Nagui ou la criminalisation des déviants climatiques

Par Benoît Rittaud.

Après l’inénarrable Claire Nouvian qui avait traité Élisabeth Lévy d’« hystérique » dans l’émission de Pascal Praud sur CNews, voilà que Nagui s’y met lui aussi en traitant les climatosceptiques de « criminels ».

La scène se passe sur le plateau du jeu télévisé « Tout le monde veut prendre sa place », diffusé en milieu de journée sur France 2. Derrière son pupitre, une candidate se voit poser la question : « Comment appelle-t-on la théorie affirmant que le réchauffement climatique est une invention ? ».

Au cas où le téléspectateur ignorerait que cette théorie est l’apanage des complotistes compulsifs, la question est signalée comme relevant de la catégorie « infox et idées reçues ». De la sorte, il ne sera pas dit que France Télévisions aura incité quiconque à se renseigner par lui-même sur la réalité du climat.

La candidate doit choisir entre quatre propositions : trois néologismes créés pour l’occasion, ainsi que la réponse attendue, le « climatosceptisme » (sic). En réalité les climatosceptiques — ou plutôt climatoréalistes — ne parlent pas du réchauffement comme d’une « invention », mais convenons qu’un quizz télévisé n’a pas vocation à constituer un résumé pour décideurs de l’état de la science. Finalement la candidate fait le bon choix, et tant mieux pour elle.

L’important se produit lorsque Nagui valide la réponse d’une manière pour le moins brutale : « Ceux qui pensent que le réchauffement climatique est une invention ne sont pas forcément des idiots, mais clairement des criminels, et ce sont des… climatosceptiques ! Oui ! Bien joué ! »

Cette injure gratuite ne déshonore que son auteur, mais illustre l’inquiétante banalisation de l’agressivité contre les déviants. On se souvient de Claire Nouvian sur le plateau de CNews qui, il y a quelques semaines, avait pris à partie Élisabeth Lévy sans la moindre retenue, comme si le refus de cette dernière de hurler avec les loups sur le climat autorisait son lynchage médiatique.

Cette violence qui s’installe n’est pour l’instant que verbale, mais la petite musique que font entendre les Nagui et les Nouvian indique qu’une certaine partie de la société s’est ouvertement choisie des boucs émissaires. Sûre d’elle-même, cette frange connaît fort peu les méchants qu’elle se désigne, ce qui ne l’empêche pas d’apprendre consciencieusement à les détester. Sa haine tranquille s’installe sans qu’on y pense, au point qu’elle peut se déverser de façon incidente dans un jeu télévisé tout ce qu’il y a de consensuel.

On se remettra de la bêtise d’un présentateur télévisé qui connaît si peu la science et ses méthodes qu’il en confond le bien avec le vrai. (Si encore il était le seul à commettre cette erreur…) Les climatoréalistes doivent néanmoins tenir compte de ce que révèle cet épisode : désormais ils ne sont plus de simples partisans de la Terre plate mais des criminels à condamner. Les moqueries ignorantes ne les ayant pas ensevelis, s’installe à présent un discours de haine.

Ne comptons pas trop sur nos climatologues assermentés du GIEC pour rappeler que la liberté intellectuelle est nécessaire à la science. Ils ont jusque là montré tant de complaisance pour cette atmosphère de délation qu’on ne peut guère attendre d’eux autre chose qu’un regard fuyant. Lorsqu’avoir peur est pris pour un signe de sagesse, on n’est plus capable d’un discours lucide et tolérant.

Puissent les climatoréalistes ne pas tomber à leur tour dans ce piège de la violence.

60 réflexions au sujet de « Nagui ou la criminalisation des déviants climatiques »

  1. Onfray a raison d’affirmer que nous sommes entrés dans un système totalitaire d’un genre nouveau où la liberté d’expression est formellement reconnue mais en fait niée, non comme dans les systèmes staliniens ou nazis par l’interdiction de critiquer le régime mais par la criminalisation des opinions déviantes

    Aimé par 2 personnes

  2. Devant la gravité de l’urgence climatique, il serait bon de se mettre à la tâche et de commencer à faire les bilans de nos actions en terme de bénéfice pour l’humanité face à leur coût carbone.

    Nous devons dès à présent abandonner les activités à faible bénéfice humain et à couts carbone élevés. Les maintenir serait criminel.

    Si ne connais pas le bénéfice pour l’humanité (et pour Nagui) de l’émission « tout le monde veut prendre sa place », j’ai une vague idée de son cout carbone (on imagine mal la consommation des rampes de flood et autres éclairages, des caméras de plateau et des régies ainsi que de la logistique générale). Mais si c’est pour le bien de l’humanité c’est pas criminel…

    J'aime

    • Au fait, il va où en vacances le sieur Nagui ? Et il y va comment ?
      Je regarde son émission « n’oubliez pas les paroles » (ça détend) et il y est souvent question de gagner des voyages à l’autre bout de la Terre (et autres grosse sommes d’argent à dépenser, donc de l’énergie aussi) sans qu’il y soit question d’y aller à pied ou en pédalo…
      Bref, il vit très grassement de et grâce à cette société qu’il semble vilipender.
      Souvent les donneurs de leçons ont un bilan carbone bien supérieur à celui de ceux qu’ils pointent du doigt.
      Faites ce que je dis…

      Aimé par 2 personnes

  3. Bonjour,

    Exerçant une activité dans un ministère régalien, je dispose d’un accès assez libre à la toile sauf en ce qui concerne les sites opposés ou suspicieux quant à la thèse officielle sur le climat. Skyfall et le site des climato-réalistes sont ainsi carrément interdits d’accès. En France, il existe une censure d’état qui ne dit pas son nom.

