#OnEstPret : Pub papier, non ; pub Youtube, oh oui !

par Cédric Moro.

Pour les Youtubeurs de #OnEstPret, la pub ça bouzille le climat. Enfin, seulement la pub papier car la pub Youtube, ça passe crème, ça rémunère même, voir pour certains ça rend riche et à #OnEstPret, l’argent, c’est le nerf de la vertue écologique.

La grande cause nationale 2.0, c’est d’arrêter les pubs papiers

Pour le 6ème grand défi de #OnEstPrêt (on a pas vu passer le 5ème sur le compte officiel Twitter), on a un de nos plus gros Youtubeurs nationaux, Norman Thavaud : 11 millions d’abonnés, plus de 4 millions de vues lors de sa dernière vidéo publiée sur Haloween.

norman-thavaud

Pour voir la vidéo, cliquez l’image

Dans la lignée de la plus grande tradition humaniste de notre pays, s’il n’y avait qu’un seul engagement à faire valoir, pour Norman Thavaud, c’est ne pas se laisser envahir sa boite aux lettre inutilement, et donc de dire « non » aux pubs. Car quand même, les pubs papiers, avec leurs promos en fluo, leurs offres de steacks hachés bon marchés, leurs prix discount sur les cadeaux de Noël, c’est pas très 2.0, vachement ringard et pas vraiment « upper class ».

Pour nous climato-réalistes, on se demande bien, une fois de plus, ce que le climat vient faire dans cette action #OnEstPret censée le sauver. A la limite on aurait pu parler des pollutions autour des incinérateurs mais ce n’est pas du registre du climat. Mais essayons tout de même de réfléchir à l’impact de la filière papier sur le climat pour rester dans l’objectif de la campagne #OnEstPret.

Les pubs papiers, c’est du CO2 en moins

Le papier des publicités dans nos boites aux lettres est un papier européen, surtout suédois mais aussi landais. En Suède comme partout en Europe, ce papier est issu de parcelles forestières exploitées industriellement, dont les coupes d’arbres sont effectuées en rotations régulières, si bien que, lorsque cette industrie du bois a coupé ses arbres, à croissance rapide, elle en replante dans la foulée sur ces mêmes parcelles.

A supposé que le CO2 soit un problème, l’arbre, planté par les industriels forestiers,  pousse, capte le CO2, emmagasine le carbone et rejette de l’oxygène (l’arbre, c’est pas comme un Youtubeur ou le Ministère de l’écologie, il aime le CO2 lui). Puis on le coupe, on en fait du papier recyclable et on le met dans votre boite aux lettres avec un peu d’encre dessus. Et notre Youtubeur, qui en a marre de ses pubs pour pauvres du Lidl du coin, ne les regardent même pas et les jettent. C’est son droit, sa liberté, pas de problèmes, d’autant plus que je fais souvent comme lui.

Pour ce papier dans vos poubelles, il y a 3 voies différentes qu’il va emprunter :

  • On l’enfouit dans une décharge (donc on stocke son carbone dans la terre)
  • On le brûle dans un incinérateur (donc on relâche du CO2 dans l’atmosphère dont les plantes se nourrissent)
  • On le recycle pour le remettre sur le marché (donc on bloque les possibilités de croissance de nouveaux arbres en Suède qui capteraient du CO2, tout en dépensant de l’énergie pour le recycler et le redistribuer ailleurs). Mais on va simplement le considérer comme « stocké » sous forme de papier dans les circuits de consommation en attendant qu’il soit, en fin de vie, enfouit ou brulé.

Toujours dans le cas où le CO2 serait un problème, vous remarquerez que c’est la solution d’enfouissement des déchets papiers qui pourrait être la meilleure pour le climat puisqu’elle stocke le carbone du papier dans le sol. L’idéal serait donc de produire du papier le plus vite possible (car l’arbre capte du CO2 dans l’atmosphère lors de sa croissance) puis de l’enfouir rapidement après valorisation, pour permettre à d’autres arbres d’être plantés et de capter à leur tour du CO2. Mais au lieu de cela, à quoi pense notre Youtubeur éco-conscientisé ? A ne plus consommer de papier, donc à ne plus faire pousser d’arbres pour du papier, ce qui implique de ne plus capter de CO2. Mais y a-t-il réfléchit ?

Pas de pub papier mais un max de pubs en ligne

Si, notre Youtubeur national n’aime pas la pub papier (qui pourrait pourtant réduire ce CO2 qu’il prétend combattre), la pub numérique, lui, il en raffole ! Car Norman Thavaud, sauveur de la planète, il en vit des pubs en ligne et même très allègrement. A tout juste 20 ans, il en est devenu multimillionnaire. C’est donc tout à fait logique qu’il demande l’arrêt des pubs papiers au profit des pubs en ligne, ses régies l’y encouragent très fortement. Google, à qui appartient YouTube, nous profile à longueur de journée jusqu’aux détails les plus intimes de notre vie privée tandis que la pub papier, moins intéressante pour les régies, elle nous laisse juste tranquille de ce côté là.

