Sur le front local

Le vrai front, c’est sans doute celui de la commune. Daniel a mené un bel assaut lundi soir, il nous en fait le compte-rendu. Exemple à méditer. BR.

par Daniel

Je suis intervenu lors de la demi-heure « d’échange citoyen » qui précède la Conseil Municipal, en lisant le texte ci-dessous et en répondant ensuite aux questions de seulement 4 élus, les autres étant complètement dépassés. J’ai eu droit, sans surprise, à une série de titres « choisis » de la presse française, sur l’année la plus chaude, la disparition des espèces, le vilain carbone, l’épuisement des ressources… L’échange a duré 25 minutes, le temps imparti pour la réunion.
Ce que m’a révélé cette intervention, c’est l’état d’esprit et l’inculture des adversaires enchaînant les pires absurdités sans sourciller.

  • Mon texte est centré sur les problèmes financiers, aucun retour, comme disait l’autre, c’est l’Etat qui paie donc c’est gratuit.
  • Aucune empathie pour les gens en difficultés que n’ont que la (basse) volonté de consommer (il faut oser le dire !).
  • Ignorance complète du cycle « naturel » du carbone.
  • Ignorance du rapport « scientifique du GIEC », ils ne connaissent que le rapport pour les décideurs (connaissance de l’anglais oblige)..
  • Aucune connaissance économique et en particulier rien du fonctionnement des entreprises et des flux financiers. La principale qualité de la société qui doit diriger la pose les panneaux sur le toit municipal est formidable, car elle donne une voix à tous les actionnaires quelque soit le capital investi.
  • Refus de croire que l’EPR chinois avait démarré commercialement, il a fallu que j’accède aux titres du « Monde » sur mon téléphone pour les convaincre.

Le plus grave c’est que ces gens se sentent investis de la mission de sauver la planète par tous les moyens. L’augmentation de la pauvreté ne les touche pas, l’utilisation des enfants dans la propagande est recommandée, etc. Ces gens feraient de parfaits collaborateurs dans un système répressifs comme nous en avons déjà connu. c’est extrêmement inquiétant. 
Malgré mon intervention le projet de Centrale a été adopté, seule l’opposition, qui a trouvé un bon moyen de se manifester, a voté contre — plus, je pense, par calcul politique que par conviction. Pour la prochaine réunion du Conseil Municipal, je prévois de répondre seulement sur les points pour lesquels j’ai été accusé de mensonge, en produisant seulement les titres des journaux.

C’est dans le contexte de la transition énergétique que notre commune a pour projet d’étudier la proposition de construire une centrale villageoise photovoltaïque.

La COP24 vient de se terminer en Pologne avec la participation de 21 000 délégués pour la plupart venus en avion, pour ensuite nous recommander de nous déplacer en vélo. De plus en plus de pays se désengagent de leurs « obligations » pour lutter contre un réchauffement climatique auquel ils ne croient pas.

Un seul chiffre : nous produisons environ 0,06 % du CO2 total, toute diminution de nos rejets est immédiatement annihilée par les augmentations de celles de la Chine, de l’Inde et de la Russie.

L’Allemagne a démontré que la transition énergétique double le prix de l’électricité tout en augmentant les émissions de CO2 et de poussières.

Les sources d’énergie renouvelables (éolien et photovoltaïque intermittentes) obligent à recourir au gaz, au charbon et à la lignite pour palier aux ruptures d’approvisionnement les nuits et les jours sans vent et sans soleil.

Pour ceux qui l’ignorent, je suis ingénieur en électronique et électricité, j’étais responsable SAV de constructeurs d’alimentations électriques pour les raffineries, les centrales nucléaires et les métros, je prétends avoir quelques compétences sur le sujet.

J’ai assisté aux 2 réunions organisées sur le projet de centrale. Vous avez été élus pour lutter contre le funeste projet d’autoroute et gérer la commune, pas pour sauver le monde.

