À soir on fait peur au monde

Un billet humoristique de Robert Girouard pour ouvrir la COP26, qui montre une fois de plus, si besoin était, que la réalité dépasse la fiction…

31 octobre, jour de l’Halloween, la COP26 ouvre officiellement ses portes à Glasgow sous le thème « À soir on fait peur au monde » (pour le bénéfice des lecteurs de MMM, c’est le titre d’un film culte québécois relatant le passage de Robert Charlebois à l’Olympia en 1969).
Pour l’occasion, le secrétaire des Nations Unies, ce bon vieux Antonio Guterres, se déguisera en… devinez quoi… en dinosaure.  Eh oui, le monde étant à la veille d’une extinction massive, il n’aurait pu choisir accoutrement plus idoine.

Le dinosaure des Nations Unies ira ainsi crier à toutes les portes du monde « Ne choisissez pas l’extinction ». Admettons que la symbolique est forte et on ne peut plus subtile. lUne vidéo diffusée par le Programme des Nations Unies pour le développement, dans le cadre d’une campagne de peur pré-Halloween,  nous montre le monstre jurassique s’adressant au public de diplomates abasourdis : « il est temps que les humains arrêtent de se trouver des excuses et commencent à faire des changements pour faire face à la crise climatique ». Pour plus de détails sur cette campagne de propagande, malheureusement trop réelle, visitez le site des Nations Unies (https://news.un.org/fr/story/2021/10/1107122). 
Notre cher Antonio sauveur du monde avait déjà donné le ton quelques jours plus tôt lors la publication du rapport La chaleur est au rendez-vous. Il avait en effet déclaré avec le plus grand sérieux : « moins d’une semaine avant la COP26 à Glasgow, nous sommes toujours sur la voie de la catastrophe climatique ». La question est de savoir si les deux semaines de discussions et de tractations de la COP26 parviendront, une fois pour toutes, à faire dévier le monde vers le désastre économique et énergétique. 
Pour la soirée d’ouverture de la COP26, dont l’objectif, rappelons-le, est de sonner le glas des énergies «fossiles», les quelque 30 000 participants ont été invités à se déguiser eux aussi. Paraît-il que Greta Thunberg arrivera en… Greta Thunberg !  Pas besoin d’artifice pour notre petite sorcière bien-aimée. Boris Johnson sera évidement le Joker de l’événement le plus risible du siècle. Joe Biden a choisi un costume de Père Noël, tandis que tous les dirigeants des pays en voie de développement, qui comptent sur l’aide des pays riches pour financer leur transition énergétique, se présenteront en Quêteux scandant à l’unisson « bonbons ou mauvais sort ». Quant à Vladimir Poutine et Xi Jinping, qui brilleront par leur absence mais qui ont déjà envoyé leur belles promesses de réduction, ils se feront représenter par des Tartuffe. 
Bref, la COP26 promet d’être une méchante mascarade… vaut mieux en rire qu’en pleurer.

Notre cher Antonio sauveur du monde avait déjà donné le ton quelques jours plus tôt lors la publication du rapport La chaleur est au rendez-vous. Il avait en effet déclaré avec le plus grand sérieux : « moins d’une semaine avant la COP26 à Glasgow, nous sommes toujours sur la voie de la catastrophe climatique ». La question est de savoir si les deux semaines de discussions et de tractations de la COP26 parviendront, une fois pour toutes, à faire dévier le monde hors du désastre économique et énergétique. 

PS : Pour ceux qui ont perdu leurs illusions sur le « machin » qu’est devenu l’ONU, prenez deux secondes pour regarder cette pitoyable vidéo, ça devrait revigorer votre cynisme. BR.

59 réflexions au sujet de « À soir on fait peur au monde »

      • De mémoire, cette vidéo a plusieurs années/COP.
        Ce qui ne veut pas dire qu’elle n’est pas utile et « inspirante » (comme on dit maintenant à propos de pleins de sujets « responsables »)

        J’aime

  1. Extraordinaire interview de Jean Jouzel ce matin. Il admet qu’entre l’Inde, la Chine et le Brésil les émissions de dioxyde de carbone vont augmenter d’au moins 15%. Il conclut en disant qu’il faut redoubler nos efforts. Incohérent, et même dans le système de pensée « consensuel » absurde, voire imbécile.

