Les ravages du progrès scientifique et technique en quelques graphiques

par MD.

Cette note est la mise à jour d’une note précédente rédigée en juillet 2015 et diffusée ici :

http://www.climat-optimistes.com/ravages-progres-technique/

Le texte est resté inchangé car malheureusement, depuis cette époque, le funeste état d’esprit ambiant s’est plutôt aggravé. Les nouveaux graphiques retracent les dernières données disponibles, qui confirment les tendances encourageantes déjà observées il y a quatre ans.

Au sein des pays développés il est de bon ton, ces temps-ci, de décrier la civilisation dite « occidentale » au motif des dommages irréparables que ses modes de vie, de production, d’échanges et de financement ont fait subir à « la planète » en général et plus particulièrement à ses populations les moins favorisées.

Cette contrition obsessionnelle, loin d’apaiser les relations entre les pays du monde, conduit au contraire à des mises en accusation, à des discordes et à des surenchères revendicatives.

La Banque Mondiale publie régulièrement [1] pour tous les pays du monde, près de 1 600 séries chronologiques d’indicateurs de développement dont les plus longues remontent à l’année 1960. En voici une première sélection ayant trait à la démographie, à la santé, à l’éducation ou à la production de nourriture.

Cette période de plus d’un demi-siècle a été marquée par des progrès techniques et scientifiques, inédits dans l’histoire de l’humanité, qui à partir des pays les plus développés se sont propagés à l’ensemble du monde.

Les quelques graphiques ci-dessous concernent les seuls pays dits « en développement » [2], répartis en six parties du monde (plus le monde entier pour mémoire). Leur population totale représente 6,4 milliards d’habitants soient 84% de la population mondiale.

A chacun de juger des résultats déjà obtenus et de l’opportunité de persister, ou de renoncer.

[1] http://datatopics.worldbank.org/world-development-indicators/ mises à jour trimestrielles.

[2] C’est-à-dire exclusion faite des pays à hauts revenus (« excluding high income » dans le langage de la BM

image001image002image003image004image005image006image007image008image009image010image011

Publicités

20 réflexions au sujet de « Les ravages du progrès scientifique et technique en quelques graphiques »

  1. Super intéressant. Quelques idées reçues sont bien battues pen brèche. On se rend compte que c’est le développement de l’économie qui ralentit la croissance démographique. Le modèle retenu pour ce développement n’est donc pas dénuée de fondement. ..

    J'aime

  2. L’espérance de vie continue à croître et masque l’effet décroissant dû à la baisse du taux de natalité. Mais le second effet prendra nécessairement le pas sur le second. La croissance de la population n’est pas exponentielle.
    C’est expliqué assez bien dans la conférence de Hans Rosling intituée « Don’t Panic » (libre d’accès, une heure, sous-titres français).

    J'aime

  3. Personne ne nie le fait que le progrès technique a permis une amélioration considérable du bien être à travers le monde entier (dans le rapport meadows les courbes relatives à la population , les services ,l’industrie , l’agriculture sont aussi en progression exponentielle).On s’efforce simplement de rappeler à certains idéologues libéraux que l’opulence dont on jouit dépend d’un stock de ressources qui n’est pas inépuisable. Continuer le développement économique au même rythme qu’actuellement en escomptant sur l’innovation pour résoudre les problèmes qui se poseront , c’est pour moi équivalent à se jeter dans le vide en priant pour qu’il y ait une branche d’arbre à laquelle on pourra s’agriper. La sobriété elle l’attitude la plus raisonnable si on veut éviter une très méchante gueule de bois .

    J'aime

    • Oui, le fameux pic pétrolier de 1970 qui, année après année, se déplace dans le temps. Aujourd’hui, c’est prévu pour 2025… en attendant la découverte d’autres gisements, mais surtout l’évolution des techniques de production vers moins de pollution.
      Ah ! mais j’oubliais qu’en France la recherche est interdite sur ce sujet… Heureux Français qui êtes protégés des méfaits de la science.

      Aimé par 1 personne

      • S’agissant du pétrole conventionnel, le pic a été atteint en 2008 (ce qui est plus ou moins conforme aux prédictions d’Hubert ). C’est uniquement l’exploitation du pétrole de schiste aux Etats-Unis qui nous permet de prolonger la fête. Malheureusement ca ne va pas durer. Outre le fait que ce type de gisement s’épuise très vite, le taux de retour énergétique du shail oil est trop médioce que pour pouvoir compenser durablement le déclin du conventionnel.

        J'aime

    • Vous êtes des négationnistes de Darwin puisque vous refusez d’utiliser la preuve scientifique qui a validé la théorie de Darwin, pour produire de l’énergie.

