Sur CNews demain matin

L’invitation vient d’être confirmée : je serai sur CNews demain matin (vendredi 5) à 9 heures dans l’émission L’Heure des Pros, présentée par Pascal Praud. Voici la liste des invités : • Frédérique BEDOS – Fondatrice de l’ONG d’information « Le Projet Imagine »
• Elisabeth LEVY – Directrice de la rédaction de CAUSEUR
• Laurent JOFFRIN – Directeur de la publication de LIBERATION
• Jean-Louis BURGAT – Journaliste, producteur
• Michel CHEVALET – Journaliste scientifique CNEWS
• Benoit RITTAUD – Mathématicien, Président de l’association des climatos-réalistes

Le sujet qui m’a été annoncé est : « Le changement climatique : faut-il y croire ou pas ? »

Publicités

33 réflexions au sujet de « Sur CNews demain matin »

    • Je l’ai trouvé décevant. Il a rapidement basculé dans les arguments d’autorité (98%, 15000 scientifiques concernés). On a appris que les climato-réalistes sont stipendiés par les industrie extractives. Ils sont aussi des sortes d’hérétiques qui imaginent que la terre est plate. Même l’avis du météorologue sur l’absence de lien entre tempêtes, incendies, et autres catastrophes n’était ni établi, ni rejeté n’a pas ému M. Joffrin. Cet homme est un croyant.
      Il fallait essayer. Mais aucun angle vraiment favorable ne s’est présenté pour faire valoir des arguments rationnels.

      J'aime

  1. cOUCOU,

    Vous etes sure que ce n’est pas une emission de foot ?

    « de mon temps », (je n’ai plus la tele depuis 15 ans) P praud etait un journaliste sportif spéicalisé dans le foot !

    Bon match

    Stéphane

    J'aime

  2. Coucou,

    Alors la, les bras m’en tombent !
    http://www.liberation.fr/planete/2018/01/04/justice-climatique-un-proces-perdu-d-autres-attendus_1620271

    C’etait quoi la une de Charlie (Cabu) il y a quelques années ? « C’est dur d’être aimer par des cons »

    Aller, demandez donc à Mr Joffrin (dont j’aime bien ecouter l’opinion de temps en temps) comment on attire le chaland, en faisant un petite salade avec du climat, un zste de vaccin, des sac plastiques, des nitrites et des nitrates au checker .. et j’en oublie

    allez çà m’agace

    bonne soirée

    Stéphane

    J'aime

    • C’est une excellente nouvelle de voir les procès se multiplier aunom de la protection de l’environnement car cela permettra certainement d’amener les preuves que le CO2 n’y est pour rien.

      J'aime

  3. Déjà le sujet du débat est assez loufoque « faut il CROIRE au changement climatique? » . Comme si c’était une croyance à un dieu, ou aux extraterrestres ! On en est encore là ! La montée de température moyenne de plus de 1 degré (sous certaines lattitudes c’est même plus élevé) est établie et reconnue par tous. La question qui se pose est quelles sont les causes exactes de cela , les facteurs aggravant ou attenuants , dans quelles proportions ils agissent, et surtout comment ça va évoluer dans les décennies à venir.
    Espérons que les gens présents seront compétents sur ces sujets, et ne perdront pas leur temps en niaiserie. …

    J'aime

    • C’estJustement en répondant à cette question que l’on pourra remettre le débat sur la science et non sur la croyance. Cela me paraît au contraire très intéressant d’aborder le problème sur cet éclairage

      J'aime

  4. Intéressant. Vous serez à nouveau le seul véritable scientifique présent sur le plateau.
    ( Ce sera peut être l’occasion, si elle se présente, de rappeler que le réchauffement climatique ne s’accélère pas mais qu’il ralentit )
    Je regarderai sans faute. Mes meilleures pensées vous accompagnent.

    J'aime

  5. Excellent. ,Vous avez la patience d’un saint. La causeuse qui a dit « J’en sais rien, mais comment expliquer la disparition des elephants? » Laurent Joffrin qui savait ce que 98% des scientifique pensaient mais ne savait pas comment il savait.. un régale.