    Aimé par 1 personne

    • Et en plus, notre Jjouz national ( on n’a le droit que de l’écouter lui et lui seulement), est devenu un Homme politique ( c’est son droit), et plus un scientifique.
      Naïf comme je le suis, je croyais encore à la séparation des pouvoirs…

      Aimé par 1 personne

      • En 2020, le taux de CO2 anthropique a diminué de 8 %, à l’échelle de la planète, suite aux restrictions sanitaires. — restrictions justifiées ou non, là n’est pas la question ! —
        Quoi qu’il en soit, le taux de CO2 relevé à Manua Loa, en augmentation constante et régulière d’année en année, n’a pas du tout varié en 2020, même pas une rupture de pente provisoire !
        Ce qui laisserait penser que le CO2 Anthropique ne représente presque rien par rapport au stock total dudit CO2. Même si on arrivait à la neutralité carbone en 2050, il est à parier que ce maudit gaz continuera sa progression à la même vitesse ! [ soit 416 ppm +( 2 * 29 ppm ) = 474 ppm pour la COP 55 en 2050 ] °
        ° A raison d’une augmentation de 2 ppm / an
        Prix Nobel de la Paix pour JJ ! N’importe quoi. Mais bon, avec un titre ronflant comme celui-là, il devrait s’éviter de dire des absurdités qui ne l’honnore pas !
        COP’ment vôtre. JEAN

        J’aime

      • Diminué de 8% ? j’en doute fortement au vu de l’arrêt quasi complet de l’économie pendant 2 mois un peu partout dans le monde ! C’est sans doute beaucoup plus, et effectivement aucune trace dans la courbe de CO2 ! Alors les bricoles qu’on nous demande ne devraient pas servir à grand chose …

        J’aime

  2. C’est cette fois la dernière chance de sauver l’humanité? Parce que la dernière fois c’était déjà la dernière chance, et l’avant dernière fois aussi, puis l’avant avant-dernière fois aussi….
    Notre avenir est maintenant entre les griffes d’un raptor! Me voilà rassuré, mes larmes coulent encore après avoir vue le sourire de ces enfants au visages d’ange qu’on laissent crever, rassurez-vous mes enfants, le gentil Rex est là, il ne vous oublie pas, cette Cop va vous sortir de la misère, ça vous coûtera cher mais c’est pas grave, vous êtes déjà pauvre (grâce à nous).
    Prions sainte Greta en ce dimanche d’halloween, je rappelle que les clowns sont déjà nombreux à Glasgow, tâchez de trouver un autre déguisement.

    Aimé par 3 personnes

    • Bonjour Un Normand, bon, avec 90 000 Mds de $, on peut quand avoir droit à un instant rigolade, n’est-ce pas ! Et après cela, on se demande pourquoi nos concitoyens ne vont plus voter ! Merci. Bien à vous. JR

      J’aime

  3. Mais finalement, ce raptor prédateur, carnassier, qui pourrait bouffer de l’humain en série, chassant en meute intelligente et organisée, n’est-ce pas une allégorie de ce qu’est devenue l’organisation des Nations Unies sur ce sujet du climat ?
    Ce Gretasaurus demande 89 000 milliards de $ pour la neutralité carbone du monde en 2030, pas pour combattre la pauvreté comme il le prétend car le lien décarbonation->réduction de la pauvreté est plus qu’idéologique puisqu’en réalité, la décarbonation pèse sur les plus pauvres en renchérissant le prix de l’energie mais aussi tous les produits.
    En attendant, les bcp de malades dans les pays du sud n’ont même pas 100 balles pour simplement entrer dans les hopitaux alors si on voulait réellement sauver l’humanité, ce serait déjà en leur donnant les moyens de mettre en place des couvertures maladies universelles. Mais que font nos bobos écolos du Nord qui calculent les budgets carbone, ils empêchent les pays du sud d’exploiter leurs ressources fossiles (moins d’argent dans les caisses des états, moins de services plublics de santé).
    Il ne reste plus qu’au pays du sud à se battre contre cette injustice, comme le montre le discours du Président du Sénégal où il parle d’une interdiction des financements du gaz par les Natoons Unies comme une GRAVE ATTEINTE :
    – à l’accès universel à l’électricité
    – à la compétitivité
    – au développement économique et social.

    Une épine de plus dans le succès de la COP26.

