La pétition contre l’écologisme à l’école relayée dans Valeurs Actuelles

Il n’y a pas eu besoin de VA pour que notre pétition atteigne les 940 signatures, alors qu’il a bien fallu FranceInfo pour que nos adversaires atteignent ce même chiffre lors du lancemnet de la leur. VA vient de mettre le texte ci-dessous en Une (seulement sur l’appli mobile pour l’instant, apparemment, en attendant le site internet).

Jamais rassasié, l’écologisme est un Moloch qui traque perpétuellement de nouvelles proies à broyer entre ses dents vertes. Cette fois, c’est sur l’école qu’il a jeté son dévolu : un « manifeste » a été publié le 10 mars par FranceInfo pour faire de l’écologie une nouvelle matière principale.

Notamment porté par des personnalités du monde du spectacle et des sportifs de haut niveau, il affiche au premier rang de ses soutiens un certain Lény, âgé de 6 ans, dont on imagine que trop bien le bourrage de crâne qu’il a dû subir. (Le dénommé Mahé, autre soutien lui âgé de 3 semaines, est probablement davantage protégé pour l’instant que ses parents ne le sont du ridicule.) Lenny, pas plus peut-être que l’ancienne miss France ou le chef cuisinier qui figurent également parmi les principaux soutiens, n’est probablement pas au courant de l’effondrement de notre pays dans les classements internationaux sur les performances éducatives. Il s’agit pourtant là d’un sujet autrement crucial pour l’avenir de notre pays que celui de savoir s’il conviendrait de prêcher à l’école pour « consommer moins » (un point du manifeste qui devrait faire rire jaune pas mal d’éducateurs des zones défavorisées).

La réalité est que les programmes scolaires accordent déjà une place considérable, et même excessive, aux problématiques environnementales. Du CP au lycée, l’écologisme anxiogène est partout. Nul élève ne peut y échapper. Physique-chimie mais aussi français, éducation physique et même histoire de l’art : dans les programmes, tous les domaines enseignés passent déjà sous les fourches caudines des questions environnementales, du développement durable et de la propagande pour une « transition écologique » dont le bien-fondé est présenté comme allant de soi.

Le temps scolaire n’étant pas élastique, tous ces thèmes transversaux, au mieux sympathiques mais souvent de la pure propagande, sont enseignés aux dépens des savoirs véritables fondamentaux. Certes, on saura toujours prétendre que comparer des empreintes carbone pour « démontrer » qu’il ne faut pas prendre l’avion, c’est « raisonner » et  « faire des mathématiques »…

Ceux qui appellent à faire de l’écologie une matière principale à l’école ne posent pas la question du personnel enseignant qui serait à mobiliser pour cela. Il est vrai que bien des associations et ONG au-dessus de tout soupçon ne demanderaient sûrement pas mieux que de se dévouer, moyennant finances et reconnaissance institutionnelle…

La bonne nouvelle, c’est que deux semaines après son lancement en fanfare, le manifeste n’a pour ainsi dire toujours pas réussi à rassembler un nombre significatif de signatures. L’agit-prop écologiste saura sûrement régler ce problème en rameutant les signatures pavloviennes qu’ils ont en réserve, mais nous ne sommes pas obligés de les laisser faire sans réagir. Deux jours à peine après son lancement sans aucun moyen médiatique comparable, une contre-pétition a déjà réussi à se porter à mi-hauteur en nombre de signatures. Elle peut être signée ici par tous ceux qui veulent montrer au Moloch que nous défendrons chèrement notre école.

2 réflexions au sujet de « La pétition contre l’écologisme à l’école relayée dans Valeurs Actuelles »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s