    J'aime

  6. Débat décevant qui n’a pas su décoller.
    On est resté sur la même idée (qui dit quoi sur le sujet) pdt tout le débat.
    Je pense que ça vient du présentateur qui n’a pas su poser les bonnes questions à tel moment pour recadrer le débat. Mais ça ce n’est possible que lorsqu’on a bien bossé le sujet mais le recadrage est cependant essentiel quand on fait un débat de 15 minutes avec 7 personnes autour de la table, ce qui laisse peu de tps de parole par invité.
    Et puis pour ce genre de débat, il faut venir comme Michel Chevalet avec des graphiques, des données… et puis citer les écrits du Giec lui même, par exemple :

    “La température moyenne de surface mondiale observée (GMST) a montré une tendance linéaire croissante beaucoup plus faible au cours des 15 dernières années que au cours des 30 à 60 dernières années. En fonction de l’observation l’ensemble de données, la tendance de la GMST entre 1998 et 2012 est estimée entre le tiers et la moitié de la tendance de 1951 à 2012. Par exemple, dans HadCRUT4, la tendance est de 0,04 ºC par décennie entre 1998 et 2012, contre 0,11 ºC par décennie sur 1951-2012. La réduction de la tendance observée en matière de GMST est la plus marquée dans l’hémisphère Nord. Même avec ce «hiatus» dans la tendance GMST, la décennie des années 2000 a été la plus chaude dans le registre instrumental de la GMST.
    Néanmoins, l’apparition de l’hiatus dans la tendance GMST au cours des 15 dernières années soulève les deux questions sur ce qui l’a causé et si les modèles climatiques sont capables de le reproduire”.

    En résumé : 20 ans (1998-2018) que la T° du globe n’a pas augmenté (ou augmenté de 0.08°C avec une la tendance de 0,04 ºC par décennie décrite par le Giec) comme nous le montre les courbes !

    J'aime

    • Utiliser les écrits du giec (et en particulier l’argument que vous citez ) pour convaincre qu’il y a un problème dans le raisonnement réchauffiste est effectivement très efficace et imparable.

      J'aime

  7. Cette émission est régulièrement brocardée par les commentaires comme étant d’une très grande approximation journalistique.
    J’ai été sur le site de Cnews, on peut voir en replay la 2ème partie, mais pas la 1ère où on parlait du climat

    J'aime

  8. Ah oui j’oubliais, un des seuls moments intéressants du débat c’est quand Michel Chevalet a dit que le seul élément en faveur de l’hypothèse de la cause humaine c’était que la courbe d’augmentation du CO2 était parallèle avec celle des T° (ce qui n’est vrai que pour une partie de la courbe) (et effectivement c’est la seule “preuve” que nous apporte le Giec) et qu’Isabelle Levy a rétorqué très justement “oui, mais pdt que vous y êtes, on peut faire aussi la corrélation de la T° avec l’augmentation de la consommation d’antibiotiques”. Je crois que c’est la remarque la plus censée des intervenants que j’ai entendu. Michel Chevalet a été je trouve, très honnête aussi.

    J'aime

    • Normalement un scientifique devrait être prévenu des pièges des corrélations qui « tombent bien ». Ainsi, il est vrai que dans une école primaire, plus les élèves lisent rapidement, plus ils sont grands. Le Giec en conclut-il qu’apprendre à lire fait grandir ?

      J'aime

      • J’ai bien aimé lors de la réunion du 7 /12 la dia de M.MOORE montrant la corrélation entre la courbe de consommation de cornets de glace et les accidents de requins … c’était confondant !

        J'aime

  9. Il faudra certainement encore quelques coups de marteau médiatiques pour enfoncer le clou car le mur du con médiatique est difficile à franchir (cf Joffrin…)
    bravo pour le coup du chien dans la statistique de 15000 scientifiques ! c’était au niveau (faible) du débat .