      Vous ne savez même pas quelle est la science qui a apportée la confirmation scientifique de la théorie de Darwin, et vous venez pleurer dans nos forums qu’il n’y a plus d’énergie.

      Vous vous foutez de la gueule de qui ?
      Qui nie la preuve qui a validé Darwin ?
      Vous ou nous ?

      J'aime

    • Où avez-vous vu que les courbes publiées par MD sont en « progression exponentielle » ? C’est sûr qu’avec une telle analyse des courbes de développement, il ne nous reste plus qu’à, du haut des sommets de ces exponentielles imaginaires, « nous jeter dans le vide en priant… ».

      Dans le fond, votre idéologie écologique du développement, dans la sobriété, pour des pays qui sont peu développés, elle se traduirait par ne leur offrir que des perspectives de subsistance, à les laisser être déterminés par leur milieu naturel, à mourrir jeune, être victime des aléas naturels, ne pas échanger avec d’autres pays de part le monde…

      Ces pays n’accepteront jamais de refuser le même progrès dont vous avez vous-même bénéficié et dont vous vous plaigniez le ventre bien rempli et bien soigné. Mais dans la foulée de vos discours pacifistes de missionnaire écologique, on entend déjà les bruits de bottes pour aller sauver la planète dans les pays du sud, comme au sâle temps de la colonisation.

      Aimé par 1 personne

      • Visionnez les courbes sur googles images en tapant « rapport meadows  » dans le moteur de recherche.
        Sinon moi je ne veux rien imposer. Les pays en voie de développement peuvent faire ce qu’ils veulent . Je dis juste que le business as usual nous conduira à ‘effondrement.

        J'aime

      • @Tolnus : business as usual, ça n’existe pas. Le monde ne cesse de se transformer. Les méthodes employées il y a 50 ans n’ont rien à voir avec celles d’aujourd’hui. Les énergies fossiles seront un jour épuisées, ça c’est sûr. Mais c’est assez différent de dire cela, que de demander à ce qu’on arrête purement et simplement de les exploiter.

        J'aime

      • Sauf que personne ne sait encore quand les ressources fossiles seront épuisées ou hors de prix (je vous rappelle que ce n’est toujours pas le cas aujourd’hui, hormis artificiellement via les taxes). Anticiper une transition énergétique sur des bases aussi fragiles pose le problème d’avoir des énergies conventionnelles toujours très compétitives (car elles ne manquent pas) et donc d’avoir une transition énergétique hors de prix donc irréaliste.
        Selon moi, sur ce point précis, anticiper en développant la recherche c’est bien, mais mettre en oeuvre une transition énergétique trop tôt, c’est une grave erreur. Grave erreur à cause de son caractère anti-économique et de sa régression injustifiée du pouvoir d’achat mais aussi structurellement car on déploie des systèmes de production d’énergie sur des technologies qui pourraient être dépassées dans le futur, car on sera un moment technologique différent au moment où la transition s’imposera. Comme le dit le Pr Rémy, cette transition énergétique est inutile, ruineuse, en plus d’être injuste. Mais nous voyons bien que le pouvoir d’achat compte moins que l’écologie maintenant, la gauche portant les valeurs de la sociale-écologie et non celles de la sociale-démocratie. Pour moi, cela représente une trahison ultime des classes populaires de la part de bobo en manque de sens et de cohésion nationale.

        Aimé par 1 personne

  4. Merci Mao Zedong pour sa politique de l’enfant unique qui nous vaut ces belles courbes.
    Merci les Grecs et les Romains pour la science et la technique occidentale.
    L’humanité se porte donc bien. Mais la science et la technique, c’est pas que pour les humains.
    Les ormes sont éradiqués par la graphiose. Les platanes attaqués, et le buis, et les oliviers. Le moustique tigre s’est tranquillement installé dans nos départements, avec les punaises et les rats de Paris. La peste porcine se déploie, la grippe aviaire décime.
    Que propose la science et la technique ? On observe, on abat des arbres, des troupeaux. On sait pas bien, on comprends pas bien, heureusement c’est chez les autres, dans le sud de l’Italie. Ça doit être la faute au co2.

    Le phylloxera, le mildiou, la rage, l’épizootie de l’huitre, Pasteur et Yersin, c’était hier. Aujourd’hui, on interdit les ogm, les phytosanitaires dont le DDT, et on célèbre les mamans moustiques. On s’en fout, on est vegan, les cochons peuvent bien tous crever de leur peste.

    Merci Lyssenko d’éteindre les lumières.