    Aimé par 2 personnes

  4. Bonjour, quelle surprise…je te rejoins Philippe, c’est tombé très bas, ça tourne au ridicule, c’est une bonne chose. Cette COP se discrédite une fois de plus. Ceci étant dit, pour faire passer un tel message, aussi basique que stupide (énergies fossiles 100 % d’origine naturelle = fin du monde) on n’ose imaginer la machine, les intérêts, les chantages et les influences en arrière boutique. Curieux aussi, cette référence à l’après Covid, décidemment le discours des complotistes anticiperait-il la réalité ? Ou la réalité devancerait-elle le discours des complotistes ? Il faudrait interviewer Klaus Schawb & ses sbires à ce sujet. C’est certain, l’ONU est le porte parole des collapsologues, cette institution créée au départ pour de bonne cause est désormais et depuis un moment gangrénée à tous les étages. Vite, il faut dissoudre cet organisme nébuleux et repartir sur des bases saines. Quand on en fait trop, c’est qu’il y a un loup ! Merci. Bien à vous. JR

    Aimé par 3 personnes

  5. Bonjour Cédric, il y a peu de temps le gaz naturel était « vertueux », même si je n’apprécie pas vraiment cette expression qui ne veut pas dire grand chose. Et surtout qui est mise à toute les sauces marketing. Ceci étant dit, ce Monsieur a tenu un discours productif. L’ONU
    entre dans l’air de la gouvernance mondiale, chère à Attali, Schwab et autres sombres personnages de la mouvance mondialiste, en ce moment ce n’est ça qui manque. Nous y arrivons. Merci pour votre intervention et cette vidéo. Bien à vous. JR

    J’aime

    • Ah, la bonne époque du vertueux moteur diesel, peu émetteur du satanique CO2 ! Ah, mais oui, le gaz, la moins pire des ma »mauvaises » énergies. ! Ah le nucléaire… euh, bon, je ne sais plus si c’est un « gentil » (peu de CO2, peu de surfaces au sol etc…) ou un « méchant » (déchets, minerais, prolifération etc…)
      Cela change/évolue constamment, et en principe ce devrait être un bon « proxy » de la vie et du progrès, mais…

      J’aime

  6. Le dinosaure n’a pas précisé la quantité de co2 qu’il avait dans l’atmosphère à son époque ?
    Je suis sûr que c’est pas un vrai, je me demande si ils nous prennent pas pour des abrutis!

    J’aime

  7. Un dinosaure au QI de topinambour est sûrement le plus approprié pour nous faire une leçon de climatologie et d’énergie. Son QI est du même ordre de grandeur que celui des idéologues fous du Grand Machin Onusien, ce qui explique le choix fait.

    Aimé par 2 personnes

  8. Suite à cette COP, il sera urgent de mettre en place une ZFE à Villedieu-les-Poëles, ça sauvera la planète, les habitants de Calcutta nous serons reconnaissants.
    Cette prise de conscience salutaire permettra à Macron de bannir définitivement les moteurs thermiques en 2050 lors de sa sixième réélection.
    Je vous suggère de commencer maintenant votre action pour le climat : placez un autocollant en forme de panda sur votre voiture, c’est un petit geste, mais ça montre votre engagement.

    Priver les gens de liberté, les clouer sur place sans chauffage et les faire crever de faim ?
    Tous ensemble on peut y arriver !

    Aimé par 2 personnes

  9. @Murps
    Mais notre président ne se représentera pas ; il a trop peur d’être confronté à Zemmour au deuxième tour et ne pas pouvoir placer : « Monsieur , vous n’avez pas le monopole du coeur et priver les gens de liberté, les clouer sur place sans chauffage et les faire crever de faim ?

    J’aime

  10. Bonjour à tous,
    Cette vidéo de l’Onu est véritablement stupéfiante. Ce machin international nous prend, nous les humains, pour des demeurés. Quant à l’argumentaire selon lequel les milliards dépensés « dans des aides aux énergies fossiles » seraient mieux utilisés dans l’aide aux pauvres, il peut sans problème s’appliquer aux milliards dépensés pour la lutte contre le RCA, pour la promotion des énergies supposées être renouvelables ou encore pour organiser des Cop (45 000 personnes à Glasgow, selon Libération).
    Bref, tout cela est effondrant
    Bien à vous
    JCBM
    PS : Quant à Macky Sall, il a parfaitement raison.

