Ségolène Royal sait mieux que les spécialistes

Notre bien-aimée ministre de l’Environnement, qui confond le gaz carbonique avec l’oxyde de carbone, qui pense que c’est une chance pour la sonde Rosetta que de pouvoir travailler loin du réchauffement climatique, et qui croit sauver la planète en interdisant le Nutella, sait visiblement mieux que les experts comment gérer la question des inondations. Ainsi, si les Normands ont eu droit à une inutile « alerte rouge » ce week-end, c’est grâce aux bons soins de notre précautionneuse ministre, et contre l’avis de spécialistes, comme le révèle un enregistrement révélé par Météo Express.

Cet enregistrement, qui vaut le coup d’œil (faudrait-il plutôt dire le coup d’oreille ?), devrait être écouté par tous ceux qui croient naïvement en l’indépendance de la recherche et de la pensée. On y entend les experts vainement tenter, d’une voix soumise, d’expliquer à madame la ministre qu’il n’y a pas à s’affoler plus que de raison et que l’alerte rouge en Normandie ne se justifie pas au vu de la situation. Mais Ségo s’en fiche : d’un ton imbu d’autoritarisme, elle décide qu’elle sait mieux que tout le monde. Elle veut son alerte rouge, elle l’aura : les experts doivent se soumettre. Ils le font un peu piteusement, serait-on tenté de dire, mais comme on ne sait pas comment on aurait agi à leur place, ne leur jetons pas la pierre.

Tous ceux qui croient que les scientifiques et les experts sont protégés par leurs compétences et que jamais le pouvoir en place ne s’autoriserait une quelconque ingérence ont de quoi en être pour leurs frais : face aux politiques, les scientifiques et les experts n’ont pas d’armes. Ils sont toujours les perdants. La seule chose qu’ils doivent réclamer avec constance et insistance, ce n’est pas le soutien du pouvoir (comme l’avaient bêtement fait les climatologues pétitionnaires pour contrer les vilains Claude Allègre et Vincent Courtillot), mais leur indépendance.

Nous en sommes fort loin.

Puisse cet enregistrement contribuer à leur faire comprendre.

Advertisements

10 réflexions au sujet de « Ségolène Royal sait mieux que les spécialistes »

  1. N’oubliez pas que le mot idéologie vient de idéaux et donc Ségo aime l’idéologie parce qu’elle a des idéaux. Mais les idéaux, ça n’existe pas (à ce qu’on m’a dit).

    J'aime

  2. Commencer l’article par un erreur de ce type ne permet pas d’appuyer votre propos. Les oxydes de carbone sont une famille dont le gaz carbonique fait partie.
    Le monoxyde et le dioxyde (le fameux gaz carbonique) sont les plus connus.

    Des livres de sciences ou wikipédia peuvent vous aider à y voir plus clair.

    Pour Sego, je partage l’avis émis par l’article.

    J'aime

    • Merci mais j’y vois très clair. L’oxyde de carbone, c’est CO. Le gaz carbonique, ou DIoxyde de carbone, c’est CO2 (avec le 2 en indice). Confondre les deux n’a pas de sens, seul le CO2 apparaît dans la question du climat. Ségo, elle, a explicitement parlé de « l’oxyde de carbone » en pleine COP21.

      J'aime

  3. Coucou,

    Vaste problème !

    On sait toujours mieux que les spécialistes car ils ne sont jamais d’accord !

    On ne sait jamais quand on lit une critique concernant une femme politique si la remarque acerbe, pleine de bon sens, est sexiste , paternaliste ou condescendante.
    Venant de vous je ne pense pas.

    Je me souviens d’un poytechnicien hyper diplomé , la creme de la creme de l’intelligence qui reniflait du pétrole avec des avions …

    Bonne journée

    Stéphane

    J'aime

    • Mais bon sang, que vient faire le sexisme dans ce cas ?

      Je pense que ce n’est pas rendre service à l' »égalité des sexes » que de soupçonner du sexisme à la moindre critique à l’encontre d’une femme politique, car on insinue qu’on ne peut la juger de la même manière qu’on l’aurait fait pour n’importe quelle personnalité politique… Tout sauf de l’égalité.
      @Benoît Rittaud Merci pour le partage de cet enregistrement, fort révélateur… et atterrant

      J'aime

      • Coucou,

        Je m’interrogeais, c’est tout.

        En ce qui concerne le fond du problème, je suis plutôt de l’avis de Clémenceau, je crois:

        « La guerre est une chose trop grave pour être confiée à des militaires. »

        Bonne journée

        Stéphane

        J'aime

  4. Merci Benoît pour cet enregistrement parfaitement salutaire pour dénoncer les méthodes et le caporalisme de la Madone du Poitou.
    Cependant, je viens de comprendre ce qui me mettait un peu mal à l’aise, en parcourant aujourd’hui un article du Point qui relate les « exploits » des supporters anglais et russes dans les rues de Marseille. Intitulé initialement « Marseille, un commissaire et un préfet irresponsables », il est au passage subitement devenu « Marseille, questions sur un commissaire et un préfet » (mais le lien hypertexte porte toujours l’intitulé initial …). Il est en effet de bon ton de vilipender les responsables politiques (ou administratifs) au moindre débordement, quelques soient la portée de leur responsabilité réelle. En l’occurrence, je n’ai aucune idée des informations dont disposaient les préfets et commissaires à propos de ces charmants hooligans venus s’étriper sur la canebière, mais le lynchage médiatique me parait un poil rapide pour s’appuyer sur des bases solides.
    L’expert expose son analyse et le responsable politique décide (selon le bon vieil adage Chiraquien, un chef c’est fait pour cheffer). Mais dans notre société averse aux risques qui réclame à ses élus l’application la plus stricte du principe de précaution, il me paraît un peu injuste de leur reprocher (même à Ségo) de sortir un peu facilement le parapluie…
    Que n’aurait-elle pris dans les médias si une crue plus importante que prévue (ce n’est pas une science exacte) avait balayé la Normandie ce fameux dimanche soir et qu’aucune alerte rouge n’avait été déclenchée alors qu’en amont, le Centre et l’Ile de France sombraient sous l’eau !
    Enfin, cette dictature de la transparence et ces enregistrements clandestins intempestifs qui se multiplient me paraissent nuisibles au bon exercice de notre démocratie… même si on redemande des comme ça 
    (un peu long, désolé)
    Gremsky

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s