La vidéo en français de FoS sur la Déclaration climato-réaliste

Beaucoup de travail particulièrement prenant hier et aujourd’hui (entre autres c’était Savante Banlieue, et ça faisait plaisir de parler de vraie science à des jeunes), mais pour ne pas vous laisser une journée sans au moins un petit quelque chose, voici la vidéo de Friends of Science sur la Déclaration climato-réaliste en version française, traduite par les bons soins de l’ami Reynald. À noter que la version anglaise va bientôt tutoyer les 600 000 vues.

10 réflexions au sujet de « La vidéo en français de FoS sur la Déclaration climato-réaliste »

  1. Imaginons que le monde politique se laisse convaincre par cet appel, et choisisse donc le status quo.Supposons en outre que les climato-réalistes aient tord et que le réchauffement climatique se poursuive conformément aux modèles du GIEC. Dans un tel cas de figure, ils seraient alors responsables d’avoir compromis nos dernières chances de maintenir la situation climatique sous contrôle.A partir du moment où on accepte de faire prendre un tel risque au monde, on se doit d’avoir des arguments en béton pour appuyer ses convictions ,or les climatosceptiques ne me donnent pas le sentiment d’être toujours très rigoureux quand ils proposent des explications alternatives du réchauffement climatique. Ils naviguent au contraire dans un flou artistique qui devrait les inciter à être beaucoup plus prudent quand ils prennent publiquement position sur les questions de politique climatique .Le sujet est trop grave et le temps qu’il nous reste , trop limité , pour faire preuve de désinvolture. Je suis d’ailleurs convaincu que dans 10 ou 15 ans, une bonne partie de ceux qui ont signé cet appel seront envahis par un énorme sentiment de honte .Ils remercieront le ciel de ne pas avoir été écoutés par le monde politique.

    J'aime

    • @tolnus
      Cela fait beaucoup de suppositions, si nous supposions par exemple que les climato-réalistes aient raison malgré leur « flou artistique », que les prévisions du GIEC soient fausses, que les mesures préconisées par les alarmistes aient conduit l’économie européenne à une complète récession pour le plus grand plaisir de la Chine, des Etats-Unis, de la Russie, de l’Inde,qui serait envahi par un énorme sentiment de honte ? Les marches pour le climat seraient alors mises sur le même plan que les processions qu’organisait le clergé il y a quelques siècles pour qu’un saint machin intercède auprès de Dieu pour que cessent les gesticulations des démons avec les canicules génératrices de sécheresses, par exemple en 1651 en Languedoc-Roussillon (plus de 300 jours), ou encore le  » Grand Hiver  » de 1709 pendant lequel même le Vieux Port à Marseille (et ce n’est pas une blague marseillaise) était pris par les glaces pour ne citer que ces deux exemples ! On peut toujours supposer mais cela est sans grand intérêt .

      J'aime

      • Je préfère une solution associée à des risques faibles et gérables plutôt qu’une solution susceptible de générer des effets pervers graves et irréversibles (et ce avec un très haut niveau de probabilité) . Ca me paraît plus rationnel.

        J'aime

  2. Tolnus, à vous lire, il suffirait d’inventer n’importe quel type d’apocalypse, que les média est les politiques nous martèlent avec ça, pour que derechef, au nom du sacro-saint principe de précaution on y croit sans conditions et qu’on prennent toutes les mesures les plus chères pour s’en prémunir.
    La vérité, c’est que quand on a pas plus d ‘argument que ça, qu’on se base sur de la théorie très incomplète qui n’a absolument pas fait ses preuves, quand on se plante à ce point sur toutes les prévisions (plus de banquise, plus d’ours, élévation catastrophique du niveau de la mer, millions de réfugiés climatiques, catastrophes en hausse, moins de ressources, etc… etc…), quand on occulte sciemment les réalités historiques (petit âge glaciaire, optimum médiéval, optimum Romain, et les autres), quand on maintient exprès la population dans un niveau d’inculture crasse sur le sujet pour mieux la manipuler (combien de Français savent qu’il n’y a que 0,04% de CO2 dans l’air ? Combien savent que la Terre est sur un pic interglaciaire depuis 12.000 ans ?, etc…) et bien mois je dis qu’avec tout ça la crédibilité des alarmistes est totalement réduite à néant. Et s’ils avaient raison, la faute leur incomberait d’avoir été plus que nuls dans leur communication.
    Quand les prévisions des alarmistes seront un tant soit peu vérifiées, quand la date de l’apocalypse ne sera pas sans cesse repoussée (à une date très variable en plus), faute de début de catastrophe annoncée, là on commencera à les écouter.

    Aimé par 1 personne

    • La théorie n’est pas incomplète , vous la jugez telle parce que vous avez une opinion toute faite à laquelle vous ne renoncerez jamais ,et ce quelle que soit la solidité des arguments qu’on vous opposera.Comme il sera toujours possible de mettre en évidence des petites approximations , des faiblesses dans les études scientifiques portant sur le climat (inévitables étant donné donné la complexité du système climatique),vous exploiterez systématiquement la situation pour tenter de démontrer fallacieusement la non scientificité de la théorie dominante. Moi je considère que les éléments de preuve sur lesquels la science climatique s’appuie pour montrer qu’il y a une intensification de l’effet de serre sont très convaincants. La moindre quantité de rayonnement infrarouge renvoyé dans l’espace par rapport à il y a 40 ans , le refroidissement de la stratosphère, le caractère anormalement élevé des températures nocturnes (l’effet de serra agissant aussi bien le jour que la nuit) , tout ca constitue un faisceau de présomptions suffisant pour emporter l’adhésion de toute personne qui aborde la question du réchauffement climatique sans à priori.

      J'aime

      • Vous dites que l’effet de serre agit aussi la nuit.

        Pourquoi ce n’est pas possible d’ordonner par ordre croissant de concentration de CO2 des échantillons de gaz avec seulement un thermomètre en les exposant à la lumière IR de la nuit terrestre ?

        Démontrer au public qu’un échantillon de gaz avec 200ppm est plus froid qu’un échantillon de gaz avec 250ppm.

        Comme vous ne le faites pas

        J'aime

  3. Les laboratoires de Physique pourraient-ils prévoir des expériences sur l’effet d’une colonne d’air (en milieu fermé, en chambre allongée rectiligne, par exemple) sur l’émission IR d’un corps noir chauffé à une température donnée, engendrant donc un spectre IR déterminé par sa température, et analysé à l’émission et à la sortie à l’extrémité de la chambre. On ferait donc varier la concentration en CO2, tout en gardant l’oxygène, l’azote, l’argon, la vapeur d’eau etc.On a su le faire depuis l’espace, pourquoi pas au sol. On a bien basé toute la théorie de l' »effet de serre » sur une idée d’Arrhénius, beaucoup plus simpliste et qui s’est révélée fausse avec l’expérience de Wood. Le CERN a fait bien plus complexe!

    J'aime

  4. @tolnus
    « La moindre quantité de rayonnement infrarouge renvoyé dans l’espace par rapport à il y a 40 ans « , faux et archi faux.
    Sinon, se baser sur des prévisions qui sont au mieux des futurs, je veux bien, mais la plupart du temps ce sont des conditionnels basés sur des modèles informatiques faux et des corrélations. Dans les deux cas ce ne sont pas des preuves scientifiques.
    Quand on triche et ment pour faire valoir une théorie, c’est que cette théorie est fausse.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s