Désormais, la peur exponentielle s’enseigne

Dans notre beau pays de France, le recrutement des enseignants s’effectue à partir de deux concours nationaux distincts selon le niveau d’enseignement : le CAPES et l’agrégation, avec des versions « internes » réservées aux agents de la fonction publique qui souhaitent progresser dans leur carrière. Ainsi, les « certifiés » (i.e. les titulaires du CAPES) peuvent, au bout de quelques années d’enseignement, passer l' »agrégation interne ».

Un sujet d’agrèg, en principe, c’est du sérieux. Je sais de quoi je cause : je suis moi-même agrégé (de maths), j’enseigne en préparation à l’agrèg (de maths) et j’ai été membre du jury de l’agrégation interne (de maths) il y a quelques années. À l’agrèg comme ailleurs on se plaint du « niveau qui baisse », mais à part ça c’est vraiment pas l’endroit où on imaginerait un sujet d’examen qui rigole.

Ça, c’était avant.

L’on se souvient de ce fameux sujet de bac option physique-chime qui a remporté la semaine 26 du Climathon. Il faisait suite à la brillante victoire de notre Bien-Aimée Ministre en semaine 24 pour sa lettre circulaire. Les zélés responsables ont bien reçu le message, à en juger par le sujet de l’agrégation interne de physique-chimie 2016 qui commence ainsi :

DebutAI2016.png

J’ai bien entendu entouré la croissance « exponentielle », ce serait dommage de rater ce bel exemple d’utilisation du mot-qui-fait-peur dans un cadre qui se veut scientifique. J’aurais aussi pu entourer d’autres passages, notamment la phrase-choc introductive, « Les ressources s’épuisent« , étayée par cette source scientifique bien connue qu’est le Journalderéférence. Coïncidence : l’article original (ici) est signé de Laetitia Van Eckhout qui a également commis celui sur les « 529000 morts en 2050 » dont j’ai rendu compte l’autre jour. Le monde (et Le Monde) est petit, hein ?

Signalons en page 5 une autre source scientifique tout aussi pertinente que l’ONG Global Footprint Network :

WikiAI2016

On ne pourra pas dire que l’Éduc’Nat’ n’aura pas tout fait pour que ses agents vivent avec leur temps, celui de la science post-moderne.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Désormais, la peur exponentielle s’enseigne »

  1. Coucou,

    Un site spécialiste de la peur exponentielle sous toutes ses formes (economique, sociologique, climatique), mais dont j’aime lire certains points de vue, paradoxalement, alors je lui fais un peu de pub au milieu de ce club de libero-sauvagistes.

    Cette fois cie une logorrhée climatique qui me laisse songeur, l’apocalypse est là !.

    http://www.pauljorion.com/blog/2016/03/09/le-temps-nous-est-compte-par-philippe-soubeyrand/

    Bonne soirée

    Stéphane

    J'aime

  2. Affligeant : le postmodernisme encouragé parmi les futurs enseignants de physique. Où est passée la science ? Que va devenir la prochaine génération ? Des couards sans esprit critique et sans enthousiasme ?
    Pendant ce temps, pas très loin, sur le même monde, un ordinateur a gagné une manche contre le champion du monde de Go, parce que l’IA a su contourner la complexité exponentielle.

    J'aime

  3. Ne pouvant pas donner mon opinion concernant l’émission de RTS, je la donne ici :
    Il faut absolument écouter le mea culpa donné au début de la 2° émission concernant le plateau de la T° du globe depuis 15 ans. A hurler de rire ! Du véritable patinage artistique, du pédalage dans la semoule et dans la choucroute ! Un grand moment ! En gros, voilà ce qui est dit :
    « … on a reçu bcp de courrier concernant le plateau des T° du globe depuis 15 ans, notre spécialiste climatologue nous avait dit que ce plateau n’existait pas et en bons journalistes, nous avons tenu à vérifier… effectivement ce plateau existe… la T° du globe reste stable depuis 15 ans mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de réchauffement climatique…Certes il y a un plateau, mais ce sont des phénomènes compensatoires au réchauffement qui créent ce plateau ! Conclusion : il y a bien un plateau mais on ne peut pas en conclure que le réchauffement marque le pas !  »
    Voici donc mis à jour le raisonnement scientifique des climatologues : il y a un réchauffement climatique compensé par différents phénomènes qui font que le globe ne se réchauffe pas (plateau des T°). Conclusion de ces faits : il y a un réchauffement du globe !
    C’est bien connu, pour montrer un réchauffement climatique, il faut que les T° stagnent !
    Ce matin j’avais mal à la tête et j’ai pris un cachet qui m’a enlevé ce mal de tête. Conclusion : j’ai mal à la tête.
    Ce passage est à faire tourner en boucle !

    J'aime

  4. Pour montrer un réchauffement de la température du globe, ne faudrait-il pas observer au moins que cette T° soit en augmentation ?

    Et bien chez les climato-catastrophistes, la réponse est NON.
    Chez les climato-catastrophistes, le fait observé est le suivant : la T° du globe est stable depuis 15 ans.
    et leur conclusion est : donc il y a réchauffement climatique.
    Logique ?
    Les réchauffistes pensent donc qu’il y a un réchauffement climatique mais que des facteurs viennent contrecarrer ce réchauffement si bien qu’on ne le voit pas.
    Il existe sans doute dans ce monde, des refroidistes qui pensent quant à eux, qu’il y a un refroidissement climatique, mais que des facteurs viennent contrecarrer ce refroidissement en réchauffant la Terre, si bien qu’on ne voit pas ce refroidissement !
    Saleté de Nature… t’as pas fini de contrecarrer ce que je veux démontrer ?

    – “Mais docteur… OK, j’ai 37°C, c’est un fait ! Mais cela cache une véritable fièvre, vous pouvez me croire !”

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s