Didier Raoult : nouvelle vidéo

Au menu de la vidéo hebdomadaire : l’impossible « rebond » de l’épidémie, les travaux et données à l’IHU de Marseille, l’analyse des phases thérapeutiques du covid-19, la folie anti-hydroxychloroquine, le rôle des médecins, et enfin le grand succès des équipes françaises de réanimation — comme quoi non : on n’a pas tout raté dans notre beau pays.

26 réflexions au sujet de « Didier Raoult : nouvelle vidéo »

  1. On remarque la relative modération de Raoult envers nos autorités.
    Il est vraisemblable qu’il cherche (au moins durant l’épidémie) à infléchir les décisions (pour l’instant, funestes en général).Il est donc logique de ne pas prendre pas les responsables de front.
    Il fait cela depuis le début.

    Lorsque la tempête actuelle sera terminée (fin mai?) le ton peut changer .

    J'aime

  2. En 2009, au moment de l’épidémie de grippe H1N1, notre prophète mondialiste avait publié dans l’Express le 6 mai cet intéressant article qu’il faut absolument lire si l’on souhaite comprendre ce qui arrive: https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/avancer-par-peur_758721.html
    Aujourd’hui, Didier Raoult confirme que l’épidémie de Covid-19 présente une fin spontanée, comme toutes les épidémies quelles qu’elles soient, c’est à dire qu’elle prend la forme d’une courbe en cloche dite de Gauss, comme je l’avais dit ici même dès le 2 mars en commentaire du premier papier consacré au SARS-Cov-2…
    Il nous précise également que les concepts spécieux de « Rebond épidémique », « Seconde vague », « Seuil d’immunité collective », n’ont aucun fondement scientifique. Ils viennent bien sûr d’être inventés pour confisquer vos libertés fondamentales plus durablement, si possible pour toujours. Enfin, l’efficacité bien réelle de l’association hydroxychloroquine-azithromycine administrée précocement conduira les tribunaux du futur à s’interroger sur la qualification pénale de l’interdiction par décret de l’hydroxychloroquine en pleine épidémie, fait sans précédent dans l’histoire médicale. D’ores et déjà un scandale, demain peut-être jugée comme un crime de masse perpétré par l’Etat?

    Aimé par 1 personne

    • Regardez quand même les courbes de l’épidémie de 1918-1919 (google en fournit à foison, et elles se ressemblent toutes). Il n’y a certes pas de rebond, mais il y a bien une deuxième vague. L’épidémie dure un peu moins d’un an, avec un début calme, comme ce qu’on a connu ici, mais en juin. Puis elle démarre vraiment vers octobre, atteint son pic en novembre et retombe très vite. Peu de cas en décembre janvier, puis une deuxième vague modérée sur février et mars, qui doit représenter le quart du volume de la vague principale.

      Je me suis pas mal interrogé sur la rhétorique actuelle concernant un rebond catastrophique, qui paraît plus une hypothèse, voire un fantasme, mais j’essaye de garder la tête froide : même si pour moi, ce que nous vivons est essentiellement un épisode de psychose collective accompagnant une légère surmortalité, pour ce qui concerne le mois d’avril en tout cas, il semble difficile d’affirmer quoique ce soit sur ce virus. Il ne paraît pas totalement fantaisiste qu’il puisse y avoir une seconde vague l’hiver prochain, qui pourrait durer un ou deux mois. Je ne vois par contre aucune raison de penser qu’elle sera pire que ce qu’on connait.

      J’ai lu pas mal de choses sur ces histoires de seconde vague meurtrières, il semble que ça arrive, mais honnêtement je n’en ai pas trouvé de trace très concluante. Ainsi, il a été dit que c’était la seconde vague qui était la pire, pour la grippe espagnole, or toutes les courbes indiquent que c’est faux.

      J’en conclus donc qu’en effet on nous travaille psychologiquement (ou on se fait peur tout seul), mais qu’on ne peut pas totalement exclure une seconde vague à l’automne prochain. Cependant, tout indique qu’on sera beaucoup mieux préparés à tous égards, notamment du point de vue des traitements et du matériel. Il serait absolument intolérable que tous ces gens qui envisagent le pire et qui répandent une atmosphère de catastrophe ne préparent pas convenablement une seconde flambée qui pourrait intervenir dans 6 mois.

      J'aime

      • Le risque infectieux existe sur terre depuis que la vie existe, i.e. bien avant les débuts du genre humain et existera toujours tant que la vie se maintiendra. Faut-il que nous restions tout à coup privés de nos libertés jusqu’à l’éternité alors que rien n’a changé ? Nous savons faire la différence entre une épidémie d’infection respiratoire ordinaire par un virus relativement pépère et un coup d’Etat. En somme, une sorte de retour du nazisme, lequel était également fasciné par la matière médicale et l’hygiène, prétexte au contrôle des populations jusque dans leurs corps.

