Aujourd’hui, ils veulent la guerre

C’est l’impression très nette que donne l’illustration accompagnant la dernière lettre de l' »Affaire du siècle ».

Ce n’est pas la première fois que cette rhétorique guerrière est employée par les alarmistes du climat. On se souvient des mots explicites de Nicolas Hulot en juin dernier :

Laissez-moi vous présenter les « citoyens pour le climat » et leur fière revendication.

Chez Attac, nous en avons variante toute orwellienne dans laquelle l' »état d’urgence climatique » est là pour faire la paix.

Les politiques ne sont pas en reste, tel Pierre Nantel qui, au Québec, propose de nommer un « ministre de la Guerre au réchauffement climatique ».

Ça vous paraît délirant ? Moi, c’est la proposition de Cécile Duflot d’inscrire la « lutte contre les changements climatiques » dans la Constitution qui, à l’époque, me faisait rigoler. Pourtant, s’il n’y avait pas eu l’affaire Benalla on y serait déjà

Pour certains, la guerre a déjà commencé :

D’autres désignent leurs ennemis. Parfois de façon vague…

… parfois de façon beaucoup plus nette.

(Ceux qui m’auront reproché de citer les ringards d’Attac pourront utilement visiter le site très pro d’HumanityTV qui propose le documentaire ci-dessus à ses abonnés. Le « nerf de la guerre », ils connaissent.)

La rhétorique belliqueuse sait aussi reproduire les codes culturels de la « guerre à zéro mort » qui, sauf erreur, est historiquement due aux communicants du Pentagone :

Du même Larrouturou, cette fois en association avec Jean Jouzel, au centre universitaire méditerranéen (qui a dit que les scientifiques étaient des pacifistes ?).

Pour faire la guerre, il faut des camps d’entraînement. Ça existe :

Ne reste plus qu’à se rassurer en se disant que tout cela n’est que bavardage. Comme chacun sait, la guerre du climat n’aura pas lieu.

37 réflexions au sujet de « Aujourd’hui, ils veulent la guerre »

  1. Merci pour cette collection d’images qui rivalisent d’abjection. Les mobilisations de ce weekend promettent d’être passionnantes. Mobiliser les foules avec de la haine, c’est tellement plus facile qu’avec des discours rationnels ou des émotions positives…

    J'aime

    • Toute cette campagne a été annoncée. Elle correspond à une tentative de passage en force pour rendre irréversibles, sous la pression de l’opinion publique, des juges, en fait de tous les moyens possible, les « bonnes intentions » indicatives de l’accord de Paris sur le climat.

      J'aime

  2. Je vais faire du point Godwin et je m’en fout : toute cette sémantique est totalement totalitariste, alliant les mécanismes du nazisme et du communisme.
    Si quelqu’un avait du temps et s’amusait en changeant sceptique par juif ou capitaliste, et que l’on soumettait toutes ces attaques au public et média, ce serait le tollé.
    Rappel pour les poissons rouges : vidéo 10:10, Corinne Lepage, Nouvian, etc, etc…

    J'aime

    • L’histoire n’a jamais été écrite par « les vainqueurs » mais par les historiens patentés (historiens patentés du camps des vainqueurs sans doute, mais qui ne sont pas « les vainqueurs »).

      Les historiens patentés ont toujours minimisé la pensée de Mussolini ramenée à des clichés (la symboliques) et des dominations (hommes dominant des femmes, etc.) en écartant le rôle central de l’ETAT dans ses principes (trop dérangeant pour les historiens fonctionnaires tous plus étatistes les uns que les autres).

      Concernant le nazisme, il n’était pas utile d’insister sur les symboles nordiques et le polythéisme des dieux nordiques (pour un élève, la différence d’angle de traitement de l’idéologie entre Mussolini et Hitler est assez spectaculaire et très perturbante). L’antisémitisme et l’impérialisme (appelé improprement nationalisme) efface le reste. Pourtant le reste vaut la peine qu’on s’y intéresse : inquiétude sur l’espace vital, le rôle de la nature… cela n’a pas anecdotique. Pourquoi le « parti des travailleurs » de Hitler est toujours ramené au nationalisme, rarement au socialisme, et jamais à l’environnementalisme? Pourtant l’importance de l’environnementalisme idéologue (et un peu pratique) est avérée historiquement.

      J'aime

  3. « comme chacun sait, la guerre du climat n’aura pas lieu »
    Personnellement je parie pas là-dessus !
    Des victimes sont déjà faites (manifestants blessés et même tués, personnes expulsées, amendes, taxes abusives…) la croyance est une arme des plus puissantes qui engendre la soumission aveugle à l’autorité. Cf Milgramm.
    Il ne faut surtout pas prendre ces discours à la légère. L’autodestruction est en marche.