    Bonne journée

    J'aime

  4. Bonjour M. Rittaud . Si vous ne vous êtes pas déjà exprimé sur ce genre d’articles qui fleurissent dans la presse ces dernier mois, je pense qu’il y a quelque chose à faire :
    « L’éco-anxiété ou le trouble mental causé par la peur du changement climatique »
    https://www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/l-eco-anxiete-ou-la-detresse-due-au-changement-climatique_132187
    « Eco-anxiété : comment détecter ceux qui en sont atteints et comment y remédier ? »
    https://www.atlantico.fr/decryptage/3573524/eco-anxiete–comment-detecter-ceux-qui-en-sont-atteints-et-comment-y-remedier–jacques-fradin

    J'aime

  5. Il est très difficile d’amener la population au climato-réalisme. Les médias propagent l’idée d’un homme prédateur d’une Planète qui va mourir en 2050 et les gens ont pour la plupart une culture scientifique insuffisante pour se faire une idée juste et correcte sur le « dérèglement climatique ». Ils croient aveuglément au « consensus » des 97% de scientifiques. Regardez et écoutez les « ils sont des milliers de scientifiques à gnan gnan gnan à la COP 21 de Paris et bla bla bla « … ou « la science dit que bla bla bla si on ne prend pas les moyens afin de gnan gnan gnan..  » . Zètes pas tannés d’entendre ça ? Moi si ! C’est d’abord sur ce clou du « consensus » que nous devons frapper avec toute notre énergie, et ensuite parler de science (si on veut bien nous laisser parler). Il faut donc repérer les médias, plateaux et studios climato-ouverts et s’organiser pour s’y faire inviter afin de 1- démolir le consensus et 2 – parler de science.

    J'aime

  6. Benoît, vous dites,
    « Puissent les climatoréalistes ne pas tomber à leur tour dans ce piège de la violence. »

    Je pense, hélas, que c’est déjà trop tard, nous sommes, sur nos propres sites et de la part de nos propres adhérents parfois, dans une violence qui n’est encore que verbale mais ne tend qu’à devenir plus grave quand on voit des allusions très explicites à des paroles d’époques de triste mémoire, par exemple à l’adresse de Camille V pour une remarque sur sa traduction de Lindzen : « Quand je lis cela je dégaine ; comment peut-on accepter les commentaires de ce traducteur sur ce site » http://www.skyfall.fr/2018/01/01/fil-info-de-sceptiques-2018/comment-page-69/#comment-242142

    Cette phrase, appelant sinistrement au boycot d’une pensée, rappelle en effet celle que Hanns Johst, (1890-1978) nazillon notoire, « barde de la SS », met dans la bouche d’un des personnages d’une pièce de théâtre dont la 1ère eut lieu le 20 avril 1933, date de l’anniversaire d’Hitler, dont il était un intime (https://tinyurl.com/y2fnm8fk ). La phrase exacte prononcée par Thiemann à l’acte I scène 1 est « Wenn ich Kultur höre… entsichere ich meinen Browning » (Quand j’entends le mot culture [ou civilisation]… j’enlève le cran de sureté de mon Browning).

    Et la discussion sur skyfall se continue sans encombre jusqu’au #3455. « Voilà où on en arrive en acceptant des né….. istes dans nos rangs ». Ayant reçu au passage un accord explicite :
    « combattre les thèses du GIEC et des catastrophistes par de faux arguments aisément contredits (il y a un fil dans skyfall sur ce sujet) est contre-productif pour l’ensemble des climato réalistes.
    C’est la raison pour laquelle, à mon grand regret, je n’adhère pas à l’association. »

    Eh bien moi je suis climato-réaliste, réaliste au sens moderne et pas celui de la querelle des universaux du moyen âge, comme Aristote nominaliste et pas comme Platon idéaliste. Je le suis parce que c’est le lieu où ici et maintenant la défense de la vérité en science est débarrassée des idéologies non réfutables. Mais comme le dit parfois le commandant JC Michel « quand on voit la flack, c’est que nous sommes sur l’objectif. » Je tiens à rappeler que dès le début des discussions, deux théoriciens allemands Gerlich et Tscheuschner ont démontré l’inanité de la théorie de l’effet de serre des gaz, en s’appuyant sur 6 arguments décisifs, jusqu’à présent toujours solides.

    Voilà pour une première proposition de commentaire, je vais continuer en préparant un autre post sur des aspects plus scientifiques, comme nous le conseille Reynald, 2 parlons science.

