« Urgence climatique » : le consensus européen rompu

Communiqué de presse du Réseau européen climato-réaliste. Pour diffusion.

Le consensus européen est rompu : 225 députés votent contre l' »urgence climatique »

C’est un moment important dans l’histoire du Parlement européen : un tiers des députés y a voté contre les tentatives d’exagération des impacts du réchauffement climatique.

Le Réseau européen climato-réaliste (ECRN) se réjouit du vote des 225 députés qui ont rejeté ce matin la motion des partis écologistes déclarant l’urgence climatique, une motion qui a tout de même été adoptée au Parlement, par 429 députés.

À la lumière de notre appel d’hier aux députés pour voter contre cette déclaration d’urgence climatique, il s’agit d’un signe encourageant que l’adhésion inconditionnelle à l’alarmisme climatique commence à être sérieusement questionnée.

Ce vote a eu lieu le jour même où Tata Steel Europe a confirmé son intention de supprimer 3000 emplois européens, tandis que l’on annonce que la nouvelle Commission européenne prévoit un aberrante dépense de plus de trois mille milliards d’euros pour son programme climatique unilatéral.

Le fossé grandissant au sein de l’Union européennee et du Parlement européen sur les politiques climatiques est appelé à s’élargir sous l’effet des coûts économiques et politiques astronomiques qui se font de plus en plus visibles.

Durant les prochains mois, le Réseau européen climato-réaliste travaillera avec des députés de toute l’Europe pour développer des politiques alternatives qui soient économiquement, technologiquement et politiquement réalisables.

Contact :
Site : European Climate Realist Network
Courriel : ECRteam@ecr.network

23 réflexions au sujet de « « Urgence climatique » : le consensus européen rompu »

  1. Pouet pouet.
    Vous vous enorgueuillissez d’avoir déclaré le state or emergency du climat, mais c’est de l’affichage. N’importe quel canton suisse, n’importe quel chef de cantine vegan, n’importe quel négociateur Auchan Biocoop a déjà urgemment déclaré à la face du monde, pas moins de trois fois par semaine. C’est trop facile de sauver le climat, la science ipcc étant si bien faite.

    Rendons gloire à George « Morton » Soros pour avoir brillamment financé Extinction Rébellion. Gloire aux militants désintéressés et désœuvrés qui nous ont informés de la sixième extinction anthropocoupable. Vive les insectes, les mouches, les cobras, les surmulots et les bactériophages, sans oublier les baleines et les pandas qui ne demandent qu’à vivre, survivre devrais je dire.

    L’Europe, louons sa clairvoyance met la biodiversité dans l’urgence à niveau égal du climat, voilà l’audace, voilà la clairvoyance, nous montrons l’exemple à la Suisse. Nous muselons le Brésil. Nous aneantissons les chinois, épaulés par Jean Jouzel et par les nuages de moustiques tigres.

    Longue vie à IPBES, jumeau officiel d’IPCC.

    > La résolution, adoptée à une majorité confortable (429 pour, 225 contre et 19 abstentions), affirme l’engagement du Parlement pour «limiter le réchauffement de la planète à 1,5ºC ***ET éviter une perte massive de biodiversité***».

    J'aime

  2. Ils peuvent voter toutes les résolutions qu’ils veulent. Aussitôt qu’ils l’ont signée, ils reprennent aussitôt leurs activités, leurs voitures, ou l’avion, et tout le reste en opposition totale avec ce qu’ils viennent de proclamer. Tout ça est bien pathétique, et on mesure depuis un bon moment déjà, l’impuissance des dirigeants et des populations à limiter ou freiner quoi sue ce soit. A part quelques mesurettes individuelles avec impact quasi nul, ça continue tout pareil. Les consommations fossiles ne diminuent pas, elles augmentent toujours. Pour un bon moment. Puis après ce constat d’échec, viendra sans doute l’étape suivante, la recherche un peu désespérée de contre balancer les émissions de GES par des émissions négatives. Geo-ingenierie un peu fofolle en mode apprenti sorcier. A moins que d’ici là, la captation ou la photosynthèse artificielle ne viennent sauver les meubles.

    Aimé par 1 personne

  3. C’est hyper important que cela ne soit pas passé.
    1000 Milliards d’€ sur 10 ans étaient prévus pour le climat (ou un grand green new deal à la Laroturrou) après la déclaration d’urgence climatique votée.
    Les alarmistes n’ont probablement pas dit leur dernier mot mais sans état d’urgence climatique, je ne vois pas comment ils pourraient être fondés à faire ce hold-up maintenant.

    J'aime

  4. COP25 très bientôt, et à Madrid, quel heureux hasard de calendrier avec l’urgence de s’afficher écolo (n’y aurait-il pas plusieurs élections prochaines en Europe ?)

    J'aime

      • Bonsoir Pastilleverte. Où ça ?
        Moi, j’ai presqu’envie de sabrer le champagne ! Je m’effondrais presque de me dire que l’UE allait dépenser autant d’argent (du jamais vu en terme de dépenses) dans quelque chose d’aussi irrationnel que la réduction du CO2 dans le climat et de manière coercitivé, voir dictatoriale (l’état d’urgence n’est pas neutre en droit et donc pour la démocratie).