Alors que notre pays est englué dans des taux de chomage immondes depuis des lustres surtout chez les jeunes, nous ne pouvons que saluer sa réussite. Cependant, s’il pouvait ne pas jouer le rôle de courroie de transmission idéologique, dans la roue du gouvernement, en soutenant des campagnes qui aboutissent à la hausse des taxes sur les hydrocarbures, cela aurait été classe ou plutôt, moins idiot envers ceux qui souffrent des fins de mois difficiles.

Sans titre-2

Mais si Norman, avec #OnEstPret, t’es un mouton

On reviendra sur la pub en ligne de nos grands sauveurs

Comme Benoît me conseille de faire court pour avoir plus d’impact, j’arrête ici mais les pubs en ligne étant un des fils rouge de cette campagne des Youtubeurs, on y reviendra. En tous cas, les pub papiers, c’est pas un problème pour le climat, ni pour vos données personnelles, sachez le et certains d’entre nous y trouvent même des promos intéressantes mais ça, c’est pour ceux qui ont les fins de mois difficiles, pas pour Norman Thavaud.

 

16 réflexions au sujet de « #OnEstPret : Pub papier, non ; pub Youtube, oh oui ! »

  1. Je ne suis pas du tout d’accord avec votre notion de « + de papier pour + de CO2 enfouit » parce que l’exploitation industrielle des sols, même si on replante derrière, épuise les sols. De plus je doute que les arbres soit plantés et coupés à la main. Sans oublier le transport des arbres à la scierie, puis a l’usine de papier et ceux jusqu’à nos boîtes à lettres. L’argument ne tient pas.

    J'aime

      • On peut dire que le cycle du papier est neutre en carbone, mais il ne le stocke pas. Même non brûlé, tôt ou tard il se décomposera et produira des gaz, dont le méthane . Les décharges sont munies d’évents pour évacuer ces gaz et éviter que ça explose. Dans quelques cas, ce méthane est récupéré pour faire de l’énergie mais in fine, après combustion, il y a bien émission de CO2.
        La fabrication elle même, en dehors de la matière première, est très énergivore.
        Donc le bilan carbone et la comparaison avec le web n’est pas simple.
        L’analyse de cycle de vie est un art bien compliqué….

        Ceci dit, merci de combattre ces impostures avec humour.

        J'aime

      • Enfin Louis, si on a des réserves d’hydrocarbures de part le monde entier issue pour beaucoup du carbonifère, c’est que quand même, la cellulose et donc le carbone a bien été stockée naturellement. Que l’homme en fasse un cycle neutre, oui mais qu’il ne puisse pas stocker ce carbone, j’en doute. Mais de toutes manières, là n’est pas l’intérêt puisque le CO2 ne pose pas de problème climatique et est bon pour les plantes.

        J'aime

  2. Et dire que les « data centers » et autres joyeuseté « youtubesques », n’émettent QUE 1,5 à 2,5 fois plus (admirez la précision scientifique…) que la totalité du transport aérien, régulièrement décrit comme un des plus gros « pollueurs » (en CO2). !

    J'aime

    • Oui, j’ai bien essayé de trouver des études fiables là dessus mais même l’Ademe n’est pas fondée quand elle dit que la vidéo sur internet émet moins de CO2 qu’une requête et qu’un email. Si vous avez des liens vers des études sérieuses, je suis preneur.

      J'aime

  3. Est-ce bien utile de perdre du temps pour répondre aux âneries de #OnEstPret, car on sait bien qu’il n’y a pas pire sourd que celui qui ne veut entendre ! Mais enfin il est vrai que cela fait du bien de se défouler un peu devant ces idioties !
    Sont-ils informés du fonctionnement de la photosynthèse chlorophyllienne ? Sinon ils leur faudrait retourner au collège, on apprend ça en 6ème ! Savent-ils que la forêt française s’accroît d’environ 60 millions de tonnes chaque année ? Que l’accroissement annuel de la forêt de mélèzes française qui était de 15% en 1915 est actuellement d’environ 23% ? Enfin qu’une grande partie de la production de papier se fait à partir des produits de débroussaillage et de la coupe d’arbustes pour permettre un bon développement des grands arbres ? J’en doute .
    Enfin merci pour vos articles qui réagissent aux absurdités que l’on peut lire ou entendre dans nombre de médias à propos de la sauvegarde de la planète et du climat .

    J'aime

    • C’est vrai que cela prend un temps dingue et on a pas des millions d’abonnés mais c’est d’un mouvement comme celui-ci qu’est partie la dernière marche pour le climat dont raffole le gouvernement. Ca vaut quand même le coup de leur rentrer dedans un peu non ?

      J'aime

  4. Ping : Heureuse année 2019 | Mythes, Mancies & Mathématiques

  5. Ping : Oui, on peut se préparer intelligemment aux situations d’urgence. La preuve. | Mythes, Mancies & Mathématiques

  6. Ping : Retour sur le blog I-Resilience après 4 ans

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s