Magie des mots (3/5)

par Philippe Catier.

K comme Kabbale

Grille de lecture d’origine juive pour déchiffrer les mystères de la création, on peut y trouver une résonnance dans le mysticisme qui entoure la problématique du climat, lui-même composant essentiel de la création. Ce voisinage est bien sur osé mais la tournure quasi religieuse que prennent les débats autour de cette question invite à considérer que celui-ci a quitté le domaine scientifique pour entrer dans celui de la croyance. La question posée le plus souvent dans ce domaine est : « Tu y crois, toi, au réchauffement climatique ? ». La réponse est donc dans la question. Il ne s’agit pas de savoir mais de croire. On n’est pas loin de la magie.

L comme liberté

La liberté d’expression ne fait pas bon ménage avec l’écologisme globalisant. Philippe Verdier, monsieur météo de France2, auteur du livre « Climat Investigation » en fut une des premières victimes. A la suite de ce lanceur d’alerte licencié pour mauvaise pensée, on peut constater que la liberté d’expression n’est plus qu’un vain mot dans ce domaine tant les occasions de la manifester sont souvent censurées. Certains vont même jusqu’à affirmer sans vergogne que « l’écologie n’est pas compatible avec la démocratie ». L’installation d’un totalitarisme vert est donc en marche comme en d’autres temps avec d’autres couleurs. La dictature du Bien, des bons sentiments, du bonheur universel, peut provoquer un effet totalitaire désastreux.

M comme Ministre

Pauvres ministres de l’écologie ou du développement durable. Ils ont tous été obligés de manger leur chapeau où de démissionner. C’est un ministère qui dès le départ a été considéré par un de ses titulaires comme le « ministère de l’impossible ». La suite, la valse des ministres, leurs illusions perdues lui ont donné raison. Non que cette exigence de faire en sorte que les conséquences nocives de l’activité humaine soient prises en compte et prévenues, mais souvent par incapacité d’admettre les réalités face à l’idéologie. A ce poste il ne faut pas rêver ni penser que par magie les faits vont se soumettre. Le titre de ministre peut n’avoir aucun effet.

N comme Négationniste

Décidément les « réchauffistes » ne reculent devant aucun amalgame pour discréditer ceux qui les contrarient. Faisant appel à des attitudes condamnables issues de la deuxième guerre mondiale, ils entendent leur appliquer le même soupçon. Le qualificatif de « criminels » leur ayant aussi été attribué on peut espérer que les mots aient dépassé leur pensée. On s’arrêtera là dans l’analyse de leurs intentions pour ne pas ajouter à l’effet délétère que ces expressions sont censées provoquer.

O comme ONU

Comment dire ? De Gaule avait appelé cet organisme politique « le machin ». Qu’est- il donc aujourd’hui pour s’octroyer le rôle de gouvernement planétaire et utiliser ce pouvoir politique pour orienter la science climatique. Le défaut de la politique est de mettre en œuvre des opinions, et en outre des opinions partisanes. Cette habitude entre en conflit avec la science pure comme on peut le voir dans les négociations qui sévissent pour la rédaction du résumé pour décideurs, toutes les conclusions du rapport initial étant adaptées à la volonté de chacun. Science et démocratie font un couple incestueux dont l’ONU tient la chandelle. A l’heure de la mondialisation, le climat devient un enjeu exemplaire, commun à la planète entière dont l’ONU lorgne le pouvoir. 

L’effet recherché est celui d’une mobilisation universelle qui a cependant de la peine à se manifester en dehors des intentions.

8 réflexions au sujet de « Magie des mots (3/5) »

  1. «« Certains vont même jusqu’à affirmer sans vergogne que « l’écologie n’est pas compatible avec la démocratie ». »»
    « L’écologie n’est pas démocratique ».
    J’ai en mémoire cette profession de foi, que j’avais entendue à la télé, déclamée par la candidate à l’élection présidentielle française de 2012, Éva Joly. Les lunettes que la candidate portait au bout du nez étaient-elles, à cette occasion, « rouges » (cf photo) ou « vertes » … ? 😆

    _____
    Une suggestion de correction :
    obligés de manger leur chapeau de démissionner –> ou (sans accent)

    J'aime

  2. Pourquoi « quasi » religieuse ?
    On a bien là tous les éléments d’une religion : dogmes, écrits sacrés, prêtres et prophètes, lieux de culte (au sens large), anathèmes, hérétiques, bûchers/autodafés (encore symboliques mais pour combien de temps ?) et j’en oublie surement et des pires….
    Et c’est un catho pratiquant qui vous le dis !

    J'aime

  3. «  »Science et démocratie font un couple incestueux dont l’ONU tient la chandelle » :
    Cette phrase mérite un approfondissement.
    Il est effectivement important de rappeler qu’en science, une opinion majoritaire ne peut pas être un argument scientifique. De plus, une observation (experimentale ou naturelle) suffit pour remettre en cause une loi (théoréme, axiome, autres) basée sur d’autres observations ou réflexions.
    Le scepticisme est donc une valeur fondamentale dans toute démarche scientifique et que de fait, n’étant pas politique parler de démocratie n’a pas de sens.
    Le mot démocratie doit aussi ètre defini : il est trop souvent relié à la seule action de vote…. alors que la démocratie repose sur les notions de libertés individuelles, d’expressions et de propriété.
    Enfin, il est important de rappeler avec force que l’ONU n’est en rien un parlement démocratique comme tentent de le suggérer bien des censeurs de la.pensée unique. L’ONU est majoritairement composé de pays non démocratiques, avec des pays ayant un droit de véto et que cette instance a par plusieurs reprises mis à la tête de l’instance chargée des droits de l’Homme, des représentants de pays totalitaires.
    De plus, l’ONU est sorti depuis bien trop longtemps de sa seule vraie mission : éviter les guerres ou aider à y mettre un terme.

    J'aime

    • Les démocraties n’ont absolument pas besoin de l’ONU pour se saborder.
      Elles y arrivent toutes seules.
      Mais effectivement, l’erreur a été de laisser toutes ces agences onusiennes dans les griffes des ONG et des différents groupes de pression ou toutes les voix ont la même valeur, même démocratiquement non représentatives et non qualifiées techniquement.
      Voila le résultat.

      J'aime

  4. À l’entrée « Liberté » de son dictionnaire, Flaubert écrit : « Nous avons toutes celles qui sont nécessaires. » Actualisation : « Tonner contre. »
    À l’entrée « Ministre » : « Dernier terme de la gloire humaine. » Actualisation : idem.

    Aimé par 1 personne

  5. Ping : Magie des mots (3/5) – Le blog A Lupus un regard hagard sur Lécocomics et ses finances

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s