    J'aime

  10. Changement climatique ? Il existe depuis la nuit des temps (cf Leroy Ladurie, par exemple). Maintenant, qu’il y ait réchauffement du climat ET qu’il soit anthropique, tous les climato-réalistes, donc nombre d’entre eux sont d’éminents scientifiques, et des milliers de scientifiques urbi et orbi, sont certains que la réponse est NON.

    J'aime

  11. Il faudrait effectivement faire comme Michel Chevalet, c’est à dire venir avec 1 ou 2 graphiques qui interpellent. Je pense que si les gens avaient la courbe d’anomalie sur les 3000 dernières années, ça les interpellerait sûrement de constater qu’il y avait quasiment le même réchauffement au moyen-âge, et même un réchauffement plus prononcé du temps de Romains. Faits historiques à l’appui. Qui le sait parmi les « climato-crédules » ?

    De même quand F. Gervais dit que le réchauffement actuel a commencé en 1700… là ça interpelle aussi.
    Si on montre qu’à l’altitude où l’atmosphère devrait être la plus marquée par la présence de CO2, la courbe de température est désespérément plate, ça aussi c’est un argument.

    En informant les gens que des réchauffements tout à fait comparables se sont déjà produits il y a quelques siècles, ça devrait les amener à s’interroger sur la manière dont on nous rebat les oreilles depuis 30 ans.

    J'aime

  12. Au fait, existe-t-il un diplôme de climatologue?
    Je ne pense pas. Istvan Mako disait qu’il ne savait pas ce qu’était un climatologue et que ça n’existait pas des gens qui connaissent très bien toutes les sciences du climat. Il faudrait qu’ils soient spécialistes de la paléontologie, la vulcanologie, la tectonique, la glaciologie, la biologie, la botanique, les nuages, la météorologie, l’astronomie, les océans, etc…
    Par contre qu’un mathématicien enseignant chercheur soit bien plus à même de comprendre et expliquer divers aspects scientifiques du climat qu’un journaliste uniquement littéraire et polémiste, ça je le crois sans le moindre doute.
    Le titre de « climatologue » est décerné par qui finalement ? des journalistes ?
    Encore une croyance à dézinguer un jour.

    J'aime

  13. Oui comme d’habitude le manque de compétences des journalistes à part Chevalet est navrant et surtout fait perdre tout l’intérêt du débat. On en reste toujours au constat sur le réchauffement. Aucun argument dans un sens comme dans l’autre. Si c’est bien les GES anthropiques qui ont fait monter la température pas vraiment d’argument irréfutable autre que le consensus, si ce n’est pas les GES alors qu’est ce donc ? Strictement aucune information avancée ni par Benoit Rittaud ni par aucun autre. Bref la climatoreality n’est pas près de progresser si aucune thèse un tant soit peu crédible n’est apportée.
    J’ai pourtant lu que certains annonçaient un proche mini âge glaciaire lié à la baisse de l’activité solaire ! Bigre , bigre …

    J'aime

  14. Coucou,

    dans la serie moi je, j’ai bien aimé ce petit débat.

    Mr Joffrin est il certain de son doute, ou doute il de sa certitude ? Quel regard à la fin !

    Le petit jeune a tapé sur sa poitrine, montré sa force et sa compétence . Le problème c’est que je n’ai pas trés bien compris dans quel domaine il bramait ! Poltique, Onu, Oms ?

    Mr Chevalet a bien exposé le problème, sans affirmations péremtoires.

    Mr 7/7 (pour les vieux) a listé des faits.

    La petite dame se pose les mêmes questions que moi.

    Pourquoi citent ils que le consensus a été établi, alors que jamais, ou alors j’ai mal lu mr santer, il est affirmé dans un rapport du giec la preuve statistique irrefutable du rôle de l’homme dans le réchauffement actuel ?