    J'aime

  5. Certains tableaux m’interpellent:en Europe l’espérance de vie frise les 80 ans or sur le graphique , on est bien en dessous et même au dessous de l’Amérique latine!!!
    Quant aux rendements céréaliers, ils se situent vers 80qx soit 8 tonnes à l’ha pour le blé!!!

    J'aime

    • Ces chiffres ne concernent pas l’Europe seule. Il faut y ajouter l’Asie Centrale (classement Banque Mondiale). Et ça fait nettement chuter les moyennes, à mon avis !

      J'aime

  6. Examinons le tableau de l’accès à l’électricité, pour l’Afrique Subsaharienne; cet accès est plus de deux fois plus faible que pour le reste du monde, et loin derrière les autres régions du globe. On sait que sans l’électricité il ne peut y avoir de développement possible.
    La faute à qui ? A l’écologisme qui interdit la seule solution peu chère des centrales au charbon. Par ailleurs, l’écologisme interdit que ses populations plantent des OGM pour se nourrir.

    Je pense qu’actuellement l’écologisme est plus dangereux que Daech. Les écologistes sont responsables de ces millions de mort dans ces régions du monde.

    Aimé par 4 personnes

    • Oui, la Banque mondiale ne suventionne plus les projets énergétiques à base de fossiles, l’AFD veut un volet climat dans tous ces financements de projets, ce qui abouti à des lampadaires solaires disséminés dans tout le continent qui ne marchent plus au bout de 2 ans et plein d’autres mal-développements portés par la vague idéo-écologique.

      J'aime

  7. Avant dernier graph : Comment expliquer qu’en Asie orientale pacifique, les rendements de céréales soient si élevés ?
    Plusieurs récoltes sur l’année du fait du climat, c’est ça ?
    Si qqun a une réponse…

    J'aime

  8. Je réponds collectivement aux messages dont je remercie les auteurs.
    1/ Ne pas perdre de vue que ces chiffres correspondent aux seuls pays en développement des sept grandes régions considérées, ce qui est suffisamment mis en évidence dans le texte et sur les graphiques. (pour Kelenborn : c’est notamment le cas du groupe « Europe et Asie centrale » d’où vos interrogations). Bien entendu, pour les pays avancés (disons ceux de l’OCDE), les indicateurs se situent au plus haut (ou au plus bas, c’est selon l’indicateur) depuis des années. Ces pays préfigurent en quelque sorte la suite de l’histoire, à laquelle aspirent légitimement tous les pays du monde.
    2/ Sur l’allure des courbes de population. Ces courbes débutent par une allure pseudo-exponentielle (croissance géométrique) qui devient peu à peu pseudo-linéaire (croissance arithmétique), et enfin amorcent une inflexion puis une stabilisation (pseudo-asymptote). Ce genre d’évolution, étudiée notamment par Adolphe Quételet, trouve des applications dans des domaines aussi variés que la biologie (multiplication des organismes), la physiologie (croissance des êtres vivants), la psychologie (apprentissage), la sociologie, l’économie, la physique, etc.
    Le diagramme de population est intéressant en ce qu’il présente à peu près tous les stades d’évolution : géométrique pour Afrique, linéaire pour (par exemple) Moyen-Orient, stabilisé pour Europe et Asie centrale. On trouverait une stabilisation analogue pour les pays de l’OCDE. Le plus probable est donc que la population du globe vienne à se stabiliser dans un délai pas trop éloigné.
    C’est l’allure initiale de ce genre de courbe (exponentielle) qui continue d’alimenter d’énormes sottises (comme Benoît le rappelle souvent).
    3/ Le fameux « rapport Meadows » de 1970 (« The Limits to Growth »), auquel certains ont fait allusion, constitue une approche méthodique et équilibrée qui mérite largement la (re)lecture. On y trouve notamment de nombreuses références à la courbe logistique. Ce travail a malheureusement été dévoyé dans la traduction en français de 1972, ne serait-ce que par le titre choisi (« Halte à la croissance ? » avec toutefois un point d’interrogation), et noyé dans un fatras de commentaires et de notes incongrus. Le rapport lui-même occupe moins de la moitié de la brochure française (144 pages sur 306). Le livre est devenu introuvable mais le scan de la version anglaise du rapport est accessible en ligne.
    4/ Pour aztoros : n’oubliez pas le riz, dont les rendements dépassent parfois les 10 t/ha : c’est probablement une explication.
    5/ Ce sera tout pour aujourd’hui.
    Michel

    Aimé par 1 personne

  9. Ping : Bulletin des climato-réalistes n° 94 | Mythes, Mancies & Mathématiques

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s