    Aimé par 1 personne

    • Les reptiliens, contre l’humanité, ne se cachent même plus à la tribune de l’ONU 😉 Ok, je sors avant que leur Bon(Pol)Pote ne prenne une capture d’écran de ce commentaire et crie sur les réseaux sociaux au conspirationisme des CR.
      Plus sérieusement, oui, Macky Sall a raison de se plaindre de cette folie onusienne qui pénalise son gaz et l’émergence de son pays alors même que l’Allemagne s’ouvre Nord-Stream2 pour en inonder l’Europe.

      J’aime

  11. A écouter, c’est édifiant. Sur la RTS, la même radio qui avait interviewé Benoit Rittaud il y a quelques années comme « méchant » climato-sceptique : l’interview d’une scientifique – climatologue – qui explique que la mer va monter de dizaines de mètres, qu’il faut réduire les émissions de gaz à effet de serre de 8% par an, etc.
    https://www.rts.ch/audio-podcast/livepopup/la-1ere/

    Aimé par 1 personne

  12. Il y’a quelques années, certains pays membres de l’ONU ont pu prétendre avec cynisme que l’Irak disposait d’armes de destruction massive pour justifier une guerre de plus, on a vu le résultat.
    Ici point de cynisme dans l’agit prop climatique Onusienne, 30 ans de propagande ont permis aux grands de ce monde de croire sans discernement aux théories catastrophiques irréfutables publiées dans la presse : une image valant mille mots, la catastrophe climatique en cours et à venir est une photographie, elle est alors vraie.
    Une pseudo science validée par la légende d’une photographie d’inondation peut durer des dizaine d’années. On va encore rigoler longtemps.

    J’aime

  13. @Cedric
    Qu’ils viennent du Cap ou de Rome après une soirée avec le Pape , ils profitent d’une séance à Glasgow pour récupérer u peu avant de faire la fête de Halloween un jour en retard

    J’aime

    • @Fritz Halloween, ce ne sont pas nos êtres chers, qui se déguisent en monstres, sonnent chez nous pour nous faire peur, récoltent nos bonbons avec notre bienveillance et partent se goinfrer, à grands renforts de pubs et de médiatisations. Tout parallèle avec les taxes climatiques ne serait que pure fiction.

      J’aime

  14. Maintenant c’est le méthane que l’on mets à l’honneur! Après avoir imposé le port du masque à la population, c’est au tour des vaches maintenant !
    Formidable, les vegans vont encore emmerder les agriculteurs.
    D’ailleurs, je cherche une étude qui ferait le compte de la mortalité des animaux si on abandonné totalement l’élevage, car je ne crois pas une seconde qu’une vache laitière puisse survivre au retour à la vie sauvage, pas étude réalisée par des bisounours bien sûr !

    J’aime

    • @UnNormand Ce n’est pas qu’une histoire d’élévage (contrairement à ce que disent les médias français) mais surtout d’énergie. C’était prévu que le méthane serait au centre de la COP26 vu les annonces de certains pays clefs du sud à refuser de classer le gaz naturel en polluant : Inde, Chine, Nigéria, Ghana, CIV et comme je l’ai mis ici Sénégal mais aussi Congo…
      D’autant plus que l’argument qu’ont les pays du sud est imparable : L’Europe ouvre Nord-Stream 2 pour inonder de gaz ses pays, les USA se gavent de gaz de schiste alors que les pays du sud ne devraient pas l’utiliser (Banque mondiale et autres org° des Nations Unies ne financent plus le gaz), c’est clairement inéquitable et est combattu par le Sud pendant que les ONG du Nord essaient d’enterriner cette injustice par aveuglement idéologique dans la décarbonation.

      J’aime

      • J’avais bien compris cher Cedric! Merci à vous pour vos explications mais mon commentaire était plus un petit coup de gueule spontané qu’autre chose, j’en ai juste assez que l’on tape sur le dos des agriculteurs, j’étais moi même salarié dans une ferme et une des raisons qui m’a poussé à quitter ce métier c’était cette idée que je faisais parti d’un système qui a, de ce que je pensais, un impact considérable sur la planète jusqu’à ce que j’arrive dans le domaine des « énergies renouvelables » et que je me rende compte de toute l’imposture de cette histoire. Me voilà aujourd’hui dans ce métier qui je l’avoue est intéressant mais complètement à côté de se que j’imaginé du temps ou j’avais un esprit très orienté écologiste. On parlait de la destruction de nos rêves dans un ancien billet, et bien je suis un parfait exemple, j’ai quitté le métier qui me passionné et qui me passionne toujours pour donner ma petite pierre à l’édifice, résultat aujourd’hui je m’ennuie et j’apporte pas grand chose.
        Bon j’arrête je vais pleurer sinon😀

