URGENT : l’hydroxychloroquine est autorisée à la prescription

MISE À JOUR 2 (26 mars, 22h) : finalement donc, comme Didier Raoult l’a confirmé lui-même, l’hydroxychloroquine pourra bîen être utilisée, dans un cadre hospitalier et non en médecine de ville. Un pas considérable dans la prise de conscience des autorités.

MISE À JOUR (26 mars, 17h40) : comme l’ont utilement constaté Christophe Desmaris et d’autres, il ne faut pas se réjouir trop vite. Selon les recommandations du 24 mars du Haut Conseil de la Santé Publique, l’hydroxychloroquine n’est préconisée que dans des cas graves, c’est-à-dire ceux pour qui cela ne servira probablement à rien. Souhaitons tout de même que ce soit là le début de quelque chose : il s’agit d’une ouverture, c’est déjà ça (l’interdiction d’exporter suggère aussi le caractère stratégique de l’hydroxychloroquine).

C’est dans le Journal Officiel d’aujourd’hui-même ! Enfin ! Pas d’automédication (heureusement), et hydorxychloroquine interdite à l’exportation. Ci-dessous les morceaux qui comptent.

« Art. 12-2. – Par dérogation à l’article L. 5121-8 du code de la santé publique, l’hydroxychloroquine et l’association lopinavir/ritonavir peuvent être prescrits, dispensés et administrés sous la responsabilité d’un médecin aux patients atteints par le covid-19, dans les établissements de santé qui les prennent en charge, ainsi que, pour la poursuite de leur traitement si leur état le permet et sur autorisation du prescripteur initial, à domicile.

« Les médicaments mentionnés au premier alinéa sont fournis, achetés, utilisés et pris en charge par les établissements de santé conformément à l’article L. 5123-2 du code de la santé publique.

« Ils sont vendus au public et au détail par les pharmacies à usage intérieur autorisées et pris en charge conformément aux dispositions du deuxième alinéa de l’article L. 162-17 du code de la sécurité sociale. Le cas échéant, ces dispensations donnent lieu à remboursement ou prise en charge dans ce cadre sans participation de l’assuré en application des dispositions de l’article R. 160-8 du même code. L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé est chargée, pour ces médicaments, d’élaborer un protocole d’utilisation thérapeutique à l’attention des professionnels de santé et d’établir les modalités d’une information adaptée à l’attention des patients.

« Le recueil d’informations concernant les effets indésirables et leur transmission au centre régional de pharmacovigilance territorialement compétent sont assurés par le professionnel de santé prenant en charge le patient dans le cadre des dispositions réglementaires en vigueur pour les médicaments bénéficiant d’une autorisation de mise sur le marché.

« La spécialité pharmaceutique PLAQUENIL© et les préparations à base d’hydroxychloroquine ne peuvent être dispensées par les pharmacies d’officine que dans le cadre d’une prescription initiale émanant exclusivement de spécialistes en rhumatologie, médecine interne, dermatologie, néphrologie, neurologie ou pédiatrie ou dans le cadre d’un renouvellement de prescription émanant de tout médecin.

« Afin de garantir l’approvisionnement approprié et continu des patients sur le territoire national, en officines de ville comme dans les pharmacies à usage intérieur, l’exportation des spécialités contenant l’association lopinavir/ritonavir ou de l’hydroxychloroquine est interdite. Ces dispositions ne s’appliquent pas à l’approvisionnement des collectivités relevant des articles 73 et 74 de la Constitution et de la Nouvelle-Calédonie.

« Pour l’application du présent article, sont considérés comme établissements de santé les hôpitaux des armées, l’Institution nationale des Invalides et les structures médicales opérationnelles relevant du ministre de la défense déployées dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. ».

48 réflexions au sujet de « URGENT : l’hydroxychloroquine est autorisée à la prescription »

    • L’épisode tragique que nous traversons met la lumière sur la farce qu’est une Europe intégrée. Les anglais souriraient si les circonstances le permettaient.

      J'aime

      • Sauf que justement la santé n’est pas une prérogative européenne, ce dont les anti européens devraient se réjouir !
        Et le virus montre bien que le niveau pertinent pour lutter contre ce type de danger, c’est bien (au minimum) le niveau continental, comme vous semblez le suggérer, en négatif bien entendu…
        Quant aux anglais conscients des réalités, ils n’ont en effet pas trop envie de sourire depuis 2016….

        J'aime

  1. Ceci est une excellente nouvelle, peut être la première bonne nouvelle depuis le début de l’épidémie. Le fait d’avoir un traitement va permettre, au moins d’apaiser les peurs non rationnelles.
    J’espère parfois entrevoir le bout de la crise sanitaire. Pour l’économique…..