        J'aime

  3. Bonjour Benoît,

    N’étant pas épidémiologiste mais m’intéressant aux modèles « single agent », j’ai la faiblesse d’utiliser, à mes moments perdus, Netlogo pour simuler les courbes d’épidémie-pandémie.

    Selon les valeurs des paramètres, on risque bien dans certaines conditions d’avoir un voire plusieurs rebond(s). Tout dépend de la discipline montrée par rapport au respect des consignes (discipline admirable en Grande-Bretagne, où l’on a l’habitude de faire la queue, discipline un peu plus laxiste dans les pays latins)

    je joins un Powerpoint (3 diapos: la première donnant le lien vers le programme et puis deux copies écrans, montrant une situation sans rebond et une situation avec rebond).

    Amitiés

    Henri M.
    ________________________________

    J'aime

  4. Si les virus ne respectent même plus les courbes de Gauss, où va-t-on ?
    Et maintenant ils ont inventé le « stop and go » (ça fait tout de suite plus impressionnant quand c’est en anglais) avec des multi-gaussienne…

    J'aime

    • Stop and go a une connotation très moteur a explosion. On pourrait très bien contrôler les prix du pétrole avec un tel concept. Des que le prix remonte un peu trop pour notre balance commerciale, et des que nous commençons a trop enrichir les pays producteurs, hop, un petit retour du virus, et un coup de stop. Et le baril replonge. (et l’économie avec, mais ça…)

      J'aime

  5. visiblement le père Raoult a engagé un nouveau conseiller en communication, ou lu l’article critique de Benoît…
    beaucoup moins agressif ce soir, il avait plein d’amis partout… hommage aux réanimateurs, etc.
    ça fait aussi quelques vidéos qu’il fanfaronne moins sur les résultats de son traitement…
    il insiste surtout sur le fait que le Plaquénil n’est pas dangereux… bientôt il va nous expliquer que c’est un placébo homéopathique…
    en tous cas, je dormirai mieux après l’avoir entendu nous expliquer que 99% de la maladie sera derrière nous après la mi-mai, je préfère ça à l’interminable plan de déconfinement d’Edouard cet après-midi, et ses menaces de tout arrêter si on n’est pas sage…
    dans notre société anxiogène où les modèles qui annoncent le pire apparaissent toujours les plus crédibles, il faut prescrire des potions de Raoult à haute dose !

    J'aime

  6. La vidéo de Jean-Dominique Michel (qui a contribué sur ce site) est excellente: https://phusis.ch/2020/04/26/video-anatomie-dun-desastre-avec-jean-dominique-michel/. Une phrase de l’interview a attisé ma curiosité, car elle fair référence à un phénomène encore plus magique que l’effet placebo ou l’apoptose: le lien social semblerait protéger contre le développement des orages de cytokine! Le décalage entre un tel niveau de complexité, de subtilité, et l’imposture de la modélisation statistique (l’oeuvre de geeks pour JDM) est poignante. J’ai adoré.

    J'aime

    • oui, il y a beaucoup de choses bonne à entendre dans sa vidéo
      en revanche, je crois qu’on devrait être quelques uns parmi les lecteurs de ce blog à être moins emballés sur son obsession au sujet de la pollution qui expliquerait la mortalité du Covid, en frappant des organismes déjà affaiblis par les particules fines ou les pesticides…
      et ses théories un peu complotistes sur les grands méchants labos capitalistes qui truqueraient les expériences médicales, ce n’est pas trop mon truc…
      la crédibilité de cet anthropologue autoproclamé, espèce de nobody à l’oeuvre inconnue devenu soudainement gourou mondial des réseaux sociaux, est un peu mystérieuse

      Aimé par 1 personne

  7. ce qui se passe actuellement dépasse l’entendement, … et suscite de justes interrogations,
    par exemple, pourquoi le changement de statut de la chloro juste au départ de la pandémie?
    Par exemple, ils ont remarqué que les fumeurs semblaient moins contaminés, mais par contre, on ne sait toujours pas si les patients traités à la chloro pour d’autres affections sont eux aussi protégés ou pas, alors que cette vérification pourrait et aurait du être faite depuis longtemps?
    Par exemple, qui au comité scientifique a validé l’inutilité du port du masque certifiée par la pauvre Sibeth, car aucun ne s’est exprimé pour dénoncer cette imbécilité?
    Les théories du complot fleurissent, mais même la bêtise la plus crasse ne peut expliquer cette suite ininterrompue de décisions aussi incompréhensibles
    et dans sa dernière vidéo le druide marseillais est lui aussi stupéfait, sans réponses