Je passe sur les risques à terme d’une installation pilotée par des gens inexpérimentés au travers d’une société qui n’a jamais réalisé de projet, vendant un seul produit à un seul client, dont le financement prévisionnel, sur au moins 20 ans, est soumis aux décisions imprévisibles d’un Etat en faillite, susceptible de changer de politique sans préavis, comme l’a demontré l’affaire du Diesel. Leur business plan est contraire à toutes les recommandations faites aux gestionnaires de sociétés. Autrement dit, quelques personnes créent une société pour installer du matériel subventionné, donc payé par nos impôts, et produire de l’électricité vendue à un prix exorbitant à EDF, donc payée par nos factures d’électricité. Utiliser de l’argent pris de force à des citoyens via l’impôt, c’est de la spoliation.

Si cela ne vous pose pas de problème, moi SI.

Vous allez me répondre que la commune ne met pas un sous dans cette affaire.

C’est peut-être vrai, mais cette opération à un coût. Rien n’est gratuit, il y a toujours quelqu’un qui paie quelque part. Dans ce cas précis c’est nous, les abonnés EDF et les automobilistes qui payons via les taxes sur les produits de première nécessité que sont l’électricité et les carburants surtout en milieu rural. Si vous acceptez ce projet, vous allez augmenter les taxes, c’est justement contre quoi proteste le mouvement des gilets jaunes; les avez-vous compris ? Je pense que non, car nous ne serions pas là à voter pour étudier un tel projet.

A croire que vous ne savez pas ce que signifient les mots misère et pauvreté, moi Si.

Je suis né en 1945, dans une ville détruite à 80% par les bombardements. L’hiver dans les baraquements qui nous servaient d’école, l’encre gelait dans les encriers (…). Des gens qui vivent encore dans cette pauvreté, il y en a beaucoup en France, mais vous ne les voyez jamais.

Si vous votez l’installation de cette centrale villageoise, vous allez contribuer à les enfoncer un peu plus dans la misère.

Je viens de vivre le report d’une opération urgente du cœur d’un proche, parce que les hôpitaux n’ont pas assez de matériel et de chirurgiens, et vous, vous apprêtez à gaspiller de l’argent dans des entreprises idéologiques ruineuses sans avenir.

Si cela ne vous pose pas de problème, moi SI.

En résumé, adhérer à cette idée de centrale villageoise, c’est dépenser encore plus d’argent public, c’est contribuer à augmenter toujours et encore les impôts, taxes et contributions. C’est, en conséquence, laisser à l’abandon nos hôpitaux, nos routes, notre armée, notre police, pour satisfaire les idées folles de quelques uns.

Si cela ne vous pose pas un problème, moi SI.

Publicités

30 réflexions au sujet de « Sur le front local »

  1. Tout à fait d’accord avec toi Benoit : c’est tout niveau des mairies que cela peut se jouer dans le cadre de la grande consultation nationale mise en œuvre par le gouvernement pour réagir au mouvement des gilets jaunes. Les doléances devront s’exprimer et les nôtres ne sont pas minces. Il va falloir un peu de courage pour affronter l’ignorance la mauvaise foi et les anathèmes … mets le poids des énergies renouvelable sur le budget de l’État et donc sur celui du contribuable mérite de s’y atteler.
    Bravo et merci à Daniel d’avoir initié le mouvement et que chacun prenne contact avec son maire.
    « Il n’est pas nécessaire de réussir pour persévérer »