    J'aime

  2. Je regrette de vous décevoir mais je crains que vous n’ayez mal lu. Ce décret est une vilénie pour la raison suivante. Sous couvert d’autoriser la prescription d’hydroxychloroquine pour le Covid-19, alors que cette prescription n’était en rien interdite avant le décret (une prescription hors AMM non encadrée est licite mais simplement non remboursée à l’assuré), il empêche dorénavant un médecin généraliste de prescrire la molécule. Ceci signifie qu’il faut entrer dans un établissement de santé pour espérer se voir prescrire de l’hydroxychloroquine, et que ces prescriptions ne bénéficieront donc qu’aux cas graves car les cas débutants sont renvoyés chez eux, c’est à dire trop tard. Avant le décret, votre médecin traitant pouvait vous soigner; après le décret, il n’en a plus le droit. Encore un obstacle créé de toutes pièces entre la maladie et la guérison. Tout cela ne va-t-il pas finir un jour au Tribunal Pénal International?

    Aimé par 2 personnes

      • C’est un decret « compassionnel » comme dirait notre ministre. Prescription autorisée quand elle n’est plus efficace. Et on va le féliciter d’avoir souscrit au Dr Raoult !…Non il l’enfume…

        J'aime

      • J’ai bien relu le décret. En fait les pharmacies de ville ne pourront vendre le plaquenil que sur ordonnance de spécialistes pour le traitement des maladies (lupus, polyarthrite rhumatoide,…) pour lequel il est couramment prescrit ou de médecins internes (càd d’hopitaux), dans ce deuxième cas, il me semble que ça n’exclut pas un traitement contre le covid-19.
        Les médecins généralistes privés ne peuvent donc pas prescrire le plaquenil pour le covid-19.
        Ca me semble logique afin d’éviter que trop de monde s’en fasse prescrire même de façon injustifiée.
        Ensuite, je comprends comme Benoit, que les hopitaux militaires sont aptes à prescrire ce médicament au même titre que les hopitaux civils.
        En conséquence, je retire ce que j’ai dit plus haut.

        J'aime

  3. OK, mais il est impossible de se faire tester pour savoir si l’on est porteur sain ou porteur infecté en tout début alors que les symptômes ne se sont pas encore manifestés. C’est ce que m’a dit mon généraliste. Cela aurait dû être fait depuis belle lurette pour les seniors de plus de 70 ans et les personnes fragiles, notamment celles en ALD.

    Aimé par 1 personne

  4. Ping : L’hydroxychloroquine est autorisée à la prescription — – cathauvent

  5. Ping : L’hydroxychloroquine est autorisée à la prescription – cathauvent

  6. le dernier paragraphe est troublant; je comprends que ça n’est autorisé que par l’armée, et prescrit uniquement par des spécialistes, et pas les généralistes comme auparavant.
    C’est donc plutôt un texte qui en restreint l’usage plutôt que de l’encourager ?

    J'aime

    • Je me suis posé cette question aussi. Je crois au contraire qu’il s’agit d’étendre l’autorisation à des structures qui ne l’ont normalement pas (notamment l’hôpital de campagne de Mulhouse), car la phrase est affirmative. S’il s’agissait de restreindre, alors selon moi l’article dirait plutôt quelque chose comme « ne sont autorisés comme établissements de santé que les hôpitaux des armées… »

      J'aime

      • Vous êtes sûr ? Je l’ entends plutôt comme Nico.
        Le dernier paragraphe définit ce que l’on entends comme établissements de santé sinon il n’aurait pas lieu d’être…

        J'aime

  7. Ça va très mal finir…
    On continue à se foudre de nous. Il arrivera un point où le salut viendra d’une désobéissance civile massive. Le gouvernement est autiste.

    J'aime

  8. Et moi, je ne comprends pas pourquoi tous ces américains qui paniquent alors que leur bon président a dit qu’il veut pour Pâques des églises bien remplies pour célébrer son immmmmmmense réussite ! Quand je vois ces files de gens qui toussent de manière outrée sur les trottoirs devant les hostos, me dis qu’on doit envoyer la garde à cheval pour faire circuler ces imposteurs qui sont des ennemis à la poursuite du bonheur ! Ayn Rand, réveille-toi, ton rêve est salopé !…

    (Pas bien de se moquer ici, il a son fan cleub…)

    J'aime

    • Ayé, les américains viennent de dépasser tout le monde, l’Italie comme la Chine, avec 83 000 patraques, la hiérarchie est enfin rétablie…

      J'aime

  9. J’ai aussi compris que par décret les médecins de villes n’ont pas le droit de prescrire l’hydroxychloroquine pour le Covid-19.
    Comme d’habitude, et c’est une façon de faire vraiment ignoble pour « nous le peuple »; quand On veut faire bien dans l’affichage, On communique sur le possible des autorisations tout en brouillant les codes du langage de façon à nous enfumer sur ce qui n’est pas autorisé.
    On autorise toutes les interdictions possibles et On interdit un maximum d’autorisations.On est vraiment dirigé par des imbéciles.
    Je me demande si ces gens, les imbéciles n’ont pas une carte pour aller directement dans un établissement de santé des hôpitaux des armées sans passer par la case « meurt à la maison et boucle la ! »
    Tout mon soutien au professeur Raoult et son équipe.

