Sur le doublement du salaire des professeurs

par Rémy Prud’homme.

La candidate du parti socialiste à l’élection présidentielle, Mme Hidalgo, a fait figurer dans son programme le doublement (« au moins » a-t-elle précisé) du salaire des professeurs. En tant que professeur, j’ai trouvé quelque mérite à cette proposition, mais en tant qu’économiste, je me suis inquiété du coût de cette mesure.

Cette question du coût n’intéresse guère Madame Hidalgo, ni du reste les journalistes politiques qui ont commenté la nouvelle. Ils ont une excuse. Le coût d’un doublement est évidemment égal au coût actuel desdits professeurs. On pourrait croire que ce chiffre est très facile à trouver. Il n’en est rien. Aussi extraordinaire que cela puisse paraître, nos dirigeants ne savent pas, à 10 milliards d’euros près, ce que coûtent à l’Etat les salaires de nos professeurs. C’est la principale leçon de cette histoire, et ce qui motive ce petit caillou.

Le ministère de l’Education nationale n’aime guère parler argent. Il publie un volume intitulé Repères et références statistiques – Enseignement, formation, recherche. Dans l’édition 2019, qui fait plus de 400 pages, vous trouverez beaucoup de choses intéressantes sur l’enseignement en France. Mais pas le montant en euros de l’ensemble des salaires payés. Vous ne le trouverez pas davantage dans les nombreux documents préparés par ce ministère pour les discussions budgétaires. Ces documents destinés aux parlementaires et aux journalistes sont de la pure propagande. On y trouve des pourcentages d’augmentation judicieusement choisis, des éléments de pensée, mais pas les informations nécessaires pour se former une opinion. 

J’espère, sans en être bien certain, avoir découvert le montant des salaires de l’Education nationale – ce secret d’Etat – dans la section II-A de l’Annexe 14 du Tome III du rapport du Sénat sur le Projet de loi de Finance pour 2021. Ce montant serait d’environ 70 milliards d’euros par an pour 2021. Ce chiffre comprend les contributions aux retraites des salariés, qui sont évidemment un coût. En réalité, Mme Hidalgo propose de doubler le salaire des seuls fonctionnaires de l’éducation nationale qui enseignent ; le chiffre de 70 milliards exagère donc de la mesure qu’elle propose. D’un autre côté elle parle de « au moins doubler ». On retiendra un ordre de grandeur de 60 milliards par an.

C’est à peu près le double de l’évaluation faite par M. Blanquer, ministre de l’Education, qui a parlé de 150 milliards en cinq ans, soit 30 milliards par an. C’est en revanche très proche de celle de M. Mélanchon, qui a parlé de 60 milliards par an. Ce n’est pas tous les jours que je suis d’accord avec les évaluations économiques de M. Mélanchon, et je salue l’évènement comme il convient. Ce qui est sûr, c’est que 60 milliards par an représente plus de six fois le budget annuel de la Justice et des prisons. Cela est pour le moins inquiétant. Le fait qu’un citoyen ordinaire ne puisse pas connaître, même à 10 milliards près, le coût d’une mesure dont toute la classe politico-médiatique se gargarise est sans doute plus inquiétant encore. On voudrait un peu moins d’idéologues et un peu plus de comptables.

12 réflexions au sujet de « Sur le doublement du salaire des professeurs »

  1. Faut-il être étonné? Cela fait longtemps que l’Etat est un monstre incompétent, irresponsable, avec des élus et hauts fonctionnaires dont le réel talent est la capacité d’enrober les mensonges de rhétoriques fumantes destinées à endormir une population fantasmant un pays qui serait envié de tous mais étrangement rarement imité.
    Le concours de promesses de milliards, avec les journalistes et autres commentateurs les excusant parce qu’ils sont en campagne, explique le rejet de plus en plus grand des français. Il suffit de voir le poids des extrêmes et surtout de l’abstention.
    Le succès de Zemmour est aussi le reflet de ce ras-le-bol.
    Cela ne peut que mal finir.

