Communiqué du Réseau européen des climato-réalistes

Voici le premier communiqué de l’European Climate Realist Network (ECRN), dont nous autres de l’association des climato-réalistes sommes membres fondateurs.

Un groupe d’organisations européennes appellent les députés européens à rejeter une motion déclarant l’« urgence climatique » qui doit être soumise au vote demain.

Le Réseau européen climato-réaliste (ECRN) craint que la panique et l’alarme injustifiées ne poussent les députés européens à soutenir des politiques coûteuses et préjudiciables pour les ménages et les entreprises, ainsi qu’à la stabilité et à la compétitivité européennes.

La réalité est que, ces 30 dernières années, la planète s’est réchauffée bien moins que ce qu’avait prévu le GIEC ainsi que la plupart des modèles climatiques.

Il y a à peine une semaine, une déclaration signée par plus de 700 scientifiques et professionnels a été présentée au Parlement européen, montrant que le réchauffement climatique est réel mais bien plus progressif et bien moins dommageable au bien-être des peuples et des sociétés que ne le prétendent les activistes.

Un rejet de la motion d’« urgence climatique » par les députés européens enverrait le message clair que le Parlement européen n’est plus disposé à se conformer unilatéralement à l’affichage de vertu. L’Union européenne a bien d’autres sujets autrement importants à traiter.

Contact :
European Climate Realist Network
ECRteam@ecr.network

6 réflexions au sujet de « Communiqué du Réseau européen des climato-réalistes »

  1. Bonjour,

    Pendant que 700 scientifiques signent une déclaration « climato-réaliste », 11 000 autres en signent une autre sur l’urgence climatique :
    https://lenergeek.com/2019/11/25/urgence-climatique-scientifiques-mobilisation/

    Que peut-on en penser ?

    En outre, vous devriez être plus présent sur les réseaux sociaux (surtout twitter), là où François Marie Bréon sait être taquin, dans le dos de François Gervais :

    J'aime

    • 11 000 contre 700. Puisque la science climatique est une affaire de politique où la majorité l’emporte, alors il y a effectivement une urgence climatique. Affaire réglée.
      François-Marie Bréon fait de la science politisée. Il suit rigoureusement la ligne de pensée du Giec.

      Dans son tweet du 30 oct, M. Bréon écrit ceci:

      ‘Du coup, il y a bien un effet indirect de l’activité humaine sur H2O, mais c’est via l’augmentation du CO2 qui conduit à une augmentation des Températures
      Cet effet est bien compris, et il est bien sûr dans tous les modèles de climat.
      On a une « rétroaction positive ». On estime que cette rétroaction amplifie l’effet du CO2 sur la température d’un facteur entre 2 et 3.
      Dans le cadre du réchauffement climatique, l’atmosphère va donc pouvoir contenir plus d’eau, et elle ne va pas se gêner pour le faire. Cette eau additionnelle dans l’atmosphère va contribuer à augmenter l’effet de serre, renforçant ainsi l’effet initial du CO2.’

      M. Bréon cite ici des hypothèses non prouvées du Giec. Les modèles climatiques ne prouvent srtictement rien.
      M. Bréon devrait savoir que les rétroactions positives sont extrêmement rares dans la nature. Lorsqu’un système physique est perturbé, il y a généralement des forces qui tendent à le ramener à son état originel (rétroactions négatives).

      J'aime

      • Soyez rassuré, il n’y a pas que vous à faire des pétitions, les créationnistes aussi (avec plus de succès, un petit millier de signatures de « scientifiques »). C’est cadeau : https://youtu.be/PoCr-FeCLYA?t=187

        « M. Bréon cite ici des hypothèses non prouvées du Giec. » 1) Non, JM Bréon ne cite pas le GIEC 2) le GIEC n’émet pas d’hypothèse (et ne créé pas non plus de modèle) et 3) les rapports du GIEC sourcent absolument toutes leurs assertions (mais avec des articles scientifiques, pas de billets de blogs, c’est ce qui doit vous perturber)

        « Les modèles climatiques ne prouvent strictement rien. » Non, en effet, c’est même un truisme que de le dire. Et d’ailleurs JM Bréon n’a pas utilisé les modèles climatiques pour « prouver » la rétroaction positive CO2/Vapeur d’eau. Il a juste précisé qu’elle était bien comprise et prise en compte dans les modèles. C’est pourtant une phrase simple.

        « M. Bréon devrait savoir que les rétroactions positives sont extrêmement rares dans la nature. Lorsqu’un système physique est perturbé, il y a généralement des forces qui tendent à le ramener à son état originel (rétroactions négatives). »
        Ah bon ? Serait-ce abuser de vous demander d’où vous sortez cette sorte de « loi naturelle » bizarre qui conduirait de facto à ne pas envisager de rétroaction positive « parce que c’est comme ça » ?

        J'aime

      • @Bugul Noz

        Merci pour le lien sur le créationnisme. Pour aller dans votre sens :
        Jean Staune (favorable à l’intelligent design) est climatosceptique.
        Guillaume Lecointre (défenseur de l’évolution) ne s’est pas prononcé.
        Richard Dawkins (athéisme et Évolution) défend mordicus le réchauffisme.

        Il y a deux enjeux. D’une part, le scepticisme en tant que doute contribuant à l’avancée des sciences. D’autre part, la polémique sur l’extinction des espèces qui est en train de se développer à vitesse grand V dans le sillage de IPBES. Les prises de position risquent ainsi de bouger.

        J'aime

    • Sur le graphique, les courbes noires et bleues sont vachement bien ajustée. L’hypothèse était donc séduisante. Maintenant, si les observations ne cadre pas avec les prévisions, il suffit juste de dire que l’hypothèse ne marche pas et c’est tout.

      *******

      Ça fait tout de même 20 ans que les 50 modèles du giec surchauffent tous. Ils ne réussissent pas à attraper le hiatus.

      Pourquoi a t’on besoin de 50 modèles? Un seul modèle devrait suffire s’il arrive à bien faire les prévisions. En concluerons nous que 49 modèles sont erronés.

      Pourquoi faire des prévisions pour 2040 ou 2100. Les hypothèses ne sont pas testables. Pire que cela, elles sont conditionnés par des scénarios à la carte: cette prédiction est valable pour 2040 à condition que tous les humains suivent pendant des décennies comme des robots les instructions socio économiques qui ont été dessinées par le Giec dans le scénario XYZ.

      Comment tester un truc pareil ? Expliquez nous M. Bréon.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s