    Aimé par 2 personnes

  10. Comment peut-on admettre que le politique se substitue aux médecins ? Que reste-t-il à ceux-ci de leur liberté thérapeutique ? C’est ubuesque !

    J'aime

  11. Désolé d’être un peu à contre courant mais en tant qu’infectiologue, la tête dans le guidon actuellement, je reste tout de même dubitatif sur la frénésie autour de l’hydroxychloroquine (HC).
    J’ai discuté ce jour avec un collègue, prof d’infectiologie, qui à les mains dans le cambouis (très brillant croyez moi), qui reste très pensif sur l’intérêt réel de l’association HC- azythro.
    Hier Il a eu une conférence téléphonique avec les chinois: les résultats de leurs études sur les antiviraux, HC et autres sont très, très flous…
    L’HC reste à manipuler avec précaution (1). Il ne faudrait pas envoyer des patients en réa pour une torsade de pointe (s’il reste des lits disponibles) en plus des patients ventilés pour un coronavirus.
    Le HCSP (2) me semble faire une bonne synthèse des interrogations et des échecs concernant les différents schémas thérapeutiques proposés.
    On ne parle jamais de l’impact des antibiotiques prescrits systématiquement en ce moment au moindre doute devant une suspicion, voire une infection à coronavirus sans critères de gravité: rupture de stock imminente sur les macrolides, pression de sélection majeure (avec à la clé la sélection de bactéries multi résistantes voire hautement résistantes).
    En synthèse, nous avons la très désagréable impression que rien ne marche, hormis peut-être la vaccination….

    (1). https://www.infectiologie.com/UserFiles/File/spilf/communiques/2020-03-24-communique-hydroxychloroquine-vf.pdf
    (2). https://www.infectiologie.com/fr/actualites/covid-19-nouveau-coronavirus_-n.html

    J'aime

    • Ne soyez pas désolé, TL. Tous les points de vue sont les bienvenus ici. Et vous avez raison de dire qu’il ne faut surtout pas prendre l’hydroxychloroquine n’importe comment. Voilà au moins un point sur lequel il faudra en effet beaucoup insister, dans tous les cas

      J'aime

    • Pression de sélection majeure: seulement en milieu fermé, c’est à dire hôpital ou élevage. En milieu ouvert, non.
      Torsade de pointe facile à prévenir (ECG et potassium) et seulement pour des patients particuliers.
      Efficacité sur Covid19 déjà montrée par les Chinois et étude en cours de publication de Didier Raoult (plus de 100 cas).
      Mais vous savez ça depuis au moins le 13 janvier?

      J'aime

      • Ah j’ai oublié la rupture de stock sur les macrolides. Lesquels? Tous? Vous nous prenez vraiment pour des andouilles avec vos idioties.

        J'aime

  12. Il me semble normal que les généralistes ne soient pas autorisés à prescrire l’hydroxychloroquine. Rappelons qu’à l’IHU de Marseille, avant d’administrer l’association hydroxychloroquine + azithromycine (j’espère avoir mis les y où il faut Benoît) : 1) on teste les patients à l’infection au coronavirus, et 2) des précautions sont prises, avec notamment un électrocardiogramme à J0 et J2. Toutes choses qu’un médecin de ville ne peut faire.

    J'aime

    • Et si on arrêtait les bobards les plus énormes. Les généralistes font des ECG tous les jours et un test PCR est à la portée d’un laboratoire de ville.

      J'aime

  13. Petit sondage: une forêt amazonienne est en feu et vous n’avez que pendant quelques secondes la possibilité d’en échapper en plongeant dans la rivière. a) vous y allez sans hésiter b) vous appelez les autorités pour vous assurer qu’il n’y a pas de piranhas.

    J'aime

  14. Je vois pas bien la nouveauté de cette autorisation ?
    Que je sache un médecin n’a besoin d’aucune autorisation pour établir sa prescription !
    De même qu’il n’a besoin non plus de personne pour décider de prescrire une analyse…
    Mais bon ! Si ça fait joli dans la galerie…
    Le seul qui aurait pu éventuellement (car finalement peu lu des médecins) faire un conseil intéressant c’est le magazine « prescrire » mais je viens de regarder leur site et ils sont toujours sur la ligne principe de précaution !!!