    Aimé par 2 personnes

  2. Excellente intervention.
    Je vous cite : « Ce que m’a révélé cette intervention, c’est l’état d’esprit et l’inculture des adversaires enchaînant les pires absurdités sans sourciller ».
    C’est exactement ce que j’ai ressenti lorsque j’ai écouté des auditeurs s’exprimant sur le RC à l’antenne de RTL hier midi. Il récitent quasiment mot pour mot ce que disent à longueur d’années les journalistes, ONG et autres EELV à la télé. Les gens basent TOUT leur raisonnement sur ce qu’il entendent dans des média bien formatés. La plupart ne comprennent pas des notion simples comme les tendances ou régressions (tout le monde n’a pas vu cela lors de son cursus) et ne raisonnent pas. Il a fallu que ce soit le journaliste (!) de RTL qui rappelle que la France n’est que pour 0,9% des GES et que les autres pays font plus que compenser nos « efforts ». Là les gens disent « on le fait quand même, les autres suivront peut-être ». Sans imaginer ce que ça implique financièrement, et surtout sans imaginer les tenants et aboutissants de cette affaire de RCA.
    Donc quand vous vous adressez à des gens bien formatés en leur expliquant la réalité, les chiffres, les tendances, les faits, il doivent alors faire face à un très gros problème de dissonance cognitive.
    J’espère tout de même que le réalisme l’emportera bientôt sur le formatage et l’idéologie.

    Aimé par 4 personnes

  3. A lire votre intervention on ne peut que conclure en effet que ce sont « les autres » qui polluent : méchants chinois et autres étrangers… et que nous sommes une goutte d’eau.
    Donc ne faisons rien car « ils » ne font rien non plus…
    Votre ville (comme la mienne) rasée durant la guerre c’est parce que la majorité des nazi-sceptiques n’ont rien fait non plus il y a 80 ans …

    Vu votre âge, dans 50 ans vous ne serez pas là pour constater les dégâts. Le bon vieux précepte « après moi le déluge » en somme !

    Amusant aussi de constater que vous vous posez en « expert » pour dire des choses sur l’Allemagne sans expliquer le pourquoi des choses. Oui ils ont augmenté, pour le moment le charbon car ils stoppent le nucléaire , mais dites nous AUSSI quelles sont leurs ambitions à terme !
    Zéro % de charbon en 2050 ( AG Energiebilanzen (1990/2014), EWI/Prognos (2011)) et je vous invite à lire cette synthèse faite par des gens que vous ne pourrez pas critiquer pour leur « inculture » http://www.ines-solaire.org/telechargement/!/telechargement/la-transition-energetique-allemande-/

    Dans ce débat il ne doit PAS y avoir de mauvaise foi si vous voulez être crédible !

    J'aime

    • Nous sommes un goutte d’eau, car nous avons des centrales nucléaires décriées par les écologistes qui ne sont pas à une contradiction près.
      Notre action sur le climat, en supposant qu’il puisse y en avoir une, serait de toute façon négligeable et le seul résultat que nous obtenons est une dégradation de l’économie de notre pays au profits des chinois, fin négociateurs, qui ont roulé dans la farine nos sous-doués de politiques en faisant des promesses à 30 ans basées sur des chiffres biaisés invérifiables.
      Votre rapprochement de faits physiques et scientifiques avec une inaction nazi-sceptique est disons bizarre.
      Je n’ai pas besoin d’attendre 50 ans pour évaluer le faisabilité d’un projet économique bancal et ruineux. Je sais aussi que lutter contre le climat et le soleil responsable d’une bonne partie des variations climatiques ce n’est pas possible vu les énergies colossales mises en jeu, et qu’il est plus judicieux, plus efficace et moins cher, de s’adapter à un possible réchauffement comme l’homme l’a toujours fait depuis qu’il existe.

      Pour l’Allemagne, il est préférable de se référer au graphique de la Banque Mondiale qui ne triche pas sur les échelles et montre que la décroissance des émissions de CO² est antérieure à la mise en service des énergies renouvelables.
      Agora fait des projections de propagande écolos, la vérité n’est jamais à la hauteur. Demain on rase gratis, cela fait 70 ans au je l’entends.

      https://donnees.banquemondiale.org/indicateur/EN.ATM.CO2E.PC?end=2014&locations=DE&start=1991

      J'aime

      • Encore faudrait-il commencer à avoir le moindre début de commencement d’éléments permettant d’avancer que « le soleil responsable d’une bonne partie des variations climatiques »

        J'aime

      • relire le billet de Jacques henry sur son blog sur l’influence du soleil par l’intermédiaire des rayons cosmique. Un bon résumé des thèses de Swensmark suffisamment étayées pour introduire le doute quant au rôle mineur du CO2 .