    J'aime

    • « comme chacun sait, la guerre du climat n’aura pas lieu »
      Je pense qu’il s’agit d’une allusion à la pièce de théâtre « La guerre de Troie n’aura pas lieu » de Jean Giraudoux.

      J'aime

  4. Quand l’OMS dit qu’il faut continuer la guerre contre le sida ,ou quand l’éducation nationale entend lutter contre l’illéttrisme je suis également terrifié. Cette rhétorique belliqueuse m’empêche de dormir la nuit.
    Arrêtez vos chochotteries c’est ridicule !

    J'aime

    • Mais cette guerre a déjà fait des morts. Les tarifs de l’électricité ont triplé en Allemagne. Des dizaines de milliers de foyers n’ont plus les moyens de payer leur abonnement électrique. Or, le nombre de décès par excès de froid est le décuple du nombre de décès par excès de chaleur à différence de température égale (à 1000 morts par canicule correspondent 10.000 morts de gens qui ne passent pas l’hiver).

      Aimé par 1 personne

      • L’aveuglement sur les pertes en vie humaine est malheureusement une constante dans les cheminements des idéologies. Il ne trouve même pas suspect que ses gourous du climat ne lui parle jamais de la manière dont on se protège lors de catastrophes naturelles (comme si réduire son CO2 était la cause de toutes les cause dans ce domaine).

        J'aime

      • La sécheresse en Afrique qui rend les terres impropres à l’agriculture ,la pénurie d’eau potable au Bangladesh , les canicules à répétition qui touchent les personnes vulnérables, la violence accrue des ouragans , les incendies , tout ca ne fait aucune victime peut-être ?

        J'aime

      • @tolnus. Si, mais tout cela n’est pas nouveau ! Cela a toujours existé et il n’y a pas d’amplification des phénomènes. Par contre il y a amplification des conséquences à cause de l’augmentation des populations et donc des gens concernés/

        J'aime

    • Dormez tranquilles braves gens. Les politiques et les activistes écolos partent à la conquête du pouvoir. Ils ont annoncé leur programme (celui de Novéthic par exemple, Novéthic qui titre « dernier avertissement de la jeunesse aux politiques » — le dernier avant quoi ?) Bref, leur programme est plein de bisous pour tout le monde. Il n’y a vraiment pas de quoi s’inquiéter, n’est-ce pas?

      J'aime

    • Quels résultats pour la « guerre contre la drogue » déjà?

      Aux USA un flic vient d’être arrêté parce que ce débile avait sa bodycam active quand il a placé de la drogue dans la voiture qu’il contrôlait. Combien de moins crétins ont fait la même chose sans caméra active?

      J'aime

  5. En tout cas les manifestations pour sauver le climat montent en gamme :
    – « À trois jours du sommet de l’ONU, 1.700 salariés d’Amazon aux États-Unis vont se mettre en grève aujourd’hui » ;
    – « la semaine mondiale pour le climat du 20 au 27 septembre pour défendre le climat » ;
    – « les gilets jaunes qui rejoignent les grévistes du climat »
    – les universités qui demandent des cours de climatologie pour tous. Les climatologues vont se trouver tout un tas de créneaux en fac pour aller dispenser leurs savoirs et augmenter leurs salaires (https://theshiftproject.org/wp-content/uploads/2019/04/Rapport_ClimatSup_TheShiftProject-2019.pdf)
    – en ce début de rentrée, des documentations syndicales rien que sur le climat (alors qu’une reforme destructrice des retraites pointe son nez…) ;
    – des jeunes très prétentieux : https://www.europe1.fr/societe/je-vais-travailler-pour-la-transition-ecologique-ces-jeunes-qui-refusent-de-travailler-dans-des-entreprises-pas-assez-ecolos-3920686

    S’il n’y a pas la guerre en tout cas le front des « défenseurs du climat et des pourfendeurs du CO2 » devient de plus en plus important.
    Rien que dans mon lycée, mes collègues sont quasi tous intoxiqués. On a fait vraiment un bond dans le délire et on sent que ce n’est que le début…

    J'aime

  6. Et dans le camp climat au Sénégal, ils ont fait quoi ?
    Planter de la mangrove pardi ! Alors même que la saison des pluies est cette année des plus abondantes et que cette mangrove s’étend naturellement. Mais on leur aura donné l’impression d’avoir sauver la planète et d’être de parfaits ambassadeurs de l’idéologie écologique pour que l’occident vienne régenter leurs espaces nationaux au nom des saintes valeurs de l’écologie transnationale.
    Et tout cela est très très bien financé par le Nord, beaucoup plus que les rares ONG qui restent à s’occuper d’aider les gamins qui mendient dans les rues pieds nus.

