« Le Monde » restera-t-il aveugle ?

Le Journalderéférence n’a pas pu s’en empêcher. Après avoir laissé complaisamment l’un de ses chroniqueurs rapprocher les climatosceptiques des Munichois il y a quelques années, voilà qu’il fourbit ses insultes à l’endroit de Trump-le-climatosceptique. Plutôt que de réfléchir, le journal du soir semble donc, comme tant d’autres, se préparer à utiliser sans discernement le nouveau président américain comme facile tête de Turc.

Pour vous faire gagner du temps, sachez que, habillage mis à part, l’édito du Monde ici visé dit très exactement la même chose que ce que j’écrivais déjà il y a trois jours, à savoir que Trump peut tout à fait retirer les États-Unis de la bureaucratie climatique s’il le souhaite, et que s’il le fait bel et bien, un effet domino est à prévoir qui mettra à terre les belles promesses de la COP21. La structure de l’édito est si proche de mon propre article que c’en est presque à se demander s’ils ne m’ont pas lu avant de l’écrire.

Bien sûr, ils ne sont pas contents de ce qui se passe. C’est compréhensible. On ne savait pas que cela leur donnerait le droit de diffamer, mais en fait, c’est logique, car n’oubliez pas qu’ils sont les gentils, eux :

Le retrait des Etats-Unis de l’accord de Paris, d’une façon ou d’une autre, serait criminel.

À l’évidence, Trump se souciera comme d’une guigne d’être traité de criminel par Le Monde. Le problème est ailleurs : il est que l’incapacité du journal à se réveiller malgré le choc de l’élection semble décidément irréversible. On pressent déjà ce que diront nos médias si les États-Unis se retirent de l’accord de Paris. (Si j’ai le temps, je demanderai à ma boule de cristal d’en faire le pronostic.) Ils risquent donc de se couper encore plus de toute une frange de la population qui ne les écoute déjà plus guère.

Malgré leurs contritions au lendemain de la victoire de Trump, nos élites médiatiques n’auraient-elles donc toujours rien compris ? Ne s’est-il jamais trouvé une tête pensante de la rédaction du Monde pour se demander honnêtement comment il est possible de trouver tant de « criminels » climatosceptiques de par le monde ? Croient-ils vraiment tous en l’explication complotiste du « tous payés par les lobbys » ? Sont-ils à ce point incapables de questionner leur manière binaire d’envisager la question climatique ?

Cet aveuglement d’un quotidien censé incarner l’excellence journalistique française évoque cet excellent article de Philippe Silberzahn paru sur Contrepoints il y a quelques mois sur les « surprises stratégiques ». En voici un passage particulièrement pertinent sur les problèmes que finissent par poser l’entre-soi permanent :

L’isolement bâti durant des années empêche de voir venir, mais aussi et surtout de comprendre le phénomène lorsqu’il devient visible. Ce n’est pas qu’on refuse de comprendre, c’est qu’on en est devenu incapable.

Ce qui se passe avec la presse n’est une bonne nouvelle pour personne. Par-delà notre opinion sur la question climatique (ainsi que, étrange convergence de l’histoire, sur d’autres sujets dont se brisent aujourd’hui les plafonds de verre), nous avons besoin de tous pour construire l’avenir. Même des éditorialistes du Monde. Au cas où ils me liraient, écrivons-leur donc ceci : aujourd’hui, c’est vous que les temps invitent à la difficile démarche de vous débarrasser de vos œillères. Le plus tôt sera le mieux si vous ne voulez pas renforcer cette division sociétale dont vous déplorez les effets tout en en constituant hélas l’une des principales causes.

Publicités

8 réflexions au sujet de « « Le Monde » restera-t-il aveugle ? »

  1. On ne gagnera hélas rien à être soutenus dans le scepticisme par des individus outranciers, avançant des arguments débiles. L’amalgame renforcera au contraire l’hystérie européenne sur le sujet.

    J'aime

    • L’argument de Donald Trump se résuma par « ça change tout le temps, c’est juste la météo » et il est très loin d’être débile.

