La gourde

par Phil.

C’est marrant, les associations d’idées. Le coup de la gourde en alu, ça m’a fait remonter toute une ambiance façon madeleine de Proust. Tout d’un coup je l’entendais brinquebaler sur mon sac à dos pendant les longues marche à pied quand j’étais scout. Et je me suis dis « bon sang mais c’est bien sûr », l’écologisme c’est « retour vers le futur » ou « il faut que tout change pour que rien ne change » (vous savez, Le Guépard…). Bon bref , tous ces petits jeunes avec leurs belles idées ils redécouvrent un monde oublié. Rien ne change : le monde commence avec la jeunesse, enfin c’est ce qu’elle pense ! Soyez pas vexés c’est la règle.

D’ailleurs, de fil en aiguille, je me souviens qu’on me disait « finis ton assiette ou t’auras pas de dessert, il y en a qu’aimeraient bien la finir » : pas de déchets, pas de gaspillage. Et puis la B.A., oui vous savez la bonne action, c’est bien ce qu’il fut remettre au goût du jour pour la planète, non ?

Même la devise #OnEstPret, elle m’a rappelé la nôtre : « Scouts toujours …Prêts ».

Ah la belle jeunesse !

Donc l’ambiance est au scoutisme : marche à pied, vélo, contact avec la nature, solidarité, chaleur du groupe, sentiment du bien, du bon. Ben oui du bon pour la planète puisque c’est le mot d’ordre .

Mot d’ordre, mot d’ordre, là çà me fait penser à La Vague, le roman de Todd Strasser, qui a un sous titre : « Ça commence par un jeu et finit en dictature ».

C’est bête hein les associations d’idées !

Oui mais c’est pour le bien, le bon… pour la planète.


Publicité

8 réflexions au sujet de « La gourde »

  1. Il me semblait , dans mon jeune temps, que lorsqu’on était scout ou assimillé, on se devait de protéger la nature…..sans pour cela jouer au moralisateur et à l’écoloGISTE. Ces écolos réactionnaires ont la mémoire déficiente!!! Hérisson en rodage

    J’aime

  2. « finis ton assiette […], il y en a qui aimeraient bien la finir »
    J’entends encore aujourd’hui le reproche que ma mère m’adressait, au début des années 1950, moi qui, malingre et sans appétit, rechignais à manger, alors que, disait-elle, « les petits Chinois, eux, meurent de faim parce qu’ils n’ont rien à manger » !
    [J’ignorais évidemment que les famines en Chine étaient telles, du temps de Mao, que même si j’avais « tout mangé », jusqu’à devoir essuyer mon assiette avec un morceau de pain, le sort des petits Chinois n’en aurait pas été changé d’un iota…]

    J’aime

      • « Le terme Wandervogel (oiseau migrateur en allemand) désigne un mouvement de jeunesse né en Allemagne à la toute fin du XIXe siècle, à l’initiative d’étudiants du Gymnasium de la petite ville de Steglitz. Largement influencé par des idéaux néo-romantiques, le Wandervogel prône une fuite loin du monde urbain et industriel de l’Allemagne wilhelmienne et de sa société hiérarchisée et encadrée par les adultes, pour trouver sa liberté et jouir de l’instant par la randonnée, la musique et la recherche d’un folklore oublié. » (Wiki)

        J’aime

  3. Aucune chance de revenir au scoutisme d’antan ! Les « feux ouverts » (ou « feux de camp ») sont maintenant interdits en France. Si vous trouvez du bois qui traîne en forêt, faut pas le brûler, mais le déposer dans le conteneur « déchets verts » de la déchetterie !
    Et camper dans la nature, je ne sais pas si c’est tellement autorisé (et vous êtes surs que les toilettes sont règlementaires, et que vous traitez écologiquement vos eaux usées …)

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s