        J'aime

      • Cédric, le truc est quand même passé, alors laissons encore le champagne au frais. Bon, c’est juste une déclaration de principe, alors ce n’est pas très grave. Ce qui est vraiment positif, c’est qu’il y ait eu une telle résistance sur un truc qui ne coûtait rien, du pur affichage de vertu. Quand il s’agira d’une motion proposant de claquer un max, on peut espérer que davantage de députés sortiront du bois.

        Aimé par 1 personne

      • Autant pour moi.
        Donc on peut voter un état d’urgence avec moins des 2/3 des députés européens.
        Je ne suis pas juriste mais je ne sais pas si c’est juste une déclaration de principe car avec toutes les attaques en justice contre les Etats et les collectivités sur leurs politiques climatiques, je pense que cela va leur donner encore un fondement juridique.

        J'aime

      • @Cédric, en effet, même une déclaration de principe peut servir à faire pression sur les gouvernements et elle peut aussi servir en justice. Un gouvernement qui dont l’action est contradictoire avec un motion, même si cette motion est non contraignante, se met dans une situation de vulnérabilité face à des activistes.

        Aimé par 1 personne

  5. Quand bien même il y aurait un réchauffement climatique « catastrophique » de 4° C et que le niveau des mers viendrait à monter de 3m d’ici la fin du siècle cela ne ferait pas du phénomène une catastrophe écologique. Le système terre ne ferait là qu’apporter une réponse à un stimulus thermique. A ce changement d’environnement l’humanité a les moyens de s’adapter . De même, les écosystèmes qui se déplaceraient vers les pôles.
    La menace sur l’environnement vient de la pollution par les plastiques, les pesticides, les médicaments, les produits chimiques, etc… que ne sont pas biodégradables naturellement.

    J'aime

  6. J’ajoute pour les obtus que le CO2 est « biodégradable ». Il y a pour ceux qui l’auraient oublié un cycle naturel du carbone. Le temps de résidence dans l’atmosphère du CO2 (l’anthropique comme le naturel) est de moins de 10 ans (5 d’après Essenhigh).

    J'aime

  7. @Dominique Denonne
    Deux autres trucs que les sceptiques n’ont pas compris c’est que les écosystèmes que nous connaissons ne se déplaceront pas vers les pôles, au contraire des populations et que si le temps de résidence du CO2 était aussi court on n’observerait pas d’augmentation de +2 à +3 ppm par an dans l’atmosphère.

    J'aime

    • Il faudrait peut-être qu’antisceptique étudie un peu mieux la question et fasse le distinguo entre le temps de résidence et le temps nécessaire à la nature pour ramener au niveau d’avant la période industrielle la concentration de CO2 dans l’atmosphère si demain on arrivait à une société zéro carbone.
      Par ailleurs les écosystèmes se déplacent bien vers les pôles puisque les écologistes hurlent de voir les parasites du Sud remonter vers le Nord. Faudrait quand même éviter de dire une chose et son contraire pour rester congruent.
      Enfin j’aimerais qu’antisceptique signe de son vrai nom et ne se cache pas derrière un pseudo fût-il amusant. Faut avoir le courage de ses convictions.

      J'aime

      • @Dominique Denonne
        « Il faudrait peut-être qu’antisceptique étudie un peu mieux la question »
        Je vous renvoie la balle. Faite un tour sur Google Scholar, potassez un peu et on en reparle. Commencez par comprendre que le CO2 ne sort pas des océans et ça sera déjà pas mal.

        « Par ailleurs les écosystèmes se déplacent bien vers les pôles puisque les écologistes hurlent de voir les parasites du Sud remonter vers le Nord. »
        Certains organismes remontent oui. D’autres non. Au final les écosystèmes ne remontent pas. Ca reste le B A BA de l’écologie.

        Et ça vous ferrais quoi d’avoir mon vrai nom ?

        J'aime

      • Si les océans se réchauffent ils dégazent c’est un phénomène physique très bien connu. Pourquoi croyez-vous qu’on refroidit le champagne ?
        Si certains organisme remontent comme vous semblez le concéder leurs prédateurs suivront et tout l’écosystème par la suite.
        Accessoirement les gens qui plantent des arbres par millions doivent, je l’espère, avoir l’intelligence de choisir les essences adaptées.
        Connaître le nom de « Monsieur l’antisceptique » serait la marque d’une forme de politesse de la part de l’individu qui se cache derrière un pseudo. Quand je participe à une conversation, j’ai l’urbanité de me présenter.

        J'aime

  8. Benoit,
    « 225 députés votent contre l’urgence climatique ». Bien.
    Pourriez-vous publier les résulats par groupe parlementaire et pays s’il vous plait ?
    Merci d’avance.

    J'aime

  9. Ping : Trois syllabes climato-réalistes à l’Assemblée nationale : bravo à Jean-Charles Taugourdeau ! | Mythes, Mancies & Mathématiques

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s