        J'aime

      • JH ne produit pas de science, je le laisserai donc choisir et écrire ce qu’il veut sur son blog et dans contrepoint. En ce qui concerne Svensmark je le laisse travailler. Ces travaux ont jusqu’à présent abondamment été réfutés, y compris par l’un de ses co-auteurs ; que ses histoires de nucléation marchent peut-être, mais dans une atmosphère « propre » (sans polluants anthropogéniques) ; que de son coté, Vincent Courtillot fait également beaucoup d’efforts mais sans grands résultats et que Nicola Scafetta reconnais lui même dans ses publications que ses magnifique corrélations ne suffisent pas à expliquer la partie récente des dérives climatiques.
        Donc en l’état des choses laissons la science se faire (avec les scientifiques) et de la à proclamer que soleil a une influence majeure, il reste de la marge.

        J'aime

      • @Cheeki Breeki
        Et pour l’IPCC où sont les preuves ?
        A partir de données et de publications, ils construisent des MODELES informatiques.
        Modèles basés sur un certains nombre d’hypothèses, en absence de certitudes.
        Modèles qui varient tellement entre eux déjà.. et surtout qui ne reproduisent ni le passé, ni le présent observé, mesuré…
        Pourtant, ils insistent à crier au loup…

        Aimé par 1 personne

      • pour savoir si le soleil a une action il suffit de voir que de -20 000 ans à -5000 ans,
        à l’epoque des grottes de Lascaux,le niveau des oceans s’est elevé de 120 metres,suite à une fonte gigantesque de glace sur l’europe sans CO2..
        toute explication sera la bienvenue…
        L’ifremer valant bien le GIEC..
        https://wwz.ifremer.fr/gm/Comprendre/Nos-questions/Environnements-sedimentaires-et-paleoclimat/Variation-du-niveau-de-la-mer-4-posters

        J'aime

    • une petite liste d’articles « contrariants »

      http://notrickszone.com/?s=energie

      mais après tout ,les allemands hein…tant qu’ils ne viennent pas tout casser chez nous
      l’ennui, c’est que maintenant, leur « trouvaille » ruine nos propres producteurs et mettent en péril la stabilité du réseau européen
      Ruineux, inutile,désastreux pour nos paysages… et l’effondrement de la valeur immobilière des biens des malheureux qui héritent de ces ferrailles à leur porte, il est donc judicieux et indispensable que nous aussi nous accélérions notre transitude heureuse et durable, logique non?
      Du moins c’est ce que réclament avec insistance la secte du poireau vert

      J'aime

    • Le document mis en lien est intéressant. Deux remarques principales:
      – il est indiqué que la transition énergétique est bien acceptée, peut-être mais les ruraux pâtissent quand même des nuisances visuelles et éventuellement « infrasoniques » des éoliennes, et le doublement du coût de l’électricité n’est certainement pas si bien « accepté » par tout le monde, enfin l’avifaune qui doit y laisser pas mal de plumes donnerait certainement un avis bien moins favorable…
      – il est bien indiqué que l’allemagne exporte beaucoup d’électricité, mais ne dit pas explicitement que cela résulte surtout d’une tendance à la surproduction involontaire lorsque il y a beaucoup de vent et de soleil. Pour l’instant ses voisins absorbent plus ou moins facilement ses surplus, mais si en France on atteint effectivement un jour les objectifs affichés récemment par Macron en termes d’éolien et de solaire, la situation risque d’être « amusante » à gérer lors des jours venteux et ensoleillés avec faible consommation électrique (ex: we du 1er mai 2107)…

