Veille sanitaire

Par Philippe Catier

Dans un précédent billet je mentionnais que face à la désinformation, la tentation autoritaire et le scientisme, une « veille sanitaire » était indispensable. Les climato réalistes font ce qu’ils peuvent en ce sens contre la manipulation des esprits concernant le prétendu changement climatique. Ils se heurtent au refus de mise en cause de la part des médias et des autorités. Pourtant leur démarche n’est inspirée que des insuffisances, des contradictions, des dissimulations et des rétorsions de ceux qui sont censés représenter la science officielle.

Nous pouvons observer le même phénomène de saine réaction dans le domaine de la pandémie avec la constitution du « collectif santé libre » qui s’exprime entre autre sur le site « Laissons les prescrire ». J’avais d’ailleurs fait dans un autre billet un parallèle entre l’attitude des autorités dans le domaine du climat et dans celui du virus.

Les mêmes causes produisant les mêmes effets, on voit donc se constituer une association indépendante (collectif santé libre) tentant, en vain, d’établir un débat de type médical avec ceux qui nous enferment et qui refusent aux médecins la possibilité de traiter en leur âme et conscience. Nous, qui sommes confrontés aux mêmes problèmes d’écoute et de communication, ne pouvons avoir que de la sympathie pour un tel mouvement soucieux comme nous de la recherche de la vérité et ceci en toute liberté.

Il n’est bien sûr pas question de se prononcer sur le fond, sur l’utilité ou non de telle ou telle mesure, mais lorsque l’on constate qu’un nombre conséquent de médecins (1300) soutiennent cette démarche, il paraît évident qu’un échange devrait s’établir entre les deux parties concernant la conduite à tenir. Cet échange est impossible.

Je me permets de retenir deux faits significatifs :

D’une part il n’est fait mention nulle part des discussions effectuées au sein du « conseil de défense » sensé donner l’état de la science médicale conduisant aux ordonnances gouvernementales. Certes, en discuter pourrait donner lieu à de la cacophonie et faire perdre de la force à ces injonctions. Mais les conséquences induites par ce système sont telles que le moindre avis contraire raisonnable devrait être entendu. Quand plusieurs études montrent que, qu’elle que soit la politique suivie, les résultats ne sont pas ceux qu’on attendait, voire se ressemblent d’un pays à l’autre tout en étant gérés différemment, on ne peut être que modeste et ouvert au dialogue. Or l’omerta et l’autorité indiscutable règnent.

D’autre part, et c’est le plus grave (ce qui a motivé l’action en question) on ne peut être que scandalisé par l’interdiction qui a été faite aux médecins généralistes d’exercer en utilisant les médicaments et les méthodes qui leur semblent justes. Quelles que soient les objections faites à l’encontre de ces traitements, leur utilisation met simplement en cause la responsabilité des médecins en cas de problème. Que vient faire l’état dans cette relation de confiance, ce colloque singulier entre le patient et son médecin ?

J’entends bien les critiques méthodologiques faites à l’encontre des médicaments dont aucun recul sur cette maladie n’était apparemment suffisant, mais que dire de la rapidité avec laquelle les vaccins innovants ont été validés sans recul aucun…Et l’on d’étonnerait de la méfiance à leur encontre ! C’est peut-être un pari gagnant mais deux poids deux mesures.

Et pourquoi la survenue d’un nouveau médicament peu couteux dans l’arsenal proposé comme l’Ivermectine ne fait-il aucun bruit alors que de nombreuses publications, répondant à « l’évidence base médecine », donnent de bons résultats. Aucun débat ni aucune prise de position ne se fait entendre du côté officiel, celui-ci ne promouvant que la vaccination de masse… ? Quand on fait la guerre on fait feu de toute arme autorisée. Beaucoup de questions restent sans réponses ni aucune volonté de répondre.

Il faut donc saluer l’action courageuse de ce collectif qui à l’instar des climato réalistes s’interroge, étudie, interpelle propose et ne se lassent pas.

Merci à eux pour cette veille sanitaire.

10 réflexions au sujet de « Veille sanitaire »

  1. Bonjour,
    Je trouve que c’est dur quand on est déjà climatosceptique de s’apercevoir que tout a été fait de travers dans l’épidémie du point de vue de la science et de la gestion (lancetgate, doses dangeureuses de l’étude recovery, fermeture des lits, tests trop sensibles, traitements soutenus par de très nombreuses publies et interdits, thérapie génique douteuse au moins à long terme, absence de débat sain, etc .. ).
    Il y a nettement une couche de folie supplémentaire lourde de conséquences et très dure à supporter et même si en tant que sceptique on a l’habitude de voir des absurdités.
    Merci pour ce post.

    J'aime

  2. Bonsoir Philippe, voici ce que Vladimir Poutine déclarait dernièrement : « Je suis au courant de vos plans pour réduire la population mondiale », évoquait-il la supercherie du climato-carbone et/ou le Covid ? Probablement les deux. En tout état de cause, concernant la France, il semble que l’ennemi soit à l’intérieur. Pour répondre à ta question; « quand on fait la guerre, on fait feu de toute… », oui, mais tout dépend en vers qui la guerre est déclarée ! Résistons. Bien à toi. JR

    J'aime

  3. Bonjour,

    La liberté de prescription n’a pas été abolie : https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/2021/03/07/covid-medecins-soignez-cest-autorise/

    On ne peut que regretter le comportement trouble de l’ordre des médecins, et de quelques autres organismes de même acabit, qui semble ériger les mesures d’intimidation en mode de fonctionnement usuel (https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/2021/02/23/ordre-des-medecins-et-liberte-de-prescription-de-pensee-dexpression/).