    J'aime

  7. S’il est bien présomptueux d’affirmer que 97% des scientifiques (lesquels d’ailleurs? ) sont d’accord avec les thèses du RCA et du giec, force est de constater qu’il y a un consensus en gros une majorité de pour et une minorité de contre et quelques indécis. Le réchauffement en lui même est je pense admis par tous. L’influence de l’homme est lui plus discuté comme les GES anthropiques qui sont liés. Enfin viennent l’amplitude du RCA à venir selon les projections, et surtout les conséquences sur les éléments naturels existants. Éléments météo extrêmes mais aussi impacts sur la flore la faune , la fonte des glaciers et des banquises, niveaux des océans des fleuves, etc…
    Mais ceci ne justifie pas de traiter les uns ou les autres de criminels. Il faudrait enfin un débat pour argumenter sur chaque point avec les éléments dont on dispose. Une seule chose est sûre, les températures continuent d’augmenter ! Et sous certaines latitudes (nord) encore davantage que d’autres.
    Bonne soirée

    J'aime

    • zimba dit:« Une seule chose est sûre, les températures continuent d’augmenter ! ».
      Oui et non. Les températures ont augmenté lentement depuis le début du 19ème siècle au moins. A cette augmentation est variable avec des accélérations et des ralentissements d’une période d’environ 60-70 ans (de l’ordre d’une vie humaine) et avec des variations sporadiques comme celles de 1998 ou de 2016. Quant aux étés très chauds, celui de l’an passé en Europe n’était pas très différent de celui de 1947, et modéré comparé à l’été de feu de 1540.

      J'aime

  8. Et si on révisait un peu l’Histoire?Du Xe au XIVe siècles s’est produit ce que les hisotoriens ont appelé l’Optimum Médiéval. Eric le rouge et ses Vikings s’en allèrent coloniser le Groënland, où il y avait des arbres et pas de pergélisol: les gens étaient enterrés à 2m de profondeur dans des cercueils en bois. Ceci est documenté par les rapports des expéditions archéologiques danoises de 1930-31. Les glaciers des Alpes avaient presque entièrement disparu: les troupeaux circuaient entre le Valais et le Val d’Aoste, des villages entiers ont migré et se sont installés dans la vallée de Gressoney. Le theodule PASS, au pied du Cervin, était le chemin des pélerins qui se rendaient à Rome. Pareil pour le Haut Adige, ou Sud-Tyrol: au XIIe siècle il y a eu une migratiion massive du Tyrol vers le sud. Les géologues et géographes de l’Université de Berne ont trouvé des troncs d’arbres datès d’il y a un millier d’années sous le glacier de l’Aletsch… on pourrait continuer. A l’époque il n’y avait pas de voitures ni de pétrole à gogo.
    A la fin du XIVe siècle a commencé la Petite Epoque Glaciaire, qui s’est terminée à la fin du XIXe siècle. Elle a produit famines dues aux mauvaises récoltes, épidémies etc. Attribuer le réchauffement qui a suivi à la ‘révolution industrielle’, expression des historiens pour décrire les changements sociaux et économiques induits pas les débuts de l’industrialisation, est ou bien une ignorance des faits ou bien une escroquerie: jusqu’à la fin de la 2e guerre mondiale l’industrialisation ne concernait qu’une infime partie de l’hémisphère nord. Faire croire qu’elle ait pu influencer la température terrestre est simplement inepte.
    Par ailleurs, réduire le climat à une question de température c’est ne rien savoir du climat, quant au réchauffement ‘global’ (nous sommes à l’ère de la ‘globalisation’), c’est oublier que la Terre n’est pas un corps homogène: la glaciation a commencé dans l’Antarctique à l’Oligocène, pendant que dans l’hémisphère nord il y avait toujours des climats tropicaux, et en Patagonie les glaciers se sont formés il y a 7millions d’années alors que dans l’hémisphère nord les glaciations ont commencé il y a 2 millions d’années.

    Aimé par 1 personne

    • Voilà ça c’est un article sérieux !
      Reste à comparer les durées et l’amplitude des deux périodes. Car ce qui se passe depuis 40 ans semble plutôt inédit. On peut donc se poser la question des causes respectives.
      L’avenir le dira sans doute.
      Bonne soirée.

      J'aime

      • On peut déjà comparer les deux périodes de réchauffement de 1920 à 1950 et de 1980 à 2010. Les données originales existent, les articles de journaux aussi. Tout prouve qu’elles sont très comparables, y compris dans l’Arctique.

        J'aime

  9. Et j’ajouterais que la moquerie ou la montée du ton pour faire taire ou decridibiliser l’opinion inverse n’est pas non plus un comportement souhaitable et sérieux. Mieux vaut apporter ses propres arguments et débattre honnêtement quite à avouer que l’on n’est pas sûr ou que l’on peut se tromper. Ceci est vrai pour les deux parties d’ailleurs.