      J'aime

  4. « Votre ville (comme la mienne) rasée durant la guerre c’est parce que la majorité des nazi-sceptiques n’ont rien fait non plus il y a 80 ans … »
    C’est quoi les « nazi-sceptiques » ? Des jumeaux idéologiques des « climato-staliniens » ?.
    C’est pas bien grave. La pauvre phrase est totalement bancale, n’a aucun sens et n’a pour seul but que d’écrire « nazi-sceptique »… on peut tirer la chasse.

    Aimé par 3 personnes

  5. @ Bernard Le 19 décembre 2018 à 9 h 56 min

    Les nazi-septiques seraient-ils les virulents « spécialistes » qui ont formé la quasi-totalité de la communauté « scientifique » mondiale qui s’est opposée systématiquement à Alfred Wegener, astronome et climatologue allemand, pour sa théorie de la dérive des continents publiée en 1915 et qui n’ont admis benoîtement que quarante ans après sa mort les mécanismes de la tectonique des plaques ?

    J'aime

  6. L’analyse de Daniel est fort pertinente. J’envoie régulièrement sur le site Twitter d’En Marche des informations politiquement très incorrectes sur le climat et l’énergie, mais ce sont des coups d’épée dans l’eau car ils ne se donnent même pas la peine de répondre.
    J’ai publié plusieurs articles sur Breizh Info et Contrepoints. Cela étant, notre avenir énergétique, pour plusieurs millénaires, c’est la surgénération 238U et/ou 232Th après la phase transitoire des EPR. Chine, Inde, USA, Russie l’ont bien compris et ils avancent, alors que nous avons perdu 20 ans d’avantage concurrentiel avec l’arrêt de Phénix et Superphénix par Jospin, pour de basses considérations électorales.

    Aimé par 2 personnes

    • Pas mieux !
      J’ajoute que j’avais également essayé de faire passer un message rectificatif sur la page écologie/environnement du site LREM via mon député (majorité mais Modem), autant vous dire zéro réponse, même pas un accusé réception.
      Cela concernait la surface terrestre déboisée qui confondait « par seconde » et « par jour », une simple bagatelle quoi.
      Bref, la déforestation annuelle aurait été, selon ces calculs équivalent à la surface du continent Africain (chaque année).
      C’est ce que d’aucuns appelleraient « the science is settled, we can tax »

      J'aime

      • tout à fait. j’avais voulu faire de même avec les « référents en marche » de ma ville, j’ai eu l’impression de parler à des gens qui sont dans une secte, aucun recul sur le slogan du parti, plus aucun esprit critique…

        J'aime

    • idem, lorsque j’essaye sur une base d’arguments scientifiques, publications à l’appui, de montrer que les thèses du GIEC et ONGs (qu’on devrait renommer OPGs, P pour pro) ne tiennent pas la route. Quand j’avance des arguments par rapport à notre taux d’émission CO2 par rapport au monde et que chercher à le réduire ne fera que détruire des emplois supplémentaire en France.. soit, je n’ai pas de réponse, soit on me souhaite de  » mourir d’un évènement climatique » (je cite), soit on me répond : que des millions de français pensent le contraire, et parmi eux : Cyril Dion (poête, réalisateur, écrivain, militant vert : source wikipédia désolé de la pauvreté de la référence), ou Juliette Binoche (actrice talentueuse)…
      Mais JAMAIS aucune contradiction sur le plan scientifique…

      J'aime

  7. Bonjour,

    Bien que mon propos soit en dehors du sujet traité par ce billet, je me permet de soumettre à votre critique un texte produit par l’Unesco en 2017 :
    https://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000247507 « L’éducation en vue des objectifs de développement durable »

