramatique, il na pu s’imposer que par la grâce d’une puissance financière et commerciale considérable.
    Sur ce panneau, le GIEC se présente donc comme une pensée prédigérée, mondialisée, aseptisée et aberrante, réussissant à s’imposer uniquement par la force.
    Pas sûr que ce soit porteur.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s