      Le « changement climatique catastrophique » aurait pu être inventé par la Chine ou autre pays cherchant à affaiblir l’Occident, même si ce n’est pas le cas (malheureusement).

      Donald Trump adore passer par des outrance comme « Obama a fondé l’EI » pour faire campagne gratuitement en forcer ses opposants et ses ennemis à relayer ses propos. C’est peut-être un des plus brilliants stratèges de l’époque!

      En tout cas il est bon « opérateur » avec les médias, comme Poutine est un « opérateur » admiré pour son talent en manipulations géopolitiques par Nigel Farage.

      J'aime

  2. Une revue des positiosn de Trump sur ces question Par Judith Curry
    https://judithcurry.com/2016/11/13/trumping-the-climate/

    en line avec les articles de silberzahn sur les surprises stratégiques et les aveuglement, Judith Curry a expliqué (comme d’autres) dans divers posts, la très forte consanguinité idéologique des académiques US, essentiellement anti-conservayeurs…

    en France ce genre d’analyse a été fait sur les journalistes avec le même résultat.

    qu’on ne s’étonne pas que ces organisations nient la réalité.

    le pire c’est que Trump, comme Sanders, s’ils sont le symptôme d’une élite déconnecté qui se gave de pseudo-capitalisme de connivence et de protectionisme par la règlementation à la mode, n’ont a proposer que bien pire.

    si les académiques US ne faisaient déjà qu’écouter l’un de ces groupes avec respect
    – les militaires US, et indiens
    – les industriels américains
    – les chercheurs atomistes indiens
    – les chercheurs chinois
    – les chercheurs et industriels japonais
    – les chercheurs italiens
    – la recherche privée US
    – les pétroliers américains et européens
    – les universités US non Ivy-league
    – les chimistes

    On aurait déjà la solution, cornucopienne, a toutes nos peurs exponentielles.

    mais entre racisme et mépris de classe, certains restent dans leur bulle.

    cherchez de quoi je parle si vous osez.

    J'aime

  3. Bonjour,

    Beau billet auquel je souscris entièrement. Le jour où le »journal de référence » fera son mea-culpa comme vient de le faire le New-York Time à la suite de l’élection de Donald Trump sera à marquer d’une pierre blanche (« Election de Trump : le New York Times s’excuse et reconnaît avoir été malhonnête. A quand en France ? » sur https://leblogalupus.com/2016/11/13/election-de-trump-que-les-journalistes-ferment-leur-gueule-et-acceptent-la-democratie-trump-a-ecrase-clinton-point-final-le-new-york-times-sexcuse-et-reconnait-avoir-ete-malhonnete-a/). J’ai bien peur qu’il me faille encore attendre un certain temps.
    La rédaction de ce journal, autrefois reconnu, est comme le dit si bien Philippe Silberzahn incapable de comprendre le réel. C’est très inquiétant pour le proche avenir, surtout lorsque des échéances cruciales s’annoncent pour de nombreux pays occidentaux (Dans l’ordre chronologique: Italie, Autriche, France et Allemagne). Ce journal et ses dérives illustrent parfaitement le mot de Bossuet, « Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences alors qu’ils en chérissent les causes. », et rend ce dernier extrêmement moderne.

    Bonne soirée

    J'aime

  4. Ce paquebot qu’est devenu « Le Monde » ne peut pas changer aisément de cap ; et comme toutes les fois dans l’Histoire, il faudra qu’il meure pour que renaisse un « Le Monde » débarrassé de ses oeillères. Il y a bien longtemps que non seulement je ne le lis plus mais, je ne tiens plus compte de « ses avis ».

    J'aime

  5. « Ce qui se passe avec la presse n’est une bonne nouvelle pour personne. Par-delà notre opinion sur la question climatique (ainsi que, étrange convergence de l’histoire, sur d’autres sujets dont se brisent aujourd’hui les plafonds de verre), nous avons besoin de tous pour construire l’avenir. »

    De Fakir à Contrepoints ?

    J'aime

  6. Ping : Bulletin des climato-réalistes N°51 | La Terre du Futur

  7. Ping : Bulletin des climato-réalistes n°52 | La Terre du Futur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s