    Je n’ai réalisé q’une lecture rapide et superficielle du document mais certains points m’ont interpellés, j’en cite quelques uns sans être exhaustif :
    – Dès l’avant-propos,  » Des enjeux planétaires, tels que le changement climatique, exigent d’urgence un changement de nos modes de vie et une transformation de notre façon de penser et d’agir. Pour y parvenir, nous avons besoin de compétences, de valeurs et d’attitudes nouvelles qui conduisent à des sociétés plus viables. »
    – page 24, 1.2.7. ODD 7 | Énergie propre et d’un coût abordable |, Garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût abordable
    – page 36, 1.2.13. ODD 13 | Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques |, Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions.

    A aucun moment il n’est dit l’importance de former des esprits critiques capable d’analyse et de se forger ses propres opinions. Il s’agit sur tous ces points du FORMATAGE de nos chères petites têtes blondes ou brunes, rousses ou châtaines mais pas d’éducation.

    Allons-nous vers un gouvernement « mondialiste » ? Nous n’arrivons pas à faire fonctionner l’UE alors tentons d’unifier le monde ?

    Décidément Orwell n’est pas bien loin.

    Aimé par 2 personnes

  8. J’ai les mêmes a la maison. Mes petits enfants sont incapables de prendre du recul avec la doxa rechauffiste. Ils sont prêt à tout accepter sans sourciller pour sauver la planète. La fabrique du consentement a trouvé un auditoire prêt pour la servitude volontaire.
    C’est pourquoi je me bats avec vous.

    J'aime

  9. En effet les bobos journaleux qui parlent de sauver la planète sont ridicules. La planète etait là bien avant l’homme et y sera toujours quand il aura disparu. Par contre les conditions de vie vont changer surtout pour ceux qui sont les plus exposés et subissent déjà les dégâts à répétition depuis des années. Pas pour les nantis des résidences de luxe parisiennes bien sûr. Eux ils sont à l’abri.

    J'aime

  10. Coucou,

    Je ne suis pas d’accord avec la généralisation ou la déduction que vous faite à partir de votre expérience personnelle.

    Cependant, concernant le climat, cette peur affirmée sans cesse, ce sentiment rabâché partout de notre faute, de notre responsabilité, c’est du trump. Du trumpisme. Un mensonge, qui devient vérité avec le temps.Et avec ces faits soit disant avérés, alors qu’aucune théorie a ma connaissance, n’ explique clairement le fonctionnement du climat, une hypothése s’est propagée en certitude.

    D’un autre coté, il me semble que les nouvelles générations souhaitent maitriser sans la rejeter l’accelération permanente de notre monde de plus en plus « machinisé » « technicisé »; enfin bref un monde en « tiques » et en toc sous bien des aspects.

    Bref, c’est politique. Vous etes contre cette politique. Beaucoup de gens sont pour, et pour de bonnes raisons, pas uniquement à cause du climat et pas parce qu’ils sont incultes et ignares.

    Bonne soirée

    Stéphane

    J'aime

    • Non, pas seulement parce qu’ils sont incultes ou ignares mais aussi parce que C’est confortable de ne pas contester et on leur donne une solution par l’intermédiaire du CO2 à l’angoisse de la fin du monde.Les politiques y trouvent leur compte car cela va dans le sens de leurs électeurs. Le monde scientifique ne s’y oppose pas car il se trouverait privé de subventions . Bref, tout le monde y trouve son compte et nage dans la bien-pensance.

      J'aime

    • 1) Les gens sont méga-super-ignares. Merci d’ednat d’avoir fait de gosses dont certains étaient ignorants mais curieux et intelligents des moutons décérébrés qui croient que la Science est le dernier numéro de Voici Paris je veux dire de Science. Et qui confondent les paillettes et la gloire avec la Science.

      2) Qui vous oblige à utiliser les machines? De la techniques?

      3) Si vous n’y êtes pas obligé, pourquoi interférer avec l’usage qu’en font les autres?

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s