    Aimé par 4 personnes

  2. Concurrence syndicale.
    Il semble que la promesse d’Anne Hidalgo se fonde sur la comparaison entre les salaires des enseignants des deux côtés du Rhin. Le retard salarial des français sur les allemands existe dans bien d’autres domaines. Et personne ne souligne l’une des raisons majeures de ce fossé : la différence dans la façon dont les syndicats sont organisés.
    En Allemagne, les syndicats de salariés sont organisés par branche professionnelle. Leurs dirigeants peuvent se consacrer à plein temps à la défense des intérêts de leurs mandants. En France, ces syndicats sont organisés par obédience politique. Sur la population d’une branche chaque centrale syndicale est donc en concurrence contre les autres. La préoccupation principale de chaque dirigeant syndical est de concurrencer ses confrères/adversaires et de les devancer aux élections. Le devoir de défendre les intérêts des salariés ne vient qu’en second.

    Aimé par 1 personne

  3. Si à + de six mois des élections on est capable d’annoncer ça !
    C’est tout simplement que ça ne se fera pas.
    Quand il avait été annoncé qu’il n’y aurait jamais de pass sanitaire, c’est précisément qu’il était quasi sûr qu’on y viendrai.
    Refrain archi-connu !

    Aimé par 2 personnes

  4. Et à supposer qu’une telle mesure soit réalisée, imagine t on un seul instant que les NON
    enseignants de l’éducation nationale ne reagissent pas ,et par ricochet tous les fonctionnaires?
    Donc on serait obligé de doubler TOUS les salaires…

    J'aime

  5. Quelle misère !
    Mme Hidalgo est apparemment créditée aujourd’hui d’un 4% d’intentions de vote à la présidentielle. Elle n’a donc que très peu de chance d’augmenter mon salaire de tâcheron de l’Ed Nat.
    Nous passons à côté d’un grand moment d’histoire par la faute de français qui n’ont pas compris la dimension magistrale de l’actuelle maire de Paris.

    Vous n’imaginez pas à quel point la sauvegarde de la planète, de mon salaire et des voies sur berges parisiennes occupent mon esprit, elle était la seule à pouvoir réaliser ce miracle.
    Quel dommaaaaaaaage !

    Sinon… Qui est ce M. Mélanchon que vous évoquez sans cesse dans cet excellent article ??
    😉

    Aimé par 3 personnes

    • Je sens que cette campagne électorale va atteindre des profondeurs abyssales!
      Etude empirique : la consommation de soja associée à une alimentation sans protéines animales, conduit à des cas de débilités agressives.
      Ou alors la nouvelle « qualité » de l’air parisien crée un symptôme similaire à l’ivresse des profondeurs. La gueule de bois est pour les provinciaux-cochons-de-payeurs?

      J'aime

  6. Le discours sur le climat d’un certain M. Mélenchon hier sur une chaîne d’info en continu a été particulièrement réussi. Sa prévision de la disparition de Bordeaux en 2050 comme conséquence de la montée des eaux et de canicules répétées à +50 degrés Celsius m’a laissé sans voix.
    Par moment j’avais le sentiment qu’il avait pris de la cocaïne avant de venir sur le plateau, ce qui n’est probablement pas le cas, et c’est ça le plus inquiétant.

    J'aime

      • Mon pauvre ami, vous n’avez pas idée…

        Je fais le baise-main aux dames, leur avance la chaise et leur tient la portière de la voiture. Je complimente également leurs robes et leurs coiffures.
        Je possède un vieux suv et suis amateur de daubes de sanglier…
        Tout cela fait donc de moi tout à la fois un violeur potentiel et un ignoble consumériste pro-chasse.

        Je resterai plus discret sur les autres cases que je coche et qui me rangent du côté des pires cauchemars des wokes déconstructivistes tendance Gaïa compatibles.
        Je vis tout cela très bien.

        Aimé par 2 personnes

  7. Si l’éducation nationale pouvait déjà me payer le bac que j’ai fait passer il y a 3 ans, je serais déjà super content. Il me doivent bien 400 euros.
    Aucun prof ne croit bien évidemment à la promesse d’hidalgo !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s