Julien Bayou dans le texte

Connais ton adversaire. Ce fameux conseil, notre Lecteur Discret nous permet une fois encore de l’appliquer, en nous offrant la transcription des propos carbocentristes du jour. France Inter recevait Julien Bayou, porte-parole d’EELV et conseiller régional d’Île-de-France, dans Le Grand Entretien du 12 août 2019.

Le Lecteur Discret nous précise que « l’absence d’un véritable contradicteur (dans le studio comme dans les interventions des auditeurs) permet à l’invité d’esquiver un certain nombre de sujets sensibles pour le parti écologiste et réduit l’entretien à la simple tribune électorale. » Qui l’eût cru ? 😮

Sur la stratégie d’ouverture de EELV [séquence de 1:16 à 2:20] :

L’écologie est issue de la gauche mais elle ne peut pas s’y limiter. Moi je pense qu’il y a des municipales qui vont arriver (…) que, dans un certain nombre de villes, on peut envisager souhaiter d’arriver en tête et tout faire pour l’emporter (…). L’idée c’est d’affirmer l’écologie et donc, autour de l’écologie (…) et pas forcément autour de EELV (…) on veut affirmer le leadership de l’écologie. Donc s’il y a des personnes qui finalement se disent (…), avec le rapport du GIEC (…) sur les sols, la priorité c’est l’écologie, ils et elles sont les bienvenus pour nous aider (…). Et les leviers locaux, c’est vraiment le bon échelon pour lutter contre le dérèglement climatique mais aussi pour améliorer la situation en période de canicule, pour offrir des cantines bio aux enfants.

Sur la possibilité d’alliance avec d’autres partis [séquence de 2:57 à 3:35] :

Non, Il n’y pas, évidemment, à imaginer de quelconque alliance avec Laurent Wauquiez, ou avec les tenants de la casse des services publics ou ce gouvernement qui finalement mène une politique anti-écologiste, c’est bien ça le problème. C’est-à-dire que malgré toutes les alertes lancées par les scientifiques (je reviens sur ce rapport du GIEC qui nous dit clairement «les terres sont menacées», on a un budget de gigatonnes de carbone qu’on est train de dépenser à vitesse grand V), et bien ce gouvernement, bien loin d’engager la transition nécessaire, autorise les forages en plein août en Guyane.

Sur la nouvelle attractivité du mouvement écologiste [séquence de 5:11 à 6:08] :

Quand je discute avec (…) des adolescents qui manifestent pour la première fois pour le climat -moi, ça me tire les larmes-, eux ne se positionnent pas forcément par rapport à la gauche plurielle qu’ils n’ont pas connu (…). Par contre ils se positionnent sur une radicalité, une cohérence et une envie d’action (…). On a vu cet été : la Maison brûle. Qu’est-ce qu’on fait ? Comment on agit ? (…) C’est une responsabilité immense (…) que d’organiser un grand mouvement en mesure d’offrir une alternative au pays, de prendre le pouvoir et d’engager, enfin, cette transition.

Sur les mesures concrètes à adopter après le dernier rapport du GIEC [séquence de 8:55 à  10:55] :

(…) Je pense que le rapport du GIEC, il est très clair : ce que nous avons dans nos assiettes peut détruire ou peut sauver la planète et donc il faut refuser ces traités commerciaux (le CETA, le Mercosur) qui font traverser des carcasses de viande à travers l’Atlantique, qui permettent aussi de concurrencer l’agriculture française qui se passe progressivement de produits toxiques (…). Il y a toute la question de la rénovation thermique (…) il s’agit de mettre des milliards d’euros (…). C’est un treizième mois en économie de chauffage (…). En fait, finalement, nous, on appelle ça le « Green new deal » : c’est finalement le pendant des grands travaux de Roosevelt dans les années 1930 (…). On a besoin de ce niveau d’engagement aujourd’hui pour faire face au dérèglement climatique.

A propos de la « convention citoyenne sur le climat » [séquence de 11:21 à  12:20] : 

(…) Je crois beaucoup à ces conventions citoyennes (…) à la délibération, au tirage au sort et au fait de former ces personnes de consacrer du temps (…). J’ai toute confiance dans ce qui va sortir : du bons sens (…), raisonnééclairé de ces citoyennes et de ces citoyens qui vont dire « Ben oui, il faut sortir des pesticide (…), qui vont dire « Ben oui, la rénovation thermique (…) c’est une bonne solution pour le pays », etc. Je pense que c’est ce qui va sortir de la convention (…). 