    J'aime

  7. Greenpeace (peace signifiant « paix », sauf erreur de ma part) avait déjà ses « rainbow warriors » !
    Pour nous maintenant, c’est « aux larmes citoyens, le CO2 expulsons etc… »
    PS : formation « au climat » (sic) dans toutes nos grandes (sic) écoles, ça promet.

    J'aime

  8. Assez comique la couverture du livre de Normand Mousseau et sa photo d’une tour de refroidissement qui rejette 0% de CO2 et 100% de vapeur d’eau.
    On a vraiment affaire à une bande de chalatans qui manipulent des enfants de 12 ans

    J'aime

  9. Coucou,

    çà y est c’est fini les commentaires délirants !

    Il faut gagner la bataille médiatique. Sereinement.

    S’interroger sur la dérive sémantique du climat vers le tout, voir le fourre-tout.
    Tel un procureur , les réprésentants du Giec( ou pas à vérifier, c’est peut être juste un pschitt médiatique), s’arrogent le droit de statuer sur autre chose que le climat. Comment ? pourquoi ? qui autorise qui , comme disait l’autre ?

    Après, statuer sur le climat, c’est déja tellement insensé que l’on peut laisser les gens délirer et laisser faire le bon sens lors du vote des lois.

    Le bon sens, le bon sens , quoi j’ai dit une connerie ?

    Bonne journée

    Stéphane

    J'aime

  10. Merci pour cette recension. Malheureusement, il suffit de se baisser pour en trouver ces temps-ci.

    « Conscience contre violence », bijou de lucidité que Stefan Zweig finit en rédiger en 1936, analyse et résume à la perfection, rien que par son titre, ce a quoi nous avons à faire. L’ouvrage, qui raconte le conflit qui opposa le paisible Sébastien Castillon, humaniste et partisan de la tolérance religieuse, au redoutable théocrate Jean Calvin, est d’une modernité stupéfiante. Probablement parce ce que les mécanismes de pouvoir et de soumission qu’il y décrit sont atemporels et profondément ancrés dans les sociétés humaines. C’est une lecture salutaire. Une œuvre écrite par un être au regard profond. Prendre un point au lointain nous aide bien souvent à mieux comprendre la nature du réel qui nous traverse et nous pétrit. Voici un passage qui, il me semble, fait écho avec cette campagne de propagande que nous subissons (invitation à manifester comprise). Lorsqu’une chose est bien dite, inutile de paraphraser :

    «Toujours, quand les idéaux d’une génération ont perdu leurs couleurs, leur feu, il suffit qu’un homme doué d’une certaine puissance de suggestion se lève et déclare péremptoirement qu’il a trouvé ou inventé la formule grâce à laquelle le monde pourra se sauver pour que des milliers et des milliers d’hommes lui apportent immédiatement leur confiance; et il est de règle constante qu’une idéologie nouvelles – et c’est sans doute en cela que réside son sens métaphysique- crée tout d’abord un idéalisme nouveau. Car celui qui apporte aux hommes une nouvelle illusion d’unité et de pureté commence part tirer d’eux les forces les plus sacrées: l’enthousiasme, l’esprit de sacrifice. Des millions d’individus sont prêts, comme par enchantement, à se laisser prendre, féconder, et même violenter, et plus le rédempteur exige d’eux, plus ils sont prêts à lui accorder. Ce qui hier encore, avait été leur bonheur suprême, la liberté, ils l’abandonnent par amour pour lui, pour se laisser conduire passivement; le «ruere in servitium» de Tacite se vérifie une fois de plus: une véritable ivresse de solidarité les fait se précipiter dans la servitude, et on les voit même vanter les verges avec lesquelles on les flagelle.»

    Le plus pervers pour ce qui nous concerne, c’est que le « redempteur » n’a pas de visage précis, nous n’en voyons que le reflet en creux, au travers des visages des courtisans, des satellites, et des créatures qui servent l’idéologie « réchauffiste ». Tout ce que nous pouvons en dire, c’est que ces milieux fonctionnent selon la double pensée d’Orwell : se réclamer de la morale, tout en prétendant s’en affranchir… Ce qui ne rassure guère.