    J'aime

  10. « Une seconde étude, publiée dans Science, va préciser la dynamique de propagation qui se met ensuite en place. Analysant plusieurs centaines de milliers d’informations partagées sur Twitter entre 2006 (date de sa création) et 2017, des chercheurs en informatiques ont retracé comment ces informations, partagées plus de 4,5 millions de fois entre 3 millions d’utilisateurs, s’étaient propagées sur le réseau, en distinguant les fausses informations des informations fiables. Les conclusions de leurs études sont plutôt alarmantes. Les fausses rumeurs ont une dynamique de propagation bien différentes des autres. Non seulement une fausses information a environ deux fois plus de chance d’être relayée sur le réseau mais elle est surtout six fois plus rapide à se propager qu’une information sérieuse. Et le constat est encore plus fort pour les fausses informations à caractère politique, qui s’avèrent être parmi les plus virales du réseau. […] Identifiant précisément quels sont les comptes qui émettent et propagent de fausses rumeurs, leur étude montre que, bien qu’une fausse information soit relayée en moyenne par plus d’utilisateurs qu’une information fiable, elle reste en général concentrée au sein d’une même communauté d’utilisateurs. Illustrant à nouveau l’existence de chambre d’écho, les utilisateurs actifs dans la propagation de fake news ne feraient au final que partager ces rumeurs entre eux. En d’autres termes, si la viralité des fausses informations est forte (beaucoup de compte partage ces informations) leur taux de pénétration sur les réseaux au final est faible (ce sont toujours les mêmes comptes). » Au coeur des réseaux, Fabien Tarissan

    https://youtu.be/tVCYTLYkTNw?t=2930 ici à 48:50
    https://youtu.be/gtGkLZ8L3Go?t=3658 ici à 1:00:58
    Interventions de Jean Bricmont https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Bricmont, si on en croit le wikipédia un type rationaliste un peu obtus mais qui semble « un peu déviant » sur quelque bord, il a un problème avec la liberté d’expression (un ami pour dov kravi et kelenborn) et la loi Gayssot (mais pas MichelLN35).
    Enfin bref il vous met bien face à vos contradictions, juste pour confirmer qu’il n’y a pas de « plateau » ; 1er lien google pour « courbe de température » http://www.meteofrance.fr/climat-passe-et-futur/le-rechauffement-observe-a-l-echelle-du-globe-et-en-france

    Pour parler science avec Reynald Du Berger
    http://sciences.blogs.liberation.fr/2011/11/08/climat-et-debat-scientifique-richard-lindzen-estil-credible-/
    http://sciences.blogs.liberation.fr/2010/09/20/scoop-le-match-bard-versus-courtillot-a-lacademie-des-sciences/

    J'aime

    • Lindzen est-il crédible?

      Mickey Man est-il crédible?

      Comment savoir qui croire?
      en tout cas pour les vrp en poele à frire, ils ont fait leur choix

      Sinon que pensez-vous de l’idée de Trump d’organiser une confrontation au plus haut niveau?
      hein?
      les vrp en poele à frire n’iront pas?
      curieux non?
      ils avaient là une occasion en or de moucher définitivement cette bande de rigolos, les lindzen chrity, spencer, pielke et autres adeptes de la terre plate

      J'aime

      • Ce qui serait nettement plus intéressant ce serait un débat entre climato-sceptique, on peut retourner les arguments des divers climato-sceptique entre eux de sorte à ce qu’ils se contredisent et s’excluent mutuellement (même si vous vous informez uniquement sur de sites climato-sceptiques vous pourriez le constater)

        Le GIEC rassemble un nombre immense de scientifique, de papiers scientifiques, etc.
        https://medialab.sciencespo.fr/ipcc/
        https://www.lemonde.fr/planete/article/2013/09/28/qui-sont-les-scientifiques-qui-ont-redige-le-rapport-du-giec_3486067_3244.html

        Comment savoir qui croire ? Varier les sources pour vous informer (par exemple sur Internet le Réveilleur) :
        https://www.youtube.com/channel/UC1EacOJoqsKaYxaDomTCTEQ
        Ou aller dans une bibliothèque (municipale, Universitaire, nationale) et ouvrir un livre de climatologie ?

        J'aime

      • Ce qui serait nettement plus intéressant ce serait un débat entre climato-sceptique

        ah bon?
        mais ce débat existe, il est même continu, il est même bien vivant même ici, dans les commentaires?
        Par contre un débat au plus haut niveau entre les vrp en poele à frire, et les « négationnistes » devient indispensable, tant le fatras d’annonces à la Philipulus des savants goinfrés d’argent public deviennent ridicules, toutes se révélant fausses avec le temps
        La chose se précise aux USA, car Trump tient absolument à organiser une expertise critique des rapports tous les plus épouvantables, issus des agences officielles, aux mains de la mouvance verte, sous la férule de Obama.

        Mais le camp du bien ne tient pas à exposer ses faiblesses, ses mensonges, ses manipulations, et tente par tous les moyens de se soustraire à cette expertise.
        Pourtant l’occasion serait belle de moucher une fois pour toutes les terreplatistes et de montrer ce qu’est la bonne sciences?