    J'aime

    • je reviens sur mon nonos préféré

      paraît que c’est la course à qui sortira le vaccin miracle, c’est que les perspectives de pognon de dingue sont gargantuesques
      mais ils ont intérêt à pas traîner, car bien que jusqu’ici leur campagne de désinformation et de diabolisation, au plus haut niveau, à la fois des « savants » qui ont l’oreille des décideurs, et des médias,le mur anti chloro commence à se lézarder
      Faudrait pas que l’original de Marseille avec sa pilule à 2 balles fasse capoter une stratégie qui apparaît de plus en plus clairement qui avait si bien réussi avec le H1N1

      https://www.iltempo.it/salute/2020/04/28/news/coronavirus-farmaci-efficaci-news-danni-cura-annalisa-chiusolo-artrite-terapia-idrossiclorochina-sars-cov2-1321227/

      Infine, ad ulteriore conferma, di questa ipotesi, sono i dati raccolti nel registro della SIR (società italiana di reumatologia). La Sir, per valutare le possibili correlazioni tra pazienti cronici e il Covid19, ha interrogato 1.200 reumatologi in tutta Italia per raccogliere statistiche sui contagi. Su una platea di 65 mila pazienti cronici (Lupus e Artrite Reumatoide), che assumono sistematicamente Plaquenil/idrossiclorochina, solamente 20 pazienti sono risultati positivi al virus. Nessuno è morto, nessuno è in terapia intensiva, secondo i dati finora raccolti.

      enfoncé le druide, 65000 patients, pas un mort,

      on comprend mieux cette soudaine et inexplicable modification du statut de la chloro
      il y a de ces coincidences troublantes non?

      J'aime

  8. @rpf

    La retenue s’explique plutôt par l’attaque odieuse de l’Ordre des Médecins qui accuse Raoult sans le nommer 1) de donner des faux espoirs et 2) de ne pas mettre les virgules aux bons endroits dans le remplissage du Tout Nouveau Formulaire d’Autorisation Experimentale de la Récente Situation d’Urgence Sanitaire Relative à la Chloroquine.
    Raoult essaie alors de gagner le soutien des autres toubibs, ceux qui ont les mains dans le cambouis comme lui au quotidien, sans masque, sans blouse, sans lit.

    Les réanimateurs, les parisiens… Raoult en appelle à vous. On vous propose de ne plus réfléchir à l’intérêt du malade, d’oublier hippocrate, et de ne pas prendre de risque. C’est la dictature sanitaire, couvrez vous sous le parapluie du principe de précaution, comptez les milliers de cobayes humains morts et vivants selon les protocoles validés scientifiquement en attendant que l’épidémie disparaisse par la magie du confinement.

    J'aime

    • Peut-être, mais sa retenue, relative, dure depuis le début.
      Je pense que depuis le début il tente d’influer, si possible, sur nos éminences, afin de sauver ce qui peut l’être.
      Mais pour l’instant, la folie reste hélas inchangée chez nos (non) décideurs.
      On est bien parti pour être les plus mauvais (décès + crise économique) dans le monde, surtout si on est les derniers à ‘deconfiner’.

      Finalement, Monsieur Darwin semble être dans le vrai: l’homme descent bien du singe (pour le ministre il s’agit du magot)

      J'aime

  9. N’y aurait-il pas, dans cette présentation du Pr Raoult, l’existence (je cite le point-de-vue d’un blogueur sur un autre forum) « d’un biais de confirmation évident, dans le sens que la baisse des cas constatée n’est pas mise en relation avec l’effet du confinement et de toutes les mesures de distanciation sociale. » ?

    J'aime

  10. Je suis d’accord avec les commentaires de hj1966 et Pigouille.
    L’approbation de la date du 11 mai pour le déconfinement n’est sans doute pas étrangère à la visite de Macron à l’IHU.
    En ce qui concerne les chiffres concernant ce qui a été fait à l’IHU, c’est bien, mais ça aurait été bien de commenter un peu plus les caractéristiques des personnes traitées à l’IHU (age, sexe, pathologies éventuelles déjà présentes,…) et notamment celles des personnes décédées (une quinzaine à ce jour), car les personnes traitées à l’IHU présentent probablement une forte sur-représentation de personnes à profil peu risqué par rapport au covid19.

    J'aime

  11. 11 mai ? Alors qu’il n’y avait aucun élément dit scientifique concernant les plus jeunes, voilà que, comme par hasard le lendemain de la présentation du plan de déconfinement, il nous trouve une maladie spécifique aux plus jeunes, ajoutons les 100 km max, les zones rouges et vertes… Finalement on ne change rien.