    J'aime

      • Assurément! Un livre d’une pertinence époustouflante, et qui a l’immense avantage d’être peu ruineux (existe en format livre de poche hé hé). Ce qui est fort appréciable, lorsqu’on est le roi (la reine) des piles à lire. C’est un de mes livres de chevet.

        On pourrait presque citer le livre en entier, tant chaque ligne, chaque page fait écho a ce que nous vivons. Voulant être la plus concise possible, j’ai essayé de choisir le passage le plus pertinent. Le choix était dur… 🙂

        J'aime

      • Environ 200 pages qui décortiquent la mécanique totalitaire. Ça se lit le temps d’un voyage en train. Pile le temps d’un Paris-Genève, avec bain revigorant a la clef dans le Léman, en arrivant!

        J'aime

      • Ah, donc je le lirai la semaine prochaine dans le Lyria.
        Y a aussi Michel Servet, dans les riches œuvres de Calvin. Au moins, les Genevois lui ont fait un petit monument pour dire qu’ils étaient désolés…

        J'aime

      • C’est mignon! Manque plus que le trio bougies, fleurs et peluches. Castillon, pour sa part a été si «bien» réduit au silence par la censure du théocrate qu’il a sombré directement dans l’anonymat…

        Ha ça, il s’est fait les phalanges sur bon nombre de ses contemporains, le Calvin… Plutôt tonique pour un atrabilaire!

        J'aime

    • Coucou,

      J’ai appris récemment que la réforme avait été d’une violence inouïe en Suisse .

      L’idéologie dangereuse actuelle me semble plutôt être la résurgence du nationalisme, avec en Europe tous les pays, en Israel depuis pas mal de temps (mais bon ils sont en guerre), les Etats-unis, le Brésil, l’Inde, sans parler de la Chine …

      Alors le climat, le Giec, c’est peanuts, voir même çà oblige tous ces zigotos à discuter, ce qui n’est pas si mal !

      Bonne soirée

      STéphane

      J'aime

      • Bonsoir,

        Ho oui, la réforme de Calvin a été incroyablement brutale. L’époque moderne (16eme – 18eme siècles) en Suisse de manière gènerale a été violente.

        Pour ce qui est du plus grand péril de notre temps, je ne crois pas que le nationalisme de paille qu’on nous met sous les yeux en soit un (de nationalisme, mais aussi de péril). Il me semble plutôt que ce soit l’idéologie mondialiste, et tout ce qu’elle charrie comme dystopies et comme dérives totalitaires qui devrait plutôt franchement nous inquiéter. Mais c’est un problème vaste, qui nous amènerait très rapidement au hors-sujet si nous voulions le traiter avec toute l’attention et l’honnêteté intellectuelle qu’il requiert…

        Bonne soirée itou.

        J'aime

  11. Ne manquez pas ceci trouvé sur le site de Meteo France
    http://www.meteofrance.fr/actualites/75746838-changement-climatique-8-aout-2030-le-mercure-pourrait-localement-depasser-les-50-c

    Il faudrait donner rendez vous dans dix ans à ceux qui ont commis ce truc digne de l’attaque des extra terrestres d’Orson Wells
    Ce jours la ils seront très vraisemblablement oublié: vous savez comme dans la chanson de Brel : « mais j’ai jamais tué de chats, ou ils sentaient pas bon … »

    J'aime

    • Météo-France a remplacé ses thermomètres à mercure par des instruments à résistance de platine à faible inertie. Ils sont relevés en continu au lieu d’une fois par jour. Il est difficile de savoir quand le remplacement s’est fait (en 2008 il était généralisé). Les températures maximales mesurées par les deux types d’instruments ne sont pas directement comparable. Des fluctuations momentanées de ±2°C sont enregistrées par les thermomètres récents qui ne l’étaient pas avec les plus anciens.

      Si l’on regarde les données de la station du Mont Aigoual, qui dispose d’une centaine d’années d’enregistrement, le record de chaleur de cet été était +0,5°C au dessus de celui du milieu du 20ème siècle.
      Voilà pour les mesures.
      En ce qui concerne les modèles climatiques. Il est avéré qu’ils prédisent des tendances de croissance des températures 2 ou 3 fois plus élevées que ce qui est observé (voir, pour référence ce qu’écrivent John Christy ou Judith Curry à ce sujet).

      Météo-France satisfait ainsi Greta Thunberg : « je veux que vous ayez peur ». L’affolement permet, effectivement, de forcer des réactions irrationnelles.

      J'aime

  12. Ping : Débat sur Sud Radio ce matin | Mythes, Mancies & Mathématiques

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s