        J'aime

  11. 40 ans, ça c’est à ma portée, j’avais 15 ans à cette époque. Je ne me souviens pas qu’en 1980 le climat était si différent de celui d’aujourd’hui (+0,3°C en moyenne selon UAH), vivant entre la Champagne et le Berry.
    Ce qui a beaucoup changé, c’est qu’en 1980 l’écologie était « gentille », il n’y avait pas de catastrophisme, alors qu’aujourd’hui tout tourne autour de ça et le pilonnage médiatique est permanent.
    Aussi, a-t-on des courbes avec une résolution assez fine pour dire que dans le passé, au moyen-âge par exemple, +0,3°en 40 ans est inédit ? Moi je ne le crois pas. On a des tendances, mais pas de mesures (ou plutôt de reconstructions) assez fines pour l’affirmer.
    Sur quoi se base-t-on de concret pour dire que le réchauffement actuel est inédit ?
    F. Gervais et d’autres vous diront que la variation de température entre 1900 et 1950 est la même que la variation entre 1950 et 2000. On a la même « vitesse » de réchauffement alors que pour la première période les rejets de CO2 étaient bien moins importants que pour la deuxième période.
    Où sont les preuves irréfutable qu’entre 1950 et 2000 la situation est réellement inédite ?

    J'aime

    • L’ordre de grandeur dont vous parlez (0.3°) n’est pas du tout le bon. Si vous prenez les données mesurées à un endroit , la moyenne mobile a augmenté de 1.5° dans l’hémisphère Nord de 1980 à 2018 car ça continue d’augmenter. Rien à voir avec le début du 20é siècle. Faites ce tracé de courbes sur plusieurs sites très différents, on retrouve partout une allure comparable avec une amplitude qui peut varier mais pour la vingtaine que j’ai tracée , ça va de 1 à 1.7°. Et quasiment toutes à partir des années 70-80. Ce qui donne des gradients moyens (ce n’est pas linéaire) de 0.2° à 0.35° par décennie. De 1900 à 1960 rien de comparable, la moyenne mobile sur 5 ou 10 ans est presque plate.

      J'aime

      • pas à dire mais ça chauffe non?
        du moins sur internet.
        Comme vous semblez suivre les dixièmes de degré, avérés ou pas, je me permets de vous remettre ce lien, si cela n’avait pas déjà été fait, qui vous donnera l’occasion de vous faire un peu d’argent pour les vacances, et par la même occasion de lever tout doute sur la théorie en vogue.
        je suis impatient de vous lire, comme nous tous

        https://wattsupwiththat.com/?s=1000+%24

        J'aime

      • Je faisais référence à cette courbe là => http://www.drroyspencer.com/wp-content/uploads/UAH_LT_1979_thru_April_2019_v6.jpg
        Si vous me dites que dans l’hémisphère Nord ça a fortement augmenté, alors ça veut dire aussi que ça a fortement chuté dans l’hémisphère sud puisque UAH, HadCrut et consorts n’enregistrent que ~+0,3 ~+0,4°C et qu’on est sur une tendance mondiale à +0,13°C/décade.
        Le reste n’est qu’arguments sans fin si je puis me permettre.
        Et en 40 ans, je n’ai pas l’impression moi (et que moi) d’être passé dans un autre climat

        J'aime

      • Pour des comparaisons de tendances qui ont un sens, il faut comparer des périodes égales.
        Le graphique ci-joint montre les tendances moyennes sur trente ans de la série HADCRUT4. On y voit très nettement l’oscillation de 60-70 ans avec des tendances presque identiques autour des années 1930 et 1980.
        https://www.cjoint.com/c/CCdllguxIiQ

        J'aime

    • Vous nous donnez la courbe mondiale UAH de Spencer et Christy, mais ils font aussi une répartition de l’ensemble de leurs données satellitaires sous forme d’anomalies moyennes par zones latitudinales. J’ai fait l’ensemble des courbes y compris en outre pour 3 séries longitudinales : Global, Terres, Océans.
      L’ensemble de ces résultats permet de révéler qu’une moyenne globale peut cacher des zones en refroidissement (arctique) dont l’évolution de la « température » satellitaire semble responsable d’un El Nino catastrophiquement intense en 2016

      Retour sur 1 courbe T Hug https://tinyurl.com/y74fqfxo
      TEMP UAH depuis 1958 Anomalies https://tinyurl.com/y9wzs67n
      EXTRAIT DE PENSEE UNIQUE 02 2009 https://tinyurl.com/ycq85365
      TEMP ZONES ARCT mesure https://tinyurl.com/y73q82a3

      Il faut se méfier des températures moyennes, il n’y a que des moyennes de températures et quand on voit comme dans ce cas une énorme hausse de la température dite moyenne arctique quand 1000 milliards de tonnes de glace nouvelles sont formées, c’est probablement que les notions même de température et de sa mesure sont mal appréhendées.

      J'aime

  12. Réponse à l’article de Vogt Thea.
    Merci pour ces précisions ; on pourrait reculer plus loin que l’OM (optimum médiéval , pas l’olympique marseillais ) et regarder ce qui s’est passé sur Terre lors des autres optimums holocènes
    La question n’est pas de refuser la sortie du petit âge glaciaire , mais de préciser si cette sortie aurait déjà dû s’arrêter , ou de savoir jusqu’à quand elle va continuer et de savoir ce que représente le réchauffement anthropique dans cette sortie du PAG; je suppose que vous ne refusez pas cette responsabilité humaine ; les effets d’ilots de chaleur urbaine sont là pour le prouver et j’espère que vous ne refusez pas non plus la notion d’effet de serre et la responsabilité de l’homme dans l’augmentation du CO2 atmosphérique ( comme certains qui écrivent ou commentent sur ce site ), même si ce dernier n’a sans doute qu’une responsabilité marginale dans ces changements climatiques.