        Aimé par 2 personnes

      • @LeNorman Je suis désolé pour vous mais il faut avoir beaucoup de courage de nos jours pour nourrir le monde (de surcroit en tant qu’éleveurs). Ces difficultés ne sont pas nouvelles, déjà avec les directives bureaucratiques incohérentes mais en plus, maintenant avec l’agribashning. Tout ça pour gagner un SMIC parfois à 12h/j 7/7, 365 j/an. Beaucoup se suicident hélas, mais il vaut mieux changer de vie si cela déborde trop, malgré les investissements que l’agriculteur a concédé.
        Et un jour, comme avec les soignants, quand il y aura trop de désertions, ils seront bien obligés de revenir sur terre et de remettre l’argent dans l’essentiel (santé, nourriture…).

        J’aime

  15. Il y a 3 images qui peuvent se percuter dans le psyché des gens sur ce raptor :

    – l’image donnée par Jurassic Parc, elle est évidente, le raptor est dangereux, s’attaque à l’homme, même aux enfants (cf l’image dans la cuisine du restaurant du Parc). Dans le film, il chasse en meute et est très intelligent. C’est une image peu crédible (cinéma) et identifiée comme telle par tout le monde.
    – l’image donnée par la com. Un être intelligent de la nature, qui, par altruisme, vient à l’ONU prévenir l’humanité d’un grand péril (une extinction via ses émissions de CO2).

    Ces deux images entrent en conflit direct dans le psyché des gens. La deuxième image l’emporte car l’argument d’autorité lui revient (il s’agit tout de même de la tribune des Nations Unies. Le logo de l’UNDP vient clore cette image autorité).

    – la pseudo image scientifique des dinosaures : Reptiles gigantesques, victimes d’extinction par la chute d’une météorite.

    – L’instinct : La première image renvoie au sensentionalisme, attire l’attention, créé le buzz mais évoque un danger pour l’homme.
    – L’autorité morale et politique : La deuxième souhaite surpasser cette accroche par un message d’enseignement de la nature à l’homme avec approbation des Nations Unies.
    – La science : La troisième détruit la science mais peu la perçoivent : le raptor a des plumes et est 4 fois plus petit. La thèse de la météorite n’en est qu’une parmi d’autres (cf super-volcanisme dans la crise crétacé tertiaire – travaux de Courtillot, qui déjà à cette époque, brisait le consensus). Les Nations Unies véhiculent donc une image fausse scientifiquement mais utilise la science pour donner de la légitimité à la théorie de l’extinction actuelle (scientisme).

    Comme ce sont les deux premières images qui entrent en conflit dans le psyché, sous couvert d’une fausse rationnalité scientifique liée à la troisième. L’individu est alors mené à faire un choix entre sa répulsion au mal (image 1 des raptors dangereux) et son état agentique (image 2 d’autorité qui endosse la responsabilité de ses actes d’exécutant des politiques de décarbonation).

    Il est évident que même chez les carbocentristes, il y a une tension interne difficile à résoudre : comment faire pour atteindre la neutralité carbone sans créer de la pauvreté et du mal dans les populations, notamment les plus pauvres ? Par exemple, on voit tous les mécanismes de péréquation que souhaitent mettre en oeuvre certaines assos et ONG pour diminuer l’impact de leurs politiques régressives. Ils sont en tension psychologique entre un but bénéfique à atteindre dans l’avenir (décarboner les sociétés) et les moyens douloureux pour y arriver (regression du pouvoir d’achat, surtout chez les plus pauvres).

    Cette vidéo leur dit : Face à votre tension psychique, réfugiez-vous derrière l’autorité des Nations Unies, qui endosse la responsabité d’éviter l’extinction. C’est une injonction d’autorité face aux doutes que certains pourraient avoir à mener de telles actions immédiatement régressives pour l’humanité. Les enfants, à qui s’adresse en priorité cette vidéo, sont bien entendus les moins armés face aux injonctions d’autorité mais les adultes y résistent peu aussi.

    J’aime

  16. Interlude culturel : l’expression ‘ à soir ‘, peu employée en France, l’est couramment en créole Haitien; e.g. m’ ap vini a soua nan kaye la : je rentre ce soir à la maison.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s