    Bonne soirée

    Stéphane

    J'aime

  15. Un grand moment :
    Joffrin dans sa tentative de vous décréditer en utilisant la question de savoir si la Terre tourne ou non autour du Soleil s’est grillé auprès d’ Elisabeth Lévy. Elle l’interpelle en vain en lui disant  » c’est pas bien de décrédibiliser toute divergence comme ça…c’est pas bien de décrédibiliser la divergence comme ça…ça c’est un débat terroriste « .

    J'aime

  16. Mr Rittaud n’a pas été convaincant cette fois. Dommage. Surtout, alors qu’il était celui avec le plus haut niveau scientifique, il a très peu parlé de science. C’est Mr Chevalet qui a joué ce rôle. Comme il a été dit dans des commentaires précédents, il aurait peut-être fallu ne pas chercher à répondre à toutes les attaques mais se contenter de rappeler certains faits en s’appuyant sur les propres documents du GIEC. Mais cela est plus facile à dire qu’à faire. Donc, tous mes encouragements pour la prochaine fois!

    J'aime

  17. A la différence de l’émission LCI du 12 décembre où le débat était : »Emmanuel Macron, sauveur de la planète ? », les climato-réchauffistes pouvaient s’en donner à coeur-joie dans la propagande, et du même coup ignorer totalement la prestation de Benoit Rittaud — ils ne s’en sont pas privés — ; dans cette émission intitulé : « changement climatique, faut-il y croire ou pas ? », le sujet concerne aussi bien les climato-réchauffistes que les climato-realistes.
    Les arguments de Benoit Rittaud ne pouvaient pas être ignorés.
    Il s’en est fort bien tiré, soit dit en passant !
    Ce qui m’a choqué, en revanche, c’est qu’à la fin du débat, alors qu’on allait couper l’antenne, horaire oblige, au sujet du jour, l’animateur s’est empressé de dire que toutes les observations réalisées à ce jour défendaient l’idée de la catastrophe annoncée.
    Ce qui a eu pour conséquence :
    — De discréditer tout ce qu’a dit B. Rittaud durant l’émission.
    — De valider tout ce qui a été dit par le « camp du bien autoproclamé »
    — Et remettre sur le tapis le sujet du jour qui prenait fin à ce moment là.
    Je suggère à Mr Rittaud, lors d’un prochain débat, si débat il y a, d’imposer à tout le monde la conclusion qu’il aurait dû émettre, légitimement, lors du débat précédent, quand l’animateur a délibérément décidé d’ignorer les arguments de Mr Rittaud.
    Respect Mr Rittaud !
    Climatiquement vôtre. JEAN

    J'aime

  18. l’attitude péremptoire des réchauffantes et de leurs affidés ne cesse de me poser question . Comment les renvoyer dans les cordes ?
    Il m’est venu à l’idée que , s’ils affirme que le CO2 et qui plus est anthropique est la cause essentielle de leur problème( qui n’est pas le notre !) c’est qu’il connaissent forcément les autres causes , qu’ils sont au point sur les mécanismes du climat dont on connait la nature chaotique , variable et incertaine . Il m’apparait nécessaire lors d’un débat de leur renvoyer cette question : Ah bon le CO2 … vous êtes surs …mais alors vous connaissez certainement comment marche le climat , quels sont ses composantes , ses forces en action …en dehors du CO2 . ??
    Une idée comme une autre mais qui les oblige à s’expliquer au lieu d’avoir , nous , toujours , l’obligation répondre à l’accusation de négationnisme .
    On voudrait bien aider Benoît !

    J'aime

  19. Personne n’est sûr de rien car il est et il sera encore longtemps impossible de démontrer quoi que ce soit. Le Giec et les rechauffistes se basent sur des modèles qui extrapolent le principe de l’effet de serre de l’atmosphère. Ces modèles ne sont pas très précis car de nombreux paramètres varient en permanence. Ça vaut ce que ça vaut mais ce que les climatorealistes doivent apporter c’est un autre modèle qui montrerait qu’une toute autre cause que les GES peut produire une augmentation de 1.5°c en 50ans. A partir de là , un débat très intéressant pourra avoir lieu.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s