    J'aime

      • @joletaxi
        «  » » »l’effet de serre kesako? » » » » »
        Vous faites donc partie de la bande à Le Normand ; cela fait vingt ans qu’on essaye de vous expliquez cela , qu’on espérait , puisqu’on est des mauvais professeurs que vous alliez vous renseigner dans des revues scientifiques ; ben non ;
        L’effet de serre , c’est ce qui permet à la surface de la Terre d’avoir une température moyenne de 15°C et pas zéro , ni moins 18°C ; moins 18°C c’est la température moyenne de l’atmosphère; faut demander à Le Normand ce que c’est qu’une température moyenne ; sans vapeur d’eau , premier GES et sans nuage donc l’albédo de la Terre serait de 5% et la température de Stéfan donc de zéro °C pour l’atmosphère
        Les GES climatisent donc la surface ; merci à eux , ne changent rien à la chaleur emmagasinée dans l’atmosphère, ne changent que le gradient vertical ; de combien , on ne sait pas trop
        Après si Nagui vous énerve , vous n’avez qu’à tourner un bouton

        Aimé par 1 personne

      • Votre commentaire prouve hélas que les climato-réalistes ne sont pas immunisés contre la violence, et que celle-ci s’exerce volontiers à l’intérieur de leur propre camp. Voilà sans doute pourquoi il nous est si difficile d’avancer.

        Aimé par 1 personne

    • Vous écrivez : « j’espère que vous ne refusez pas non plus la notion d’effet de serre et la responsabilité de l’homme dans l’augmentation du CO2 atmosphérique ( comme certains qui écrivent ou commentent sur ce site ) »
      Mais où avez-vous vu quelqu’un sur ce site qui écrivait que l’effet de serre n’est pas prouvé physiquement et que l’homme n’émet pas de CO2 ? Tout au plus, vous trouverez des auteurs de ce blog (comme moi) qui disent qu’il n’y a pas de déterminisme climatique (donc encore moins de déterminisme carbonique) pour exliquer les catastrophes actuelles et surtout pas pour en prédire un effondrement mondial ingérable.
      Pour aller au fond de votre positionnement sur ce blog, c’est pas vraiment une bonne stratégie de faire passer les climato-réalistes pour ce qu’ils ne sont pas ou du moins de vouloir en exclure une partie parce qu’ils n’ont pas mis le curseur de la sensibilité climatique au même niveau que le votre.
      A vrai dire, avant de vous voir affirmer ici-même que vous êtiez climato-réaliste, je ne l’aurais pas deviné seul, voyez-vous…

      J'aime

  13. He oui, ils nous ont bien eu, chapeau, belle opération de propagande,
    pendant que vous vous échiniez à prouver leurs manipulations, eux, ils avaient pris d’assaut toute la société.Cela est devenu évident quand ils ont réussi à désamorcer la bombe climategate,à partir de là, la guerre était gagnée.
    Leur doxa est maintenant bien gravée dans l’inconscient de Mme Michu, et toute la société est gavée de messages inquiétants, d’annonces délirantes, de prophéties à la Philipulus, il n’est plus un aspect de notre vie qui ne soit soumis à leurs ukases
    Et cela ne fait que commencer
    au diable vos graphiques, vos courbes, vos théories à la noix, l’important c’est le message

    https://www.lalibre.be/actu/international/la-nouvelle-decision-de-greta-thunberg-concernant-son-avenir-5cf21c129978e27796b92b17

    on est tombé sur la tête?
    ben oui, mais pas plus que quand un pauvre gars sortait de la tranchée pour se faire dégommer
    Combattre une religion, une secte, ne se fait pas avec des arguments rationnels, d’ailleurs on invite encore toujours Marx dans les débats,et la Chine est toujours communiste
    On avait rien compris à la manoeuvre, maintenant il est trop tard

    J'aime

    • Exemple typique sur FLE PARISIEN : rance Inter de manipulation de Mme Michu sur le mode « ils nous détraquent le temps avec leur réchauffement ». Il s’agit visiblement de faire oublier la séquence du mois de mai froid et humide qui a pu troubler les esprits : « LE PARISIEN : Météo : l’été sera chaud. Selon les prévisionnistes, le mois de juillet sera même très, très chaud et sec. Quant au mois d’août, il devrait être plus orageux… Et le quotidien prévient : une canicule n’est pas impossible… Ce weekend, où l’on attend des températures estivales (on devrait dépasser la barre des 30 degré dans nombreuses villes), sera donc comme un avant-goût des semaines à venir, sachant que l’été 2018 avait déjà battu des records. » La suite fait très fort dans la propagande :
      « L’été dernier avait été marqué par son lot de catastrophes liées au dérèglement climatique » Ah bon ? c’est commencé déjà le grand dérèglement ou c’est à l’horizon 2050 ou 2100 si on ne diminue pas la production de co2 d’ici l’an prochain ? Et si la fin du monde est déjà là, comment pourrait-on y faire quelque chose ?