S’agissant de l’énergie nucléaire [séquence de 13:56 à 14:31] :

Je regrette que depuis (…) 40 ans, on n’ait pas écouté les écologistes et qu’on n’ait pas mis le paquet dans le développement des énergies renouvelables. Aujourd’hui, on vit encore sur les acquis du nucléaire, mais on est en train de perdre des années et des années de compétitivité, d’excellence dans le développement des renouvelables. Et c’est pas comme ça qu’on développe une autonomie énergétique. Et donc, nous, le souhait des écologistes, c’est d’investir massivement dans les renouvelables et puis de développer ces unités au plus proche de la consommation, c’est aussi comme ça qu’on bâtit un réseau plus résilient (…). On ne peut pas faire en même temps le développement du nucléaire et le renouvelable (…). Quand on dit la sortie du nucléaire, on ne dit pas sortir du jour au lendemain : on dit acter aujourd’hui la sortie progressive, au fur et à mesure de l’obsolescence des centrales, et, pendant ce temps-là, passer en charge le développement des renouvelables.

Sur les reproches adressés à Yannick Jadot, tête de liste EELV aux élections européennes, qui s’est positionné en faveur de l’économie de marché [séquence de 16:00 à 16:55] :

C’est un faux procès (…). L’essentiel de l’écologie c’est justement dire que l’économie ne peut pas être sans limite (…) et donc il faut mettre des barrières (…) qui protègent le bien commun (…). L’écologie, c’est mettre un frein au marché, tout simplement. donc l’écologie, si on veut raccourcir, est incompatible avec le libéralisme.

Sur le détournement des albums Martine aux dépens de Greta Thunberg [séquence de 21:48 à 22:45] :

Je crois que c’est très politique (…). Je ne comprend pas cet acharnement face à ce qui est une adolescente qui prend appui sur la science pour nous alerter, les adultes et les gouvernements (…) qu’il faut moins prendre l’avion, qu’il faut prendre la mesure de ce budget carbone qu’on est train de dépenser à vitesse grand V (là encore ce sont les chiffres du GIEC). Il nous reste 8 et demi, 9 ans, au rythme où nous consommons ce budget carbone. C’est en train de s’éteindre. Et, au-delà, on ne sait pas enrayer le dérèglement climatique… C’est ça que dit Greta Thunberg… C’est un mouvement mondial qui est issu de son opiniâtreté, de sa mobilisation. Et je vois souvent des adultes, des personnes plus âgées, qui essaient de la tourner en dérision, qui la traite de cyborg… Je trouve ça vraiment scandaleux : ce sont eux les obscurantistes, et elle qui fait appel à la science.

Publicités

17 réflexions au sujet de « Julien Bayou dans le texte »

  1. Beau florilège. Celui-ci me semble particulièrement révélateur: « L’écologie, c’est mettre un frein au marché, tout simplement. » Pour ceux qui doutaient encore de ce qu’est vraiment l’écologisme…

    Aimé par 2 personnes

  2. Deux ans, 8 ans et demi ou 9 ans, etc… la valse des échéances! JE demande l’heure à laquelle ça va arriver!
    Sinon, le paragraphe sur « la convention citoyenne sur le climat « est savoureux!! Fini la science!!! On prend des personnes au hasard et ON les FORME (et s’ils sont altercomprenant car d’affreux négationnistes ultra-turbo-néo-libéraux, on les remplacera?).
    Pour les FORMER, il y aura de gentils camps d’éducation ou de rééducation?

    J'aime

    • Sainte Greta a décidé de sécher les cours pendant un an, pour parfaire la propagation de la Bonne Parole.
      Celà a au moins un avantage, elle ne subira pas, durant cette période, la propagande de ses enseignants ……. Qu’elle-même va diffuser à travers la planète ……. Et donc à ses propres enseignants.
      La boucle est bouclée !
      Ca va durer 8 ans et demi, 9 ans. Ouf, la planète est sauvée !
      Climatiquement vôtre. JEAN

      J'aime

  3. Coucou,

    Il ne faudrait pas que sur ce blog, on nous somme de choisir notre camp , camarade ! Comparer les petites bétises des uns par rapport aux enormités des autres , et réciproquement n’apporte strictement rien.