    Bonne journée

    J'aime

  4. Mr Catier, pour illustrer votre article, s’est tenu le 6 mars, la 3° conférence de la Coordination Santé Libre.
    Les membres du Conseil Scientifique Indépendant se sont présentés, en précisant bien qu’ils n’avaient aucun conflits d’intérêts.
    C’est tout de même inquiétant d’en arriver là, comme quoi, l’honnêteté n’est pas forcément évidente ! :

    Covidement vôtre. JEAN

    J'aime

  5. Bonjour,
    La coordination santé libre revendique 30.000 médecins (membres des associations membres de la coordination), 30.000 autres personnels soignants et le soutien de 100.000 citoyens. Ceci pour compléter/corriger le chiffre de 1.300 médecins donné dans l’article, qui fait sans doute référence à la liste de médecins dont les noms apparaissent sur le site de l’association.

    Effectivement, le parallèle est assez frappant entre cette association et l’association des climato-réalistes, et la façon dont le pouvoir s’efforce de verrouiller l’information en vue d’imposer à tous les Français la pensée unique autorisée ; ce qui démontre une fois de plus que la France est, concrètement, de moins en moins une démocratie.

    J'aime

  6. Bonjour,
    Le présent commentaire émane de quelqu’un qui intervient pour la première fois sur ce site et qui, à la différence de beaucoup de commentateurs ici, vient présenter un point de vue (véritablement) de gauche. C’est à dire en faveur du progrès matériel et social du monde du travail et résolument opposé à l’austérité verte et au retour au 19ème siècle.

    Au-delà d’apparentes gesticulations contestataires, la gauche politique et syndicale d’aujourd’hui a abandonné cet ancrage social et s’est mise à communier aux saintes valeurs de la nouvelle pensée « progressiste » reposant sur la trilogie écologie-sanitaire-sociétal.
    Cette pensée post-moderne est emmenée et théorisée par les gourous milliardaires des GAFAM, incarnée par la « gauche » Démocrate américaine, relayée par les campus et vantée par les médias. Une grande partie de la droite ayant rejoint le convoi, il reste un monde politique unicolore et sans opposition qui a enrôlé les classes éduquées dans un conformisme absolu et mis les classes populaires hors-jeu.

    Je trouve l’article de P. Catier très judicieux car le catastrophisme climatique et sanitaire sont, à mes yeux, totalement liés. Ce sont en effet les deux outils principaux qui vont permettre d’imposer aux peuples l’austérité, la régression, l’autoritarisme ou même l’eugénisme rêvés par les princes hyper-capitalistes de Davos.
    Quoi de mieux que cet état de guerre permanent pour faire accepter l’entrée dans ce beau monde d’après? Destruction économique, chômage, chute des salaires, raréfaction de l’énergie (la fameuse transitions énergétique), contrôle social, perte des libertés élémentaires dont celle de se déplacer…

    Guerre sanitaire et climatique se mènent de façons identiques et complémentaires:
    – instrumentalisation et corruption des instances internationales GIEC et OMS.
    – corruption systémique des labos qui dépendent financièrement ici de Big Parma et là du lobby réchauffiste et, en aval, de toute la pyramide universitaire.
    – Instauration d’une science officielle qui exclut le doute et punit la dissidence.
    – Passage des gouvernements au mode dictatorial avec imposition de mesures de plus en plus liberticides, humiliantes et tatillonnes. Et relais zélé par toute la pyramide administrative et tous les élus locaux.
    – Contrôle total de la publication scientifique, du peer-reviewing et parution de plus en plus fréquente d’articles sous influence biaisés ou falsifiés.
    – Instrumentalisation de tous les médias et de toutes les institutions publiques au service d’une propagande totale à 380° (panneaux autoroutiers, affichage, documentaires ou téléfilms écolo bien-pensants tous les soirs, spots lancinants « je ne tue pas papi », pub écolo-bio ad nauséam, JTs dignes de radio Paris en 41, Météo France devenu site de propagande climatique et école devenue centre de bourrage de crâne climatique et sanitaire …)

    Et en face … les pauvres « covidoréalistes » et « climatoréalistes » tellement semblables:
    – Baillonnés, relégués exclusivement dans les médias alternatifs.
    – Diabolisés (complotistes, fascistes), traités de charlatans même s’ils sont grands scientifiques.
    – Licenciés (Christian Péronne de sa chefferie, Philippe Verdier de France 2)
    – Mais tellement intéressants à lire car c’est chez eux qu’on pense et qu’on cherche pendant que les autres bêlent ou éructent. C’est chez eux qu’on trouve les vertus du doute et de la critique propres à la vraie science et c’est chez eux et non chez leurs adversaires qu’on trouve les démonstrations fouillées et les données sourcées.

    Oui, vraiment, ils serait bien que ces gens se tendent la main et s’entre-éclairent. Bien et surtout nécessaire car combien de lucides climatoréalistes en sont encore à croire les sornettes (rétractées) du Lancet et combien de lucides « santé-libre » en sont encore à croire au loup-garou du CO2?

    J'aime

  7. Ping : Les outils de l’austérité | Mythes, Mancies & Mathématiques

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s