Où sont les jeunes de Copenhague ?

La conférence Paris climat 2015 est annoncée comme un énième rendez-vous de la dernière chance pour sauver la planète. Mais qui donc se rappelle le rendez-vous précédent qui avait la même fonction, Copenhague 2009, et qui s’était conclu par un bide mémorable ? Chez beaucoup de monde, sans doute, le temps a fait son œuvre, si bien que Copenhague est un souvenir désormais lointain. Pour ce qui me concerne, Copenhague ne m’a jamais quitté, grâce à un ami facétieux qui, à l’époque, s’était procuré une affiche des « Jeunes pour le Climat et la Justice Sociale » et l’avait subrepticement collé sur le mur de mon salon lorsque j’avais le dos tourné. Il n’avait pas eu le temps de fixer complètement l’affiche, si bien qu’un coin s’est replié.

IMG_0610

Le croirez-vous ? Cela fait à présent cinq ans que cette horreur trône au beau milieu de mon salon. Cette affiche a acquis un caractère totémique tel que je n’imagine pas un instant la retirer du mur. Comme quoi, on s’habitue à tout. J’ai toutefois décidé, en exclusivité pour les lecteurs de MM&M, de recoller un instant le coin supérieur gauche pour que tout un chacun puisse apprécier l’œuvre. (Inutile de dire que sitôt la photo prise, j’ai aussitôt rendu à l’objet sacré sa posture originelle.)

IMG_0611

Cette affiche a un côté gentiment naïf plutôt attendrissant. En la regardant, j’imagine des étudiants de vingt ans, heureux d’être ensemble, sûrs de la force de leur jeunesse et de l’efficacité de leurs poings levés contre l’injustice. Comment leur en vouloir ? Une cause leur était donnée sur un plateau, d’autant plus mobilisatrice pour eux qu’elle les faisait passer pour les victimes futures de l’impéritie des gouvernements. N’avaient-ils pas le droit, et même le devoir moral, de renverser la table, de prendre le pouvoir au nom de leur avenir, et d’écrire eux-mêmes la future marche du monde ?

Aujourd’hui, cinq ans ont passé. Les jeunes exhaltés de Copenhague sont à peine moins jeunes, mais qu’en est-il de leur enthousiasme ? Pour le savoir, cliquons sur le site indiqué sur l’affiche, jeunesclimatjustice.fr. Résultat :

jeunesclimatjustice

La jeunesse militante pour la justice climatique s’est évaporée du cyberespace. Ne nous en faisons pas pour elle, elle ne pouvait que renaître de ses cendres à l’approche de la COP21. Sous un autre nom, avec des têtes nouvelles et une énergie sûrement vigoureuse, le nouvel avatar qui nous est proposé, financé principalement sur fonds publics, croira sans doute à son tour constituer une force motrice de la cause qu’il défend.

Mobilisés pour Copenhague puis mis en sommeil jusqu’au prochain grand raout climatique, ces militants estampillés « jeunes » ne sont à l’évidence rien de plus qu’un élément du décor. Un décor précisément conçu par les organisateurs de ces « réunions » et « commissions » contre lesquels les jeunes précédents, ceux de 2009, s’indignaient sur leur affiche.

Advertisements

3 réflexions au sujet de « Où sont les jeunes de Copenhague ? »

  1. Intéressant. J’ai enquêté un peu sur l’organisation équivalente en Angleterre – UK Youth Climate Coalition à
    https://geoffchambers.wordpress.com/2013/01/15/blue-screen-of-death-and-the-woodcraft-folk/
    et surtout à
    https://geoffchambers.wordpress.com/2013/01/16/ukycc-tracking-down-the-poznan-ten/
    Deux étudiants gagnent des places pour un voyage en Arctique avec WWF. Ils rentrent et forment une association avec l’aide financière des fondations des milliardaires americains, Greenpeace, des authorités politiques européennes etc. Ils montent un blog très professionel avec un article par mois et presque aucun commentaire.. et ils voyagent, voyagent…
    C’est un phenomène sociologique très intéressant, qu’on peut suivre de près grace à leur utilisation massive de l’internet.

    J'aime

  2. Voici le message adressé aux enseignants québécois du secondaire:

    À distribuer au personnel de votre établissement intéressé à suivre en classe la Conférence de Paris sur les changements climatiques

    Du 30 novembre au 11 décembre 2015 se tiendra la Conférence sur le Climat à Paris, aussi connue sous le nom de COP21 (21e « Conference of Parties »). Face à l’ampleur du dérèglement climatique auquel tous les peuples font face, cette conférence est d’une importance capitale dans la poursuite de nos efforts de lutte et d’adaptation à ce phénomène. Cette Conférence, on le sent déjà fortement, aura une couverture médiatique sans précédent et représente une formidable occasion de discussion avec vos élèves du secondaire sur des enjeux planétaires touchant l’environnement, la science, la solidarité entre les générations et entre les peuples, l’éthique…
    Grâce à son site Internet http://www.monclimatetmoi.com, la Fondation Monique-Fitz-Back vous accompagnera pour toute la durée de la Conférence sur le Climat.

    J'aime

  3. Votre billet me rappelle la réaction que j’avais manifestée, sous la forme d’un commentaire envoyé au journal, à la lecture d’une « lettre ouverte » de lycéens publiée dans le quotidien diffusé dans ma région. Leur opposition à un projet de « réforme » de l’EN, objet de cette « lettre ouverte », s’exprimait dans un style et par l’emploi de mots que seuls les profs (ou leur syndicat…) avaient l’habitude d’utiliser pour leurs propres revendications.

    Hypocrite mise en avant des « jeunes » par les adultes… 😦

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s