      Des inondations terribles dans l’Aude, des incendies meurtriers en Californie, ou encore des ouragans en Asie du Sud-Est… Si les prévisions se confirment, l’été qui s’approche pourrait connaître des événements de la même veine. Cette chaleur estivale, il ne faut donc pas nécessairement s’en réjouir. »

      https://www.franceinter.fr/emissions/la-revue-de-presse-du-week-end/la-revue-de-presse-du-week-end-01-juin-2019

      J'aime

      • Mai froid et humide … euh bon oui selon les endroits sûrement. Chez nous (SO) , il a fait 14.2°. Ah c’est moins qu’en 2017 (16°) et moins qu’en 2018 (18°). Mais si on prend la moyenne sur 80 ans, elle est de 15° ici. Il est probable que l’on s’habitue d’année en année à l’augmentation.

        J'aime

  14. @Benoit Rittaud
    Je suppose que votre commentaire s’adresse à moi; je n’ai traité personne de criminel, contrairement à Nagui; mais s’il nous est difficile d’avancer dans nos revendications , c’est bien à cause du rejet d’un grand nombre de chez nous de principes fondamentaux de la science comme les qualités radiatives des gaz dit à effet de serre ou d’ évidences basées sur des données physiques comme les isotopes du Carbone pour refuser la responsabilité de l’homme de l’augmentation du CO2 atmosphérique
    Je refuse catégoriquement de m’assimiler à ce genre de personnes qui n’ont pas les connaissances suffisantes pour discuter de ces sujets ou qui font passer celles-ci après leur idéologie anti écologiste

    J'aime

      • Nos moyens pour lutter contre la propagande climatologique sont minimes ; les lobbies éoliens et photovoltaïques sont énormes ; la résistance des énergies traditionnelles minime ; TOTAl vend de l’électricité ; faut faire comprendre aux gens que l’avenir c’est le nucléaire ; la science et le climat , c’est accessoire , ce qui intéresse les gens c’est le bien -être ; ce qui me désole , c’est que ici, on puisse se battre, devant le public , sur des sujets qui ne devraient pas poser de problèmes comme ceux cités ci dessus

        Aimé par 1 personne

  15. Benoit,
    je ne suis pas défaitiste; sinon , j’aurais abandonné depuis longtemps, depuis 20 ans, les discussions avec certains negrasionnistes , pardon megaviolonistes qui nous sortent tout le temps les même litanies
    Ma pureté , c’est à chacun d’en juger , quand à être content de soi, oui, je ne le suis que lorsque j’affirme mes idées

    J'aime

  16. Ping : Nagui ou la criminalisation des déviants climatiques | Contrepoints

  17. Pour en revenir à Nagui, il aurait dû bien écouter ce que lui a dit le scientifique/saltimbanque David Lowe dans son émission « Tout le monde joue avec le brevet » du 28 mais dernier il me semble :
    « Pour faire de l’écologie il faut être scientifique. Il ne faut pas faire de l’écologie « émotionnelle » comme on en fait trop aujourd’hui mais de l’écologie « scientifique ».
    Visiblement Nagui n’a pas retenu la leçon.

    J'aime

  18. @briittaud
    Taux de co2 mesuré aujourd’hui à plus de 400ppm, contre moins de 300ppm depuis 3 millions d’années.
    1 milliard d’humain en 1792, 3 milliard en 1960 et 7 milliard en 2012.
    En géologie, des gens sérieux parlent de l’anthropocene, c’est à dire que l’on verra des traces de l’homme partout si on creuse. Mais pas de l’homme comme humain, juste comme consommateur compulsif d’ énergie fossil.
    Acidification des océans
    Blanchiment des coraux
    Disparition des oiseaux, insectes, plancton….
    Heureux néanmoins de voir que beaucoup d’humain reste suffisamment simple d’esprit pour rester heureux et nier l’évidence. Heureux le simple d’esprit…

    J'aime

    • Hormis les chiffres sur la hausse de population mondiale qui sont exacts, on lit une affirmation douteuse, invérifiable ou fausse par ligne…
      J’imagine que c’est cela qu’on doit appeler un discours sectaire.

      J'aime

    • Après avoir rédigé des propos décousus avec quelques fautes d’orthographe, Loic a dit: «Heureux le simple d’esprit…».
      Et pourtant, même Loïc ne semble pas être content. La simplicité d’esprit n’est peut-être pas une condition suffisante.

      J'aime

  19. Désolé que vous vous sentiez « traiter » de simple d’esprit, mais comme pour le reste de mon post, il s’agit simplement de constatations. Bonnes lectures et courage, on peut toujours apprendre et ouvrir les yeux.

    J'aime

  20. @Loic C
    1ere Etape apprendre l’orthographe du français
    2eme Etape lire d’urgence Courteline ( que j’inclus dans votre liste de lectures conseillées au tôlier) et méditer son célèbre aphorisme  » Passer pour un idiot aux yeux d’un imbécile est une volupté de fin gourmet  »
    Seulement alors, vous pourrez pratiquer le mépris de façon crédible.