    J'aime

  15. Pour en revenir aux tests, les Allemands fanfaronnent avec leurs 500 000 tests par semaine et seulement 186 morts, mais nous au moins, on est Champions du Monde de foot, ouaiiiis!!!

    J'aime

  16. Peut-être un espoir nouveau ici :
    Un médecin américain dit avoir guéri 500 patients entre autre avec l’hydroxychloroquine :

    Lettre du Dr. Zev Zelenko :

     

    https://www.caducee.net/actualite-medicale/14826/covid19-un-medecin-americain-aurait-traite-avec-succes-plus-de-500-patients-avec-l-hydroxychloroquine.html

     

    « La prescription est la suivante :

    –        Hydroxychloroquine 200 mg deux fois par jour pendant 5 jours

    –        Azithromycine 500 mg une fois par jour pendant 5 jours

    –        Sulfate de zinc 220 mg une fois par jour pendant 5 jours

     

    Depuis jeudi dernier, mon équipe a traité environ 350 patients à Kiryas Joel et 150 autres patients dans d’autres régions de l’état de New York avec le même traitement.

    Selon les retours d’information que j’ai pu obtenir des équipes médicales, nous avons eu ZÉRO mort, ZÉRO hospitalisation et ZÉRO intubation. De plus, je n’ai entendu parler d’aucun effet secondaire autre qu’environ 10 % des patients souffrant de nausées et de diarrhées temporaires. »

    J'aime

    • Mouais, c’est très douteux tout ça. Visiblement il n’a traité que des cas très légers. On ne sait même pas si ce sont de vrais cas d’ailleurs. Il dit que son équipe n’a réalisé que 200 tests dont 65% étaient positifs, alors qu’il aurait guéri 500 personnes. Il ne donne aucune indication sur l’âge de ses patients. S’ils ont tous moins de 50 ans, même sans traitement, il est probable qu’aucun ne serait mort.

      J'aime

      • Il prétend ne traiter que les cas très symptomatiques et les + de 60 ans, les articles ci-dessous cependant qui relatent l’affaire ressemblent davantage à des sketches qu’à autre chose :
        « Il a déclaré qu’il avait administré le cocktail à des patients de tout âge souffrant d’essoufflement, et à ceux de plus de 60 ans ou immunodéprimés et présentant des symptômes plus bénins. Il a dit qu’il ne traite pas les personnes asymptomatiques de moins de 60 ans qui sont en bonne santé ou à faible risque. »
        https://www.jforum.fr/un-medecin-juif-orthodoxe-soigne-350-malades-du-corona.html

        J'aime

  17. Je suis bête, je n’avais même pas regardé le mode d’action de l’hydroxychloroquine :
    L’hydroxychloroquine inhibe la synthèse d’ADN et d’ARN, on peut donc comprendre qu’elle puisse agir sur le coronavirus (qui est un retrovirus donc à ARN qui doit donc utiliser la machinerie cellulaire de notre cellule pour refabriquer de l’ARN pour ses virions). En bloquant la fabrication de l’ARN, le virus ne peut pas se reproduire ! Simple comme bonjour !

    J'aime

  18. Le Professeur Didier Raoult a annoncé ce jeudi 26 mars que la chloroquine pourra être prescrite aux malades du Covid-19, selon un décret publié au Journal officiel.
    https://www.valeursactuelles.com/societe/la-chloroquine-autorisee-etre-prescrite-en-traitement-du-covid-19-117525?

    Il en a fait l’annonce lui-même sur Twitter. Ce jeudi 26 mars, le Professeur Didier Raoult, qui prône depuis plusieurs semaines l’usage de l’hydroxychloroquine pour soigner le coronavirus, a indiqué que « dans le cadre de l’urgence sanitaire, l’hydroxychloroquine peut être prescrite en traitement du COVID-19 ». Le médecin marseillais a par ailleurs remercié « Olivier Véran pour son écoute ». Une information confirmée par le directeur général de la Santé Jérôme Salomon. Le décret relayé par Didier Raoult précise que « par dérogation à l’article L. 5121-8 du code de la santé publique, l’hydroxychloroquine et l’association lopinavir/ritonavir peuvent être prescrits, dispensés et administrés sous la responsabilité d’un médecin aux patients atteints par le covid-19, dans les établissements de santé qui les prennent en charge, ainsi que, pour la poursuite de leur traitement si leur état le permet et sur autorisation du prescripteur initial, à domicile.»

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s