    Je propose de une carte de France genre damier, alternant un département rouge et un vert, comme ça personne ne bouge.

    Très logique le ministre de la santé : « De la même manière, si vous habitez dans une zone de circulation active du virus, vous n’avez pas vocation à vous déplacer dans des zones dans lesquelles le virus ne circule pas puisque, par définition, c’est là que vous prenez le risque de faire diffuser le virus plus largement ». Du coup en inversant la proposition, les personnes étant en zone verte ne vont pas aller se contaminer dans une zone rouge. Au final à peine déconfiné on reconfine.

    Plus d’attestation !! Yes ! Ah ben si il y en a une justement pour les déplacements à plus de 100 km. Et qui va définir le caractère impérieux du déplacement ? Le policier ou le gendarme local ?

    L’article se termine par une coquille (morts au lieu de mots), enfin, j’espère : « responsabilité individuelle et la responsabilité collective » qui ont été « les maîtres morts de la politique du confinement ». »

    (https://fr.news.yahoo.com/d%C3%A9confinement-olivier-v%C3%A9ran-trouve-logique-075835901.html?guccounter=1&guce_referrer=aHR0cHM6Ly9uZXdzLmdvb2dsZS5jb20v&guce_referrer_sig=AQAAAITUOPLmxFM6PXXZ_-A6Qy0rX6ORQzjPCv7xVg65pNW_0Jp1Lqpsp70w8VNqyxlKeENn0WBkVD-x1RAkrxpD6a0WEtuxxepUjFl4llKZHFNpGqtI3mnOhzy7NRd6NVuO3sysRNeT-qtPyphXIdV05XXTXzy_E_goDJul6-5QHDKK)

    J'aime

    • Ben oui, dans le cadre de mon suivi pour exposition à l’amiante (Bien que retraité depuis deux ans, la médecine du travail m’a rappelé pour avoir les coordonnées de mon médecin traitant, puis la médecine m’a envoyé une ordonnance pour faire un scanner thoracique dans une clinique de Parly II) j’avais après un mois et demi de villégiature en Bretagne prévu de retourner en région parisienne pour plein de trucs, dont mon scanner. Et pis voilà que le confinement arrive, je reste où je suis, et là que le dé-confinement se profile, 100 km seulement de latitude ! Mais comme j’ai deux « chez-moi » espacés de 600 km, et que les factures s’accumulent dans ma boîte aux lettres principale depuis deux mois et demi, dont mes assurances véhicules qui arrivent à échéance, je ne sais si la maréchaussée sera accessible à ma supplique « doloriste » de jadis prolétaire amianté fonçant vers Paris dans un struggle for life angoissant, vu qu’aussi le scanner pulmonaire supplée aux tests défaillants pour identifier le Covid, et donc, doit y avoir la queue, toussa… L’irruption du tragique dans mon existence paisible va voir celle-ci se transformer en destin, exciting, isn’t it ?…

      J'aime

  12. Et pour les couleurs des départements :

    Premier critère pris en compte : « Le taux de cas nouveaux dans la population sur une période de sept jours. » Si celui-ci reste élevé, le département concerné sera alors considéré comme une zone de transmission active. Deuxième critère : la tension des « capacités hospitalières régionales en réanimation ». Troisième critère : le degré de préparation du « système local de tests et de détection des cas contacts ». C’est parti pour les tableaux excel !

    Voilà comment déconfiner sans déconfiner.

    En anglais cercueil se dit « cuffin » et j’ai vraiment l’impression d’être « cuffiner », traduction : « cercueilliser ».

    J'aime

  13. En regardant cette video , on voit combien que les sommités parisiennes (journalistes, conseil scientifique, conseil de l’ordre, politiques) avaient raison :
    – Il ne sait pas de quoi il parle
    – il est psychologiquement dérangé (merci M. Duhamel)
    – il est bien seul dans son coin, aucune équipe ne l’entoure pour lui éviter de divaguer et de mettre en danger la vie d’autrui

    J'aime

  14. La presse reste propre (gestes barrières) : elle ne véhicule pas les fake news des complotistes. Elle crée même des brigades à cet effet (gestes barrières bis) .

    Une invitation sur Canal moins ou sur BFM- acron?
    Une retranscription dans un journal vespéral?

    J'aime

  15. Une proposition de quatorzaine…

    @tous : pour la millième fois, envoyez-moi vos quatorzaines PAR MAIL et pas dans les commentaires. Merci pour celle-là, je vais la programmer. BR.

    Bien cordialement,

    Pascal

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s