    J'aime

  21. Encore une fois, traiter quelqu’un de simple d’esprit, d’idiot ou d’imbécile, ne sert à rien , n’est pas bien glorieux et n’a pas de place dans un débat sérieux plutôt scientifique, même si beaucoup d’entre nous ne le sont pas surtout en climatologie. Mais peu importe on est assez instruit ou même doté de bon sens pour débattre de ces sujets. Il faut juste répondre à des questions simples et tenter de trouver des causes plausibles y compris chez les « experts » du domaine. Ex :
    – réchauffement global oui /non
    – depuis 50 ans ? 100 ans ? Plus ?
    – est ce vraiment comparable à l’optimum médiéval ?
    – amplitude globale ?
    – amplitudes locales diverses ?
    – augmentation des GES humain (co2)
    – Co2 humain cause principale ou partielle du Rech ?
    – si non quelle autre cause ?
    – etc..
    Il n’y a pas de quoi se bagarrer à donner ses réponses, arguments ou simplement ressenti . Et c’est valable pour tous y compris pour les journalistes ou politiques qui ont souvent été traités de tous les noms d’oiseaux et ridiculisés (climathon ??)
    Bonne soirée.

    J'aime

    • Je ne comprends pas ce commentaire

      vous posez de bonnes questions
      mais dans tous vos commentaires, vous affirmez que la « bonne sciences » a donné les réponses et qu’il n’y a plus lieu de discuter?
      auriez-vous un doute?
      méfiez vous, cela commence ainsi et vous basculez très vite du côté sombre de la force

      Sinon, avez-vous déjà soumis un essai au challenge à 1000 $?

      J'aime

      • J’ai mes réponses aux premières questions. Les chiffres sont là et me suffisent. Mais Il reste à quantifier par exemple l’influence du CO2 anthropique dans le réchauffement. Là je n’ai pas de certitude ni de chiffre, et j’attends de lire vos opinions.

        J'aime

      • reprenons

        – réchauffement global oui /non
        incontestable,même si les chiffres…,quoiqu’il existe des thermomètres vénérables avec des séries assez longues qui tous montrent une élévation des t°
        global? comment voulez-vous que sur la durée, une modification du climat ne soit pas globale?

        – depuis 50 ans ? 100 ans ? Plus ?
        avec les données citées ci-dessus, on peut raisonnablement parler de 150 ans, avec des accélérations, des pauses, des refroidissements, cela varie quoi

        – est ce vraiment comparable à l’optimum médiéval ?
        on avait peu de thermomètres dans les abbayes, il nous reste l’interprétation ho combien périlleuse des proxis, les vestiges que l’on retrouve un peu partout, et l’histoire, bref, on suppute, mais il se pourrait bien qu’il aie fait plus chaud
        – amplitude globale ?
        – amplitudes locales diverses ?
        sur la durée la machine climatique , or cataclysme exogène, va moyenner tout ça

        – augmentation des GES humain (co2)
        inévitablement, même si les estimations à la louche des échanges globaux ne permettent pas de se faire une idée précise
        d’ailleurs, j’ai comme un malaise quand je vois la courbe du taux de CO2 depuis 2000 ans, quelle belle crosse de hockey non?

        – Co2 humain cause principale ou partielle du Rech ?
        à vrai dire, faudra pour cela donner une explication définitive à l’effet de serre, chose que je n’ai jamais vue
        mais comme le soulignait Pielke, nous avons radicalement changé , de par notre expansion, et notre développement,des facteurs, occupation des sols, énergie,etc qui controlent le climat,et nous ne reviendrons pas à la situation ante

        – si non quelle autre cause ?

        question à 1000$
        mais cela me fascine de voir l’hystérie qui saisit l’église verte quand on annonce un peu de chaleur, alors que chaque WE des milliers de gens vont s’entasser sur des plage à 40°, et que nos retraités se réfugient au Portugal

        – etc..

        Trump poursuit son agenda pour expertiser les conclusions de l’église de la poele à frire, on finira peut-être par en savoir plus?
        En attendant, les taxes et interdictions diverses vont pleuvoir, au grand dam de notre niveau de vie,les gens qui les exigent eux ne se posent pas de questions

        ceci dit
        prions sainte Greta

        J'aime

  22. j’ai eu trouvé Nagui sympathique… fut un temps…
    (et pour Fred Vargas, je continue à me régaler de ses livres… je dis bien de ses livres, donc des fictions !)

    J'aime

  23. comprends pas ; je réponds à un article dont je suis 100% d’accord ,peut être préfacé par vous et je suis 100% d’accord avec les termes de la préface ci dessous et vous ne comprenez pas

    Rédigé par un membre de la Fédération Nationale de la Libre Pensée le texte qui suit n’engage pas notre association. Beaucoup d’entre nous n’approuvent pas la totalité de son contenu ou la verdeur de son expression. Mais tous, nous détestons la censure. Nous avons donc décidé de le publier.
    ——————-
    réponse de Ben
    Fritz, je crois vous l’avoir déjà suggéré : et si vous arrêtiez un peu de râler ? Rien qu’un tout petit peu ? 😇

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s