    La liberte et la france eternelle, l’extrême droite n’a que ces mots dans son discours; on sait comment çà fini …..

    Bonne journée

    Stéphane

    J'aime

    • Bonjour.
      Il est noté en préambule « Le Lecteur Discret nous précise que « l’absence d’un véritable contradicteur (dans le studio comme dans les interventions des auditeurs) permet à l’invité d’esquiver un certain nombre de sujets sensibles pour le parti écologiste et réduit l’entretien à la simple tribune électorale. » »
      Donc, si les médias ne font pas leur travail en ne portant pas la contradiction, il est important que ce travail soit fait, au moins ici. Quand aux régimes extrêmes dont vous parlez, ce sont justement ceux qui n’acceptent pas le débat et la contradiction. Alors visez juste en ne ciblant pas les climato-réalistes.
      Au plaisir,
      Cédric

      J'aime

      • Coucou,

        je cherchais, pour vous répondre en m’interrogeant, le dernier billet délirant paru dans libe; en fait c’etait un papier paru dans nature et je viens de lire le point de vue de mme curry à ce sujet. Le sujet d’etude est le « calcul  » proportionnel ou au contraire disproportionné de la place laissée dans le débat public aux personnes qui doutent de l’influence humaine sur le climat, ou qui relativisent son influence par rapport aux vaches ou aux bacteries ou que sais je d’autres.

        L’homme péte t il plus que la vache, ou plus haut que son cul quand il croit pouvoir réguler le climat ?

        Ah non, ce n’était pas la nature de la question !

        Bonne journée

        Stéphane

        J'aime

  4. Oui comme Baloo, je regrette un peu les anciens billets de ce forum où on analysait soit un rapport d’études sérieux , d’un article d’un magazine scientifique ou carrément de certaines conclusions du Giec. Rapporter ici les potins des politiques et leur bla-bla pre-electoral ou des people style la Greta machin n’apportera rien. Encore une fois ce(s) sujet(s) sont devenus apolitiques, car concernent tout le monde sans exception. Donc de droite,de gauche,du centre, sans opinion. Évidemment ils concernent à peu près toutes les activités humaines énergie,travail, loisirs, mobilité, production, industrie, agriculture, logement…etc.
    Beaucoup de gens l’ont déjà bien compris ,mais là où ça coince c’est qu’ils ne voient pas encore de solution sérieuse à échelle mondiale. Pendant encore de nombreuses années, les débats vont se poursuivre en fonction de l’évolution de l’actualité climatique ou simplement météorologique.
    Bonne soirée

    J'aime

      • Porte parole d’EELV ne signifie pas avoir les compétences et le recul nécessaires pour exprimer des solutions viables realistes et non punitives. Quand ils prônent par ailleurs la réintroduction des Ours ou des loups, ils ne voient pas qu’ici les éleveurs ne montent plus leurs bêtes en estives, les zones plus pacagees donc plus entretenues. Ces gens là vivent dans un monde virtuel utopique avec des solutions irréalistes parfois pires que le problème originel. Ils font partie des politiques pas des experts ou du moins des spécialistes.

        J'aime

  5. Euh, apolitique ?
    Il s’agit de la mise en place plus du tout masqué d’un régime collectiviste totalitaire aussi démocratique et respectueux des individus que tous ces regimes criminels qui ont sévi ou sévissent encore!!!!!
    Croire que le sujet est scientifique, c’est faire un déni de réalité.

    J'aime

  6. Vous exagérez pas un peu ? Hitler , Staline , Mao , Pinochet … ou qui encore ? Restons sérieux ! Je maintiens que le sujet va bien au delà de l’écologisme et de la politique. Ce sont les climatologues qui lancent des alertes. Les politicars ne font qu’utiliser ces alertes à des fins plus ou moins personnelles et électorales. Car impuissants à changer réellement les choses. Si vous ressentez les propos comme autoritaires c’est que beaucoup de ces écolos perdent un peu les pédales en réalisant que rien ne bouge vraiment, du moins à brève ou moyenne échéance.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s